moi est toi

6

“Camille,

Mon amie, mon amour, ma sœur, ma belle, ma confidente. Où es-tu, que fais-tu? Chaque soir, chaque matin, je te parle, te souris, te raconte le petit menu de mon quotidien. Ma vie s’est éteinte le 2 février, comme toi. Une partie de moi est avec toi et l’autre souffre éternellement. Je m’interroge sur ce que tu aurais fait ou dit.

Tu seras toujours avec moi.

Léna”.

Discussion avec A.
  • Moi : Non mais tu sais pas parler aux filles j'te jure.
  • Lui : Mais si tu verras.
  • Moi : Hâte de voir ça, tiens.
  • Lui : Je t'aurai tu verras.
  • Moi : Tu t'obstines à me vouloir, c'est vraiment trop mignon ça.
  • Lui : Oui, je te veux.
  • Moi : Pourquoi moi ?
  • Lui : C'est toi que j'aime et que je veux.

Quand des anglais ou américain (je suis pas anti-anglophones mais anti ploucs, vous allez comprendre) arrivent, à l'heure de ma sieste, s'installer à un mètre de nous et HURLENT pour se parler. Genre la mère s'adresse à sa fille qui est à l'autre bout de la plage et dérange tout le monde. Ça va je vous dérange pas ?!

T'es toujours là dans ma tête, j'ai beau te haïr et regretter de t'avoir rencontré, dans le fond y'a toujours une autre partie de moi qui est attaché à toi, à nos moments et tout ces souvenirs que j'arrive pas à laisser partir.

loladan  asked:

Alors on encaisse encore et encore jusqu'à soit on crève soit on rend les coup. La première option est pour moi toi j'te conseille la seconde

Et j'en ai une troisième pour moi la, m'entailler les veines et laisser tomber.

Quand je me sens seule,
Je me rappel qu'une part de toi est avec moi.
Où que tu puisses être, et peu importe où je me trouve,
Une part de moi est en toi.
Et je ne me sens jamais seule bien longtemps.
Et j'espère que toi aussi, là d'où tu es, tu ne te sens jamais seul, parce que je suis toujours avec toi.

Je pense à toi. Avec une reconnaissance sans limite. Tout le temps. Tu m'as révélé tant de beauté, cette beauté que tu m'offres. Et tu m'as révélé en même temps mon manque, mon manque de toi, mon incomplétude sans toi : tu me manques, j'ai besoin de toi de toute mon âme et de tout mon corps. Et plus tu me manques, plus c'est criant. Je nourris mon âme des signes de toi, je nourris ma chair en manque de toi du son de ta voix. Tout mon être, mon âme ma chair mes sens, t'espère. Tout en moi est manque de toi, immense vide, tout empli de l'absence qui me dit toi, de la pensée, du désir, de l’espérance de toi.
—  Boréas