mon idol

2

just take my money already

Rap Monster is such an insipiration. You guys can call him ugly, you can say he trys to be like black person too much or something else. But how many of us are super pretty or how many of us never tryed to be like someone else… this man is so unique and beautiful. The words, the stories he tells in his lyrics are so inspiring and hes personality is very sexy in my opinion. Every true fan of bangtan will understand me and what I have to say by this post. He is one of the best leaders of a boy band. No matter what mistake he could ever do, any of us can do mistakes. Beauty is in the eyes and sound of his voice. Rap Monster 오빠, 화이팅!

anonymous asked:

Pourquoi tu n'aimes pas Voltaire ?

La version courte, c’est que je me le suis tapé au programme de l’ENS, et que c’était chiant à lire, que mon prof le détestait aussi, du coup, il ne nous donnait pas vraiment envie non plus, et que j’ai sué un an dessus. Aka la version #petty, et rancunière. 

La version longue, c’est que je le trouve prétentieux (critiquer les vers de Corneille, dude t’as vu les tiens ?), très élitiste dans sa pensée, méprisant envers le peuple etc, j’en ai marre de le voir sortir dans toutes les discussions sur la liberté d’expression (c’est pas vraiment de sa faute mais bon, surtout quand on utilise cette fameuse citation qu’il a même pas dite), surtout que Voltaire est pas non plus un méga révolutionnaire dans ses idées (moins que Rousseau typiquement, qui était l’auteur préféré de Robespierre il me semble, non pas que je veuille en choisir un parmi les deux ahah, Rousseau est pas non plus mon idole), il était antisémite et raciste quand même, c’est pas rien (vous me direz, “ils l’étaient tous”, mais bon, Voltaire en parle plus que les autres, donc on en parle plus). 

Ma grande théorie sur l’histoire littéraire, c’est que chaque siècle/mouvement littéraire a “son” Voltaire, aka, un type insupportable, qui devient une référence : j’ai pas encore trouvé pour tous les siècles, mais je suis 100% pour qu’André Breton soit celui du XXème, ou au moins des surréalistes, donc le type qui a la tête comme un ballon (”le pape du surréalisme”), ultra homophobe et relou. 

(désolée, je me suis un peu éloignée de la politique, c’est mon côté littéraire)