logements

FRENCH VOCAB DELF B2 (3)

I have decided to post here all the vocabulary that I had to look up while working with my book Les clés du nouveau DELF B2. But, instead of doing like most people do, and writing the English (or Spanish or whatever) translation next to the French word, I’m writing the definition in French. This way, I get an understanding of the word that is much deeper and lasts longer in my brain than just the translation. I’ll be doing one post for each unit in the book, and then for each exam after those (it comes with example exams for you to practice). Here you can read part 1 (x) and part 2 (x).

  • Rabâcher: ressasser, répéter de façon insistante.
  • Embauche: action de signer un contrat avec un salarié, de le recruter.
  • Débouché: perspective d’avenir en parlant d’études.
  • Lacune: manque, insuffisance.
  • Combler: remplir un trou, un creux,…
  • Prôner: recommander.
  • Outre: en plus de.
  • Engonement: l’entrain et l’enthousiasme que l’on met dans quelque chose.
  • Férue: epris et passionné par un domaine particulier.
  • Sévir: punir rigoureusement.
  • Franchir: passer par-dessus un obstacle.
  • Quai: dans un port, ouvrage où l’on embarque ou débarque des passagers.
  • Soutien: action de soutenir.
  • Détresse: angoisse, désarroi, solitude.
  • Ras-le-bol: “être exaspéré”.
  • Bitume: asphalte.
  • Bagnole: voiture qui peut transporter au moins deux personnes. Note: connotation péjorative.
  • Sage: raisonnable, calme.
  • Agrafer: accrocher, attacher à l’aide d’une agrafe.
  • Veston: blazer portée par les hommes.
  • Plaider: défendre.
  • Devis: evaluation détaillée des travaux à effectuer et du coût de ceux-ci.
  • Demeure: logement, domicile.

Logements Jeanne Hachette, Ivry-sur-Seine, Paris, France.

(Arch. Jean Renaudie & Renée Gailhoustet, 1970-75)

Photo by Carlos Traspaderne with Hasselblad 500 C/M & Ilford film.

dolorem--ipsum  asked:

Hello, I'm currently designing a project and I'm having trouble responding to the context- the site essentially completes a block of historicist buildings, largely neoclassical and neorenaissance, and I'm not sure how my building should reflect or contrast them. Do you have any examples of contemporary architecture which you think respond really well to historical context in an urban setting?

Below are some recent examples of projects built in a historic context that in my opinion, don’t pander to the style found around the site, but respond respectfully to their surroundings, without sacrificing good design:

Murcia Town Hall Rafael Moneo

Keep reading

anonymous asked:

Désolé, je voulais juste insister sur le fait que les discriminations ne sont toujours réprimées que dans un sens, il serait temps de vous remettre en question. Le racisme touche tout le monde !

Ça a l'air de te brûler les lèvres alors je vais le dire pour toi : OHLALA RACISME ANTI-BLANC 😭😭😭😭

Mets-toi bien ça dans la tête : en France, le racisme anti-blanc n'existe pas.

Parce qu'aucune personne ne s'est vue refuser un emploi ou un logement pour la seule et unique raison qu'elle est blanche.

Parce que tu accuses de communautarisme les employés d'un kebab mais pas les caissières de Leclerc.

Parce que l'insulte “Sale blanc” (bien que débile je te l'accorde) ne fait référence qu'à la couleur de peau de la personne visée, et ne renvoie pas à une période de l'Histoire où elle a été aviliée.

Parce qu'aujourd'hui, en France, être Blanc c'est la norme.

Pour tout ça et plein d'autres trucs encore, le racisme anti-blancs n'existe pas, et tu n'es pas légitime pour parler de discrimination raciales.

Logements Danielle Casanova, Ivry-sur-Seine, Paris, France.

(Arch. Jean Renaudie & Renée Gailhoustet, 1970-72)

Photo by Carlos Traspaderne with Hasselblad 500 C/M & Ilford film.

Logements Danielle Casanova, Ivry-sur-Seine, Paris, France.

(Arch. Jean Renaudie & Renée Gailhoustet, 1970-72)

Photo by Carlos Traspaderne with Hasselblad 500 C/M & Ilford film.

Logements Danielle Casanova, Ivry-sur-Seine, Paris, France.

(Arch. Jean Renaudie & Renée Gailhoustet, 1970-72)

Photo by Carlos Traspaderne with Hasselblad 500 C/M & Ilford film.

Je m’étais enfin décidé à prendre mes distances avec mon père, ma mère était prête à prendre en charge mon loyer et mes études, ça faisait plus d’un mois que je ne lui avais pas parlé et tout se passait très bien mais ce fdp m’annonce qu’il a décidé de quitter son emploi avec logement de fonction donc je suis obligé de l’héberger pour une période indéterminée parce que sinon il est à la rue et je ne peux pas être le mec qui laisse son père à la rue. Je suis super anxieux à l’idée de l’avoir en permanence chez moi, il draine toute mon énergie et c’est impossible pour moi de le regarder sans penser à tout ce qu’il a fait par le passé, bonne fête des pères