mourir

Il y a maintenant deux ans....

Tu veux que j'te parle d'amour ? Très bien. Quand les gens me parlent d'amour, je pense instantanément à lui. Il est devenu ma définition même de l'amour. A vrai dire, je pense tout le temps à lui. Le jour, la nuit, le matin, le soir et aussi l'après-midi. Seule ou entourée, c'est lui qui hante mes pensées. C'est beau hein, dit comme ça. Ça vous paraît tellement beau de l'aimer jusque là, mais en vérité c'est plutôt destructeur. Jamais, et quand je dis jamais c'est jamais, cela n'a été aussi passionnel. Passion c'est pathos en grec, qui signifie la douleur. La passion c'est extrême, fort, puissant même. C'est plus haut que l'amour simple et beau ce que je ressens pour lui. Il arrive à me faire aller du Nord au Sud en un instant. C'est comme une maladie incurable, je vais en mourir un jour. Ça me bouffe de l'intérieur de jour en jour. C'est comme un cancer qui avance et détruit mes organes les uns après les autres. J'arrive pas à le faire arrêter, j'ai plus de contrôle dessus, j'agonise. Et en même temps putain c'est cette bouffée d'air frais qui me fait revivre. Je me sens plus vivante que jamais lorsqu'il me parle ou me sourit. J'ai l'impression de vivre pendant une demi seconde. C'est ça l'amour passionnel, destructeur et magnifique, la plus horrible chose qui puisse arriver et la plus belle, la haine et le désir. Une haine amoureuse. Je le déteste de me faire subir ça, alors que je m'étais promis que ce genre de chose n'arriverait plus deux ans auparavant voilà que dix fois pire me tombe dessus. J'étais naïve de croire que cette fois-ci ce serait différent. Au final, ça m'a encore détruite sauf que cette fois j'arrive pas à passer au dessus. Deux mois. Deux putain de mois d'enfer et la plaie est toujours béante et vive comme si c'était arrivé hier. Je suis dingue de lui, j'peux plus m'en passer c'est devenu ma drogue, mon oxygène. Mon espoir et mon désespoir. Il me fait vivre plus que jamais et pourtant il va me tuer.

© desmauxdesmots, 2014



Et ça a duré un an.

Check out this playlist on @8tracks: Antoine’s Serenades by Disneydork57.

  1. La Vie En Rose by (Edith Piaf cover) Casey Breves Ft. Dylan Breves
  2. (Ill Build A) Stairway to Paradise by Georges Guétary An American In Paris
  3. Michelle by The Beatles ( Cover )
  4. The Best Things in Life Are Free by Peter Lawford Good News
  5. Compagnons De La Marjolaine by Richard
  6. You Brought A New Kind Of Love To Me by Maurice Chevalier
  7. Car Je T'aime by Yves Montand
  8. Que Reste T Il De Nos Amours by Charles Trenet
  9. Cherie by Pat Boone
  10. Sweet Wings Of Love by Rob Paulsen The Three Musketeers
  11. Il Pleut Bergère by Nino Ferrer
  12. Je Te Promet by Johnny Hallyday
  13. Cherie, I Love You by Nat King Cole The Very Thought of You
  14. Hymne A L'amour by Josh Groban
  15. Mourir D'aimer by Charles Aznavour
  16. La Vie En Rose by Dean Martin

I added new songs.

on m'avait prévenu que ça faisait mal de tomber amoureuse. mais on m'avait pas prévenu que ça ressemblait énormément à mourir pour redémarrer une nouvelle vie. on m'avait pas prévenu que j'deviendrai folle, une accro, une bête sauvage. on m'avait pas prévenu que je souffrirai comme ça, à m'illuminer en le voyant sourire, à me tordre de jalousie en le voyant parler à une autre, à frissonner au contact de sa peau, à hurler que je le déteste. on m'avait pas prévenu que tomber amoureuse signifier ressentir toutes ces émotions si forte que je ne connaissais pas avant.

Le point final de la vie.

Photo : Ludivine Villancher

Mourir. Ce verbe si simple mais si profond à la fois. Si soulageant pour l'un, si douloureux pour l'autre. Pour l'un, mourir c'est sortir d'un enfer trop longtemps soutenu, une douleur devenue trop insupportable, d'un quotidien trop dur à supporter. Pour l'autre, mourir c'est gâcher son peu de temps de vie, c'est décevoir notre entourage, c'est rendre triste ceux pour qui on avait juré tout faire.

Mais mourir n'est pas immortel. On meurt tous, on connaît tous le passage terrible d'une personne basculant de la vie à la mort en un seul instant.

Le verbe mourir peut bouleverser toute une vie. Le verbe mourir peut faire pleurer des dizaines, des milliers, des millions de gens. Le verbe mourir peut amener à la solitude.

Mais finalement, qu'est-ce que la mort? Est-ce seulement la solitude? L'impression d'être seul face à la mort? Parce que oui, une fois mort, on ne peut être lié à personne, on se retrouve aussi seul que l'on a pu l'être lorsque l'on s'est imaginé nos funérailles.

© Déborah T.