muliaina

Coupe du monde - Révolution nordiste, Wilkinson... Le Mondial 2003 dans le rétro

Le contexte : Un Mondial très dense

Devant son public, l'Australie, championne du monde en titre, semble avoir toutes les armes pour réaliser le doublé, emmenée par sa charnière Gregan/Larkham et par une troisième ligne Lyons/Smith/Waugh. Sortie d'un Tri-Nations où elle a survolé les débats, la Nouvelle-Zélande de Carlos Spencer régale de par son jeu, avec les jambes de la triplette magique Howlett/Rokocoko/Muliaina. Côté Europe, l’Angleterre, auteur du Grand Chelem durant les Six Nations, débarque chez les kangourous avec du lourd (Leonard, Johnson, Dalaglio, Wilkinson, Robinson).

La surprise : Le Nord pour la première fois victorieux

Avec la victoire de l’Angleterre, c’est la première fois qu’une équipe de l’hémisphère Nord soulève le trophée Webb Ellis. Si les Anglais faisaient partie du petit groupe de favoris avant la compétition, s’imposer en Australie reste un résultat de haut vol. D’autant qu’il leur a fallu déjouer les pronostics en finale, puisque personne ne voyait les Wallabies, champions du monde en titre et tombeurs des All Blacks en demi-finale, se faire battre devant leur public.

La déception : L’Afrique du Sud

Troisième du dernier Mondial, l’Afrique du Sud passe complètement à côté de son rendez-vous australien. Fessés en poule par l’Angleterre (25-6), les Springboks doivent affronter les Wallabies en quart de finale. Ils n’iront pas plus loin dans la compétition, une nouvelle fois largement dominés face à un adversaire majeur (29-9).

Le match marquant : France-Irlande (43-21)

Sortis des poules invaincus, les Bleus rencontrent l’Irlande pour une place en demi-finale. Sans se poser de questions, la France fait exploser le XV du trèfle en première mi-temps lui infligeant un 27-0 en quarante minutes. Magne, Dominici et Harinordoquy sont rejoints par Crenca en deuxième période pour les marqueurs d’essais. A 30 minutes de la fin, le match est plié, 37-0 pour les Bleus. Les Irlandais sauveront l’honneur en profitant du relâchement des Français, mais ce sont bien les joueurs de Bernard Laporte qui marquent les esprits. La bande à Ibañez et Pelous file vers les demis, dans les pas de son “prodige” Frédéric Michalak, qui se révèle au grand public.

Lire l'article complet sur Eurosport.fr :Révolution nordiste, Wilkinson… Le Mondial 2003 dans le rétro

Rugby - CM - NZL Mealamu va arrêter

Keven Mealamu, le talonneur des Auckland Blues et des All Blacks, a annoncé mardi qu'il mettrait un terme à sa carrière à l'issue de la prochaine Coupe du monde (du 18 septembre au 31 octobre en Angleterre). Si la liste des 31 joueurs néo-zélandais sélectionnés n'a pas encore été communiquée, il devrait, sauf mauvaise surprise, en faire partie. Agé de 36 ans, Mealamu faisait partie de l'équipe sacrée championne du monde il y a quatre ans. Il avait également pris part au Mondial en 2003 et en 2007. Keven Mealamuavait connu sa première sélection contre le pays de Galles en 2002 et a disputé depuis 126 test-matches avec les All Blacks. Avec Richie McCaw, Tony Woodcock, Dan Carter et Mils Muliaina, il fait partie des cinq joueurs néo-zélandais à avoir joué plus de cent tests avec les All Blacks.

Ex-All Black Muliaina in court on sex charge

Former New Zealand rugby star Mils Muliaina appeared in court in Cardiff, South Wales, on Friday charged with sexually assaulting a woman.

Officials at Cardiff Magistrates Court said the 34-year-old full-back, who won 100 caps for the All Blacks, has been charged with one count of sexual assault over an alleged incident in Cardiff city centre on March 7.

Hours earlier, Muliaina had played for Irish side Connacht in an away game against Cardiff Blues. He was arrested by police after a European Challenge Cup quarter-final against Gloucester in April.

Muliaina has not yet entered a formal plea, but the New Zealand Rugby Players’ Association has stated that he “strenuously denies any wrongdoing” and intends to plead not guilty.

His case will resume at Cardiff Crown Court on September 7.

Muliaina, who retired from international rugby in 2011, currently lives in Galway, Ireland, and plays for Italian club Zebre.

Ex-All Black Muliaina in court on sex charge

Former New Zealand rugby star Mils Muliaina appeared in court in Cardiff, South Wales, on Friday charged with sexually assaulting a woman.
Officials at Cardiff Magistrates Court said the 34-year-old full-back, who won 100 caps for the All Blacks, has been charged with one count of sexual assault over an alleged incident in Cardiff city centre on March 7.
Hours earlier, Muliaina had played for Irish side Connacht in an away game against Cardiff Blues. He was arrested by police after a European Challenge Cup quarter-final against Gloucester in April.
Muliaina has not yet entered a formal plea, but the New Zealand Rugby Players’ Association has stated that he “strenuously denies any wrongdoing” and intends to plead not guilty.
His case will resume at Cardiff Crown Court on September 7.
Muliaina, who retired from international rugby in 2011, currently lives in Galway, Ireland, and plays for Italian club Zebre.

Ex-NZ rugby player Muliaina charged with sexual assault

CARDIFF, Wales (AP) — Former New Zealand rugby union international Mils Muliaina has appeared in a Welsh court to face accusations of sexually assaulting a woman.

Muliaina has been charged with one count of sexual assault, which the prosecution claims occurred in central Cardiff on March 7.

Muliaina did not enter a plea at the court in Cardiff on Friday. The case will resume at Cardiff Crown Court on Sept. 7.

Hours before the alleged incident, Muliaina played for Irish side Connacht in an away game against Cardiff Blues. A month later he was shown being led away by police from a stadium in Gloucester following his team’s European Challenge Cup quarterfinal.

Muliaina won 100 caps for the All Blacks before retiring from international duty in 2011.