nostalgique..

Quand j’ai regardé tous les génériques de Rex chien flic puis la scène où son maître meurt.

Des fois j'me pose sur le rebord de ma fenêtre et je pense à tout ce que j'ai pu faire en l'espace de si peu de temps. Je regarde en arrière, je deviens nostalgique. J'ai changé, c'est indéniable. J'étais quelqu'un de cool, souriante et aimable et je suis devenue quelqu'un de détestable et repoussante. Je retrace ces choses qui m'ont poussé à bout, qui m'ont donné l'envie de tirer sur la corde pour m'couper la respiration, à toutes ces choses qui m'ont rendu sans amour et sans cœur. Toutes ces personnes que j'ai abandonné et à qui j'ai foutu des coups de poignard dans le dos, je suis pas devenue fréquentable, je suis devenue un danger et surtout un danger pour moi-même. Il y a des histoires qui marquent à jamais, des choses qui t'bousillent jusqu'au dernier souffle.
Mes bouteilles à la mer #4

Chère C.,

Les jours passent et ne se ressemblent pas, comme si on s’oubliait peu à peu, sans jamais s’abandonner. J’aurais tant de choses à te conter, sans savoir quels mots employer, sans savoir par où commencer.

Nostalgique, je ressasse l’année passée. Je pense à toi, à ces quelques confidences, je veux retrouver ce qu’on avait. Les mots me manquent quand les maux se taisent. J’sais pas, j’sais plus.

En plein rêve, marchant sur les flammes de l’enfer, je ne t’oublie pas. Je vis d’action, d’imprévus, j’fais confiance à la vie, même si je dois y laisser ma peau. L’absence se mêle au silence, quand le vide prend place dans les abysses d’un coeur pété.

J’voudrais te dire que j’suis heureuse.

– P.

il eut envie de s'excuser,puis se rappela que le fauconnier lui disait parfois,à hildesheim :“ on ne s'ecuse jamais à la SS. peut on imaginer les compagnons d'armes de barberousse ou guillaume le conquérant en train de s'excuser pour avoir troussé quelque dame entre deux batailles ?”

les nostalgiques saint loup

Péché

Ce spleen qui bave sur les choses et les idées,
La chaussette, retroussée, sur le parquet a parlé,

L'alcool sue des larmes de honte,
Ces larmes de honte, qui ne coulent même pas des yeux,

Livides et majestueux, mes yeux de hibou ne dorment jamais,
Et vous regardent, moqueurs, endiablés, possédés,

J'ai trompé la vertu avec l'oubli, avec l'abandon,
Désolé mon amour,
Pour un verre bien rempli, j'ai laissé mon âme aux vautours,
J'ai vu les étoiles en double, et Athènes en pompe sur la mer,
Des tas de rires éclatés,
Et des regards pétiller, pétillants,

Et puis enfin dormons,
Baignés, dans les lointaines vibrations des derniers rires fatigués
Et des soupirs mélodieux, envoûtants,
Se dissolvant déjà nostalgiquement à travers les lueurs de la pleine lune,

Et puis, quand la magie est enfin éteinte,
Et ne laisse plus qu'un ruban de fumée noire,
Je regarde mes mains, tremblantes,
Elles sentent le péché.

Merci pour les questions très chère :D

1:A song that makes you happy.
I Can Help - Billy Swan. Je veux que cette personne soit mon ami, c’est mon modèle un peu.

10:A song from a movie soundtrack.
London Calling - The Clash, du film Billy Elliot. J’adore The Clash déjà, j’adore ce film et j’adore cette scène du film. D’ailleurs je vous ai mis la vidéo avec la scène du film.

12:A song that starts with the last letter of your name.
Evil Woman - Electric Light Orchestra. Merci GTA IV.

20:A song you love by an artist you hate.
Baby When The Light - David Guetta. J’aime pas tellement ce mec mais j’adorais cette chanson quand j’étais au collège, elle me rend nostalgique (je suis vieiiiiiille). Je me rappelle encore quand j’ai dit à mes amis “On ne peut pas ne pas aimer cette chanson”, la fille qu’impose trop ses goûts pourris haha.

About

Prénom : Orianne

.  Ne fume pas et bois peu.

. Adore les animaux.

Âge : 22 ans (23 le 11 septembre)

Situation : Célibataire recherchant relation sérieuse si possible xD

Taille : 1m70

Poids :  50-55 kilos max.

Yeux : Bleus

Couleur cheveux (naturelle) : Blond cendré

Couleur cheveux (actuelle) : Châtain

Longueur : Jusqu’aux clavicules. But : Atteindre les reins.

Style musical : Rock-Métal principalement, mais je peux écouter d’autres choses à l’occasion.

Chanteur/Musicien préféré : Nosfell.

Morceaux préférés de lui : La poupée de verre ; Blewtilan ;  Jaun Sev’ Zul (le bijoux sentimenteux) ; Ce sourire sur ta bouche… Tellement d’autres…

Films nostalgiques : L’histoire sans fin ; Ghost ; Titanic ; La petite princesse; Anastasia (le dessin animé).

Films préférés : Inception ; Triangle (Christopher Smith) ; La chambre 1408; Fight Club; Le 5éme élément ; The prestige ; Clones ; The box ; The Jacket ; Léon ; The others, Cloud Atlas ; Avatar.

Livres préférés  : Série des Midnighters et Uglies de Scott Westerfeld;  Harry potter.

Séries préférées : Black Mirror ; Utopia ; Misfits ; Breaking Bad ; GOT ; Sense 8 ; Once Upon a Time ;  The 100…

Plats / nourriture préféré(e)s chauds : Spaghettis bolognaise ou pâtes en sauce ; Ragoût ; Poulet fumé ou rôti ; Couscous ; Nems ; Pizzas; Hamburgers…

Plats / nourriture préféré(e)s froids :  Suchis ; Crevettes ; Salade de tomates ; Rouleaux de printemps ; Fromage (surtout chèvre) ; Chorizo; Saucissons.

. J’aime ce qui est épicé, piquant, ou les fromages qui puent xD

En sucré : Crumble pommes/(rhubarbe) ou fruits rouges ; Glace à la fraise, Macarons ;  Tiramisu ; Cookies ;  Muffins fruits rouges/myrtilles ; Pancakes aux myrtilles , Crêpes/Gaufres au rhum ou à la bière.

Activités : Lecture; écouter de la musique ; Regarder des séries ou trainer sur Tumblr ;  Aime patiner et faire du roller à l’occasion.

Etudes : Arts plastiques, en voie de devenir professeur en lycée ou faculté.

Heuuu je crois que c’est pas mal déjà hein x)

O.

Délivrance

Et bien voilà, nous y sommes. Trois années se sont écoulées depuis notre entrée à l’institut de formation de soins infirmiers. On a ramé, on a souffert, on a ri, on a subit de nombreuses nuits blanches à la veille de nos partiels et surtout, on a attendu ce moment.

La fin, la libération, la délivrance. Le diplôme (enfin on attend encore les résultats)!

Je ne pensais pas l’être, mais je suis déjà nostalgique de cette galère. On va sûrement perdre de vue un bon nombre de personnes. On va devoir affronter le monde des adultes, du travail, et petits némo que nous sommes, nous devrons nager avec les requins…. alors oui, j’avoue, je me sens libérée, mais tellement effrayée.

Vendredi nous avons tous trinqué, et d’une façon plus que pertinente, je trouve:

“on trinque à quoi?… à la fin?”

“non: au début ! “

Originally posted by emilysurvivesgradschool

Je regardais mon chien parcourir le champ comme à son habitude.

Je le suivais en allumant ma cigarette. La beauté du coucher de soleil d'été me renvoyait directement à mes pensées. Je continuais ma marche en mettant mes écouteurs savourant les derniers rayons de soleil qui se faufilaient entre les feuilles des arbres permettant aux ombres de danser.

Et puis mes pieds me conduisent inconsciemment juste devant cet endroit. Comment ne pas me rappeler de cette journée de septembre. Le même temps avec seulement quelques degrés en plus, et l'herbe plus haute. Je n'y étais pas retourné depuis. Nos derniers instants ensemble. Et moi qui ai été naïve de croire que tout allait repartir comme avant. Et je suis là, à présent, seule, 9 mois se sont écoulés.
La musique me rend nostalgique et le mot “woman” raisonne dans mes oreilles, j'ai la gorge nouée et je n'arrive plus vraiment à bouger ni à détourner le regard.
J’espérai malgré tout te voir surgir de ces herbes bien trop hautes pour te foutre de la gueule que je tirai à cet instant. Et tu aurai eu le don de me faire changer d'humeur juste par ta présence. Je me souviens que tu adorais me voir sourire. Et que j'aimais le tiens par dessus tout.


La redescente que je subis dois être la même que lorsqu'on prend une drogue dure.


Ma vie n'est plus la même sans toi. Tu n'es pas ‘‘l'unique à mes yeux’’ mais bien unique. Je ne pourrai jamais te remplacer. Tu as été la seule à me faire rire de cette manière. Même dans les moments où je n'ressemblais à rien tu étais là à me dire que de toute façon j'étais la plus belle. 


Quand je n'allais pas bien tu utilisais souvent cette phrase : “Laisse les ces cons ils ne voient pas la beauté que tu possèdes. Ne soit pas déçu au contraire. S'ils ne voient pas ce que tu es c'est qu'ils ne te mérite pas”.

Ces mots résonneront à jamais. Et le seul problème c'est que j'en attendais toujours plus de toi.


Peut être que tu n'a pas vu mon amour démesuré à ton égard. Ou tout simplement que j'ai fais foirer une bonne partie de cette amitié. On dit souvent que les dépressifs sont souvent trop concentré sur eux même. Je ne m'étais pas rendue compte de la chance que j'avais. Et pire encore de ne pas voir si tu allais vraiment bien ou pas. Peut être qu'on avait pas cette maturité pour essayer d'arranger tout ça quand tout partait en vrille. Nous étions comme ce genre de vieux couple qui se persuadait que tout allait pour le mieux. Je ne voulais pas l'admettre. Je ne voulais pas croire que tout ce que nous avions vécu ensemble allait se transformer en vulgaire souvenir. Il y aura toujours un vide sans toi. Je t'aime et t'aimerai malgré tout. Je crois que même si tu me demandais de te suivre n’importe où je n'hésiterai pas.

J'espère que même si nous sommes à présent comme deux inconnues que tu n'oubliera jamais à quel point tu es importante pour moi.

Et comme nous avions l’habitude de dire :

“No love lost No love found.

“Women lie, men lie”

L'acteur Dick Van Patten ("Huit, ça suffit !") est décédé

Séquence nostalgie. A partir du 6 février 1985, les Français découvraient les aventures d'un journaliste et père de famille veuf avec huit enfants. La sitcom a ensuite été notamment diffusée pendant le Club Dorothée avant d'être proposée aux téléspectateurs de la chaîne Téva dans les années 2000. Pendant cinq saisons, les téléspectateurs se sont bien évidemment attachés à ce personnage qui a eu bien des difficultés à prendre en main cette joyeuse tribu à la suite du décès de sa compagne.

Ce mardi, Dick Van Patten, l'acteur qui incarnait ce père de famille, a perdu la vie à l'âge de 86 ans à l'hôpital Saint John de Santa Monica comme le rapporte le site Entertainment Weekly. “Sa famille ne fera pas de commentaires” a ajouté le porte-parole de la star. Pour l'heure, aucun détail n'a été dévoilé concernant la cause de cette tragique disparition qui laissera les nostalgiques des années 80 inconsolables. Il se murmure néanmoins que le comédien a succombé des suites du diabète. Dick Van Patten avait également participé au tournage de La croisière s'amuse, Happy Days, Les rues de San Francisco, The Partners, Cannon ou bien de Loïs et Clark. L'acteur était également un grand défenseur de la cause animale.

Retrouvez cet article sur CloserMag.fr

Un accident évité de justesse à l'Elysée !
Kim Kardashian enceinte : pour être sûre d'avoir un garçon, elle aurait sélectionné les embryons
Vidéo : Gros coup de gueule Rachida Dati contre Jérôme Guedj
Fuck it : le sweat du patron de Libé fait réagir… Cristina Cordula !
Pour Rachida Dati, Christiane Taubira “est bien pour le stand up” (vidéo)
Rachida Dati en look dure à “cuir”

You can tell a lot about someone bases on the music they listen to. So put your music device on shuffle and write down the first ten songs without skipping.

Bon, je me suis faite taguée par nosgaleresdefilles (merci bien de penser à moi !)

Déjà je vous préviens j’ai des gouts de chiottes, hein ! Et je vous fais des petits commentaires aussi, j’aime bien.

- Je t’écris de Gregory Lemarchal

Aujourd’hui, comme je suis fatiguée, à fleure de peau et nostalgique, oui, j’avoue j’ai versé ma petite larme. Voilà, je l’ai dit ! 

- Blow Remix de Beyoncé

J’avoue j’ai un peu bougé mais discret, hein, je suis quand même au bureau. 

- Baby I’m Yours,Breakbot ft Irfane

Là j’ai carrément dansé !

- Je ne dirai rien de Black M 

Ok, j’ai honte

- La passion de St Matthieu de Bach, BWV 244, PT. 2 : No 37

J’adore La Passion de St Matthieu, c’est tellement beau. Et Bach est un génie.

- Party, de Beyoncé

- Dis le monde de Glorious

Un groupe catho qui claque, de OUF !

- Nuits Fauves de Fauve

J’adore ces textes, je suis amoureuse de cet artiste

- Diva de Beyoncé

- La bohème de Charles Aznavour

Toute mon enfance


Bon, je ne tague personne parce que je n’ai pas d’idée. 

Mais faites le, c’est rigolo 

Japan Expo : "On m'a offert ma première figurine de manga pour Noël à mes 16 ans"

Ils ont la quarantaine, sont informaticien, éducatrice ou employé du bâtiment et, l'espace d'une journée, se transforment en personnages hauts en couleur. Du 2 au 5 juillet, de nombreux amateurs et nostalgiques de mangas se retrouvent au parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis) pour la Japan Expo.

L'arrivée des mangas en France date des années 1970 et a surpris une génération. “On m'a offert ma toute première figurine tirée d'un manga à Noël quand j'avais 16 ans. A l'époque, c'était les tout débuts de cette culture en France !”, raconte Francis, 45 ans. Depuis, il collectionne les figurines des Chevaliers du Zodiac et en compte 300. “A l'époque, ça coûtait 100 francs, maintenant le prix d'une statuette grimpe à 100 euros”, explique-t-il. Pas de quoi le décourager, bien au contraire. Cette année, Francis est venu dénicher les derniers modèles à la Japan Expo.

Mais cette multiplication de générations est difficile à gérer pour les organisateurs. “Nous avons des visiteurs qui ont connu les dessins animés des années 1980, notre principal défi est de réussir à proposer des choses intéressantes pour les jeunes et les moins jeunes en un seul endroit”, expliquait à l'AFP Thomas Sirdey, cofondateur et coprésident de la Japan Expo. Pari réussi : dans les différentes salles One Piece ou Naruto cohabitent en harmonie avec Pokemon, Albator ou Dragon Ball.

“On est pris en photo comme des stars”

Cette passion n'est pas de tout repos. Au quotidien, les fans enchaînent les événements et préparent minutieusement leurs costumes pour participer au cosplay, ces concours où les fans se déguisent en personnages de mangas, de films ou de jeux vidéo. Véronique, 46 ans, Didier, 45 ans et Maud, 25 ans, sont venus de Belgique pour l'occasion et accumulent les déplacements. “En plus de la Japan Expo, on a assisté au Made in Asia, au Gameplay, ou aux festivals Trolls et Légendes et Chimère (…) Lire la suite sur Francetv info

Eurockéennes 2015 : le premier concert a eu lieu dans le TGV
Un bal costumé au Château de Versailles
Caetano Veloso et Gilberto Gil : le duo repart en tournée !
Christophe Lambert présente "Le Juge”
Ça vaut le coup de jouer à “Batman Arkham Knight” ?

je ne sais pas si ça me tente de continuer en arts visuels à la prochaine session, j'ai eu du fun à la dernière mais comme j'ai commencé à l'hiver, je vais être avec les premières années et je ne serai plus avec mon copain, ça va être vraiment différent sans lui… je suis méga nostalgique je veux retourner à la session d'hiver et retomber en amour dans les marches du département :’-(

Carrie-Anne Moss : qu'est devenue la star de Matrix et Memento ?

Par la rédaction Télé de Premiere.fr Il existe de nombreux artistes qui connaissent un immense succès pendant une courte période. Ce succès peut se caractériser par exemple par quelques films qui ont triomphé à une certaine époque, une couverture médiatique énorme à un moment donné, ou un Oscar de la meilleure actrice pour un rôle isolé. Et puis soudain, plus rien (ou presque), ces artistes tombent subitement dans l'oubli et l'anonymat aussi vite qu'ils ont attiré la lumière. Ils disparaissent de l'écran radar sans rien laisser d'autres que des souvenirs plein la tête, des souvenirs nostalgiques de cinéphiles. Parfois dû à un retrait choisi, tout simplement pour changer de vie, élever des enfants, ou évoluer vers d'autres sphères. Ou à l'opposé, ce retrait peut être provoqué à cause du vieillissement, du temps qui passe, et donc, du manque d'intérêt des studios et des productions. Ces disparitions soudaines sont d'autant plus surprenantes qu'elles se développent d'une façon exponentielle avec le temps. En effet, aujourd'hui, combien de Mary Elizabeth Mastrantonio, de Meg Ryan, ou de Rebecca de Mornay presque oubliées pour une Meryl Streep toujours au sommet ? Une carrière est un travail de longue haleine, un investissement perpétuel. Et il faut compter sur une bonne dose de chance aussi.A travers cette rubrique baptisée “Mais qu'est devenu(e)… ?”, nous vous proposons régulièrement de vous replonger dans une époque, une période, une filmographie, une histoire. Celle d'un comédien ou d'une actrice qui aura marqué le septième art de son empreinte avant de disparaître aussi vite qu'il ou qu'elle était venu(e).Mais qu'est devenue… Carrie-Anne Moss ? Il n'aura fallu qu'un seul et unique rôle, celui de la torride Trinity, look punk et attitude SM dans la saga Matrix, pour que la belle actrice canadienne entre définitivement dans nos vies. Formée sur le petit écran, la belle (…) Lire la suite de l'article sur premiere.fr

Les films à la télé du 1er juillet : Jeune et Jolie, Yeelen : la lumière, Chicago
Audiences TV : Camping Paradis bat le téléfilm Meurtres au Pays basque
Programme TV du mardi 30 juin 2015
Fucking Kassovitz : le making of interdit de Babylon A.D. en intégralité
Les films à la télé du 30 juin : Tatie Danielle, Le Guerrier silencieux, Coeur de dragon
Audiences TV : L'Amour est dans le pré presque aussi fort qu'Esprits Criminels

Nostalgie

Bonsoir tout le monde !
Aujourd'hui, vu que c'est pas la joie, on va parler nostalgie. Depuis dimanche, je suis juste super nostalgique. Il y a à peine plus d'un an, j'étais en plein Stade de France pour voir Indochine, c'était un show fou, plein d'amour, de joie et de tristesse. Et dimanche ça faisait pile un an que cette date était passée. Du coup, ma meilleure amie la nostalgie est venue, parce que c'était trop simple d'être de bonne humeur et heureux. Et depuis dimanche, je tombe sur plein de choses qui me rendent nostalgique. Des musiques, des photos, des moments sympas. Et depuis dimanche, cette nostalgie ne veut pas partir. Le tout couplé au stress de l'oral de français qui arrive jeudi matin, c'est un peu la tristesse actuellement.
Donc voilà, je ne suis pas souvent nostalgique, mais quand je le suis, c'est pas quelque chose que j'apprécie énormément.
Et franchement ça fait du bien d'en parler à l'écrit, même si personne ne lit ce billet.
Sur ce, je retourne à ma lecture de La Condition humaine que j'ai presque terminé, tout en écoutant quelques replays de La Nuit Originale 2 !

Prenez bien soin de vous et bonne nuit !