pas pris

anonymous asked:

Et on remercie bien fort Benoit Hamon pour ce second tour Le Pen/Macron.

Ah non, ça non. Pas de hate sur mon blog.

Et surtout pas de hate pour Hamon qui a fait une belle campagne, malgré tout ce qu'il s'est pris. Il s'est fait lâcher de tous les côtés, parfois pour des raisons honorables, parfois pour des raisons franchement dégeulasses. Il était au mauvais endroit, au mauvais moment. Macron était au bon endroit, au bon moment. Donc c'est lui qui est passé. On ne va pas commencer à traiter Hamon comme le Taubira de 2017, à l'accuser pour la défaite de la gauche. Si la gauche a perdu, c'est possiblement parce qu'elle n'était plus en accord avec notre temps? Elle ne répondait pas à nos attentes? Tout comme la droite? La droite n'était pas divisée avec plusieurs candidats (juste hyper mal représentée et c'est dommage parce qu'il y a des personnes brillantes à droite mais si me lance là dedans je risque de me faire taper), ils ont quand même perdu.

Enfin, qui te dit que les 6-7% d'Hamonistes qui sont restés, jusqu'au bout, fidèles à leur candidat auraient voté Mélenchon si Hamon s'était désisté (parce qu'il me semble que c'est tout de même ce que tu insinues…)? Honnêtement, je pense qu'ils ont été courageux de ne pas choisir le vote utile, que ce soit Macron ou Mélenchon. Je crois aussi que la majeure partie d'entre eux est heureuse d'avoir pu voter Hamon, d'avoir eu un candidat qui les représentait et portait leurs idées en pleine crise de la représentation, avec une tentation d'abstention tellement et bien trop élevée. Mais demande-leur directement, je ne peux évidemment pas parler à leur place.

Les seules personnes qu'on peut blâmer pour un second tour MLP/Macron, ce sont toutes celles qui ont laissé les inégalités se creuser, la xénophobie et la violence prendre de l'ampleur - en France et dans le monde entier - et qui ont permis la prolifération des idées du FN. Ce sont ces personnes là qui nous volent aujourd'hui un choix véritablement démocratique pour le second tour. Pas Hamon. Et certainement pas ses électeurs.

I’M SHY in French

à la voix douce - s.o who is soft-spoken

avoir une petite voix - to have a quiet voice

être introverti(e) - to be introverted

être réservé(e) - to be reserved/retiring/quiet

être timide - to be shy

être une grande timide - to be a really shy person

frileux - (also means sensitive to the cold) timorous - too careful/unadventurous

il faut se méfier de l’eau qui dort - it’s the quiet ones your have to watch

une personne craintive/discrète - a shrinking violet (shy person)

une personne effacée - a discreet/humble/retiring/unassuming/self-effacing person

une personne qui fait tapisserie - a wallflower

quelqu’un de timide - a shy person

qui n’aime pas être pris(e) en photo - camera-shy

se replier sur soi-même - become withdrawn/be introverted

timoré(e) - shy - as in too careful/fearful

une vie rangée - a quiet life

Guide de la route de montagne enneigée à l’usage des non-montagnards

-  Une bougie chauffe-plat est suffisante pour garder l’habitacle d’une voiture standard hors-gel pendant un bon moment. Prévoyez en quelques-unes et un briquet au cas où vous vous retrouviez coincés.

- Ne mettez pas vos affaires de neige, en particulier vos gants, au fond des valises, elles-mêmes au fond du coffre. Gardez une veste, un bonnet et de quoi vous protéger les doigts à portée de main.

- Ne cherchez pas à freiner sur de la glace, ça ne servira qu’à vous envoyer dans le décor. Laissez-vous porter quitte à aller doucement vous planter dans un talus, c’est toujours mieux que le ravin.

- La neige a plus de traction que de la glace, si vous sentez votre véhicule partir mais que vous avez encore assez de contrôler, essayer de guider une roue vers le rebord enneigé.

- Si vous voyez des véhicules en perdition, évitez de vous engager immédiatement, attendez qu’un chasse-neige passe. Vous mettre en travers ne va aider personne, surtout pas le chasse-neige.

-  Apprenez à mettre vos chaines avant d’être en situation d’urgence. Vérifiez qu’elles soient à la bonne taille, démêlées et en bon état.

- Les chaines sont faites pour rouler doucement et sortir d’un terrain glissant, pas pour rouler à 50 km/h et faire crisser les pneus dans les virages. Non seulement vous abîmez vos pneus en roulant à plus de 10 km/h avec des chaines mais en plus vous démontez la route.

- Par grand froid, prévoyez un paquet de litière pour chat, à saupoudrer derrière vos roues si jamais vous êtes coincés sur de la glace-vive. La DDE utilise du gravier mais la litière fonctionne aussi bien et est plus accessible.

- Si votre pare-brise est sec, vous pouvez le couvrir avec une bâche coincée dans les portières pour éviter de devoir gratter le matin. S’il est humide, ne serait-ce qu’un peu, oubliez.

- LE PAPIER JOURNAL SUR LES PARE-BRISES C’EST NON. Sauf si vous aimez gratter du papier-mâché de bon matin quoi.

- Il est interdit de rouler avec une voiture couverte de neige car elle risque de décharger n’importe où – sur une autre voiture, sur votre propre pare-brise. Déblayez votre véhicule, de toute façon un « chargement mal arrimé » est passible d’une amende de 450 euros.

- Si vous avez glissé dans un virage, aller attendre les secours / la dépanneuse de l’autre côté de la route. Si vous avez glissé, il n’y a aucune raison que les autres ne glissent pas aussi, hein.

- Gardez vos distance avec le véhicule de devant pour anticiper les obstacles et appréhender les zones glissantes. Prenez votre mal en patience, aussi, c’est inutile de doubler quelqu’un de lent.

- Si la voiture devant vous traîne mais qu’elle porte une plaque d’immatriculation du département dans lequel vous vous trouvez, demandez-vous pourquoi quelqu’un du coin va doucement et définitivement, restez derrière et prenez votre mal en patience.

- Souvenez-vous que les gens de la montagne ne sont pas des fragiles et qu’ils sont également un peu radin donc si d’un coup, vous voyez une glissière de sécurité alors que la route n’était pas protégée jusque là, c’est probablement que vous êtes dans un coin dangereux où les sorties de route sont fréquentes. Il en va de même pour les panneaux ‘verglas fréquent’ – ce n’est pas juste pour faire joli.

- S’il y a un panneau “stationnement interdit” dans la station de ski, ce n’est pas pour rien, ne vous garez pas là, vous allez sûrement bloquer le chasse-neige qui lui ne se gênera pas pour vous enfermer dans un remblais de neige à moins qu’il ne pousse votre voiture hors du passage. Ne sous-estimez pas l’absence de chill d’un employé de la DDE qui se pèle les meules à 6h du matin.

- Prenez à manger et à boire lorsque vous partez en vacances. Au moins un litre d’eau par personne, le froid déshydrate et déblayer de la neige est extrêmement fatiguant. Pour la nourriture, les barres céréales, la pâte d’amande, les pâtes de fruit, les compotes, des fruits du genre bananes / pommes / clémentines sont vos alliés.

- Les feux, c’est cool. S’il neige, allumez vos phares. Si vous vous plantez, allumez vos warnings. Vous êtes tenus par la loi d’avoir des gilets jaunes à bandes réfléchissantes, c’est le moment de vous en servir.

-  Dans votre kit de survie, vous pouvez aussi avoir :

  • Une pelle pliable ( type pelle de tranchée, une vingtaine d’euros dans surplus militaire, pratiquement incassable )
  • Une couverture
  • Une lampe torche
  • Mais en fait vous devriez avoir ça dans votre voiture tout le temps pas juste quand vous venez au ski.

- Quand vous rentrez chez vous, lavez votre voiture en pensant à bien rincer le dessous du véhicule. Le sel utilisé sur les routes ronge la peinture de la carrosserie et peut provoquer des points de rouille.

- Et tant qu’on y est, petit point bonus : le sel ne fait pas ‘fondre’ la neige, il fait baisser la température à laquelle la glace se forme ainsi c’est une mesure plus préventive que corrective.

huffingtonpost.fr
BLOG - Il faut regarder cette photo de vacances pour comprendre que c'est un morceau d'histoire
Ils sont marrants ces gamins non?

Bien sur on remarque tout de suite le grand, celui qui est debout à gauche. Le clown de la bande. On l'imagine rigolard et bravache, on se dit qu'il n'a pas dû pouvoir s'empêcher de faire le con durant la photo, que quelques instants sérieux et tranquilles, c'était déjà trop pour lui.

J'aime bien le petit teigneux boudeur accroupi juste à côté. Lui j'ai l'impression de le connaitre. C'est exactement mon fils, quelques décennies plus tôt. Il a dû souffler, ronchonner, il ne voulait pas être sur la photo, il devait trouver tout ça stupide. On l'a surement prié, supplié ou menacé pour qu'il consente à prendre place dans le groupe mais même installé, il a gardé son air buté et goguenard, il reste en appui sur ses mains, prêt à s'enfuir. Mon fils, vous-dis-je. Qu'est ce qu'il devait être chiant!

Les 7 jeunes adultes du fonds, ceux qui sont étroitement collés les uns aux autres, ce sont les “éducateurs”. Ils sont sérieux, protecteurs. Celui de droite, avec sa coupe courte, je pense que les enfants devaient lui avoir trouvé un surnom, et je paierais cher pour savoir lequel. Il devait être le casse-pieds, le rabat-joie, celui qui rappelle les règles, celui qui fronce les sourcils et dont on se moque, sitôt qu'il a tourné les talons. La jeune femme en blanc, au milieu, celle qui a l'air douce et gentille, j'imagine que c'est vers elle que les gamins se tournaient quand quelque chose n'allait pas. Elle a dû en essuyer, des joues mouillées, des nez morveux. Elle a dû en consoler, des petits blessés aux genoux écorchés, des premiers émois amoureux déçus, des désespérés de ne pas voir leur parents, des nostalgiques de la maison…

Le petit brun à grosse frange au 2ème rang et dont on ne voit que les yeux ne s'est pas mis là par hasard: il se cache, il n'a pas envie qu'on le remarque. C'est un gamin timide et anxieux. Il n'aime pas ce camp, il est mal à l'aise avec les autres enfants, sa mère lui manque. Il a toujours été de nature inquiète mais depuis qu'il est là, c'est pire. Il pisse au lit. Ni les moqueries ni les menaces n'y font rien. Tous les matins il se réveille dans sa désolante flaque. Alors, de toutes ses forces, le soir il lutte pour ne pas s'endormir. Il reste le plus longtemps possible les yeux ouverts. Il pense à sa mère, à l'école, à son chien, à quand il rentrera… c'est pour ça qu'il a les yeux cernés, à force de livrer chaque nuit ce combat inégal face au sommeil.

J'adore le gamin du milieu, le maigrichon qui est torse nu et dont on ne voit pas le visage. Il n'a pas pris la peine de mettre une chemise, lui son truc c'est la baignade, les plongeons, la natation; il apprend le crawl, il fait des progrès, il se dit qu'à la fin de l'été il battra tout le monde à la course. Il faut juste qu'il arrive à souffler par la bouche sans avaler de l'eau. Alors, il est resté en slip de bain et il a hâte de retourner dans l'eau. Impatient, dissipé, il n'a pas pu tenir en place pendant la séance et la photo l'a immortalisé ainsi, le visage tourné. On ne saura jamais s'il riait, s'il se faisait engueuler ou s'il tirait la langue aux éducateurs.

J'aime bien aussi la petite tout à droite. Elle a mis sa jolie robe à carreaux, elle a lissé ses cheveux, elle regarde sagement l'objectif. C'est surement une bonne élève. Je l'imagine concentrée, appliquée tirant un peu la langue quand elle écrit son prénom sur son cahier à carreaux. Son sourire est timide, son regard est grave. J'aimerai savoir à quoi elle pense. Peut-être entrevoit-elle en une fraction de seconde la collision entre le présent, léger et joyeux de l'enfance (après tout, c'est un camp de vacances) et le futur qui arrive, terrible et épouvantable (après tout, ces gamins sont juifs)

Les 44 enfants et les 7 éducateurs seront envoyés à la prison de Montluc de Lyon, et ensuite à Drancy et à Auschwitz, où ils seront, pour la plupart gazés, certains serviront de cobayes à des expériences médicales. Le plus jeune, avait 4 ans.

D'eux, il ne restaient pas grand chose pour se souvenir, juste une stèle à leur mémoire, dans un parc, dans le 7ème arrondissement de Lyon.

Elle a été brisée et arrachée dans la nuit du 6 au 7 aout.

J’avais du temps libre, je voulais faire un fanart MAIS aussi tenter le huevember. Et bim.

(même si en toute honnêté j’ai pris pas mal de liberté. je crois que j’ai pas encore bien compris le concept de huevember.)

anonymous asked:

Omg c'est magnifique ce que tu dessines ! Je suis fan :P Valli/Microbe petit ? Voire du kid!Vacron ?

Merci beaucoup anon#6 :D Donc voilà des dessins pour le kid!AU ^^

Alors, pour cet AU j’ai quand même pas mal modifié leur différence d’âge parce que sinon ça marchait pas :P

Et puis voilà EM en train de jouer au foot parce que, à force de lire la fic Coéquipiers (qui est géniale, je vous la conseille si vous l’avez pas lue ^^), je les imagine bien jouer au foot :)

Je m’étais promis de ne pas poster à ce sujet, mais devant les #SansMoiLe7Mai, les #JamaisMacron et autres “blocus ni FN ni Macron”, je ne peux pas rester sereine.

L’idée de voir Le Pen élue présidente le 7 mai me terrifie, terrifie beaucoup de monde, mais manifestement pas assez, au vu des réactions qui pleuvent depuis dimanche dernier.

Oui, c’est facile pour moi qui me reconnais dans les idées de Macron.

Oui, c’est chiant de toujours finir par avoir à voter contre plutôt que pour.

Oui, c’est d’abord de la faute des électeurs du FN si le score de Le Pen est aussi haut.

Mais dans un système où le vote blanc n’est pas pris un compte, où c’est l’un OU l’autre, ne pas voter ou voter blanc, c’est lui faire un boulevard. 

Depuis les résultats du premier tour, je vois se multiplier sur internet (et je ne parle pas de tumblr, honnêtement je viens ici pour la lolitique plus que la politique, je crois que ça se remarque :’’’) ) des posts et des vidéos visant à décrébiliser Macron, à le vanner sur sa soi-disant absence de programme, à tourner en dérision la moindre de ses propositions. Moi aussi, je suis la première à vanner Macron, mais je fais la part des choses. Dans un contexte politique, j’oublie que le considère comme un enfant, j’oublie les blagues que j’ai aimé faire il y a cinq mois, j’oublie qu’il m’insupporte avec sa success story et sa comm’ incroyable, et je l’écoute. Les gens mettent tant d’énergie à le discréditer que certains croient SINCÈREMENT qu’il n’a vraiment pas de programme. J’ai même vu des “10 bonnes raisons de ne pas voter Macron le 7 mai”, un article TRÈS responsable sachant qu’on a le FN en face…

Le Front National, bordel de merde ! Pourquoi les gens mettent autant d’énergie à descendre le dernier candidat en lice pour faire barrage au FN ? Pourquoi les gens s’évertuent à mettre sur le même plan le libéralisme et toutes les déviances de ce parti nationaliste ?

La démocratie est une forme ambiguë de régime politique. Elle se veut la plus juste, mais quand on a des scores à 24 et 21% (environ hein), il reste la moitié des votants qui sont déçus, et tous ceux qui n’ont pas eu leur mot à dire, et tous ceux qui n’ont pas voulu la donner. La situation actuelle est difficile à gérer, c’est évident.

Quand Trump a été élu, incompréhension générale. Tout le monde disait que ça n’était pas possible, que jamais le peuple ne laisserait faire ça, que tout était plié d’avance. Mathématiquement, c’était impossible. Et pourtant.

Arrêtons le “ça ne peut pas arriver”. Plus que jamais, oui, Marine Le Pen PEUT être élue présidente de la République. Ne rien faire contre, c’est dangereux et irresponsable. J’entends ceux qui disent que, si elle est élue, on peut lutter différemment. Mais pourquoi ne pas profiter de l’occasion d’empêcher cette éventualité ? Certains se disent prêts à tout pour s’opposer à l’extrême droite, mais semblent trouver un bulletin au nom de Macron placé dans une urne au-delà de leurs moyens.

Je ne veux pas revivre le choc du 9 novembre, quand j’ai ouvert les yeux sur la victoire de Trump aux Etats-Unis. Je ne veux pas vivre pendant cinq, dix ans avec la rage de voir Marine Le Pen élue présidente alors qu’il y avait des moyens simples de l’en empêcher.

La méthode Macron ne marche pas en Guyane.

Tu viens pas dans une région où la population a déjà les nerfs à vif pour faire des jolis mots un poil condescendants avec ton sourire en coin, tu fais pas un détour impromptu pour aller à la rencontre d'une partie de la population quand celle-ci t'attends ailleurs. Aller parler des contrats aidés au rond point de Cogneau Lamirande en pleine soirée quand on t'attend pour parler du plan d'avenir promis il y a 6 mois devant la préfecture de Cayenne. À quoi tu joues. Tu cherches pas à éviter les discussions de fond avec deux blagues et trois entourloupes. Je méprise les politiques qui se servent de l'humour pour éviter d'aborder et de répondre aux véritables questions qui méritent de véritables réponses. Ça vous fait pas paraître sympathique aux yeux d'un peuple à bout de souffle. Vous avez juste l'air de vous foutre de notre gueule.

Au lieu d'apaiser une situation compliquée le Président l'attise. Qui gère sa com’. C'est foireux. Et irrespectueux. On pourra dire ce qu'on veut sur le peuple guyanais, lui même se déchire sur la nécessité des actions menés ces derniers jours. Mais je crois pas que Macron ait pris la mesure de la situation. Je crois qu'il s'en fout, même, il vit dans sa bulle, il a fait un petit tour parmi la populace tropicale de l'île de Guyane et rentrera bientôt dans son château, sans que rien ne lui fasse changer sa politique.

La Guyane, le peuple français, la France entière en a marre de crier dans le vide.

Note pour moi même, ne pas avoir mangé et avoir un pote barman c’est pas une bonne combinaison

Note to myself, to have not eaten and to have a barman friend is not a good combination

J'étais en formation premiers secours aujourd'hui et pendant le chapitre sur l'étouffement devinez ce que j'ai fait ? Évidemment je me suis étouffée avec ma salive donc le moniteur a profité de ma détresse pour m'utiliser en exemple c'était très gênant et après pendant mon cas pratique je devais secourir une personne qui faisait un avc elle me dit qu'elle a froid alors moi ni une ni deux j'enlève mon écharpe pour la couvrir et là je sais pas ce qui m'a pris j'ai dit “regardez madame je me déshabille pour vous sauver” tout le monde a rigolé c'était encore plus gênant

English

Here is the cover of my Zelda Breath of the Wild’s fanfic entitled “Retrouvailles” (which means “Reunion” in english) :3 Unfortunately, you won’t be able to read it unless you speak french u.u"
I spent a long time on it, but I’m pretty happy with the result :D

Français

Voici la couverture de ma fanfic sur Zelda Breath of the Wild intitulée “Retrouvailles”. Vous pouvez retrouver cette fanfic en quatre parties en cliquant ici. Déjà 3 chapitres disponibles ! ^o^

Cette illustration m’a pris pas mal de temps, mais je dois dire que je suis plutôt satisfaite du résultat :D