mortel

Writing essays in French -Part 1

1 Introduction

1.1 Presenting the theme

Origins of the problem
Il y a quelques jours… - A few days ago…
Depuis un certain temps… - For some time now…
On parle beaucoup en ce moment de… - There is a lot of talk at the moment about…
On entend souvent dire que... - It is often said that…
Les récents événements de X ont mis en évidence Y - The recent events of X have highlighted Y
Un problème dont il est souvent question est celui de… - A problem that often arises is that of…
Tout le monde s’accorde à penser que… - Everyone agrees that…
Il est généralement admis que… - It is generally agreed that…
Il est bien connu que… - It is well known that…
Nous vivons dans un monde où… - We live in a world where…
De nos jours… - Nowadays…
The question that arises
Il convient donc d’examiner… We should therefore examine…
La question est donc de savoir... The question therefore is…
Quand se décidera-t-on à faire… When will it be decided to…
Quelles vont être les conséquences de … - What will the consequences be of …
Est-ce vraiment la solution à… - Is this really the solution to…
Est-il vrai que… - Is it true that…
Peut-on accepter que… - Is it acceptable for…
- Il est généralement admis que la télévision peut avoir une mauvaise influence sur les adolescents. […] Il convient donc d’examiner les relations entre la délinquance juvénile et la violence sur nos écrans.
It is generally agreed that television can have a bad influence on teenagers. […] We should therefore examine the relationship between teenage crime and violence on our screens.
- Il est bien connu que le tabac est à l'origine de maladies mortelles. […] La question est donc de savoir comment faire prendre conscience aux gens du danger qu’ils courent.
It is well known that tabacco causes a range of fatal diseases. […] The question therefore is how to make people aware of the risk they are running.
- Il ne se passe pas de semaine sans qu'on ne signale un incident grave sur nos autoroutes […]
Quand se décidera-t-on à prendre des mesures plus rigoureuses en matière de sécurité routière?
Barely a week goes by without reports of a serious accident on our motorways […] When will it be decided to take more stringent measures to ensure safety on our roads ?

1.2 Presenting the structure to come

Alors pour ou contre le pouvoir nucléaire ? Pour tenter de répondre à cette question nous évoquerons dans un premier temps les effets négatifs de cette technologie. Nous nous attacherons ensuite à en décrire les aspects positifs.
So should one be for or against nuclear power? In attempting to answer this question we shall first of all examine the negative effects of this technology. We will then move on to describe the positive aspects.
Nous traiterons cette question en trois points. Premièrement nous examinerons les origines de ce problème. Deuxièmement nous aborderons les développements qui ont eu lieu au cours des dernières années. Et finalement nous nous pencherons sur les possibilités que la situation s'améliore à l'avenir.
We shall deal with this problem in three parts. Firstly will look at the origins of the problem. Secondly we will address the developments that have taken place in recent years. And finally we will turn our attention to the possibilities that the situation will improve in the future.

1.3 Introducing the first argument

La première constatation qui s’impose, c’est que / La première remarque importante que l'on peut faire est qu’ un taux croissant d'illettrisme n'est pas limité à la France
The first point to note / The first important remark one can make is that one cannot remain indifferent when faced with the statistics relating to the subject
Commençons par examiner / En premier lieu examinons / Prenons comme point de départ les différents problèmes qui entravent la paix dans la région.
Let us begin by examining / First of all let us examine / Let us start with the various problems serving as obstacles to peace in the region
Il convient tout d’abord de se pencher sur le contexte historique de ce débat
Let us first of all turn our attention to the historical background to the debate
Il s'agit tout d’abord de désigner les sources du problème
Let us first try to pinpoint the source of the problem
Pour illustrer l'étendue de ce problème, il suffit de prendre les dernières statistiques du gouvernement à ce sujet
To illustrate the extent of the problem we only need to take the latest government statistics on the subject
Plusieurs arguments viennent renforcer la position anti-nucléaire.
There are several arguments making up the anti-nuclear position.
Parmi les arguments principaux de ceux qui soutiennent la cause antinucléaire il y a (not “est”)…
Among the principal arguments of those supporting the anti-nuclear cause is…

1.4 Introducing further arguments

Venons-en maintenant à considérer le point de vue des partisans des organismes génétiquement modifiés.
Let us now consider the point of view of the supporters of genetically modified products.
Après avoir examiné les arguments pour la légalisation du cannabis, considérons maintenant les arguments contre
Having looked at the arguments in favour of legalizing cannaibis, let us now consider the arguments against
Il convient maintenant d'analyser / Il faut maintenant s'interroger sur les arguments de ceux qui préconisent une législation plus stricte
We should now look at the arguments of those advocating a tightening up of the law
A ces difficultés économiques intérieures vient s'ajouter la récente instabilité des marchés monétaires internationaux
To these domestic economic difficulties can be added the recent instability on the international money markets

1.5 In conclusion

En conclusion / En dernière analyse Internet est un outil ambivalent. D'un côté il peut être vu comme une formidable opportunité. Mais les questions qu'il suscite sont nombreuses
In conclusion / In the final analysis the Internet is an ambivalent technology. On the one hand it can be seen as a significant opportunity. But it also raises many questions
Quelles conclusions tirer de cette analyse? / Deux conclusion s’en dégagent…
What can we conclude from this analysis? / Two conclusions emerge from this…
Le problème se résume donc a ceci : la création des emplois-jeunes résout-elle à long terme le problème du chômage ?
The problem can thus be summed up as follows:

List of concluding expressions:
tout bien réfléchi / considéré - all in all
tout compte fait / toute réflexion faite - when all is said and done
à tout prendre – taking everything into account
somme toute, en somme - in short, all in all
en définitive - when all is said and done
en dernière analyse - in the final analysis
en fin de compte - when all is said and done, at the end of the day
en conclusion / pour conclure - to conclude / in conclusion

Source : Manchester Metropolitan University 2004 with some corrections. I can’t accept “commençons d’abord” as it was written in the original texte. It’s a tautology, and it’s better to avoid it in french. You can write “examinons d’abord or observons d’abord”. 

Parts 2, 3 and 4 coming soon :)

18 septembre 1917

Dans toutes les circonstances de ma vie, situations et rapports avec les autres — j'ai toujours été, aux yeux de tout le monde, un intrus. À tout le moins un étranger. Qu'il s'agisse de ma famille ou de mes amis, j'ai toujours été perçu comme quelqu'un du dehors. Je ne dis pas l'avoir jamais été, même une seule fois, de propos délibéré. Mais je l'ai été en raison de l'attitude spontanée que manifestait, en général, mon entourage.
J'ai toujours été, partout et toujours, traité avec sympathie. Peu de gens, me semble-t-il, ont subi moins de cris, de froncements de sourcils ou de rebuffades. Mais cette sympathie partout rencontrée a toujours été dénuée d'affection. Pour ceux-là mêmes qui, par nature, m'étaient le plus proches, j'ai toujours été une sorte d'invité et, en tant que tel, toujours bien traité, mais avec ce soin attentif que l'on doit aux étrangers, et ce manque d'affection auquel doit s'attendre tout intrus.
Je ne doute pas que cette attitude générale à mon égard ne dérive principalement de quelque cause obscure, due intrinsèquement à mon propre tempérament. Il se trouve que je suis d'une froideur communicative, qui oblige malgré moi les autres à refléter ma façon de si peu sentir.
Par nature, je lie rapidement connaissance. La sympathie des autres ne se fait guère attendre. Mais l'affection ne vient jamais. Personne ne s'est jamais attaché à moi. Me voir aimé m'a toujours paru impossible, comme le serait d'être tutoyé par un étranger.
Je ne sais si je souffre de tout cela, ou si je l'accepte comme un sort indifférent, qui n'implique ni souffrance ni résignation.
J'ai toujours voulu plaire. J'ai toujours souffert de ne trouver qu'indifférence. Orphelin de la Fortune, j'ai besoin, comme tous les orphelins, d'être l'objet de l'affection de quelqu'un. Mais, en fait d'affection, je suis toujours resté un affamé, et je me suis si bien adapté à cette faim inévitable que, parfois, je ne sais même plus si j'ai besoin de me nourrir.
De toute façon, vivre me fait mal.

Les autres trouvent toujours un être qui s'attache à eux. Moi je n'ai jamais connu personne qui songe seulement à s'attacher à moi.
Je reconnais en moi l'aptitude à inspirer le respect, mais non l'affection. Malheureusement, je n'ai jamais rien fait qui justifie le respect de ceux qui commencent à l'éprouver, de sorte qu'on n'en vient jamais à me respecter véritablement.
Je m'imagine, parfois, que j'aime à souffrir. Mais, en fait, je préférerais autre chose.
Je ne possède ni les qualités d'un chef, ni celles d'un subalterne. Je ne possède même pas celles de l'homme satisfait de son sort, qui peuvent faire l'affaire, à défaut des autres.
D'autres, moins intelligents que moi, ont plus de force de caractère. Ils se taillent mieux leur place dans la vie ; ils gèrent plus adroitement les dons de leur intelligence. J'ai toutes les qualités requises pour exercer une influence, sauf l'art de le faire, ou même l'envie de seulement le souhaiter.
Si j'aimais un jour, je ne serais pas aimé.
Il me suffit de désirer une chose pour la voir aussitôt mourir. Mon destin, pourtant, ne possède aucune force mortelle sur quoi que ce soit. Il a seulement la faiblesse d'être mortel pour moi.

—  Fernando Pessoa, Le livre de l'intranquillité.
Le chagrin finit par tuer. À chaque nouvelle peine trop forte, nous sentons une veine de plus qui saillit, développe sa sinuosité mortelle au long de notre tempe, sous nos yeux. Et c’est ainsi que peu à peu se font ces terribles figures ravagées du vieux Rembrandt, du vieux Beethoven, de qui tout le monde se moquait. Et ce ne serait rien que les poches des yeux et les rides du front s’il n’y avait la souffrance du cœur
—  Proust
Le jour où il sera possible à la femme d’aimer dans sa force, non dans sa faiblesse, non pour se fuir, mais pour se trouver, non pour se démettre, mais pour s’affirmer, alors l’amour deviendra pour elle comme pour l’homme source de vie et non mortel danger.
 Simone de Beauvoir,
Le Deuxième Sexe
Un danger mortel pour les femmes

Mes chères et chers, 

En tant que citoyenne, femme et féministe engagée, je suis terrorisée face au score grandissant de Marine Le Pen et le risque de la voir accéder à la fonction suprême. 

Je ne vous connais pas, je sais seulement que nous partageons une lutte contre un crime sexiste et une violence machiste banalisée. Au nom de ce qui nous a rassemblé jusqu’à présent, s’il vous plait, gardez en tête que l’extrême-droite est un danger mortel pour les femmes. 

L’extrême-droite est intrinsèquement violente et forcément misogyne - en plus d’être raciste, xénophobe, antisémite et homo-lesbophobe. 

Le FN, ce sont des députés européens qui votent contre chaque disposition en faveur de l’égalité et contre les luttes faites aux femmes. Une mise en danger du droit des femmes à disposer de leur corps grâce à la contraception et le droit de choisir de poursuivre ou non une grossesse. 

C’est notre intégrité physique qui est en jeu, et même nos vies. Les avortements, lorsqu’ils sont interdits, se pratiquent clandestinement dans des conditions sanitaires qui mettent en danger la vie des femmes. 

Marine Le Pen s’oppose à l’existence même des associations de défense des droits des femmes et des refuges pour femmes victimes de violences. Bruno Gollnisch souhaite que le viol conjugal ne soit plus considéré comme un crime. 

Je suis de gauche, attachée aux droits des travailleurs-ses et à la protection sociale. Je suis aussi attachée à la démocratie, aux droits humains et aux droits et à la sécurité des femmes, des homosexuel-les, des migrant-es, des personnes d’origine étrangère et des Juif-ves. 

Faisons un choix libre, d’autant plus libre que nous savons ce qui nous attend en cas de défaite de son adversaire. 

Merci 

Pauline Arrighi 

Créatrice et administratrice de ce Tumblr et ex-porte-parole d’Osez le féminisme !

« Le danger mortel pour la civilisation n’est plus désormais un danger qui viendrait de l’extérieur. La nature a été maîtrisée et il n’est plus de barbares pour tenter de détruire ce qu’ils ne peuvent comprendre, comme les Mongols menacèrent l’Europe pendant des siècles. Même l’apparition des gouvernements totalitaires est un phénomène situé à l’intérieur, et non à l’extérieur, de notre civilisation. Le danger est qu’une civilisation globale, coordonnée à l’échelle universelle, se mette un jour à produire des barbares nés de son propre sein, à force d’avoir imposé à des millions de gens des conditions de vie qui en dépit des apparences, sont les conditions de vie de sauvages ».

Hannah Arendt, 1951, dans la deuxième partie des Origines du totalitarisme, L'impérialisme (Point/Seuil p. 307)

Elle me fait rire, elle sait plein de choses, elle sait écouter. Elle me surprend, tu sais. Par exemple, elle sait être calme pendant une minute, et complètement hors de ses gonds la minute d’après. Quoi d’autre ? Elle est mortellement belle, elle est un mystère. Je ne sais pas, mec, j’ai l’impression de dire des conneries. J’ai cru que j’allais réussir à l’éviter, mais j’en était incapable. Chaque fois que je n’étais pas avec elle, je pensais à elle. J’ai essayé de m’intéresser à d’autres filles, mais je n’y arrivais pas. Je veux dire, je suis vraiment descendu dans la rue et j’ai essayé, j’ai imaginé d’autres filles nues mais ça ne le faisait pas, elles ne me branchaient pas. Et il suffisait que je pense à Elle pour retrouver le désir et la force de continuer. Quand je ne la voyais pas pendant des jours et des jours et que je pensais qu’elle s’en foutait de moi, je devenais fou. Je ne voulais pas me lever, je ne voulais pas aller au boulot ou quoi que ce soit, et je suis désolé pour tout ça, mec, je vois bien que ça n’a pas été facile pour toi, mais j’étais terrifié à l’idée de ne jamais la revoir. Elle me plait autant que ça… .
—  Jenny downham

Il y a, dans la ville, un endroit qui semble maudit, un bout de trottoir où se produisent petites et grandes catastrophes. C'est dans la bien (ou mal) nommée rue du paradis. C'est ici que les mauvais esprits se rencontrent. On parle de maisons hantées, mais sachez qu'il existe aussi des trottoirs hantés. C'est ici qu'aurait péri, sous les coups de ses congénères, un ivrogne nommé Séraphin qui n'était, paraît-il, pas un ange. Son corps a vite rejoint le caveau des ivrognes, mais son âme, selon la légende, serait restée ici, sur ce bout de trottoir de la rue du paradis. C'était en l'an 1813. Depuis, des dizaines de faits étranges, macabres, funestes, tragiques se sont produits tels que pendaisons, chiens frappés de folie, chats féroces, familles de pigeons tombées des toits, petites filles fauchées par un bus après avoir perdu l'équilibre, accidents de la circulation plus ou moins graves, plus ou moins mortels, combustions spontanées, évanouissements subits, disparitions inquiétantes… Ah oui ! j'allais oublier, ça a son importance, ces faits étranges, macabres, funestes, tragiques, ne se produisent que le lundi, jamais un autre jour. Il faut dire que Séraphin est mort un lundi, à 4h25 de l'après-midi pour être exact. Ne passez donc pas sur ce bout de trottoir de la rue du paradis le lundi aux alentours de 4h25 de l'après-midi, vous ne l'emporteriez pas au paradis !