lisant

Quand en lisant le post du jour sur ce tumblr, je réalise que quelqu'un d'autre fait des fiches très longues et que je me sens moins seule. 

External image

(Proposé par UshioInWonderland - WELCOME to the club 8D On devrait faire une team “j’écris-des-fiches-romans-et-je-le-vis-bien” !)

10

THE THREE BOUTIQUE HOTEL - CAPE TOWN

Nous avons posé nos valises pour nos 2 premières nuits en Afrique du Sud dans le charmant Boutique Hotel à Cape Town: The Three Boutique Hotel. Chaque pièce est chaleureuse, chaque détail est pensé pour nous accueillir dans un petit cocon très agréable. L’hôtel, à taille humaine, dispose de quelques chambres très cosy décorées avec sobriété. Un salon commun permet de se reposer au coin du feu en lisant quelques ouvrages mis à disposition pendant que la salle attenante est préparée pour le délicieux petit-déjeuner complet qui permet de démarrer la journée du bon pied. Une piscine agréable est à disposition au rez de chaussée, sûrement indispensable pour les étés chauds. Petit plus très important, l’hôtel dispose d’un superbe toit-terrasse avec quelques transats qui offre une vue incroyable sur la célèbre Table Mountain. Un parking est à disposition pour la tranquillité des voyageurs.Un pied à terre luxueux proche du centre ville (à 10 mn du Waterfront V&A) idéal pour sillonner Cape Town et ses environs.

The Three Boutique Hotel, 3 Flower Street Oranjezicht, Cape Town, 8001, South Africa

© 2016 Anne B. & Sophie B. - Toute reproduction interdite - Tous droits réservés.

anonymous asked:

Peu importe ce que tu en penses, rien qu'en te lisant t'as l'air d'un type bien. Je dirais clair et obscure, vent et marée, doux et audacieux. Un bon mélange. Un équilibre chétif mais confortable. Sécurité et aventure. Tu m'inspire.

Oh?! C’est tellement adorable! Je suis flatté, l’anonyme. Vraiment, c’est bien la première fois qu’on me dit ça.

Merci beaucoup. Coeur tout doux sur ta frimousse~ 

bintrushd a réagi à votre billet  : @bintrushd a réagi à votre billet : *va sur…

Ah oui je vois. Effectivement, juridiquement, la notion de trouble à l'ordre public est assez large en fait. Donc du coup c'est assez factuel et c'est la qu'on peut voir apparaître une logique assez nauséabonde.  Mais de toute façon il y avait deux étapes: 1) déterminer s'il y avait trouble à l'ordre public 2) si oui, déterminer si la mesure prise en question était “proportionnée” à l'objectif de remédier à ce trouble, surtout si elle est attentatoire aux libertés…

OK merci pour les précisions !

Et aussi, en lisant ça à la fin de l’article :

Si l'arrêté de Villeneuve-Loubet se retrouve de facto invalidé, ceux des autres communes restent toujours en vigueur tant qu'ils n'ont pas été contestés devant la justice.

je pensais que ça voulait dire que le Conseil d’Etat devrait aussi se prononcer pour les autres villes, mais apparemment non, ça fait jurisprudence donc c’est plié, c’est bien ça ?

anonymous asked:

Bonjour ! Est-ce que vous avez des photos de Good Dog ? J'ai commencé à dessiner, très rapidement, quelques "croquis" en lisant votre journal. J'aurai été curieuse de voir à quoi il ressemble exactement. Passez une bonne journée Monsieur Alkenmayer :)

Bien sûr. Si vous regardez à travers ce site, vous trouverez un croquis. À l’avenir, s’il vous plaît parler anglais afin que tout le monde peut comprendre. Merci.

Lectrice

L'une des plus belle photographie de femme lisant est due à Henri Cartier-Bresson qui a su évoquer par un simple jeu de jambes toute la richesse que provoque la littérature. Le visage devient inutile, les membres inférieurs, pourtant quelque peu rigides, acquièrent une souplesse évoquant les sinuosités de l'imaginaire que promet le livre à l’instant ouvert.

Cette femme est Martine Franck (1938-2012), la seconde épouse du photographe. Amie d’Ariane Mnouchkine, elle l’accompagne dans un voyage initiatique en Extrême-Orient au cours duquel elle se prend au jeu de la photographie. Elle publiera d’ailleurs ses récits de voyage dans “Eastern Horizons”. Par son amitié avec Ariane, elle devient la photographe du Théâtre du Soleil. Elle collabore également avec Life, Fortune, Sport Illustrated, the New York Times, et Vogue. Elle entra à l’Agence Vu, créa l’Agence Viva, puis rejoindra Magnum. Elle a réalisée de nombreux ouvrages de photographies tout en s’investissant dans différentes actions sociales avec Henri Cartier-Bresson. Elle a créée en 2003  avec sa fille Mélanie, la Fondation Henri Cartier-Bresson que le photographe envisageait depuis plusieurs années.

Pour plus d’informations sur Martine Franck, voir ici

TUMBLR c'est rempli de personnes tristes, comme moi. Quand je m'y rend, j'ai l'impression de voir des personnes qui souffrent, comme moi. Je me sens bien en lisant leur post, leur citation. Mais j'me sens mal car eux aussi sont mals, tristes, pas bien. J'me sens mal car je ne suis malheureusement pas la seule personne qui souffre dans ce monde dégueulasse, mais rempli de personnes qui mériteraient d'être heureux (pas comme moi.).
—  chlauet
J’étais..

Le texte du jour doit comprendre la phrase : « J'étais dans mon roman… »


J’étais dans mon roman un personnage étrange, mi-homme mi-brume, un personnage envié et haï, un héros ordinaire en somme.
J’étais dans mon roman solitaire et peu loquace, accompagné malgré moi d’un petit garçon bavard qui m’irritait beaucoup mais que j’aimais, un héros ordinaire en somme.
J’étais dans mon roman en conflit avec ce que j’étais, luttant tout le long de mon périple pour m’accepter dans les dernières pages, un héros ordinaire en somme.

J’étais dans mon lit une toute petite fille refusant de dormir, lisant sous sa couette à la lumière d’une lampe de poche aux piles fatiguées, devenant ce qui défilait sous mes yeux, une enfant ordinaire en somme