para: fn

anonymous asked:

131+132+147 for the prompts maybe? you're amazing xx

131: “ Lets run away together. ”
132: “ I haven’t slept in four days… ”
147: “ I can take care of myself just fine.”

I also had a prompt for what would happen if Andrew and Neil met while Mary was still around. This… might turn into a verse lmao

The school is buzzing. And hot. Summer starts early in California and the fucking air conditioning isn’t working. Figures. The long sleeves don’t help, Andrew knows, but a little sweat isn’t going to make him stop wearing them. The heat isn’t really the problem right now. The problem is the red-head a year below Andrew, the one who showed up unexpectedly two months into the school year with a smile and a mother whose hair was just a touch more orange. Andrew remembers her, though he hasn’t seen her since. He hasn’t seen the kid that often, either - Jake is his name, Andrew thinks - except at lunch or in the rush around the lockers. 

He sees Jake now, though, just like everybody else.

The black eye is awful, puffy and out of place on that fine-boned pale face. The flesh looks dead, bloated, ready to burst. Andrew can almost believe it actually is, with the haunted look to the kid’s eyes. And all of the pretty girls are swarming him like flies, their jock boyfriends in the background ready to strip Jake of everything that he is if he makes the wrong move. The lack of personal space is making more than just Jake uncomfortable.

Andrew slams his locker and marches across the hall. He doesn’t even have to touch any of them; all he has to do is glare, and they scatter, exposing the carrion that had been about to become their next meal. 

Jake looks at him with shocking green eyes - well, eye, given that his left is pinched painfully shut - and a firm set to his mouth. “I can take care of myself just fine.”

Oh. Oh. This might be more interesting than Andrew had originally thought. Maybe he should have talked to Jake sooner. It seems the shy boy has a mouth on him.

“Yes, you looked like you were doing a fantastic job keeping the buzzards away,” Andrew says. “Next time I’ll wait until they’ve stripped your bones.” When Jake just continues to look at him, Andrew strains not to sigh. “Idiot. Come with me.”

“I’m fine, thanks.” 

Andrew’s expression drops at the sudden weary edge to Jake’s tone. He’s turned into a deer, body frozen and leaning away, tense and watching and seconds away from fleeing. A locker slams, and it’s instinct for Andrew’s eyes to snap toward the sound. A mistake. When he looks in front of him again, Jake has slipped away into the crowd.

Keep reading

N'empêche moi en tant que Parisienne j'ai vécu les attentats, j'ai des amis qui ont perdu des proches, j'ai du rester enfermée 4h dans mon lycée lors de l'HyperCasher parce que j'étais dans la même rue. Je vois des militaires avec des armes de guerre partout, tous les jours, et des fois quand j'entends des sirènes je panique.
MAIS LE PEN A FAIT 5% A PARIS.
Donc les gens qui votent FN parce qu'ils ont peur du terrorisme alors qu'ils le connaîtront jamais franchement vos gueules. Vous savez pas que le terrorisme vient pas des arabes, des musulmans, de l'UE ou du multiculturalisme. Vous connaissez pas le terrorisme donc vous posez pas en expert des remèdes. Renseignez-vous et parlez avec vos supposés ennemis avant de faire des conclusions de merde sur des raisonnements simplistes. Et laissez les gens concernés par “l'insécurité” s'occuper de la régler

La manière dont Marine Le Pen met des gays en tête du FN pour faire croire aux électeurs qu’elle n’est pas homophobe est absolument honteuse.

Je vous rappelle que le FN veut abroger la loi Taubira s’ils accèdent au pouvoir et que leur tentative de faire semblant d’être gay-friendly n’est que du pinkwashing. 

Ne vous trompez pas dans l’isoloir. 

Oui, OUI je suis juive et non, mamie, je vais pas le cacher parce que “on sait jamais qui écoute”

ET OUI, OUI je suis contre Marine Le Pen et ma judaïté n’est pas une raison pour dédaigner mon avis “ah forcément les juifs, pfeuh”.
Non c’est une raison pour m’écouter, parce que merde, ma mamie a 90 ans, elle a vécu la guerre à Paris, elle a eu la chance de ne perdre personne de sa famille mais 72 ans plus tard elle a toujours peur, tu imagines te traîner un traumatisme 72 ans, c’est ça que tu veux ? 

Selon les lois de l’époque, je suis bonne pour le four, j’en rigole avec la famille (humour noir, humour juif…) mais quand j’entends des jeunes qui sortent d’un meeting du FN et blaguent sur le Zyklon B qui aurait chassé les militants gauchistes j’ai la trouille.

Je te jure, je sais pas ce que je vais faire. Dimanche je vais voter pour mes idées mais après ? S’il passe pas, si c’est le FN qui gagne, on fait quoi ? Je pars ? Oui j’ai la nationalité française mais tu sais quoi, 25000 juifs français sont morts pendant la guerre, 25000. Mamie elle se raccroche à sa nationalité parce qu’elle croit que c’est ce qui l’a sauvée (en vrai on pense qu’un commissaire a protégé la famille) mais va savoir de quoi est capable un gouvernement FN. Et si c’est pas les Juifs qui y passent, ce sera les musulmans, les LGBT, les immigrés… Personne n’a promis d’extermination, mais dans les rangs de militants, on parle de Zyklon B en riant.

Je te jure j’ai la trouille. Dimanche, ne vote pas FN, si tu veux protester, fais un blog ou vote blanc ou fais une manif mais s’il te plaît, ne vote pas Marine.