met tes mains dans le feu

C’est hallucinant de voir des gens (très souvent des hommes) dire qu’une victime de viol est responsable de son viol, avec comme argument “ne mets pas ta main dans le feu si tu ne veux pas te faire brûler”. À croire que ce serait normal si je venais chez vous, tuais votre famille entière d’une balle dans la tête, et qu’ensuite je disais que c’est votre faute, que vous n’aviez qu’à pas avoir de tête si vous ne vouliez pas vous faire tuer de la sorte. La mentalité et la logique de l’humain moyen sont tellement retardées que, temporellement, elles sont encore au jour d’hier.