paire de chaussures

Audio in French - Nasal vowels [ɛ̃] / [œ̃]
jaitouslesdroits

Today’s audio is about nasal vowels and more precisely the sound [ɛ̃] / [œ̃] which was requested by @la-procrastinatrice. I hope this audio will help you and other learners to pronounce this sound. Making this one gave me the idea of recording other nasal vowels like in bon or blanc, let me know if you guys like this idea. Also I would like to thanks once again @inspiredtostudy who suggested me to add some short sentences! 

Don’t hesitate to pause this audio to repeat the words and sentences by yourself. Bonne écoute :) 


Here are the words and sentences said in this audio : 

Un (n.m) One / A / An 
Ce n’est qu’un enfant ~ It is just a child 

Vingt (n.m) Twenty
J’ai vingt paires de chaussures ~ I own twenty pairs of shoes 

Poing (n.m) Fist
On lui a donné un coup de poing ~ He was given a punch / He got punched

Pain (n.m) Bread
Le boulanger prépare du pain ~ The baker makes bread

Vin (n.m) Wine
Il apprécie le vin ~ He likes the wine

Enceinte (adj) Pregnant
On a appris qu’elle était enceinte ~ We have learned that she was pregnant 

Rien (pr.ind) Nothing
Je n’ai envie de rien ~ I don’t want anything

Plein (adv) A lot of / Many
Il y a plein de choses à faire ~ There are many things to do

Malsain (adj) Macabre / Morbid / Sick / Unhealthy
Il est malsain ~ He is morbid

Loin (adv) Far / Distant / Far away
La maison est loin ~ The house is far away

Méditerranéen (adj) Mediterranean 
Nous sommes dans un pays méditerranéen ~ We are in a Mediterranean country 

Vingtaine (n.f) About twenty
On a besoin d’une vingtaine de cahiers ~ We need about twenty books

Maint(e) (adj) Many 
Vous lui avez déjà répété maintes fois ~ You already repeated him many times

Timbre (n.m) Stamp
Il te faut un timbre ~ You need a stamp

Daim (n.m) Deer / Suede / Buckskin
Je me suis acheté des gants en daim ~ I bought myself suede gloves 

Parfum (n.m) Perfume
Elle se met du parfum chaque matin ~ She puts perfume on her every morning

There are many ways to form this sound in French: in, im, en, un, um, ain, aim, ein. However, be careful, if you encounter one of those in a word it doesn’t necessary mean that it will give the sound [ɛ̃] or [œ̃] (eg: immédiat). Also those words can have another pronunciation if the nasal vowel if followed by another letter(s), for exemple malsain in its feminine form malsaine will have an ending pronounced as ène, same for plein/pleine and Méditerranéen/Méditerranéenne. As for une (feminine for un), it will have its u pronounced as the letter u then ne. You can notice this change with the syllable aine in the word vingtaine pronounced as ène as well.

Tell me what you think of this audio and the explication, I need your feedback to improve this kind of post. Is my speaking tempo too fast or not? Is it articulated enough? 

Message me know if you have a request of words in French that you struggle to pronounce (words referring to a theme, words with some specific sounds, letters or groups of letters, or just some random words…)


other audio: words with R 

J'ai envie de me lever, d'aller chercher ma clope, mon briquet, descendre dans le jardin, short, t-shirt, pieds nus, fumer ma clope en regardant le ciel. Et puis ensuite de rentrer dans la maison mettre une paire de chaussures, prendre mon skate et m'en aller, m'en aller juste une soirée musique naviguant dans les oreilles.

Du coup j’suis un peu déçue parce que par simple respect et honnêteté je lui ai déjà rendu ses figurines, dont celle que je lui avais offerte et qu’il va vendre, édition limitée, à plus de 1000 balles.
Ses fringues, le micro-ondes, un pc qu’il “voulait m’offrir”, ses peluches, ses dix paires de chaussures quasi neuves, tout. Y’avait pas mieux pour arrondir mes fins des mois et moi j’ai été trop honnête pour quelqu’un qui en fait se voile assez la face pour se dire qu’en fait il était pas amoureux.

2

Pause 1 Pâques,

Le matin avec Guillaume nous nous sommes levés vers 10h. Nous avons pris notre petit déjeuné et sommes allés nous doucher. Nous sommes ensuite parties avec mon père faire des courses. Après les courses, nous sommes rentrer à la maison, j'ai vidé ma valise, rangé un peu ma chambre et me suis mit devant la télé avec lui. Le midi nous avons mangé des raviolis avec de la sauce tomate.

Durant toute l'après midi avec Guillaume, nous sommes sorties. Nous sommes allés à Aeroville, où j'ai acheté des livres de cuisine et un coffret pour le bain. Et nous en avons profité pour prendre à boire chez Starbucks, moi c'était un thé glacé et guillaume un jus de pomme. Après nous sommes allés à Cultura et Decatlon. À Cultura j'ai acheté un autre livre de recette et un livre pour apprendre à dessiner, et chez decatlon une paire de chaussure. Et Guillaume m'a fait quelque petit cadeau.

Une fois à la maison nous nous sommes un peu reposé puis, David, Sandrine et leurs enfants sont venus pour un repas à la maison. Le repas fut très très bon. En entrée nous avons eu du fromage avec de la salade, en plat un gratin dauphinois avec de la viande et en dessert du flan et un autre gâteau. La soirée c'est fini tard et nous nous sommes assez rapidement couché.

T’étais mon monde..

T’étais le souffle dans mon cou pendant un baiser, t’étais le bruit des feuilles l’automne. T’étais le froissement des draps, t’étais un éclat de rire dans les ruelles sombres. Tétais la douceur de tes mains contre mon corps, t’étais le grincement des escaliers, t’étais l’odeur de la pluie sur un sol chaud. T’étais un graffiti en plein Londres, t’étais le soleil qui me brûlait la peau. T’étais les étoiles dans le ciel, l’odeur d’une bougie consumée. T’étais la définition de la perfection, t’étais mon Buzz l’éclair. T’étais une illusion, une promesse. T’étais un défaut d’une grande peinture, t’étais un pas de danse. T’étais le chant des oiseaux le lundi matin, t’étais un bus en retard. T’étais un regard d’amour, t’étais une étincelle provenue de la lune. T’étais un battement de coeur, t’étais une paire de chaussures abimées. T’étais une miette de pain sur une table, t’étais le courant du ruisseau au bas de la rue. T’étais une lettre, t’étais un texte écrit dans le métro. T’étais un bon ténébreux, t’étais mon inspiration. T’étais un jean craqué, une toile délavée. T’étais un skateparc, une pluie sans fin. T’étais un match de hockey, t’étais la danse de mes doigts sur le clavier. T’étais une photo instantanée, un rire singulier. T’étais un arc-en-ciel sous un jour de pluie, t’étais mon soleil. T’étais mon rire, mon sang. T’étais mon monde…

Chacun doit laisser quelque chose derrière soi à sa mort. Un enfant, un livre, un tableau, une maison, un mur que l'on a construit ou une paire de chaussures que l'on s'est fabriquée. Ou un jardin que l'on a aménagé. Quelque chose que la main a touché d'une façon ou d'une autre pour que l'âme ait un endroit où aller après la mort ; comme ça, quand les gens regardent l'arbre ou la fleur que vous avez plantés, vous êtes là. Peu importe ce que tu fais, tant que tu changes une chose en une autre, différente de ce qu'elle était avant que tu la touches, une chose qui te ressemble une fois que tu en as fini avec elle.
—  Ray Bradbury Fahrenheit 451
Trouver [son] bonheur.
— 

“To find [your] happiness”
To find what you were looking for, to find something/someone you like

Marie cherche une paire de chaussures grises en cuir, un gris couleur fumée. Elle va aller voir dans des magasins de luxe, elle n'a pas trouvé son bonheur dans les magasins habituels.
Marie is looking for a pair of grey leather shoes, a smoke kind of grey. She’ll check out on some luxury shops, she didn’t find what she was looking for in regular shops.

On a décidé d'amener Suzie en soirée avec nous. Ca fait longtemps qu'elle est célibataire et il y aura plein de garçons. Elle y trouvera surement son bonheur.
We decided to take Suzie with us to a party. She’s single for a while now and there will be tons of boys. She’ll probably find someone she likes there.

J'hesite à vendre cette jolie paire de chaussures holographie, en 39 et neuves encore dans la boite.
Si ca vous intéresse : katia@lazykat.fr 

I’m thinking about selling these lovely holographic shoes, size 6UK, unworn still in the box.
If you’re interested : katia@lazykat.fr

Je les déteste, tous, quels qu’ils soient. Ces petits branleurs qui se croient différents. J’aimerais leur dire qu’une personnalité, ça ne s’achète pas. Non petite pute, ta paire de chaussures griffées ne va pas influencer ton comportement. Mais tout ça, c’est de la faute de notre société, elle favorise le culte de l’apparence, elle le magnifie presque. Il se trouve que si tu pèses plus de cinquante kilos, si tu ne t’affiches pas sur les réseaux sociaux et si tu n’as pas des longs cheveux style princesse-barbie-salope tu ne seras pas acceptée, désolée. Le truc c’est que la vie c’est pas ça, la vie réelle n’est pas seulement constituée de tous ces artifices, de toutes ces merdes.
La vie, c’est les potes, ceux qui te font rire très fort, ceux qui t’acceptent comme tu es, qui sont toujours prêts à faire les 400 coups avec toi, à t’emmener au bout du monde, mais la vie c’est aussi l’amour, les papillons dans le ventre, les baisers dans le cou, les messages poétiques envoyés à 2h du matin, la vie c’est les fleurs, les couchers de soleil, les livres, le cinéma, la bonne bouffe, le rock, le soleil, la mer, le sel, la poésie, les musées, les bourrasques de vent qui font perdre le souffle, les rues, la brume le matin, le ciel bleu ou rouge, le sommeil, les nuages, les concerts, le punk, la peinture, l’excitation, le vertige.
La vie c’est tout ça. A partir du moment où tu l’as compris, t’essaies d’en profiter un maximum. Tu revois tes valeurs, tu fais le tri des choses vraiment importantes. Comme ça, quand tu seras sur ton lit de mort, dans une énième chambre d’hôpital, avec des perfusions plein les bras, tu pourras repenser à ta vie comme à un film. Tu crèveras en paix avec des images de roses blanches plein les yeux, et t’oublieras les odeurs de désinfectants pour ne sentir que l’océan.