marché aux puces

Se désencombrer

Ce jour-là, j’ai participé au vide grenier du quartier Dunois à Orléans.

Grâce à l’entremise d’une connaissance, j’ai capté les moments dans la matinée d’un jeune couple pour leur 1er vide-grenier en tant que vendeur au pied de leur maison.

Au montage, j’ai écarté les interventions du futur mari (un peu surjouées) et ai retenu principalement les impressions de la jeune femme.

Que pensez-vous du résultat final.
Votre avis est précieux. Réagissez sur SoundCloud.

Dans les années 1880-1900, quand on sort de Paris
par la Porte de Clignancourt, on longe tour à tour
le glacis des fortifications, les cités de chiffonniers,
puis les baraques foraines et les guinguettes au
milieu des champs et des jardins maraîchers.
C’est sur cette toile de fond très disparate,
sur ce « passage » entre la capitale et la commune
de Saint-Ouen, que les Puces vont élire domicile…

   L’histoire des Puces remonte à plusieurs siècles. Elle se
confond avec celle des chiffonniers, ce peuple de l’ombre
installé aux portes de la ville, au pied des « fortifs ».

Appelés « biffins », « chiftires », « crocheteurs » ou plus
poétiquement « pêcheurs de lune », les chiffonniers
parcouraient la ville la nuit à la recherche de vieux objets
jetés aux ordures qu’ils revendaient ensuite sur les marchés.
Souvent associés aux habitants des « cours des miracles »,
les chiffonniers sont chassés de Paris par de nouveaux
édiles à la fin du XIXème siècle.
Ils passent alors par petits groupes de l’autre côté des
fortifs et s’installent près des portes de Montreuil,
de Vanves, du Kremlin Bicêtre et de Clignancourt.
Peu à peu, certains « crocheteurs » plus astucieux que
les autres deviennent brocanteurs à leur compte.
Ceux qu’on appelle déjà les « puciers » décident de
s’associer. Bientôt, les parisiens viennent découvrir des
étalages d’objets hétéroclites disposés à même le sol
au delà de la barrière de Clignancourt. De fil en aiguille,
le nombre des curieux augmente, celui des marchands
aussi. Une mode est lancée attirant, parmi la foule
chapeautée du dimanche, des mondains collectionneurs
en guêtres immaculées qui viennent chiner autour des
étalages de bric-à-brac. Le marché aux Puces est né…

(Source: parispuces.com)

Zoom sur le Marché aux Puces d'Athènes !

Zoom sur le Marché aux Puces d’Athènes !

Si vous aviez envie de flâner à Athènes un dimanche, l’une de vos étapes pourrait être le Marché aux Puces de Monastiraki, quartier de la vieille ville, au pied de l’Acropole.

Marché aux Puces- Monastiraki- Athènes – Photo@carnetdedamecatherine

Après les boutiques de gadgets, souvenirs et friperies en tous genres, vous allez découvrir une petite place très typique de ce quartier, la place…

View On WordPress