pas possible

Summerland

I write this short introduction to a novel about two years ago. Most of you weren’t even allowed on the Internet then. I found it again. I’ve been writing short prose spills lately and revisiting texts makes me feel good. Anyway enjoy.

Keep reading

Mais qui voilà ! Mais c’est le manque total d’inspiration ! Alors qu’il ne me reste qu’un jour pour terminer le montage ! Mais c’est parfait ! On va se mettre en boule dans un coin et pleurer en réfléchissant maintenant !

anonymous asked:

Hello, c'est l'enfante anonyme (je viendrai te hanter jusque dans tes cauchemars MOUHAHAHAH !!). C'est bon les pâtes. Tu préfères les pâtes ou les tardigrades ô grande épineusement votre ?

who, si tu commences à me donner du ‘ô grande épineusement votre’ je vais plus me sentir. Appelles-moi Epine mon enfant, ça suffira.

T’as un truc avec les tardigrades c’est pas possible tu les as déjà mentionné sur d’autres tumblr. La question se pose pas. T’as vu la tronche des machins? Je vote pour les pâtes. C’est super bon les pâtes et tu peux les manger avec plein de truc genre de la bolognaise ou du gruyère.

  • Moi:*seul à la maison* *chante très fort les chansons des Misérables dans mon salon*
  • Voisin du dessous:*au balcon* PUTAIN C'EST PAS POSSIBLE D'ETRE TRANQUILLE BORDEL DE MERDE JUSTE UNE APREM
  • Moi:*cries a lot*
Nous sommes au bord du désastre sans que nous puissions le situer dans l'avenir : il est plutôt toujours déjà passé, et pourtant nous sommes au bord ou sous la menace, toutes formulations qui impliqueraient l'avenir si le désastre n'était ce qui ne vient pas, ce qui a arrêté toute venue. Penser le désastre (si c'est possible, et ce n'est pas possible dans la mesure où nous pressentons que le désastre est la pensée), c'est n'avoir plus d'avenir pour le penser.
— 

Maurice Blanchot, L'Écriture du désastre (1980)

Livre éprouvant et redoutable. 

Nous avons vu mentir, avilir, tuer, déporter, torturer, et à chaque fois il n’était pas possible de persuader ceux qui le faisaient de ne pas le faire, parce qu’ils étaient sûrs d’eux et parce qu’on ne persuade pas une abstraction, c’est-à-dire le représentant d’une idéologie. […] Nous vivons dans la terreur parce que la persuasion n’est plus possible.
—  Albert Camus

Quand je tombe sur le profil FB, d’une nana boulet (le genre de folle mytho, qui n’a pas de vie et avec qui on fait “des dîners de cons”) que je connais, dont je n’ai plus de nouvelles depuis 2 ans (et bon dieu que ça faisait du bien de ne plus avoir cette mytho dans ma vie) et en faisant ma fouineuse, je m’aperçois que RIEN a changé dans sa vie. Mais alors RIEN !!! (s’en est déprimant) …

… Si mes souvenirs sont bons, la dernière fois que l’on s’est parlé (il y a 2 ansMadame m’insultait et me sortait un nombre pas possible de conneries sur ma vie et mon couple (devant témoins), dont en prime : 

que je ne servais à rien et que je finirais avec une vie de merde !

Donc quand je suis tombé sur son statut professionnel, qui disait que madame travaillait dans un supermarché, en tant que caissière (je ne critique en rien… mais venant d’elle, ça fait franchement rire !), je peux vous dire que le fou rire a été énorme !

A l’époque, Madame se ventait qu’elle réussirait sa vie, car elle sortait avec un “soit disant” milliardaire (vous verriez la gueule de son mec… c’est THE couple de l’année ! *LOL PUISSANCE MAX)* et donc qu’elle était bien plus importante que moi ! …

… Bah ma vieille, tu me vends du rêve !

LES JOIES DU FOUINAGE SUR FB

*Oh my goooood !* *WTF* *Choqué* *Foutage de gueule* *Mon boulet le retrour* *LA nouvelle du mois*