paul burckel

Ce mois-ci, c’est au tour de l’illustrateur et bédéiste Paul Burckel de se retrouver sous les feux de la rampe du blog de l’équipe. Il a gentiment accepté de nous présenter son blog Nous ne sommes plus des guerriers, et de nous faire découvrir son univers artistique inventif et onirique.

Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

Paul – Je m'appelle Paul et je suis illustrateur. Je fais également de la B.D. en fanzine depuis une petite dizaine d'années, et je viens de sortir un premier album aux éditions Glénat, “La nuit mange le jour”, en tant que dessinateur.

T – D’où vient votre passion pour le dessin et la narration ?

P – Comme pas mal de dessinateurs, ça commence à l'enfance et ça ne s'arrête pas. Spectateur avide, j'étais frustré par la trop faible quantité de livres ou de films disponibles au domicile familial. Pour compenser, je me suis mis à créer mon propre matériel de fiction : proto fan-art, histoires écrites ou dessinées, voyages, projets de jeux vidéo. En grandissant, le dessin est devenu un moyen de communication et de valorisation personnelle, puis un questionnement plus mature qu'auparavant sur le monde. Donc, cette passion viendrait d'une frustration originelle, puis est devenue une étude et une habitude. :)

T – Parlez-nous de votre blog. Qu’est-ce qui vous inspire ?

P – Mon blog est conçu comme un carnet de recherche. Je passe une partie importante de mon temps de travail à faire des “tentatives”, c'est-à-dire des réalisations graphiques qui ne sont motivées ni par un enjeu professionnel, ni par un besoin d'entraînement : je fouille. Cette activité est mon terrain de jeu, c'est là où je tire mon plaisir et où je rafraîchis mes modes de représentation. 

T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

P – Je trouvais dommage de laisser moisir toute la production dont je viens de parler, le dessin-plaisir. Certes, c'est un travail “inutile”, il n'a pas de réelle application. Il n'est pas aussi communicatif qu'un journal de bord en B.D., et ce n'est pas non plus un portfolio idéal pour démarcher les éditeurs ou directeurs artistiques en tant qu'illustrateur, mais pour moi, c'est la partie favorite de mon travail, et je souhaite la partager. C'est ce qui m'a amené à Tumblr, avec son fonctionnement en rayonnement (la fonction reblog, le moteur de recherche interne) et sa communauté d'artistes.

T – Quels sont vos trois Tumblrs préférés et pourquoi ?

P – Mes Tumblrs favoris du moment : Freddy Nadolny Poustochkine, un auteur de B.D. dont j’apprécie beaucoup le travail, vient de se créer un Tumblr. Ça vaut vraiment le coup d’œil ! Il y a aussi Antoine Maillard, dont le travail de dessin d’observation est une source de motivation et d’inspiration. Il publie aussi, de temps en temps, les extraits d’une B.D. qu’il est en train de réaliser, ainsi que des images publiées dans la presse. Et je termine par Péixe Collardo, étudiant en art. Son travail de recherche et ses tentatives me plaisent beaucoup ; je pense qu’on partage pas mal de références de mauvais goût…

T – Merci beaucoup, Paul, et bonne continuation !

Je viens de recevoir dans ma boîte aux lettre l’exemplaire tout frais de ma nouvelle BD, “La nuit mange le jour”, avec Hubert au scénario, dont j’ai posté quelques extraits ici sous le tag #projet NMJ. C’est un bon gros pavé de 230 pages cartonné NB&gris, aux éditions Glénat. L’histoire de la relation de Thomas et Fred, bien drama, très crue, un peu gore et plutôt méchante…

Le 21 juin 2017 en librairie !

My new comic book is (almost) out ! This big mean baby tells the story of Thomas and his lover Fred, a relationship full of drama and abuse. (and sex) <3

Exercice aux crayons, interprétation de screen shot.

Examen médical, scène de “Claudine à l'école”, téléfilm réalisé en 1978 par Molinaro avec Marie-Hélène Breillat (le premier de la série). D'après les romans de jeunesse de Colette.

J'apprécie les moirages bleutés de ces vidéos détériorées.

2

Cette semaine, c’est au tour de @acgauthier​, bédéiste et illustratrice de renom, de se retrouver sous les feux de la rampe du blog de l’équipe. Elle a gentiment accepté de se prêter au jeu des questions-réponses et de nous faire découvrir son univers artistique riche et unique.

Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

Gauthier – Je suis autrice de bandes dessinées et illustratrice jeunesse. J’ai publié trois bandes dessinées. Mon premier ouvrage Peau de lapin a été publié aux Éditions Misma et suit les pérégrinations d’un enfant battu. L’enterrement de mes ex, aux Éditions 6 pieds sous terre, relate les aventures amoureuses de Charlotte, une ado gentiment mal dans sa peau. Quant à mon tout dernier livre, (sortie le 6 avril 2016) aux Éditions Delcourt, il traite de la transidentité. Je dessine aussi sporadiquement dans des revues et des fanzines collectifs.

T – D'où vient votre passion pour l'illustration et l'écriture de B.D. ?

G – Dans la bibliothèque familiale, au milieu des romans, trainait un vieux Gaston Lagaffe tout démantibulé. Quand je suis tombée dessus, je ne savais pas encore lire mais j’ai tout de suite été fascinée par ce média. Depuis ce moment, je n’ai eu de cesse de vouloir faire de la bande dessinée mon métier. Enfant, je dessinais tout le temps, le week-end, en vacances, à l’école… jamais je ne m’ennuyais. Depuis lors, je n’ai jamais arrêté.

T – Parlez-nous de votre blog. Quelle est la démarche artistique derrière celui-ci ?

G – J’ai créé mon blog pour avoir un support libre, un endroit où je puisse montrer les évolutions et les phases préparatoires de mon travail. Je peux publier à la fois des photos, des croquis, des dessins en cours d’encrage, des volumes… mon blog est comme l’antichambre de mon site professionnel qui lui ne présente que le résultat final de mon travail. Les billets n’ont pas besoin d’avoir une cohérence les uns par rapport aux autres et reflètent ainsi la diversité du métier d’auteur-illustrateur.

T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

G – J’ai commencé mon Tumblr avant tout pour les raisons citées plus haut mais aussi parce que j’avais besoin d’un espace récréatif. Le principe de Tumblr m’a séduit très rapidement car j’ai pu découvrir beaucoup de nouvelles choses grâce aux blogs, que cela soit en illustration, en bande dessinée, en photographie ou encore en animation. Nombre d’amis utilisent ce support, ainsi je peux suivre l’évolution de leurs projets de plus près, et c’est très intéressant de voir comment chacun travaille.

T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

G – Je suis beaucoup le blog de Thomas Gilbert dont les dessins peuvent passer d’une extrême complexité à de simples croquis jetés sur un coin de feuille. J’aime aussi le Tumblr de Paul Burckel qui m’impressionne beaucoup par sa capacité à varier les styles graphiques. Et évidemment, les blogs de mes éditeurs : Misma et 6 pieds sous terre notamment, grâce auxquels je peux suivre les derniers événements.

T – Merci beaucoup, et bonne continuation !

Images : acgauthier