les feux de la rampe

Qui sommes-nous au juste ? Ce que nous avons été ou bien ce que nous aurions aimé être ? Le tort que nous avons causé ou bien celui que nous avons subi ? Les rendez-vous que nous avons ratés ou les rencontres fortuites qui ont dévié le cours de notre destin ? Les coulisses qui nous ont préservés de la vanité ou bien les feux de la rampe qui nous ont servi de bûchers ? Nous sommes tout cela en même temps, toute la vie qui a été la nôtre, avec ses hauts et ses bas, ses prouesses et ses vicissitudes ; nous sommes aussi l'ensemble des fantômes qui nous hantent… nous sommes plusieurs personnages en un, si convaincants dans les différents rôles que nous avons assumés qu'il nous est impossible de savoir lequel nous avons été vraiment, lequel nous sommes devenus, lequel nous survivra.
—  Ce que le jour doit à la nuit.

Ce mois-ci, c’est au tour de l’illustrateur et bédéiste Paul Burckel de se retrouver sous les feux de la rampe du blog de l’équipe. Il a gentiment accepté de nous présenter son blog Nous ne sommes plus des guerriers, et de nous faire découvrir son univers artistique inventif et onirique.

Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

Paul – Je m'appelle Paul et je suis illustrateur. Je fais également de la B.D. en fanzine depuis une petite dizaine d'années, et je viens de sortir un premier album aux éditions Glénat, “La nuit mange le jour”, en tant que dessinateur.

T – D’où vient votre passion pour le dessin et la narration ?

P – Comme pas mal de dessinateurs, ça commence à l'enfance et ça ne s'arrête pas. Spectateur avide, j'étais frustré par la trop faible quantité de livres ou de films disponibles au domicile familial. Pour compenser, je me suis mis à créer mon propre matériel de fiction : proto fan-art, histoires écrites ou dessinées, voyages, projets de jeux vidéo. En grandissant, le dessin est devenu un moyen de communication et de valorisation personnelle, puis un questionnement plus mature qu'auparavant sur le monde. Donc, cette passion viendrait d'une frustration originelle, puis est devenue une étude et une habitude. :)

T – Parlez-nous de votre blog. Qu’est-ce qui vous inspire ?

P – Mon blog est conçu comme un carnet de recherche. Je passe une partie importante de mon temps de travail à faire des “tentatives”, c'est-à-dire des réalisations graphiques qui ne sont motivées ni par un enjeu professionnel, ni par un besoin d'entraînement : je fouille. Cette activité est mon terrain de jeu, c'est là où je tire mon plaisir et où je rafraîchis mes modes de représentation. 

T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

P – Je trouvais dommage de laisser moisir toute la production dont je viens de parler, le dessin-plaisir. Certes, c'est un travail “inutile”, il n'a pas de réelle application. Il n'est pas aussi communicatif qu'un journal de bord en B.D., et ce n'est pas non plus un portfolio idéal pour démarcher les éditeurs ou directeurs artistiques en tant qu'illustrateur, mais pour moi, c'est la partie favorite de mon travail, et je souhaite la partager. C'est ce qui m'a amené à Tumblr, avec son fonctionnement en rayonnement (la fonction reblog, le moteur de recherche interne) et sa communauté d'artistes.

T – Quels sont vos trois Tumblrs préférés et pourquoi ?

P – Mes Tumblrs favoris du moment : Freddy Nadolny Poustochkine, un auteur de B.D. dont j’apprécie beaucoup le travail, vient de se créer un Tumblr. Ça vaut vraiment le coup d’œil ! Il y a aussi Antoine Maillard, dont le travail de dessin d’observation est une source de motivation et d’inspiration. Il publie aussi, de temps en temps, les extraits d’une B.D. qu’il est en train de réaliser, ainsi que des images publiées dans la presse. Et je termine par Péixe Collardo, étudiant en art. Son travail de recherche et ses tentatives me plaisent beaucoup ; je pense qu’on partage pas mal de références de mauvais goût…

T – Merci beaucoup, Paul, et bonne continuation !

2

Cette semaine, c’est au tour de @acgauthier​, bédéiste et illustratrice de renom, de se retrouver sous les feux de la rampe du blog de l’équipe. Elle a gentiment accepté de se prêter au jeu des questions-réponses et de nous faire découvrir son univers artistique riche et unique.

Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

Gauthier – Je suis autrice de bandes dessinées et illustratrice jeunesse. J’ai publié trois bandes dessinées. Mon premier ouvrage Peau de lapin a été publié aux Éditions Misma et suit les pérégrinations d’un enfant battu. L’enterrement de mes ex, aux Éditions 6 pieds sous terre, relate les aventures amoureuses de Charlotte, une ado gentiment mal dans sa peau. Quant à mon tout dernier livre, (sortie le 6 avril 2016) aux Éditions Delcourt, il traite de la transidentité. Je dessine aussi sporadiquement dans des revues et des fanzines collectifs.

T – D'où vient votre passion pour l'illustration et l'écriture de B.D. ?

G – Dans la bibliothèque familiale, au milieu des romans, trainait un vieux Gaston Lagaffe tout démantibulé. Quand je suis tombée dessus, je ne savais pas encore lire mais j’ai tout de suite été fascinée par ce média. Depuis ce moment, je n’ai eu de cesse de vouloir faire de la bande dessinée mon métier. Enfant, je dessinais tout le temps, le week-end, en vacances, à l’école… jamais je ne m’ennuyais. Depuis lors, je n’ai jamais arrêté.

T – Parlez-nous de votre blog. Quelle est la démarche artistique derrière celui-ci ?

G – J’ai créé mon blog pour avoir un support libre, un endroit où je puisse montrer les évolutions et les phases préparatoires de mon travail. Je peux publier à la fois des photos, des croquis, des dessins en cours d’encrage, des volumes… mon blog est comme l’antichambre de mon site professionnel qui lui ne présente que le résultat final de mon travail. Les billets n’ont pas besoin d’avoir une cohérence les uns par rapport aux autres et reflètent ainsi la diversité du métier d’auteur-illustrateur.

T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

G – J’ai commencé mon Tumblr avant tout pour les raisons citées plus haut mais aussi parce que j’avais besoin d’un espace récréatif. Le principe de Tumblr m’a séduit très rapidement car j’ai pu découvrir beaucoup de nouvelles choses grâce aux blogs, que cela soit en illustration, en bande dessinée, en photographie ou encore en animation. Nombre d’amis utilisent ce support, ainsi je peux suivre l’évolution de leurs projets de plus près, et c’est très intéressant de voir comment chacun travaille.

T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

G – Je suis beaucoup le blog de Thomas Gilbert dont les dessins peuvent passer d’une extrême complexité à de simples croquis jetés sur un coin de feuille. J’aime aussi le Tumblr de Paul Burckel qui m’impressionne beaucoup par sa capacité à varier les styles graphiques. Et évidemment, les blogs de mes éditeurs : Misma et 6 pieds sous terre notamment, grâce auxquels je peux suivre les derniers événements.

T – Merci beaucoup, et bonne continuation !

Images : acgauthier

Ce mois-ci, c’est au tour de Joachim de se retrouver sous les feux de la rampe du blog de l’équipe. Il a généreusement accepté de répondre à nos questions et de nous présenter les coulisses de son blog éponyme. Immiscez-vous sans attendre dans l’univers artistique de cet illustrateur au style coloré et inventif !

Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

Joachim – Salut, je m’appelle Joachim, je suis étudiant dans une école d’art à Strasbourg où j’apprends les ficelles de l’illustration, du dessin de presse et de la bande dessinée ! Je suis originaire de la région parisienne et avant de migrer plus à l’est, je suis passé par le lycée Auguste Renoir, dans la section DMA illustration. Pour le moment, je n’ai pas d’activité professionnelle à proprement parler, je dédie mon temps à mes études, mes expérimentations personnelles, la recherche d’écritures graphiques originales… Mais j’essaie de me lancer dans de petits projets d’autoédition : une petite collection de fanzines faite en collaboration avec mes copains, et imprimés avec des moyens simples et peu coûteux. Ou d’autres choses dans la même veine. Et pour la suite, je verrai bien comment les choses se présentent !

T – D’où vient votre passion pour l’illustration ?

J – Rien de très lyrique, elle vient de manière assez naturelle, d’un peu tout ce qui m’a entouré (une mère institutrice un peu collectionneuse d’albums jeunesse, l’héritage d’une collection de BD des années 1970 de mon père, le penchant, avec mes frères et sœurs, pour l’invention d’histoires un peu tordues…). Puis elle s’est confirmée au fil des ans par de nouvelles découvertes graphiques et la rencontre d’amis avec qui partager cet intérêt et ce désir de création. Aujourd’hui, je dirais que le dessin et l’illustration me semblent d’extraordinaires espaces de création car ils sont souvent tiraillés entre des notions contradictoires : ils sont à la fois un travail solitaire et une recherche d’affirmation personnelle (à travers un style, un univers), mais également un lieu d’échange et de créations collectives. Ils permettent une très grande liberté, mais sont le plus souvent gouvernés par des codes, ceux du livre par exemple, ou de la narration (tacites, bousculés ou réinventés). Ils sont autant travail de commande que création spontanée, etc…

T – Parlez-nous de votre blog. Quel a été le déclic pour  créer celui-ci et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

J – Actuellement, j’utilise mon blog de manière assez spontanée, voire brouillonne. Rien n’y est vraiment organisé, les scans de croquis fait dans le coin d’un carnet côtoient des photographies de mes projets imprimés et reliés. Je m’en sers comme d’un endroit où donner à voir un aperçu de mon travail à ceux que ça pourrait intéresser, et je me laisse le droit d’y publier un peu tout ce que je souhaite, que ce soit ou non élaboré et achevé. J’ai lancé mon Tumblr au début de mes études, essentiellement pour pouvoir partager mon travail avec mes camarades, découvrir le leur, et suivre leurs nouvelles publications. J’apprécie cet aspect réseau d’échange. Je ne sais pas si mon blog va rester encore longtemps sous cette forme, j’hésite à changer certaines choses, à lui donner une cohérence dans la publication, le penser plus comme une forme d’autoédition, mais actuellement j’aime bien avoir cet espace de publication un peu libre.

T – Quels sont vos trois Tumblr préférés et pourquoi ?

J – J’aime énormément celui de l’illustrateur Matthew Houston. Il est très prolifique et passe sans arrêt d’une manière de dessiner à une autre, expérimentant tout le temps de nouvelles choses très chouettes ! Il y a également celui de Max Litvinov, un étudiant en cinéma d’animation à l’école La Poudrière. Tout ce qui prend vie sous son crayon est incroyablement cool. Et pour terminer, les blogs de Philippine et de Nicolas, deux amis super talentueux, aux couleurs chatoyantes et au trait plein de personnalité, et dont je suis super fan !

T – Merci beaucoup, Joachim ! Et bonne chance pour la suite !

Illustration : @joagwalarn

Calvero : De quoi ai-je l'air ?

Terry : Drôle.

Calvero : Je sais ce que vous pensez. Ma santé, et tout. Mais il fallait que je boive. Il y a une lumière qui clignote dans mon ventre. Et ça ne vaut rien, si je veux avoir du succès.

Terry: Ca en vaut la peine ?

Calvero : Je ne tiens pas au succès, mais je ne vaux pas d'échec.

Terry : Il y aura toujours la maison de campagne.

Calvero : C'est ici que je suis chez moi.

Terry : Vous ne détestez pas le théatre ?

Calvero : Si. Comme la vue du sang, mais il coule dans mes veines.

(toc toc toc) Entrez.

Assistant : M. Calvero, en scène. Bonne chance ! Tout le monde vous attend.

Calvero : Merci. Ça ne me plaît pas. Il sont tous si gentils avec moi. Je me sens isolé.

Terry : Calvero !…

Calvero : Même avec vous, je me sens isolé.

Terry : Pourquoi dites-vous ça ?

Calvero : Je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas.

Cette semaine, c’est au tour de l’artiste aux multiples talents, Tanx, de se retrouver sous les feux de la rampe du blog de l’équipe. Dans son Tumblr éponyme, elle nous présente une superbe collection de ses travaux en cours et finis. Elle a gentiment accepté de se prêter au jeu des questions-réponses avec notre équipe et de nous faire découvrir son univers artistique.

Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

Tanx – Je suis Tanx, illustratrice, autrice et graveuse de bois et lino, je vis et travaille à Bordeaux.

T – Parlez-nous de votre blog. Quelle est la démarche derrière celui-ci ?

T – C'est l'endroit où je poste les travaux en cours, des recherches, des croquis et parfois un peu de photos. Mon Tumblr est une sorte de carnet de bords/carnet de notes, mais aussi la vitrine de mes travaux finis, pour en assurer la promotion.

T – Où puisez-vous votre inspiration ?

T – Dans tout… Dans la musique, dans mes lectures, dans ce que je vois et je vis et dans ce que ça provoque chez moi de réflexion, d'envie ou de sentiment. L'inspiration n'est pas un mot que j'apprécie, disons plutôt que tout ça c'est le moteur : quand tout est réuni pour qu'un travail prenne forme (et la bonne), je m'y mets.

T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

T – Ça n'était pas réellement un choix, quand on travaille et qu'on vit avec le dessin, c'est un passage obligé. Tumblr a pris la place de Flickr dans ma présence sur Internet, j'en fais le même usage  y compris pour suivre les travaux d'autres personnes. La seule chose que j'y trouve en plus sont les blogs thématiques tenus par des passionnés.

T – Quels sont vos trois Tumblr préférés et pourquoi ?

T – Je n'ai pas vraiment de blog préféré, si j'en suis un certain nombre, j'oriente surtout mes visites en cherchant des mots-clés selon mes envies ou mes besoins dans mon travail. Le souci des réseaux sociaux c'est qu'ils maintiennent l'illusion de l'ouverture quand tout oblige à se cloisonner dans ceux-ci. Aussi, je fonctionne par recherche sur des techniques pour découvrir des travaux, ou via les blogs thématiques, et je suis ensuite les blogs d'artistes qui m'ont plu via leur RSS. J'essaie de retrouver dans ma façon de naviguer ce qu'était Internet avant l'apparition des réseaux sociaux : par liens, conseils de lecture, en fouillant. Je ne suis que des blogs d'artistes directement, ou des blogs thématiques (gravure, illustration), où l'administrateur prend la peine de créditer les artistes. Pour en citer quand même des essentiels : 

du9 – Parce qu'il est très varié, et surprenant.

Ambre – Parce que c'est beau tout simplement.

Popier Popol – Parce que Popier écrit des textes fantastiques et les illustre à merveille.

T – Merci beaucoup, Tanx, et bonne continuation !

Photo : Tanx