les tours

liberation.fr
«Au revoir Stephan…»
Le reporter de guerre Stephan Villeneuve a été tué cette semaine à Mossoul. Ses parents évoquent son engagement journalistique.

Il y a trente ans, nous, tes parents, Catherine et Bernard, trouvions le métier de reporter de guerre fou et dangereux. L’agence qui allait devenir Capa, créée par Hervé Chabalier, courageux et déterminé, t’a tendu les bras. Tu es devenu JRI, journaliste, reporter d’images. Nous nous sommes ralliés à ton enthousiasme, nous avons compris que c’était ta passion et que tu en ferais ton métier, pour te réaliser, pour être heureux, toi qui avais tant de mal à l’être. Le danger ? C’était le prix à payer pour découvrir ton âpre envie de vivre. Nous l’avons accepté.

Stephan, tout est passé si vite, mais ta vie a été celle que tu voulais, riche, utile. Tu laisses derrière toi ces reportages puissants et sincères que nous n’oublierons jamais et que nous ferons vivre. Tu as fait plusieurs fois le tour de notre Terre et le tour de nos cœurs. Tu voulais témoigner de ces moments où la vie des hommes, des femmes et des enfants ne leur appartient plus, emportés dans l’une de ces guerres toujours recommencées. Tu voulais témoigner de l’humanité de ces moments où les êtres sont nus, meurtris et pourtant debout, ces moments où, comme toi, ils retrouvaient un sens à leur vie.

Tu cherchais la vérité des êtres, comme dans le Choix de Jean, ton documentaire qui raconte la dignité d’un homme atteint d’un cancer, qui se sait condamné mais qui veut partir à son heure, à sa façon. Tu étais fasciné par la grandeur de ceux qui savent comment vivre parce qu’ils savent comment mourir.

Tes reportages ont toujours rendu justice à ces hommes et à ces femmes dans leur combat désespéré pour sortir des drames où le destin les plongeait et qui refusaient de subir, comme cette femme qui veut accoucher d’un deuxième enfant en pleine guerre du Kosovo, alors qu’elle vient de perdre le premier, frappé à l’intérieur de son ventre.

Rien ne t’obligeait à partager le malheur des autres. Tu voulais simplement être avec eux et leur dire : «Vous êtes importants, on ne vous oubliera pas, car je raconterai et je montrerai.» Ta force et ta fougue étaient les seuls bagages de tes expéditions.

Stephan, ton dernier voyage à Mossoul aurait pu t’emmener au loin, à jamais. Nous te gardons près de nous, aujourd’hui et pendant tous ces longs jours qui vont se succéder, dans la peine et le chagrin.

Au revoir, Stephan.

Les crépuscules et les générations.
Les jours dont aucun ne fut le premier.
La fraîcheur de l'eau dans la gorge
D'Adam. L'ordre du Paradis.
L'œil déchiffrant les ténèbres.
L'amour des loups à l'aube.
La parole. L'hexamètre. Le miroir.
La tour de Babel et l'arrogance.
La lune que regardaient les Chaldéens.
Les sables innumérables du Gange.
Tchouang-tseu et le papillon qui le rêve.
Les pommes d'or des îles.
Les pas du labyrinthe vagabond.
La toile infinie de Pénélope.
Le temps circulaire des stoïques.
La monnaie dans la bouche du mort.
Le poids de l'épée sur la balance.
Chaque goutte d'eau dans la clepsydre.
Les aigles, les fastes, les légions.
César le matin de Pharsale.
L'ombre des croix sur la terre.
Les échecs et l'algèbre du Persan.
Les traces des longues migrations.
La conquête des royaumes avec l'épée.
La boussole incessante. la mer ouverte.
L'écho de la pendule dans la mémoire.
Le roi exécuté à la hache.
La poussière incalculable des armées.
La voix du rossignol au Danemark.
La ligne scrupuleuse du calligraphe.
Le visage du suicidaire dans la glace.
La carte du joueur. L'or vorace.
Les formes du nuage dans le désert.
Chaque arabesque du kaléidoscope.
Chaque remords et chaque larme;
Il a fallu toutes ces choses
Pour que nos mains se rencontrent.
—  Jorge Luis Borges - Les causes - Poèmes d'amour
6

Throwback to some old Broadway cosplays I made between 5-6 years ago. How time flies!

Costumes in order are:

Christine’s Wishing Gown (Phantom)

Hannibal Slavegirl corset/mini Elissa skirt (for sale on etsy here!)

Dressing gown

Galinda’s Popular party dress (Wicked)

Elphaba’s Act II gown

Cosette (Les Mis 25th anniversary tour)

Tu milites seulement quand tu en as le temps.
Tu juges un camarade sur la marque de ses vêtements et le tour de poitrine de sa petite amie.
Tu jalouses les qualités et mérites d'autrui.
Tu veux te faire un nom dans un micro-milieu.
Tu te soucies plus de l'esthétique liturgique que des dix commandements.
Tu n'es fasciste que de minuit à deux heures, trop d'alcool dans le sang.
Tu joues des rôles selon les circonstances et les interlocuteurs.
Tu convoites la femme mariée ou la compagne de ton camarade.
Tu fais des appels aux dons sans avoir au préalable donné.
Tu crois que tes fautes sont moins graves parce que tu les dénonces chez les autres.
Tu n'es jamais à l'heure, tu reportes sans cesse les rendez-vous.
Tu ne vois que des couleurs là où il faudrait discerner des valeurs.
Tu raisonnes en termes d'organisations et non en termes d'idées.
Tu masques ton racisme sous le vocable d'identité.
Tu parles de révolution en rêvant de bourgeoisie.
Tu chantes la communauté mais tu es toujours absent pour les corvées.
Tu prétends défendre une culture que tu ne fais rien pour acquérir.
Tu moques le Coran tout en dansant la Tecktonic.
Tu travailles au cœur même du système dénoncé.
Tu ne pries que pour être exaucé.
Non, tu n'es pas Zentropiste

cute date idea for theatre nerds

you buy me front row tickets to broadway shows and leave

edit: or you can stay if ur super nice and cute and willing to eat food with me after

looks like a cinnamon roll but could actually kill you: katherine plumber

looks like they could kill you but is actually a cinnamon roll: jack kelly

looks like a cinnamon roll and is actually a cinnamon roll: les jacobs

looks like they could kill you and would actually kill you: spot conlon

looks like a cinnamon roll and is very confused on why we are killing people: davey jacobs

underrated things from newsies on tour.

(opening cast)


-Zachary’s little hoof hands when he says “riding in style”
-Sky going limp legged when he says “a leg of lamb”
-Nico trying to shoot josh with his slingshot when he walks Stephanie onstage in Banner.
-Dan tying Zachary’s shoe.
-JOSHS QUICK CHANGE FROM DARCY TO JOJO DURING BANNER.
-Chaz scratching his fleas.
-Ben and Zachary play fighting.
-Bens little “earthquake or a war” dance.
-Stephen giving DeMarius a piggy back ride.
-Zachary riding in on the wagon.
-Vincent’s reaction to seeing the theatre the first time.
-Angela’s fourth wall breaks during that’s rich.
-all of the boys as theater goers.
-Jack hitting Julian with his bag.
-DeMarius’ mouth hanging open till Sky drags him away after seeing the new newsies price.
-Josh staring down the Delancey’s during Dan’s speech.
-the smiles and waves when Dan says “wadda ya call these guys.”
-Dan’s little disco after writing strike on the board.
-Chaz diving to congratulate Vincent after “he got it”.
-Josh’s reaction to “most auspicious manner”.
-Stephanie on “and let’s pray it does”.
-Sky’s “what the hell! my fadda’s gonna kill me anyway!”
-Ben going cross-eyed during the leapfrog"
-Ben’s little fist pump after Josh’s layout.
-Jeff dragging Mike face down across the stage during the fight.
-Josh being hauled offstage upside down in the wagon.
-Dan penguin sliding downstage on his stomach.

-Chaz’s smile on “I won’t be last in line for the tub tonight!”
-Jeff teasing Ben with the line “you made the front page and you ain’t even dead”.
-Vincent pushing Sky when he calls out Jack.
-👏🏻BEN’S WHOLE ERSTER SEQUENCE👏🏻
-Sky’s reaction to Ben’s hug.
-DeMaruis looking confused af.
-Sky fanning himself with a paper then laying back on a chair during “blowing my dough and going deluxe”.
-DeMarius making faces behind Jacob’s back.
-CHAZ AND JULIANS SPOON BATTLE.
-Ben’s little shrug during his table tap solo.
-The excitement when Stephanie mentions drinking, and the disappointment when she explains what she meant.
-Chaz’s little “pee their pantsies” dance".
-Jacob’s singsongy “above the fooollldddd”.
-how Jacob wanders away after “we’re inevitable”.
-Jacob shaking his head after Vincent says “she’s a plum”.
-Dan calling Jacob “smart enough to get a padded room”.
-JACOBS VOICE CRACKING WHEN HE SAYS “ITS NOT ABOUT PENNYS”.
-the collective “ooooooohhh” by the audience when Steve calls Stephanie his daughter.
-Steve’s “then they know I don’t care”.
-THE BROOKLYN NEWSIES TRYING TO LOOK TOUGH BUT THEY’RE STILL ALL LIL BEANS.
-Chaz’s *angry* face.
-Ben getting sooo into it.
-Jeff putting a hold on the applause.
-Jacob’s awkward little clap while giving his speech.
-Stephanie’s “I didn’t lie!.. I didn’t tell you everything!”
-Jack’s “and proud to be a part of your revolution”.
-THE PAPER TOSSING.
-*the moment*
-the little stomp they all do at the end of once and for all.
-Dan’s “it’s a compromise we can all live with”.
-Ben jumping up and down after Dan announces they won.
-ALL OF THE BOYS REACTIONS WHEN DAN AND STEPHANIE KISS.

ITS ALL OF THE LITTLE THINGS THAT THE ENSEMBLE DOES THAT MAKE THE SHOW WHAT IT IS. DON’T THINK THAT GOES UNNOTICED.

(feel free to add you own)