pancart

elenawrit  asked:

Je suis à la recherche d'Arnaud dans le public, avec une petite pancarte "je t'aime bébé" pour encourager son Hobbit d'amour (au passage, j'adore le calmage du Hobbit avec le petit nerveux, aka Macron, ça lui dégonfle les chevilles !)

Ahahahah choupiii

6

» A tribute to Eugénie de Montijo (1826 — 1920), Empress of the French. 

“Si dans le Kent, le souvenir d’Eugénie est toujours vivant, dans le Hampshire, il s’estompe, disparait presque. […] A Farnborough, point de pancartes, encore moins d’inscription. On apprend simplement, sur un panneau extérieur, que la visite des sépultures ne peut avoir lieu que le samedi, à 15h30. C’est un peu court. N’est-ce point aussi se moquer ? Les quatre religieux permanents et les douze desservants sont-ils si absorbés qu’ils ne peuvent ouvrir quotidiennement le sanctuaire ? […] Seul un lumignon répand sa pâleur. Dès lors, pourquoi maintenir en ces lieux des hôtes qui paraissent indésirables et qui sont en tout cas si peu et si mal respecté et honoré ? Car dans l’immense résidence, située sur la colline voisine, dont rien n’indique l’existence, toute trace d’Eugénie a disparu. […] Comme il y a cinquante ans pour l’oncle, formons un cortège solennel et faisons revenir à Paris ces tombeaux qui, visiblement, n’ont pas moralement leur place dans ces lieux ingrats. Qu’un mouvement se dessine et s’amplifie afin que le créateur du Paris moderne et sa famille y trouvent leur dernière demeure et puisse y être noblement honorés !  L’église Saint-Augustin attend depuis un siècle ces trois sarcophages en marbre d’Ecosse. Sous cet autre dôme, Napoléon III, son épouse et son fils pourraient trouver, enfin, un asile digne d’eux, et rappeler qu’au-delà de photos graves, et de désastres humiliants, ils ont, l’un pour son saint-simonisme éclairé, l’autre par sa beauté triomphante, et leur fils par son courage dans une armée alliée, bien mérités de la patrie.

Jean Autin — L’Impératrice Eugénie ou l’empire d’une femme.

J'ai envie d'aller en plein Paris avec une pancarte disant “Free hug” et partager un peu d'amour, de joie et de tolérance avec les gens…
5 Conseils Pour Apprendre Le Français

I wrote this in French for a reason. Take the time to read it ;)

1. Pratique tous les jours. 

  • Pas le temps ? Mais si, voyons. Il suffit par exemple de se lever un peu plus tôt tous les jours (oui, les matins bien épouvantables) et de se lancer dans une monologue de 10 minutes ou de se mémoriser 5 nouveaux mots.

2. Si ton enthousiasme fléchit, ne force pas, et surtout n’abandonne pas tout mais bascule. 

  • Par exemple, tu apprends le français et t’en peux plus de cet article et de tout chercher dans le dictionnaire. Écoute: fais une pause en écoutant une chanson française que tu apprécies.

3. Note des éléments de phrases dans la marge des textes que tu lis.

  • Ils formeront autant d’éléments complets à réutiliser lors des prises de paroles ou lors d’une rédaction.

4. Lorsque t’es fatigué(e), utilise le divertissement pour continuer d’avancer.

  • On peut toujours être en train de pratiquer: “traduis” une pancarte dans le bus.

5. Sois convaincu(e) que t’es fort(e) en langue ! 

  • Quand ça ne marche pas, c’est que les connaissances sont en train de se construire et agrandir.
Vocabulaire

appuyer - to press, to push

déchirer - to tear, to rip

la veuve - widow

économiser - to save, to spend wisely

une pancarte - a notice, sign, placard

un ouvrier - worker, manuel laborer

méridional - southern, pertaining to the South

saccadé(e) - jerky, twitchy

analphabète - illiterate

un chantier - construction site

s’inscrire - join, enroll in 

débrouiller - untangle, unravel

un fardeau - weight, load, burden

coltiner - to lug something

poltron/poltronne - cowardly 

une lame - blade

chausser - to put on

au fur et à mesure que - as, as and when, as soon as

Dans les livres il y a des chapitres pour bien séparer les moments, pour montrer que le temps passe ou que la situation évolue, et même parfois des parties avec des titres chargés de promesses, La rencontre, L'espoir, La chute, comme des tableaux. Mais dans la vie il n'y a rien, pas de titre, pas de pancarte, pas de panneau, rien qui indique attention danger, éboulements fréquents ou désillusion imminente. Dans la vie on est tout seul avec son costume, et tant pis s'il est déchiré.
—  No et moi