mais mec

Jvoulais vous dire merci

Jvoulais vous dire merci. A vous tous. D'avoir réveillé la féministe qui dormait en moi. C'est des trucs tout con du genre reprendre mon frère ou mon père sur certaines remarques, dire à un mec de tinder que non toutes les femmes n'ont pas envie d'enfant et que O surprise, on a le sens de l'orientation. Hier j'ai vu un couple s'embrasser, la fille le repousser et trente secondes après le mec revenait à la charge. Y avait 1 chance sur trente que la fille se fasse emmerdée mais j'ai pas voulu la prendre et je suis allé vérifier qu'elle allait bien. Sous les yeux ébahis de mon amie qui voulait juste passer son chemin. Alors oui j'ai gagné une insulte du mec mais franchement sur le moment jme suis sentie rassurée. Voilà tout ça pour dire que vous m'avez changé un peu. Et que je vous dis merci.

Signé Emmanuel Macron, dans l’émission “Candidats au tableau” à venir ce dimanche.

C'est Freddie ! C'est mon meilleur ami. Oui, il n'a que trois pattes, mais ça l'empêche pas de vivre et d'être heureux. C'est un battant Freddie !
—  Un mec de ma classe au sujet du dinosaure playmobile posé sur sa table en cours d’allemand
"Mais tu comprends c'est qu'un homme..."

Je n'ai pas le temps d'écrire énormément en ce moment mais j'ai un petit coup de gueule à pousser. Il se trouve que j'ai une vie sentimentale et que dernièrement un homme auquel j'étais (je suis malheureusement) très attachée a eu un comportement dépassant les abysses de la médiocrité envers moi. J'en dirais pas plus parce qu'on rentre dans l'ultra-personnel mais il y a un des arguments qu'on m'a sorti sous toutes ses formes pour le défendre qui rendre largement dans le cadre de ce blog et c'est “Ouais mais les mecs tu vois…” “Non mais faut pas lui demander de s'excuser c'est un mec ils aiment pas ça… ”, Ouais mais tu comprends c'est qu'un homme"

Ben non je comprends pas non.

ETRE UN HOMME N'EST PAS UNE EXCUSE JUSTIFIANT UN COMPORTEMENT DE MERDE

Ce n'est pas une excuse pour mentir, manquer de respect, ne pas tenir compte des sentiments de l'autre, être lâche ou ne pas assumer.

Si vous trouvez le comportement d'un homme défendable donnez de VRAIS arguments parce qu'en matière de sentiments rien est jamais blanc ou noir.

Mais pitié arrêtez de sortir cet argument à chaque fois que l'un d'entre eux se comporte mal envers une femme, parce que ça ne fait que le légitimer et perpétuer la tradition que le respect d'une femme ça vaut décidément pas grand chose.

On nait pas goujat, on le devient. Surtout si on vous encourage à l'être…

Entendu tout a l'heure a l'arrêt de bus :
Un mec à une meuf : salut , tu vas bien, on peux faire connaissance peut être?
Meuf : non ! MAIS NON! On aborde pas les filles dans la rue comme ça ça se fait pas !
Mec : nan mais ca va, je suis un mec cool, j'ai quand même le droit de t'aborder , je te trouve super jolie j'ai le droit de te parler c'est tout. Et si t'es pas d'accord c'est pareil !
Meuf : le seul point sur lequel je suis d'accord avec toi c'est que je suis super jolie (grand sourire). Casse-toi maintenant (toujours grand sourire).
2

ZOU BISOU BISOU

Bon, j'ai regardé la première moitié de l'émission avec les candidats devant les enfants, et pour l'instant c'est pas mal du tout. Ce que j'ai retenu :

Macron a passé les ¾ du truc assis À L'ENVERS sur sa chaise. Wow le mec est incapable de s'asseoir normalement, on dirait moi.
Il a emmerdé tout le monde parce qu'ils lui demandaient de classe les idées de droite ou de gauche mais le mec non, il en a casé plein au milieu, sinon c'était trop simple.
En fait on aurait dit un gosse au milieu des gosses, et même les élèves disaient ça de lui.
En effet il y a eu le petit passage «j'ai bouffé du verre», c'était très drôle et les enfants trouvaient tous ça con.
Il a aussi parlé de Brigitte (?), c'était la petite séquence émotion pas désagréable.
Il se marrait pas trop pendant le portrait des gosses d'ailleurs, contrairement à JLM.
Globalement il était plutôt sympa et il avait pas l'air super à l'aise, mais c'était marrant et intéressant.

Après il y a eu JLM, au début je savais pas trop comment ça allait se passer mais il était super cool !
Au début il leur posait plein de questions et tout, et puis il s'est calmé et il a expliqué ses trucs. J'ai bien aimé à la fin quand il expliquait qu'il était pas venu pour faire de la propagande ^^

Finalement, on comprend beaucoup mieux EM à partir du moment où on réalise qu’il se prend pour Fabrice del Dongo.

Quand ma mère me demande pourquoi j’ai pas acheté de calendrier de l’avent pour mon frère.

J'ai tellement de colère et de tristesse en moi. Je me suis mise à haïr et détester et souhaiter que tu sois mort. Mort. J'ai jamais souhaité à quelqu'un d'être malheureux de toute ma vie mais je souhaite que tu vives la misère. Je suis tellement dégoûtée. Je suis dégoûtée de toi, de ce que je suis devenue, je trouve ça inadmissible, je sais pas ce que tu fais l'univers, je sais pas où tu regardes, pourquoi t'accordes à des gens comme lui l'amour et le bonheur et pourquoi moi j'suis bonne qu'à être misérable et seule. Je suis tellement en colère putain, mais c'est pas juste, c'est pas juste que j'ai vécu tout ca et que je m'en tire avec rien du tout, ni reconnaissance ni excuses, que des reproches et des remarques, des insultes, l'incompréhension des autres, ils comprennent jamais rien, ils voient jamais rien. Putain mais ce me mec m'a dit et fait des choses inimaginables.M'a détruite à un point de non-retour, m'a rendue malheureuse et m'a brisé le cœur plus de fois que je ne peux les compter, et après? 7 mois plus tard il peut s'afficher avec une nouvelle copine? Lui il a droit à ce bonheur, à tout cet amour après tout ce qu'il m'a fait? Comment je fais pour vivre avec ca moi? Comment j'fais pour fonctionner normalement? Comment j'fais pour pas m'accrocher à la haine, à la rancœur alors que je n'ai rien, rien, absolument rien de tout ça?

thefinanigansposts  asked:

Fillon c'est le dieu de l'hypocrisie en ce moment. L'un des premiers à taper sur Sarkozy et compagnie, mais là le mec est mis en examen et c'est bon ça roule les gars, Imhotep et tout va bien. Votez pour moi ! Non mais séreusement... Je méprise la droite putain.

La droite @ses électeurs.

C'était l'anniversaire de ma coloc, le concept une soirée posée chez l'une de nous pour boire un petit verre, puis comme toujours ON s'est montré nos seins, j'ai gagné la battle. Ensuite la reine de la journée, un petit verre de trop, a décidé qu'elle voulait voir ce soir ce fameux gars qu'elle a pécho  sur Tinder. Il se sont déjà bi mais le mec est beaucoup trop dans le kiff et elle le sait enfin bref ce branleur de compète débarque avec du shit et des grosses bouteilles, on boit, je fume tout son shit puis est venu ce moment où de façon tout à fait timide ce mec tente une approche physique avec ma coloc en mode il n'attend que ça d'aller dans sa chambre d'a côté pour démonter son lit et elle en passant. Ce moment malaisant qui est assez bien décrit à un moment dans ton texte. J'étais heureusement dans la bulle mary jeanne loin de cette parade ridicule du faux amour Tinder. Puis j'ai du pleurer dans mon sommeil mon oreiller est plein de mascara comme c'est pas permis
—  Boobs Battle by @rotdeporcdunefilledistinguee

quand, qui dit retour de vacances dit : plein de courses à faire! Qu'a cela ne tienne, je suis parti faire un tour au magasain histoire de remplir les placards (et accessoirement dans le but de tomber “par hasard” sur mon patron tellement sexy) .

et (hihihi cri de joie) je suis tombée sur lui ! on a discutés , il m'a dit que ma bonne humeur et ma bouille lui ont manqués toute la semaine, que j'avais pris des couleurs et que s'a m'allait “divinement” bien (oui il a employé se mot!!) soupir .

Il a alors placé ,mine de rien, dans la conversation le fait qu'il à dû annuler des projets de vacances à la derniere minute suite a sa separation (IL EST CELIBBBBBBBBBBBBBBAAAATAAIIIIRRREEEEE danse de la joie interieur). sous le coup de l'émotion , j'ai bafouillée un vague : “ ha bon ??” et là ,il m'a repondu le plus serieusement du monde en me regardant droit dans les yeux (asseyez-vous) :“ oui, alors, interessée ?” .

à ce moment là ma bouche s'est ouverte et interieurement je me suis jetée sur lui, l'aie plaquée contre un rayon et… la realité m'a rattrapée et je lui aie simplement repondu un pauvre : “ heu…oui.” sur quoi il a repondu avec un clin d'oeil : “moi aussi” avant de s'eloigner. BUUURRRRRRRRNNNNNNN

youtube

BRAVO Jigmé

je suis très fière de lui d’avoir le courage d’aborder et de démystifier quelques clichés sur les asiatiques

également, fin, je suis pas un mec, mais avec cette blague débile sur les mecs asiatiques qui ont des petites bites, genre on a déjà vu toutes les bites des mecs asiatiques et qu’on a observé et puis confirmé que toutes leurs bites sont miniatures ? mais c’est quoi cette idiotie, on fait des suppositions sur des choses qu’on n’a pas encore vues. pour les grandes civilisations occidentales qui se vantent d’avoir des sciences avancées, ce genre de supposition démontre comment vous pouvez même pas suivre vos propres règles d’empirisme you hypocritical jackasses

bon, je m’arrête ici pour l’instant sinon je vais parler de ça et des clichés imprécises et stupides sur les asiatiques pendant des heures… 

Tranquillement en train de regarder des vidéos sur la construction d’un Longship Viking, le Dragon Harlad Fairhair (oui j’ai une façon particulière de bosser), ça y’est maintenant je suis sûre de ce que je veux faire, c’est tellement cool

À ceux qui ne se reconnaîtront pas

Ils sont des mecs. Ils sont des mecs, mais ils sont féministes, égalitaristes. Ils sont des mecs, mais ils comprennent ce qu'on vit et ils ne sont pas machos pour deux sous. Attends, ils ont des mères, des soeurs, parfois des filles…


Ils sont des mecs qui se vexent quand on sous-entend qu'ils pourraient être attirés par d'autres mecs. Ne te méprends pas, ils n'ont rien contre et respectent toutes les orientations sexuelles, juste que ce serait grave humiliant d'être un de ceux qu'ils respectent…


Ils sont des mecs qui ne culpabilisent pas de pourchasser des proies de la moitié de leur âge car, vois-tu, c'est différent aujourd'hui d'hier, me dit-on, les petites jeunes, c'est plus ce que c'était. Cette génération a déjà vu le loup, les abîmer n'est plus possible, tu comprends, il n'y a plus de pureté à souiller, autant se servir. Les filles d'aujourd'hui sont les femmes de quand ça les arrange.


Ils sont des mecs et jamais ils ne se passeraient du consentement de qui que ce soit. Certes, il leur arrive d'insister un peu après qu'elle ait dit non. Ils ne forceraient pas, ce n'est pas leur genre, mais ils pensent connaître les mots et les gestes qui transforment les “non” en “peut-être” et les “peut-être” en “tout ce que tu veux”. Alors ils tentent. Ils veulent pas forcer, juste il tentent. Ils ne sont pas des agrresseurs.


Ils ne sont pas machos pour deux sous, ils sont juste des mecs, des mecs normaux. Des mecs normaux qui ne comprennent pas trop ces attitudes de meufs qui cherchent à attirer les regards sans chercher à attirer le palpage. Ils ne comprennent pas qu'elles puissent se réchauffer des caresses des yeux et se révulser sous les caresses de leurs doigts ou ceux de leurs copains. Ils ne comprennent pas qu'une fille peut penser ‘oui’ jusqu'au moment où un geste un peu brutal, un regard moins caressant ou une parole malheureuse lui fasse penser ‘non’. Ils ne comprennent pas que souvent, ils sont en supériorité physique, plus grands, plus forts, et que ça peut suffire à transformer des “oui” en “peut-être” et des “peut-être” en “arrête”.


Ils sont des mecs normaux, des mecs gentils qui n'ont pas la moindre idée de ce à quoi ça ressemble, passer sa vie avec une cible géante sur le cul ou sur le coin de la gueule.


Ils sont des mecs bien qui se disent qu'elle doit l'avoir cherché, forcément. Elle doit être autant à blâmer que le coupable, forcément. D'ailleurs, ils ont probablement des amis qui pourront attester qu'elle avait une attitude ambigüe qu'elle séduisait, qu'elle dansait, qu'elle se frottait…


Ils sont des mecs bien qui jamais ne violeraient une fille, leur maman les a bien élevés, ils ont des amies filles, des cousines, des nièces.


Se rendre complice de viol? Non mais et puis quoi, encore. C'est quand même pas leur faute à eux si celui qui s'en est rendu coupable est un bon copain. C'est pas comme s'il risquait de les violer, eux (*rire gras*).


Certes, la situation pourrait être différente si la victime était leur mère, leur soeur, leur amie, leur femme, leur cousine, leur nièce. Ils le jurent, ils régiraient autrement s'il s'agissait d'une fille qu'ils connaissent, dont on aurait plus de mal à remettre la parole en question. Mais c'est juste une fille, une fille normale, qui l'avait donc surement bien cherché.


Non, ils n'en sont pas sûrs, ils ne sont sûrs de rien, mais dans le doute, doit-on prendre le risque d'être complices d'un violeur qu'on aime bien, ou d’être alliés pour des meufs qu'on connaît même pas?


Ce sont des mecs qui ne comprennent pas pourquoi je me sens aussi en sécurité avec eux qu'avec une grenade dégoupillée dans le sac banane. Ce sont des mecs qui ne comprennent pas que j'ai peur, qui ne comprennent pas que je sois en colère, qui me conseillent gentiment de me faire aider par des professionnels de la santé mentale. Peut-être un psy pourra-t-il me donner le même médicament qu'à eux, celui qui transforme l'indignation et la révolte en protestations mollassonnes et en pintes de bière.


Ce sont des mecs, des mecs biens, des mecs gentils. Des mecs gentils qui, en ce qui me concerne, peuvent s'étouffer avec leur mauvaise foi et leur solidarité en forme de grosses couilles poilues. Ce sont des mecs de la même race que ceux qui m'ont violée et/ou ceux qui ont regardé sans rien dire. Ils sont leurs complices passifs et s’en défendront toujours.
Ils sont des mecs biens.


Des mecs bien qui ne voient pas le problème.
Des mecs bien qui SONT le problème.

Des alliés, quoi.

Originally posted by mikanrulz

Du coup hier j’ai regardé Doukyuusei et c’était chou comme tout, je vous le conseil ! (Bon y a juste un prof un peu chelou) (le mec il drague l’un de ses élèves) (il est sur le point de l’embrasser, voir plus) (puis va fumer avec un autre élève sur le toit de l’école tout en parlant de cul) (non mais franchement c’est quoi cet adulte responsable ?)