les chemins de katmandou

La société qui oblige et qui interdit est mauvaise. Elle rend l'homme malheureux, car l'homme est fait pour être libre, comme un oiseau dans la foret. Rien n'appartient à personne, tout est à chacun. L'argent qui permet d'accumuler des biens personnels est mauvais. Le travail, qui est une obligation, est mauvais. Il faut quitter cette société vivre en marge d'elle, ou ailleurs.La violence est mauvaise car elle crée des vainqueurs et des vaincus, elle remplace d'anciennes contraintes par des obligations nouvelles. Toutes les relations entre humains qui ne sont pas celles de l'amour sont mauvaises.Il faut quitter la société, s'en aller.
—  Barjavel-Les chemins de katmandou