les-amoureux-des-bancs-publics

3

Tous les garçons et les filles de leur âge…

Elle, yeux charbonneux, longue tresse brune sur l’épaule ; lui, sourire carnassier et nœud papillon satiné. Dignes d’une pub pour The Kooples, ils sont là, face à moi, lookés en diable et l’air désabusé. Ils ne se regardent pas. En suivant le fil sortant de son oreille à elle, j’arrive jusqu’à l’oreille de son homme. Une écoute commune mais pas partagée pour autant, du moins jusqu’à cet instant. Elle, toute à ses ongles ; lui, à son Smartphone et tout à coup, quelque chose – on ne saura jamais quoi – quelque chose fait tilt dans leurs écouteurs. Un sursaut. Puis leurs visages enfin, tournés l’un vers l’autre. Langage secret d’un regard qui n’appartient qu’à eux. La bande originale de ce moment : un mashup des Bobos de Renaud et Des amoureux des bancs publics de Brassens, vous voyez le tableau ?

youtube

Georges Brassens - Les amoureux des bancs publics