ontarienne

www5.tfo.org
Chronique: quelle université voulons-nous?

Le débat sur la création d’une université de langue française demeure, en raison d’un travail acharné et de longue haleine, par le RÉFO, une question d’actualité en Ontario français. L’organisme, poussant très fort l’idée qu’il faut imiter les autres provinces comme le Nouveau-Brunswick et même l’Alberta en créant une institution unilingue francophone pour combler le manque à gagner en éducation postsecondaire en Ontario français n’a suscité, jusqu’à présent, peu de débats dans l’espace public franco-ontarien. Or, pour améliorer un projet, il est nécessaire d’en critiquer les grandes lignes.

Le RÉFO a récemment réussi à convaincre la députée de Nickel Belt, France Gélinas, à soumettre un projet de loi pour que soit constitué «l’Université de l’Ontario français» d’ici 2018. C’est la première fois qu’est présenté à la Législature un projet de loi visant à créer une université francophone en Ontario. L’ambition est colossale, mais il faut faire attention, car il n’est pas clair ce que l’on entend par une université franco-ontarienne.

(lire plus)

Portrait de la grande région de la capitale nationale au déclenchement des élections

Le Parti conservateur (PC) détenait le plus grand nombre de siège (sept) dans la grande région de la capitale nationale, dimanche matin, au déclenchement des élections fédérales. Le Nouveau parti démocratique (NPD) de Thomas Mulcair talonnait de près le PC, avec cinq sièges.

Un texte de Jérémie Bergeron

L'Outaouais, l'Est ontarien et Ottawa comportaient jusqu'ici 15 circonscriptions. Avec le redécoupage électoral, une 16e circonscription voit le jour, soit celle de Nepean, un découpage de l'ancien territoire appelé Nepean-Carleton.

Le Canada compte 30 circonscriptions de plus cette année, passant de 308 députés à 338. La plupart des frontières ont été changées pour les circonscriptions du pays, amenant du coup quelques changements de nom.

Lors des élections de 2011, les électeurs de la région ont porté au pouvoir huit députés conservateurs, tous sur la rive ontarienne. Le siège de John Baird, l'ancien ministre des Affaires étrangères et député d'Ottawa-Ouest-Nepean, est toutefois vacant depuis le départ du principal intéressé en février dernier.

Les libéraux n'avaient remporté que deux circonscriptions lors du dernier scrutin, toutes deux Ontario. David McGuinty représentait la population d'Ottawa-Sud et Mauril Bélanger celle d'Ottawa-Vanier.

L'Outaouais et la « vague orange »

Le NPD avait profité de la vague orange en 2011. Nycole Turmel (Hull-Aylmer), Françoise Boivin (Gatineau), Mylène Freeman (Argenteuil-Papineau-Mirabel) et Mathieu Ravignat (Pontiac) avaient été élus sous les couleurs néo-démocrates.

Ces quatre députés sortants se présentent tous cette fois-ci. Mylène Freeman tentera de l'emporter dans la nouvelle circonscription de Mirabel. C'est Chantal Crête qui brigue pour le NPD dans la circonscription redessinée d'Argenteuil-La Petite-Nation.

À Ottawa, un seul néo-démocrate a pu remporter un siège dans la région en 2011, soit Paul Dewar dans la circonscription d'Orléans.

Obsèques dimanche de Flora MacDonald

OTTAWA - Les funérailles de l'ancienne ministre progressiste-conservatrice Flora MacDonald auront lieu dimanche après-midi, à Ottawa.

Mme MacDonald, qui a notamment occupé la fonction de ministre des Affaires étrangères en 1979 dans le gouvernement de Joe Clark, s'est éteinte dimanche dernier, à l'âge de 89 ans.

Elle a également été ministre de l'Emploi et de l'Immigration, et ministre des Communications sous Brian Mulroney.

En 1976, elle avait tenté sa chance dans la course à la direction du Parti progressiste-conservateur, mais elle s'était avouée vaincue face à Joe Clark.

Flora MacDonald avait été élue pour la première fois à la Chambre des communes en 1972, remportant une élection dans la circonscription ontarienne de Kingston et les Îles, qu'elle a d'ailleurs gardée sans interruption jusqu'à 1988.

Elle a pris sa retraite de la politique après sa défaite de 1988 et s'est consacrée à des oeuvres humanitaires, notamment comme observatrice des droits humains dans des pays en voie de développement. Elle a reçu l'Ordre du Canada en 1992.

#314 • Stalk & Barrel Single Malt Cask #12

Whisky lé Vigneault? - #312 • Stalk & Barrel Single Malt Cask #12 - http://wp.me/p46v8x-1Vq

63.2% alc./vol. Still Waters Distillery, Concord, Ontario, Canada On va compléter aujourd’hui un petit bout d’une série de dégustations du single malt phare de la micro-distillerie ontarienne Still Waters avec le Stalk & Barrel Single Malt Cask #12. Depuis 2009, la distillerie met finalement en fût son whisky d’orge maltée. Depuis 2013 on a le plaisir de pouvoir le déguster le premier single malt…

View On WordPress

AJO augmente le financement alloué aux cliniques juridiques

TORONTO, le 29 juill. 2015 /CNW/ - Aide juridique Ontario (AJO) attribue un financement additionnel de 1,5 million de dollars par an aux cliniques juridiques communautaires qui ont le moins de ressources par personne à faible revenu pour l'exercice financier 2015-2016. Ce financement annuel se joindra au financement de base des cliniques. Cet appui vient s'ajouter au financement de 2,4 millions de dollars additionnel fourni par AJO pour l'exercice financier 2014-2015, annoncé en mars 2015.

Cet apport de 3,9 millions de dollars permettra aux cliniques juridiques communautaires de recruter davantage de personnel, d'élargir les services existants ou de lancer de nouveaux services qui viendront soutenir les clients. Ce nouveau financement relève de la stratégie d'AJO visant à élargir l'admissibilité financière et les services du domaine de pratique des cliniques pour les Ontariennes et Ontariens à faible revenu. Il correspond à l'engagement pluriannuel pris par le gouvernement provincial d'élargir l'accès à l'aide juridique.

Pour calculer le montant à allouer aux cliniques, AJO a établi le financement par personne à faible revenu dans la zone de service propre à chaque clinique en utilisant la mesure de faible revenu de Statistique Canada de 2012, le financement d'AJO et les données concernant la population.

Consultez les tableaux pour obtenir des précisions concernant ce nouveau financement pour les cliniques juridiques communautaires.

Citations :

« Dans les moments difficiles, les cliniques juridiques communautaires sont une ressource précieuse pour les Ontariennes et Ontariens à faible revenu qui cherchent à obtenir des conseils juridiques ou une représentation. Je suis fière de soutenir cette initiative qui entraîne un rehaussement important du financement pour les cliniques qui en ont le plus besoin. Je remercie ces cliniques communautaires et AJO qui font un travail remarquable au niveau local. »

Madeleine Meilleur
Procureure générale de l’Ontario

« Grâce à l'initiative du gouvernement de l’Ontario d'élargir l'accès à l'aide juridique, Aide juridique Ontario peut investir dans de nouveaux services pour les personnes à faible revenu. Les cliniques de l’Ontario sont le fondement du droit des pauvres dans notre province et nous sommes déterminés à les aider à répondre aux besoins de leurs collectivités. »

John McCamus:
Président du conseil d'administration d'Aide juridique Ontario

« Les cliniques juridiques communautaires et les collectivités qu'elles servent se réjouissent de ce financement additionnel. Nous félicitons le gouvernement provincial de son engagement continu envers l'accès à la justice et nous sommes heureux de travailler avec Aide juridique Ontario à l'élargissement des services juridiques communautaires dans l'ensemble de la province. »

Lenny Abramowicz
Directeur général de l'Association des cliniques juridiques communautaires de l’Ontario

Faits en bref

  • Aide juridique Ontario finance 76 cliniques juridiques communautaires qui offrent une aide juridique pour des questions comme celles liées au logement et à la sécurité du revenu.

  • Cette initiative fait suite à l’engagement pluriannuel du gouvernement de l’Ontario d'élargir l'accès à l'aide juridique.

  • Le gouvernement de l’Ontario a augmenté le financement d'AJO de 9 pour cent soit 31,5 millions de dollars pour l'exercice financier 2015-2016.

  • À la fin de l'exercice financier 2015-2016, AJO aura augmenté son investissement dans les services des cliniques de 10 millions de dollars par an, soit 80 millions de dollars au total.

  • Le financement additionnel accordé aux cliniques par AJO annoncé en mars 2015 entraînera une augmentation considérable des services pour les Ontariennes et Ontariens. Les cliniques de services généraux vont augmenter le nombre d'avocats salariés, de parajuristes et d'auxiliaires juridiques communautaires de 30 pour cent. Les cliniques ethnolinguistiques augmenteront leurs effectifs de 30 pour cent, ce qui leur permettra de fournir des services dans une zone géographique plus vaste. Les cliniques spécialisées seront en mesure d'augmenter leurs effectifs de 15 pour cent.

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE

SOURCE Aide juridique Ontario

Bombardier Transport décroche un contrat de maintenance de 403 millions $

MONTRÉAL - Bombardier (TSX:BBD-B.TO - Actualites) a décroché un contrat de 403 millions $ pour la maintenance des véhicules légers sur rail (SLR) que l'entreprise construira pour la nouvelle ligne de transport à Toronto.

Annoncé lundi par la société québécoise, le contrat octroyé par Crosslinx Transit Solutions Maintenance General Partnership (CTSMGP) concerne les véhicules qui seront utilisés sur la ligne Eglinton Crosstown, dont le trajet s'étire sur 19 kilomètres.

Bombardier avait décroché en 2010 un contrat évalué à 770 millions $ visant à fournir 182 trains légers sur rail à l'agence gouvernementale ontarienne Metrolinx afin de desservir quatre lignes, dont Eglinton Crosstown.

La mise en service de ce projet de SLR est prévue pour la fin de 2020. Au total, les investissements du gouvernement ontarien devraient atteindre 5,3 milliards $ en ce qui a trait au SLR Eglinton Crosstown.

Outre la maintenance des véhicules, Bombardier — qui dévoilera ses résultats du deuxième trimestre jeudi — fournira un système d'inspection automatisé ainsi qu'un système de surveillance et de communication.

Le président de Bombardier Transport pour la division Amériques, Raymond Bachant, a estimé, par voie de communiqué, que ce contrat était une «nouvelle preuve» de l'engagement de l'entreprise en Ontario.

ontario400.ca
Histoire de l'Ontario français depuis 1615 - 400e
La présence française en Ontario remonte à presque 400 ans

La présence française en Ontario remonte officiellement au 1er août 1615, date de la rencontre entre Champlain et le chef Huron-Wendaat à Toanché (maintenant Penetanguishene).  Champlain a passé une année en sol ontarien en 1615 afin de tisser des liens avec les Huron-Wendaat et établir les bases de la traite des fourrures en Ontario. La venue de Champlain en 1615 sur le territoire (qu’est devenu l’Ontario par la suite), afin de nouer des liens avec les communautés autochtones et établir la traite des fourrures, a jeté les fondements du premier établissement européen, Sainte-Marie-aux-pays-des-Hurons en 1639 (comté de Simcoe), et par la suite de la création de cette province, qui a joué un rôle central dans la Confédération.

(continuer)

En vue du 400e anniversaire de l’Ontario français qui se tiendra officiellement le 1er août, l’Assemblée de la francophonie ontarienne (AFO) vous présente à tous les jours quelques faits intéressants de l’histoire franco-ontarienne.

Cet article vous en fait un bref survol, mais je vous invite à aimer la page facebook ou à suivre le compte Twitter.

Les Blue Jays poursuivent leur magasinage

Alex Anthopoulos est un homme fort occupé par les temps qui courent. Après avoir acquis Troy Tulowitzki et David Price, voilà que le directeur général des Blue Jays a mis la main sur Mark Lowe et Ben Revere, vendredi.

Anthopoulos a d'abord envoyé trois lanceurs gauchers, soit les espoirs Nick Wells, Jacob Brentz et Rob Rasmussen, aux Mariners de Seattle pour mettre le grappin sur Lowe.

Les Jays ont ensuite procédé à une transaction avec les Phillies de Philadelphie au sujet de Revere. Les Torontois se sont départis des artilleurs droitiers Jimmy Cordero et Alberto Tirado pour obtenir les services du joueur de champ centre et une somme d'argent qui n'a toutefois pas été divulguée.

L'équipe ontarienne a peut-être bien réglé un problème majeur qui perdure depuis déjà quelques années lorsqu'elle a fait l'acquisition de Lowe.

Nombre de fois les Jays ont vu leur avance au tableau indicateur fondre comme neige au soleil en raison de difficultés émanant de l'enclos des releveurs.

Lowe, qui était justement employé en 8e manche à Seattle, a maintenu une minime moyenne de point mérité de 1,00 depuis l'entame de la saison 2015. Il s'est présenté au monticule à 34 occasions, pour un cumulatif de 36 manches, où il a retiré 47 frappeurs sur des prises contre seulement 11 buts sur balles.

Revere, pour sa part, a affiché une moyenne au bâton de ,298 avec les Phillies. Il a frappé 1 circuit, produit 26 points et croisé la plaque à 49 reprises. Il compte également 24 buts volés.

Il s'agira d'un retour dans l'Américaine pour le voltigeur de centre. Il avait amorcé sa carrière dans le Baseball majeur sous le gilet des Twins du Minnesota en 2010, avant de prendre la route de Philadelphie au terme de la campagne 2012.

L'arrivée de Lowe et Revere, qui pourra se prévaloir du statut de joueur autonome à l'issue de la présente saison, démontre que les Blue Jays tentent le tout pour le tout cette année afin d'accéder aux séries.

Les représentants de la Ville Reine n'ont pas atteint les éliminatoires depuis leur conquête de la Série mondiale, en 1993.

Les Jays ont laissé partir plusieurs espoirs cette semaine afin d'ajouter le joueur d'arrêt-court étoile Tulowitzki, le releveur LaTroy Hawkins et le lanceur partant vedette Price à leur formation.

D'ailleurs, vendredi, les cinq joueurs qu'Anthopoulos a envoyés sous d'autres cieux sont âgés de 19 à 26 ans et évoluent tous à la position de lanceur.

Élections: Wynne contre le déclenchement hâtif

PENETANGUISHENE, Ont. - La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, pourfend l'idée d'un déclenchement hâtif des élections fédérales, qu'elle estime «inutile» et qu'elle voit comme un affront aux contribuables, qui devront en régler la facture.

La politicienne provinciale a affirmé samedi qu'il serait «déplorable» que les conservateurs fédéraux déclenchent les élections aussi rapidement qu'en fin de semaine, comme le veut la rumeur.

Selon elle, «les élections modernes ne requièrent pas des mois et des mois de campagne électorale».

Mme Wynne a fait cette déclaration au cours d'une conférence de presse à Penetanguishene, où elle participait à un évènement marquant 400 ans de présence française en Ontario.

La première ministre a fait valoir que la loi ontarienne limite à 28 jours la campagne électorale, à moins d'une recommandation différente de la part du directeur des élections. Cette limite est selon elle «respectueuse» pour les contribuables «qui finissent par payer la facture» électorale.

La loi fédérale exige que les campagnes électorales durent un minimum de 37 jours, mais n'impose pas de longueur maximale. Élections Canada estime qu'une campagne de 37 jours coûte environ 375 millions de dollars à gérer.

De récents changements législatifs apportés par le gouvernement conservateur permettent aux candidats et aux partis politiques d'augmenter leurs dépenses de jusqu'à 675 000 dollars par jour de campagne supplémentaire si celle-ci dépasse 37 jours.

#312 • Stalk & Barrel Single Malt Cask #4

#Whisky lé Vigneault? - #312 • Micro-distillerie ontarienne - http://wp.me/p46v8x-1UK - #whiskyfabric

46% alc./vol. Still Waters Distillery, Concord, Ontario, Canada Je fais un retour aujourd’hui sur la première micro-distillerie artisanale de l’Ontario, la Still Waters Distillery, avec un de leurs premiers embouteillages de whisky de malt, le Stalk & Barrel Single Malt Cask #4. J’ai goûté à celui-ci il y a près d’un an, et depuis 2009 ils ont mis en fût plus de 200 tonneaux. C’est maintenant…

View On WordPress

Les forêts ontariennes arrosées à l'herbicide .....

See on Scoop.it - Biodiversité

Des résidents de Timmins s'inquiètent des dangers de l'épandage d'un herbicide dans les forêts du nord de l'Ontario. Du glyphosate, commercialisé sous le nom de Roundup, est vaporisé sur les forêts où des conifères qui ont récemment été plantés. Le ministère des Richesses naturelles assure que c'est sa façon d'assurer une saine gestion de la forêt, mais plusieurs craignent une perte de la biodiversité.


See on ici.radio-canada.ca
lexpress.to
Vers la création d’un Réseau agroalimentaire francophone en Ontario - L'Express de Toronto

Le RDÉE profitera d’octrois de 47 000 $ du gouvernement fédéral et de 19 000 $ de la province pour travailler à la mise sur pied, dès l’an prochain, d’un Réseau agroalimentaire francophone en Ontario.

Le député fédéral d’Etobicoke-Lakeshore, Bernard Trottier, au nom du ministre responsable de FedDev Ontario, Gary Goodyear, est passé au bureau du Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Ontario, rue Carlton) annoncer la nouvelle et saluer l’équipe d’Annie Dell jeudi dernier.

Ce projet veut renforcer «la base économique, la durabilité et la compétitivité des petites et moyennes entreprises» franco-ontariennes oeuvrant dans l’agro-alimentaire, facilitant l’interaction et les partenariats entre producteurs, fabricants, acheteurs et distributeurs.

Une fois établi, le Réseau agroalimentaire francophone ferait la promotion des PME agroalimentaires francophones, encouragerait les collaborations et favoriserait la diversification des PME en offrant des services à ses membres.

(lire plus)

Uber : l'assurance coûterait 23 000 $ aux chauffeurs

À Toronto, des spécialistes de l'assurance automobile affirment qu'il en coûterait environ 23 000 $ par an à un chauffeur d'Uber pour assurer son véhicule. 

Un texte d'Annie Poulin

Ils ajoutent que l'assurance offerte par l'entreprise de covoiturage à ses conducteurs n'est pas conforme aux normes ontariennes.

Invité à prendre la parole à l'hôtel de ville de Toronto jeudi, un représentant du Bureau d'assurance du Canada a critiqué le peu d'information disponible sur la police d'assurance d'Uber. « Nous sommes dans le noir en ce qui a trait à ce qui est couvert et ce qui ne l'est pas », affirme Pete Karageorgos, directeur des relations entre les consommateurs et l'industrie.

Lundi, le surintendant albertain des assurances prévenait aussi que l'assurance supplémentaire offerte par Uber est inadéquate puisqu'elle ne respecte pas la règlementation provinciale.

Le conseiller @jimkarygiannis accuse Uber de vouloir échapper aux règlements en place. pic.twitter.com/CnENPo1WcL - Annie Poulin (@Annie_Poulin) July 30, 2015

La présidente de Baird MacGregor Insurance, Philomena Comerford, a expliqué que la prime d'assurance d'un chauffeur d'Uber serait probablement de 23 000 $ par année, comparativement à 4 000 $ à 10 000 $ pour le conducteur d'un taxi et 2 800 $ pour un véhicule non commercial.

« S'ils venaient ouvertement sur le marché, on pourrait leur offrir une entente similaire à celle des chauffeurs de taxi », a-t-elle expliqué. L'entreprise qu'elle dirige assure plusieurs propriétaires de taxi.

Selon le Bureau d'assurance du Canada, l'Ontario devrait s'inspirer du modèle californien où les assureurs offrent une protection en fonction de l'usage que les chauffeurs fontde l'application pour téléphone intelligent.

Le conseiller municipal @gordperks s'inquiète maintenant de la qualité de l'assurance qu'Uber offre à ses chauffeurs pic.twitter.com/rr9LJScUfn - Annie Poulin (@Annie_Poulin) July 30, 2015

À la défense du droit de circuler les seins nus

KITCHENER, Ont. - Après avoir été avertie par un policier de se couvrir la poitrine alors qu'elles circulaient à vélo les seins nus, trois soeurs ontariennes ont décidé d'organiser une manifestation «Nues avec nous» afin de défendre les droits des femmes.

La chanteuse Alsyha Brilla, une candidate à un prix Juno en 2015 et militante des droits de la femme, a raconté que l'incident était survenu vendredi soir, alors qu'elle et ses deux soeurs roulaient en vélo dans une rue tranquille de Kitchener, en Ontario

Elle affirme qu'un policier roulant en VUS a baissé sa fenêtre et leur a ordonné de mettre un chandail parce que c'était la loi.

Quand elle a commencé à filmer la rencontre à l'aide de son cellulaire, l'agent a alors dit qu'il voulait seulement vérifier si les vélos avaient un bon avertisseur et un éclairage adéquat.

Les trois femmes ont déposé une plainte officielle auprès de la Police régionale de Waterloo. La chanteuse dit seulement vouloir des excuses. Elle espère que les policiers seront correctement informés du droit des femmes ontariennes à se promener les seins nus en public.

La Police régionale de Waterloo n'a pas répondu à une demande de La Presse Canadienne.

La manifestation se déroulera samedi à midi dans un parc de Waterloo. Les organisatrices espèrent qu'elle sensibilisera la population sur le droit des femmes de se promener les seins nus et d'autres enjeux comme les salaires inéquitables et la sécurité.

Un incident similaire avait fait les manchettes en juin quand des employés municipaux de Guelph avaient ordonné à une fille de 8 ans de se couvrir alors qu'elle se baignait en ne portant que le bas d'un maillot de bain.

Cet été, protégez-vous contre les tiques et les moustiques

Pour apprendre comment identifier une tique et comment la retirer de votre peau, cliquer l’image pour une page-web du gouvernement du Canada La population ontarienne est incitée à réduire le risque de contracter la maladie de Lyme et le virus du Nil occidental Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario rappelle à l’ensemble des Ontariennes et Ontariens de se protéger, ainsi que leurs êtres chers,…

View On WordPress

Le RÉFO est à la recherche d'étudiant.e.s pour combler quatre postes au sein de son Conseil d'administration pour l'année scolaire 2015-2016. Les étudiant.e.s de l'Université Saint-Paul, de l'Institut de formation et de recherche rurale et agroalimentaire (Campus d'Alfred), du Collège universitaire dominicain et du Centre de recherches en éducation franco-ontarienne peuvent postuler d'ici 17 h le mardi 4 août 2015. Détails au www.refo.ca !

Voies réservées pour les Panam : 3735 contraventions

La police a remis 3735 billets d'infraction à des automobilistes relativement aux voies réservées des Jeux panaméricains du 29 juin au 26 juillet dernier sur les autoroutes de la région de Toronto.

De ce nombre, 1735 étaient le résultat d'une utilisation illégale de ces voies, qui étaient réservées aux délégations sportives, au transport en commun et aux véhicules transportant au moins trois personnes. 

Les 2000 autres contraventions visaient des infractions au Code de la route.

Les voies réservées ont fait rager certains automobilistes, alors que d'autres ont affirmé que c'était la solution de l'avenir. 

D'ici les Jeux parapanaméricains en août et durant les épreuves, tout conducteur accompagné d'au moins un passager peut utiliser les voies réservées. La première ministre ontarienne a indiqué que certains tronçons pourraient devenir des voies à péage.

À la défense du droit de circuler les seins nus

KITCHENER, Ont. - Après avoir été avertie par un policier de se couvrir la poitrine alors qu'elles circulaient à vélo les seins nus, trois soeurs ontariennes ont décidé d'organiser une manifestation «Nues avec nous» afin de défendre les droits des femmes.

La chanteuse Alsyha Brilla, une candidate à un prix Juno en 2015 et militante des droits de la femme, a raconté que l'incident était survenu vendredi soir, alors qu'elle et ses deux soeurs roulaient en vélo dans une rue tranquille de Kitchener, en Ontario

Elle affirme qu'un policier roulant en VUS a baissé sa fenêtre et leur a ordonné de mettre un chandail parce que c'était la loi.

Quand elle a commencé à filmer la rencontre à l'aide de son cellulaire, l'agent a alors dit qu'il voulait seulement vérifier si les vélos avaient un bon avertisseur et un éclairage adéquat.

Les trois femmes ont déposé une plainte officielle auprès de la Police régionale de Waterloo. La chanteuse dit seulement vouloir des excuses. Elle espère que les policiers seront correctement informés du droit des femmes ontariennes à se promener les seins nus en public.

La Police régionale de Waterloo n'a pas répondu à une demande de La Presse Canadienne.

La manifestation se déroulera samedi à midi dans un parc de Waterloo. Les organisatrices espèrent qu'elle sensibilisera la population sur le droit des femmes de se promener les seins nus et d'autres enjeux comme les salaires inéquitables et la sécurité.

Un incident similaire avait fait les manchettes en juin quand des employés municipaux de Guelph avaient ordonné à une fille de 8 ans de se couvrir alors qu'elle se baignait en ne portant que le bas d'un maillot de bain.

Interceptées pour s'être promenées seins nus à vélo

Trois soeurs de Kitchener veulent porter plainte après s'être faites intercepter par un policier lors d'une balade à vélo. Selon elles, l'agent de la police régionale de Waterloo a interrompu leur promenade parce qu'elles avaient la poitrine nue.

Tameera, Nadia et Alysha Mohamed racontent qu'elles ont enlevé leur chandail, vendredi soir, dans le centre-ville de Kitchener parce qu'il faisait chaud.

Elles ajoutent que les commentaires du public qu'elles entendaient étaient surtout positifs, jusqu'à ce qu'un agent les arrête sur la rue Shanley.

D'après leur témoignage, le policier leur aurait demandé de remettre leurs vêtements. La loi ontarienne permet cependant aux femmes de se promener torse nu dans les endroits publics.

De son côté, la police régionale de Waterloo confirme qu'un incident impliquant trois femmes aux seins nus et un agent est survenu vendredi soir.

Le corps policier refuse cependant de commenter l'affaire, en ajoutant qu'une révision interne a été enclenchée.

« La loi indique que si une femme veut se promener torse nu, c'est son droit de le faire », a souligné le sergent-chef Michael Haffner.