lisant

Originally posted by dolceblackh

Beaucoup d’hommes confondent la politesse avec la drague parce qu’on les conditionne à penser que toute marque d’intérêt ou simplement de courtoisie, quand elle provient d’une femme, équivaut à de la séduction. A l’opposé on éduque les jeunes filles justement à limiter l’expression de leur intérêt pour éviter de “provoquer” des réactions d’empressement, voire de harcèlement de la part des garçons.

Ainsi, souvent, quand une jeune fille ou une femme est harcelée (ou lourdement draguée) elle n’a pas instinctivement une réaction défensive mais un réflexe d’instrospection: qu’est-ce que j’ai fait, dit, qu’est-ce que je lui ai laissé penser etc.

C’est donc pour ça que beaucoup de femmes peuvent réagir, au contraire, de manière défensive lorsqu’un homme leur témoigne de l’intérêt, de peur justement de déclencher une réaction en chaîne dont elles se blâmeront, et seront aussi blâmées par la suite, même si elle débouche sur de la violence.

Si vous êtes un garçon et que vous déplorez le fait que les femmes soient sur la défensive: agissez différemment. Cessez de penser systématiquement que toute marque d’intérêt d’une femme signifie qu’elle vous veut. Respectez les limites quand elle en pose. Elle ne répond pas à vos messages, semble vouloir prendre de la distance? Ne suivez pas les conseils de Fimina; elle ne veut pas que vous la pourchassiez, elle veut que vous la laissiez tranquille.  Réagir quand un de vos amis est en colère après une femme qui lui “a laissé penser des trucs” c’est aussi nous rendre service, comme être clair sur vos intentions. 

Il faut bien comprendre que l’actualité - et nos vies, nos entourages - sont remplies de femmes qui ont été tuées, violées, frappées, insultées, pour avoir simplement dit non, à un inconnu, mais aussi à un ami, un collègue, un voisin. Les femmes utilisent donc des techniques de détournement, d’apaisement, pour éviter de mettre les hommes en colère, et donc éviter de se mettre en danger. En lisant ça vous vous dites probablement, mais je ne suis pas violent, comme une femme de mon entourage peut penser que je pourrais le devenir, ou que je pourrais me mettre à la harceler? Tout simplement parce que la majeure partie des agresseurs fait partie de l’entourage et que nous avons toutes ou presque eu un ami ou un collègue qui a eu ce genre de phase, et qu’on ne peut pas savoir si ça ne pourrait pas vous prendre aussi. Il faut comprendre qu’on vit dans cette réalité pour comprendre nos réactions. 

Madame Helleu lisant sur plage (1896). Paul César Helleu (French, 1859-1927). Oil on canvas. Musée Bonnat-Helleu, musée des beaux-arts de Bayonne.

Helleu was commissioned in 1884 to paint a portrait of a young woman named Alice Guérin. They fell in love, and married two years later, on 28 July 1886. Throughout their lives together, she was his favourite model. Charming, refined and graceful, she helped introduce them to the aristocratic circles of Paris, where they were popular fixtures.

Youpi ! J’ai ENFIN terminé la couleur de cette illustration ! Ca faisait un petit bout de temps que je l’avais commencé et je désespérais de trouver du temps pour la finir ! J’espère que ça vous plait !! La scène se situe dans le tome 2 de la Passe-Miroir, les Disparus de Clairdelune. J’avais des frissons en la lisant, et j’ai essayer comme je pouvais de retranscrire ça… Merci encore à Christelle Dabos d’avoir écrit cette merveilleuse saga, qui m’inspire chaque jour !!

10

Travail de fin d’année “Réminiscence” - 2017/05/27

Dernier gros travail de l’année, une bande dessinée de 8 pages avec couverture et 4ème de couverture. Pas de thème précis cette fois-ci, l’on était libre de traiter de ce que l’on voulait. On avait quand même deux contraintes : avoir une narration particulière et ne pas inclure de violence gratuite.

Du coup j’ai choisi de parler des elfes de mon univers, encore une fois ahah

J’espère que vous passerez un bon moment en lisant ces planches que je me suis bien amusé à faire malgré le stress et le rush de cette période~

- - -

The final big work for the school, a 8 page comic with two restraint : no free violence and a particular telling (like flashback etc). 

This was really fun to do, especially because I’d the opportunity to draw my dears elves as I wished ahah <3

Sorry for the full french comic, I’ll maybe translate it later~