mari peres

retour au bercail

vendredi 7 avril

Après 13 heures de vol avec eurowings (la pire compagnie qu’on est jamais pris) et avec un peu de retard du second vol , nous avons reussi en courant et bousculant a moitié les passagers de l’aeroport a attraper notre correspondance pour Barcelone!

Donc 2 heures apres nous arrivons en espagne point de depart d’origine , sauté dans le premier train et arriver enfin a figueras ou mon pere et marie nous attendaient ! 

Minuit nous voila enfin en France , a la maison, tout s’est bien passé, nous avons reussit a tenir 6 mois sans retour anticipé, nous avons pu vivre un reve de gosse , celui de voyager autour du monde , bien que ce n’etait pas du tout le tour du monde et qu’il nous reste bien d’autres pays a decouvrir, c’etait une experience unique, vivre tout les 3 cela etait juste magique, mettre notre carriere de coté pour voir notre fils grandir et vivre a fond avec lui ces moments, rencontrer des gens differents , avec ses bonnes et ses mauvaises rencontres, des paysages de fou aussi beaux pour certains que vraiment horribles pour d’autres, il y a eu des moments de joie mais aussi de tristesse , de passion mais aussi de stress , de crainte ou de galeres, enfin des milliers d’images gravées a jamais dans nos tetes, c’etait vraiment le voyage de notre vie meme si a peine rentré on a deja tout plein d’autres projets pour plus tard , mais pour le moment la priorité sera de se trouver une maison pour y poser les sacs et se faire un petit nid douillet… On est vraiment content d’etre rentré et de retrouver nos racines meme si on a un pincement au coeur que tout ca soit fini..Ce qui est sur c’est qu’il faut vivre ses reves ou se donner les moyens de les vivre, la carriere est importante pour faire rentrer l’argent car tout le monde en a besoin , mais le temps ne s’achete pas, il faut vivre maintenant car on ne sait pas de quoi est fait demain , il faut profiter a fond des gens qu’on aime et pas se poser de questions, faire ce que chacun aime et le faire a fond! Pour nous c’est cette facon de voir les choses qui nous a permis de craquer et de partir et si c’etait a refaire , plutot 2 fois qu’une ! Il y a un proverbe de vanuatu bien connu qui a pris tout son sens apres ce voyage et qui dit :Tout homme est tiraillé entre deux besoins, le besoin de la Pirogue,c’est-à-dire du voyage, de l’arrachement à soi-même, et le besoin de l’Arbre,c’est à dire de l’enracinement, de l’identité,et les hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l’un, tantôt à l’autre ;jusqu’au jour où ils comprennent que c’est avec l’Arbre qu’on fabrique la Pirogue.

Merci a tous ceux qui nous ont suivi et qui nous ont envoyé des messages dans les moments un peu plus durs, on va pouvoir maintenant profiter ensemble et vous raconter ce que l’on ne lis pas dans les lignes ;) a bientot les amis !

la monkey family