nonchaloir

De gueules à un crocodile d'or

Composition de Cochonfucius

Sous la forte chaleur, le ciel ondoie,
Loin de la savane et de ses troupeaux,
Sur la rouge enseigne du grand tripot,
À un crocodile d’or, qui blondoie.

On ne le voit pas versant des sanglots,
Ni tel un plongeur qui dans l’eau s’enfonce ;
Bestiole héraldique à manger renonce,
Ainsi qu’à la douce fraîcheur des flots.

Mais ça lui va bien, ce grand nonchaloir,
L’immobilité…

View On WordPress