le-fail

10

books of the nature of les misérables cannot fail to be of use

Something to make you guys feel better this barricade day ;)))

Wait okay you guys know in the movie when the national guard are all like who goes there and enjolras is all like FRENCH REVOLTION? Yeah imagine this:
- It starts off at a party
- The Amis are all there and an undoubtedly hammered Courf would dare a stonefaced brokdy Enj to tell a joke and like it essentially goes like “knock knock” “who’s there” and Enj deadpanning “French Revolution”
- The second time he does this is when he finally gets drunk thanks to the combined efforts of Courfeyrac, Bahorel, and Grantaire.
- He then proceeds to walk (stumble) around the club asking people the fucking joke (punctuated by tons of hiccups)
- “Enjolras, let’s go. I don’t think he wants to hear the joke.”
Enj’s bottom lip begins to puff out just slightly, and his eyes grow wide and begin to water. If there’s one thing he’s better at than speeches, it’s puppy eyes
“But everyone likes the joke ! (everyone’s really done with the joke) Please, R, last one ?????”
And he is undoubtedly way too sober for this as he rubs a rough hand across his face, wearily mumbling his agreement
- Hint: the guy isn’t the last one
- He tells the joke to anyone in his sight and fuck why did R think this was a good idea?
- They get kicked out bc Enj got into a fistfight (really he was sort of waving his arms around talking about robespierre and the bourgeoisie????) when he slurred his joke into a girls ear while falling all on top of her and her boyfriend notices and confronts him and Enj just sort of launches himself at him accusing him of being bourgeoisie scum?????
- The next time it happens is during a les amis meeting
- Because unfortunately when Grantaire said he found someone new who wanted to attend a les amis meeting he failed to mention it was someone who was hot and funny and very good at flirting with grantaire and very good at keeping him and courf distracted with his face!!! And he’s totally mildly, keep in mind MILDLY pissed because the cause!!!! Courf and Grantaire need to pay attention!!! And damn straight Enjolras can be funny too! He can make Grantaire laugh too!!!
- And so that’s how in the middle of a meeting he shoves Combeferre to their music stand podium and shoves fifty people and their beers out of his way as he makes his way through a cramped room to slam his hand down on Grantaire’s table, and say with a straight face, “knock knock who’s there? French Revolution!!!!”
- (Grantaire was too shocked by the whole situation to say the “who” in response.)
- (Grantaire also laughed like never before at all the disgruntled patrons rubbing their bruised arms and picking up their spilled drinks death-glaring at Enjolras, looking more intense than ever, scaring everyone in the Musain. Enjolras takes this as a win and if he can’t stop smiling as soon as he gets home because of Grantaire’s fucking laugh, that’s no one’s problem but his)
- The fourth time, as everyone has expected, Enjolras has overworked himself to the point of passing out and is sulking™. Les Amis had a huge role in organizing this pride march in Paris and he was going to give this super cool speech he spent a month toiling over but guess what his body cannot handle sixteen hours without water so of course, he passed the fuck out and passes the time watching pride on the tv in his hospital room
- He watches Combeferre give his speech and sees all the Amis (save Grantaire, which he finds weird because Grantaire loves going to pride a lot???) crowded at the front of the impromptu stage, cheering, decked out in glitter and rainbows and Jehan with their they/them sweater they spent two months knitting and Enjolras is very very jealous and sulking very very much
- And then, a knock sounds
- Grantaire pokes his head in, smiling sheepishly, hands full with flowers (all in pride colors, of course), and a rainbow teddy bear signed by the amis, and he’s decked out in daisy chains and decked out with flower crowns courtesy of Bahorel, Feuilly, Courf, and Jehan’s combined efforts
- “Knock knock” “who’s there” “French Revolution! Coincidentally, also what I’ve named this teddy bear. His middle name is Voltaire.”
- Enjolras is very very happy and can’t stop smiling and after a bit of arguing he manages to persuade Grantaire to climb into his hospital bed with him. He falls asleep to Grantaire taking off some of the flower crowns on his curls and placing them atop Enj’s head.
- (He wakes up to the Amis giggling about just how proud they are of having their two gays finally making moves on each other)

Lately I’ve been getting a lot of asks saying “Oh, Epic Gamers, am I a real gamer if I play this?” “Oh, Epic Gamers, is this a real gamer’s game?” asking me to rate their pussy feminist games along the likes of top kek masterpieces like Dark Souls, Dark Souls 2, and Dark Souls 3, and it’s really le triggering me, because it keeps fucking interrupting my daily epic wins on PlayerUnknown’s BattleGrounds (I REFUSE to call it PUBG because I will not lower my intellect down to using acronyms as though I am some lazy cretin who cannot type a few extra letters).

So, since you are all so clearly in need of my wisdom, FINE. I’ll TELL you the ONLY real essential gamers game that you need to be a real gamer. It’s Love Nikki Dress Up Queen.

Now, my REAL gamer followers already fucking know what I’m talking about, so I don’t need to explain anything to them. So for all you triggered anti-lel plebs out there who aren’t real gamers, let me explain. Love Nikki: Dress Up Queen is a game where you play as Nikki and travel the world of Miraland competing in stylist battles where you dress up. Sounds shallow? Because you’re a Le Pleb (Epic fail by the way). Love Nikki features many game mechanics including a skills system that adds DEPTH to the gameplay. DEPTH. That’s what REAL games have. For GAMERS.

I hope this settles the issue.

Newsies Chicago

(I realized that I had never shared any of my Newsies experiences with you all, and I decided that today is the day! It’s really long, so I’m going to try to put a divider thingy below. Enjoy the story of the second and final time I saw Newsies on Tour!)



When we tried to have supper before the show, I couldn’t eat. I was too excited. I’d try to swallow, but my stomach was a swirling mass of butterflies. We got changed in the car, and I tried to make every detail of myself look beautiful, from the toes of my boots to the brim of my “Newsies” cap.

We walked to the theater, the Cadillac Palace, and I almost cried when I saw the marquis with “NEWSIES” written in bold letters. The doors of the theater were locked because we were so early, so we stood outside and waited. There were slips of paper on the ground announcing that “at this performance, the role of Romeo would be played by Julian DeGuzman. The roles usually played by Julian DeGuzman will be played by Stephan Hernandez.”

I began watching the “Newsies” ad play on a screen on the front of the theater. I began naming all of the actors that I saw, when my mom put her hand on my shoulder and spun me around. “Is that Josh?” she whisper-yelled. My mouth dropped open, and I felt faint. It was indeed my favorite newsie actor, Josh Burrage! He was wearing his grey shirt with his maroon shorts and backpack. I almost chased him down, but I didn’t want to be super creepy. I watched him until he turned the corner to get in the stage door. Then Mom and I began looking for other newsies. I saw two others, Anthony Zas and one other who I couldn’t place and can’t remember.

Then the doors opened. My heart was already beating out of my chest with the pure exhilaration of it all, but now it fairly flew out altogether. A smile had plastered itself across my face. The theater was elaborate and plush. Many people complimented me on my newsie boots. I didn’t know it was possible to be so happy. My mom let me pick out a few things from Merchandise, and I picked out a souvenir program and a “Newsies” sweatshirt. The saleswoman almost asked me if I wanted a “Newsies” bag but stopped herself halfway through her sentence, seeing that I already had one.

After that, I dragged my family behind me to the doors where we supposed to go to find our seats. My brother had his knee scooter, so we had an usher take care of that. At long last, they gave the actors their warning that the audience was about to enter. The doors opened, and I rushed inside, again almost crying at the sight of the three story towers of the set. We found our seats, which I helped pay for so we could sit on the floor. I was extremely antsy, so I dragged my dad up to the very front of the theater, where we peered into the orchestra pit, which was covered with a net. I had him take a few pictures of me with the set and then simply stared in awe at it.

When we went back to our seats, my brother asked what the slips of paper in our programs were for. Without taking my eyes from the beautiful projections on the set, I rattled off, “At this performance, the role of Romeo will be played by Julian DeGuzman. The roles usually played by Julian DeGuzman will be played by Stephan Hernandez.” My mom stared at me in shock and asked, “Did you read that?” I told her no, it was memorized. Before she could reply, I squealed in delight, “Mom! I just saw one of them in the wings!” I could name each actor as a saw his face or costume, impressing my entire family. I’m not sure they knew how deep my obsession truly ran until that moment.

When the first notes of the “Overture” trumpet solo sounded, I think I told the entire theater to shut up. A huge, cheesy grin was cemented on my face for the entirety of “Carrying the Banner.” I swear a few of the boys looked at me and smiled bigger when they saw my excitement. I laughed too loud at all of the jokes and clapped too loud for all of the songs. I watched for some little things, like Jack tying Crutchie’s shoe. Those seemingly little things are what make the show what it is. We were so close, I could see Jack spit during his strike speech. Seize the Day was epic. Josh’s flips are amazing, and Crutchie’s hop is so cute. Also, Crutchie and Les failed to rip their paper, and I saw a moment of panic pass between them. My heart bled when Crutchie was taken away. I almost bawled during “Santa Fe.”

Before the lights even came up after the last notes of “Santa Fe,” my dad and brother were shoving me into the aisle. I had told them that I needed to get out to get papes before the show even started. They had remembered, and I quickly reached the front, where papers littered the net over the orchestra pit. I stretched for a front page, but someone snatched it out from under my fingers. I almost cried, but quickly secured the paper that I had seen Katherine crumple up and throw. No one was trying to get the papers where I was, so I reached for another. Then, a guy with a grabber came out onstage and began handing out papers. He handed one to me, and then he got another. No one was around to take it, so he offered it to me. I was ecstatic with my three papers. As I walked back to my seat, I noticed many envious glares from other girls directed at my handful of newspapers.

I shook with excitement, waiting for the second act. Once more, I laughed too hard at the jokes and clapped too hard for the songs. I cried during “Letter from the Refuge.” I got overly excited for Spot Conlon and the Brooklyn newsies coming in to save the day. I rejoiced when Crutchie was reunited with Jack.

And then it was over. The actors took their bows and exited the stage. But I asked my dad if we could go to the stage door to meet the newsies. To my surprise and delight, he agreed! He even agreed to take pictures of me with all of the actors.

Iain Young was the first newsie I met. I really can’t tell you what I said or did because I was so excited to actually be meeting one of them!

Sky was the second newsie I met. I was so excited that to each of the actors, a string of words would fall out of my mouth. I told Sky that I loved his Albert, and he was so happy with me that he gave me a side hug.

Jordan was next, but he wasn’t so friendly. After he finished with the line, he rode his skateboard in the street.

When I saw Aisha (Medda), I freaked out. I told her that she was amazing and that I loved her song. She said, “Thank you, honey, but I didn’t write it!” We laughed, and I told her that she sang it amazingly. I think she liked me.

Next I saw Meredith Inglesby (Hannah). I told her that I loved her Hannah. She said she really enjoys playing her.

Steve Blanchard was next. I told him he was a great Pulitzer. He was SUPER nice. He asked if it was my first time at the show, and I’m pretty sure he called me sweetheart. He gave me a tight side hug.

Morgan Keene was the next person in line. She was AMAZING. That was the first thing that came out of my mouth. “You’re amazing!” I can’t even remember what else I said to her, I was THAT excited.

When I saw Josh, I could not contain my excitement. Mom and I had seen him come into the theater. He was wearing his grey shirt and maroon shorts and backpack. I almost fainted then. So at the stage door, I told him that I had seen him then, but I hadn’t wanted to bother him. He said I should’ve said hi and that I wouldn’t have been bothering him. I asked for a hug, and he was super sweet and gave me a nice, long, tight hug. I then got a picture with him. I thanked him at least ten billion times. I think he liked me.

I turned around from finishing with Josh, and there he was. The Jack Kelly. Joey Barriero was standing right behind me. I almost screamed. I don’t remember half of what I said, but I told that “Santa Fe” was my favorite song, and he said he hoped he had done okay. I told him that he was AMAZING! I also told him that he was an amazing Jack. He gave me a nice side hug, too. When he walked away, he rubbed my back a little, and I almost passed out.

Andy came next. I like Zach better. But I told him he did good anyway and that Crutchie is my favorite.

Nick was great too. He seemed so happy. We had one of those awkward moments where you don’t know which way to go when we were taking a picture. I saw him enter the theater as well.

Kaitlyn was awesome. She plays Sniper, the girlsie. I don’t even remember what I told her.

Anthony Zas was amazing. He’s less than an inch taller than I am! Nick photobombed one of his pictures. I told him that I loved his Spot. He said he loves playing him. I had seen him enter the theater, too, and I swear he looked at me from the stage.

Anthony Norman pushed his bike through the line. He’d ride it home to his parents after he was done with each show.

Julian was the last newsie we met. I waited a long time, hoping someone else would come out. He was so happy and full of energy. He asked how I was, and I said amazing and asked how he was. He said good, tired, and sweaty! I told him, “No wonder, after doing all that!” He thought that was pretty funny.

And that, summed up, is my amazing Newsies experience.

MASTERPOST (de ma vision de) ALLER A QUOTIDIEN

Spoiler alert : c’était trop bien !!

 Allez je tag au début comme ça vous êtes pas obligées de tout vous taper…
@clemeill @kleindoeil évidemment…
@simpledaugherty
@misguided-bliss
@juliet-jte
@raegulusblack
@sarahbms
@dom-museum
donc en gros : @lepetitq ^^
et aussi @liledgyacrobat @flying-elliska @reverlimpossible @je-suis-un-mii @guileastos91 comme punition pour avoir liké mon dernier post à propos de ça Je vous préviens:
CA VA ÊTRE LONG


Tout a commencé quand j’ai lu le post de

Non, c’est pas vrai…

Je vais repartir aux origines, alors, puisque vous êtes tous là, derrières vos écrans à vous demander… (si si, ne mentez pas, je le sais !) (merci de ne pas me contredire ❤)

Bref. Lorsque le Petit Journal a commencé, comme rubrique du Grand Journal, j’étais au lycée, ça me plaisait bien. Je suivais un peu comme je pouvais, mais régulièrement. Et puis les années passant, les études, les études pas chez mes parents et sans télé, bref je regardais moins, en fait plus du tout. Même depuis 2012, j’habite chez moi, mais je regardais de loin, si je tombais dessus tant mieux mais c’était tout (je regrette de ne pas m’être plus accrochée d’ailleurs !). Et en 2016, horreur, cette émission que je ne regardais pas mais que j’aimais vraiment s’arrêtait ! Non, impossible ! Du coup quand j’ai appris sa relocalisation sur TMC, j’ai commencé à plus regarder, quand je le pouvais bien sûr (mes horaires de boulot rendant le direct un peu compliqué). Et à partir de décembre/janvier, je me suis rendu compte que quand même, c’est une bonne émission et que vu que je ne regarde ou écoute ni les JT, ni les infos radios, ni rien du tout, c’est peut-être une bonne façon de m’ouvrir à l’actualité. Donc je me suis mis à regarder tous les jours, en replay (because horaires de boulots toujours). Et à m’accrocher, et à adorer. Par curiosité, j’ai tapé un jour “quotidien” dans la recherche de Tumblr et ai découvert tellement de choses ! Et depuis, c’est parti de là, j’ai commencé à lire des choses sur l’actu (doucement hein…) avec des blogs sur la politique (ou lolitics, mais c’est un début…), sur Quotidien et ses débats, je me suis abonnée à Twitter, et même à Insta pour suivre les journalistes et faire ma fangirl (et pour suivre d’autres gens aussi, quand même).

Mais un jour, @simpledaugherty​ a raconté son expérience, d’être allé à Quotidien, et quelques jours après @clemeill​ a complété le tableau… Et l’idée a fait son chemin ! A une amie fan de Vincent Dedienne, j’ai lancé l’idée : “et si on y allait ?” Elle était motivée, alors hop hop hop on a regardé les jours et tournage, comparé avec nos emplois du temps et sélectionné la seule date avant la fin de l’année où ça allait être possible : le mercredi 14 juin 2017. On savait d’emblée que King V (aka Vincent Dedienne of course) ne serait pas là, vu qu’il avait un spectacle le soir même, mais bon, on ne peut pas tout avoir…

Je nous ai donc inscrit, avec mon petit cœur qui battait, franchement c’était ridicule ^^ et on a attendu les confirmations, très impatientes, et les jours précédents on a fangirlé à MORT en se disant que si on se racontait des conneries maintenant, on se tiendrait bien le jour J (spoiler : fail)

Qui serait là, qui ne serait pas là ? LA grande question ! Avec pour ma part la certitude que je ne serais pas déçue, de toute façon je verrais au moins le fonctionnement, a priori Yann serait là, et Étienne aussi ! (j’ai eu chaud, 2 jours après il n’était pas là !) Bref de toute façon il y aurait des raisons de se réjouir.

Jour J, arrivée au bâtiment vers 17h15-30, on n’est pas les 1ères mais pas les dernières, mon amie signe son papier de droit à l’image sur mon dos, on boit parce qu’il fait CHAUD et qu’on n’aura pas le droit dedans. Entrée, vérification de nos noms, on nous prend nos cartes d’identités, puis déjà vestiaire ! A 5 mètres de l’entrée en fait ça m’a surpris 😊 dernier texto vite fait à mon copain qui finit le boulot trop tard pour venir. Passage au détecteur de métaux ou je sais pas quoi, où le type me chambre en disant que je peux pas passer (avec un sourire tellement grand que crédibilité zéro mais bon, on se marre). Ensuite l’attente d’environ 1h dans une grande salle avec une acoustique pourrie, en plus tout le monde est un peu excité donc on parle tous bien fort… Avec mon amie on compte les Stan Smith (en fait on a abandonné au bout de 7 paires dans 7 m²), elle s’impatiente et trépigne, on fangirle parce qu’on arrive pas à s’en empêcher, on voit passer Élisabeth Quin de 28’, on se demande les métiers des gens qu’on voit passer, et “n’empêche comment t’en arrives à bosser pour la télé !!” “bah comme n’importe quel autre job hein"… bref que des conversations passionnantes ponctuées de regard sur nos montres.

Vers 18h50 (en gros), on nous fait rentrer dans le studio qui est JUSTE A COTE de là où on était en fait, je m’attendais à marcher un peu dans des couloirs… J’arrive quand même à recroiser M. Détecteur qui fait semblant de vouloir m’empêcher de passer 😉On nous place, on se retrouve dans les gradins derrière Yann, tout à sa droite.

Le chauffeur de salle, le fantastique Rémi (si je ne me goure pas), se pointe, se présente, et nous fait rire. Bon, c’est son job, mais ça marche bien ! Il nous explique comment tout va se passer, le sommaire de l’émission, nous annonce les invités (que je ne connais pas mais pas grave), les journalistes, nous vend un duplex d’Hugo que j’attends toujours, fait une pause dramatique après avoir annoncé la présence de Martin pour que les filles puissent rigoler tranquilles et qu’il puisse se foutre de notre leur gueule gentiment, et nous dit qu’il n’y aura pas de live ce soir. Ensuite il nous explique les applause, les rires, nous dit de nous lâcher, qu’on est là pour l’ambiance tout ça. Je comprends que ce soit un peu bizarre les applaudissements sur commande, mais vu que je trouve l’ambiance sympa quand je regarde l’émission, je me dois de jouer le jeu ! En revanche, les rires ne m’ont jamais paru forcés, en fait on est tous dans l’ambiance donc on rigole plus facilement, c’est l’impression que j’ai eue.
Puis Yann arrive, fait le tour des gradins avec un petit sourire et un “bonjour” timide (il est petit, je le savais mais purée il est petit ^^), il déconne avec les gens d’en face et se fait remaquiller un peu (la laque pour cheveux sent FORT). Il oublie ses papiers sur son bureau et déconne “c’est loin…. Jsuis fatigué… c’est dur…” et finit allongé sur le bureau pour les attraper… Bonne ambiance 😊


Eeeeeet ça commence ! Alors là vous m’excuserez, je regarde le replay en même temps pour rien oublier et raconter tout dans le bon ordre sinon ça va être le bordel (déjà que j’ai remonté tout mon texte au moins 5 fois pour rajouter des trucs, et l’émission a même pas commencée !)
Alors déjà, le tournage commence vers 19h05, c’est diffusé en léger différé.
Pré-générique, on applaudit à tout rompre et donc on entend rien ^^ Comme on est carrément de l’autre côté, je ne vois rien non plus, mais c’est pas bien grave 😊 On aperçoit Nora, ma copine est super contente elle l’aime beaucoup aussi (en même temps, un mercredi on avait toutes nos chances !)

Générique, ils s’installent et BAM qui c’est qui passe à la télé ??

Bon en fait je m’en fous de passer à la télé, c’était pour que vous voyiez où je suis assise.

Le pauvre gars à ma gauche était tout serré entre un hautparleur et mes genoux, et nous a entendu dire des conneries pendant chaque pub ^^ Mon amie, à ma droite.

Alors déjà, précisions : quand on applaudit, on n’entend plus ce qui se dit sur le plateau (vive le replay !), et comme @clemeill​ le racontait, il est vrai que j’avais l’esprit je sais pas, distrait ? par je sais pas quoi mais les chroniques, tout ce qui se racontait sur les écrans, pffiou je ne m’en souviens pas vraiment. Je n’arrivais pas à me concentrer dessus dès que c’était un peu trop sérieux (ça craint) et pour me rattraper je dirais que c’était parce que je regardais ce qu’il se passait en plateau, les journalistes, les caméramans, Rémi (qui doit rigoler très fort et applaudir de façon bien visible pour qu’on le capte bien de notre côté ^^)

On voit les prompteurs, on remarque effectivement qu’ils ne lisent pas exactement ce qui est écrit, et tant mieux parfois ^^

Paul est drôle, comme dit (encore une fois, mais je n’ai pas fini de la citer) @clemeill, ils sont TOUS tellement plus beaux en vrai… (fangiiiiiiiiiirl)

Je me rends compte qu'heureusement que je regarde le replay, parce que j’ai réellement loupé tellement de trucs ^^

Pendant les chroniques de leurs collègues, on voit bien que les autres n’ont pas (tous) vu les reportages, ils semblent vraiment intéressés et réagissent comme nous aux vidéos (indignations, rires, étonnements, etc.)

Camille est tellement plus belle, même sur le grand écran ! Et j’ai le même haut qu’elle, j’hésitais à le mettre d’ailleurs ça m’a amusé 😊

(hors sujet : indépendamment de sa politique, Najat Vallaud-Belkacem est BELLE)

Taubira à propos de Camille (+NVB) : "elle est aussi pugnace que toi et moi finalement, des femmes fortes !“ mon petit cœur plein de fierté a fondu.

Azzeddine fait rire tout le monde, j’ai l’impression de regarder une bande de potes… Je m’en remets toujours pas d’être là !

Fin de la 1ère partie, Rémi nous dit gentiment qu’on peut se lever pour se dégourdir les jambes (juste se lever ceci dit, pas se déplacer…) et nous annonce qu’il a décidé qu’on pourrait applaudir les prochains invités en criant aussi (parce qu’il était pas sûr, ce sont quand même des militaires et il savait pas comment les accueillir). J’ai l’impression qu’on fait durer la pause moins longtemps que la vraie pause pub, mais comme on est en différé de toute façon, ça ne doit pas avoir d’importance.

Allez la 2ème partie commence. On parle de foot, le public n’est pas hyper footeux visiblement, mais on a tous vu ou au moins entendu parlé de cette reprise d’Oasis lors du France-Angleterre de la veille au Stade de France. Yann qui ne sait pas comment nommer les militaires c’était assez mignon en fait… Les 2 avaient pas l’air de tellement savoir où se mettre les pauvres, ils ne doivent pas être habitués ! Mais ils étaient bien intéressants et malgré leur retenue et leur sérieux, assez contents de ce qu’ils avaient fait. Yann essaye d’interviewer des rock-stars mais ce sont des militaires ! Le décalage est marrant parce qu’ils se laissent faire quand même. J’aime bien le chef d’orchestre qui doit être bien doué « j’ai fait une petite orchestration » allez hop pif paf en 2 secondes pff je suis jalouse des gens doués… ^^

Yann commence à parler de Bayrou, et utilise enfin cet entonnoir qu’on voyait traîner sous le bureau depuis le début de l’émission sans trop savoir à quoi il allait servir. Modif de prompteur à ce moment : Yann dit "en gros les Béarnais sont relous”, croyez-moi c’était moins poli sur le prompteur…

Éric et Quentin m’ont fait beaucoup plus rire que d’habitude, je mets ça sur le compte de l’ambiance générale (la plupart du temps je zappe carrément leurs « reportages », même si leurs stories m’amusent parfois pas mal)

Re-pub, on a MAAAAAAAAL aux fesses je vous jure j’étais prévenue mais des petits coussins ça les tuerai pas franchement… Bref on se lève TOUS et on bouge un peu avant la reprise.

Anniversaire de Donald Trump, c’est foufou, on applaudit quand ils diffusent la chanson du coup ils se foutent de notre gueule en disant qu’on est fan… Je vous jure que ça nous a tous stoppé net ! Les “cadeaux” pour Trump nous font rire malgré le fail de Yann, Martin avec son gel douche “golden shower"…

Le prochain invité est un alpiniste-etc complètement barjo qui fait tellement de sport que je suis fatiguée rien qu'à voir les vidéos! Il s’appelle Kilian Jornet. Il est sympa et parle vraiment bien français. Il est drôle quand il parle de ce qu’il aime, qu’il se faisait chier au camp de base après avoir gravi l’Everest, alors il est remonté (!!!) et qu’une fois il est parti en vacances avec sa copine à la plage, et ils ont tenu genre 2 jours avant de craquer et de partir skier. Bref invité agréable !

Citations de Kilian Jornet :

"le mal des montagne il faut pas le ressentir sinon t’es vite mort”

En réponse à Yann “ça fait quoi d’avoir le vide à droite et à gauche ?” : “bon c’est sympa ! si tu restes sur l’arête, t’es pas sur les côtés, c’est plutôt bien”

Entretien avec le patron du musée Picasso à Paris, Laurent Lebon. Bon c’était intéressant j’ai appris des choses, mais j’ai pas grand-chose à débriefer là…

Encore de la pub ! on est ravi on peut se lever ^^

Pour la dernière partie, en générale la meilleure on est au taquet !

Rémi nous a briefé pour bien applaudir Nora, et Yann en a remis une couche ^^

J’adore regarder l’équipe pendant les 4Q sur la canicule, moment d’absurde et donc de rires et de sourires de l’équipe ! Etienne Ray-of-sunshine Carbonnier a un sourire plus grand que sa tête et c’est adorable, Yann fait le pitre…

Séquence le Petit Q. Je trouve ça déjà long de chez moi, mais là j’ai l’impression que c’est vraiment, mais alors vraiment très, très long… L’équipe regarde distraitement, Martin est totalement effaré (ceci dit, je sais pas si c’est par le contenu ou par le manque d’intérêt de cette chronique, en tout cas ce jour-là)

Nora !! Je sais pas pour les autres jours, mais en tout cas là elle n’a pas de notes devant les yeux (euuuuh en fait sur le replay, je vois un papier devant elle donc j’ai rien dit, elle doit en avoir.) Après Rémi nous a dit qu’elle faisait ça un peu au feeling donc c’est peut-être que les questions des gosses qu’elle a sous les yeux (mais je pense pas qu’elle fasse de la totale impro quand même ! ou sinon je suis impressionnée encore plus…) Quoi qu’il en soit Rémi nous a demandé de bien rire si on trouvait ça drôle, parce que ça l’encourage, en gros. Mais il a pas eu besoin de nous le rappeler trop, c’était drôle de toute façon. Les questions sont sur le bac, et le bac, on s'en souvient tous, et ce qu’elle dit se rapproche de pas mal d’entre nous je suppose ^^

“hey Nora, c’est quoi une langue morte ?” gros blanc “ah bah ça ça dépend du contexte » crise de rire en différé le temps que tout le monde percute, c’était très drôle ^^

"Comment on fait pour être bon à l’oral ?” “mais ça dépend aussi du contexte !”

C’était chaud ce soir ^^ ces questions “à double sens” me font tellement marrer ! enfin surtout la réaction de Nora face à ces questions !

Mercredi Transpi, je suis trop contente de voir ça en vrai ! C'est tellement de la faute d'Amélie, elle m'a complétement contaminée, et d'ailleurs quand on ovationne Etienne, j'applaudis tellement sincèrement 😊 bref, rien que le sourire d'Etienne vaut tout l'or du monde !

Éric et Quentin dans leurs stories me font encore rire, une fois n'est pas coutume ! (pourtant en regardant le replay, je ne ris qu'une fois ou 2…)

Et ça y est c'est la fin… Les journalistes partent rapidement, Yann lui fait un petit tour pour dire au revoir à tout le monde et déconne avec les gens d'en face (#jalousie). Ensuite on retourne vers les vestiaires. Vu notre position, nous sommes dans les derniers. Dans la file d'attente nous sommes bien placées pour voir la sortie des journalistes, j'ai le temps d'apercevoir les cheveux de Martin (qui a filé discrètement ^^) et de saluer Paul. Le temps de récupérer nos affaires (et de croiser M. Détecteur qui fait encore semblant de pas retrouver nos cartes d'identités ralàlà jte jure ^^) et nous sommes dehors, j'aperçois Azzedine et Nora. Ma copine -cette lâcheuse qui est pourtant fan de Nora- n'ose pas venir avec moi mais merde je suis une adulte qui assume ses choix alors je vais les voir et leur demande si Etienne est parti. Ils me le confirment, donc je me sens un peu con et je les remercie pour cette soirée. #very-very-awkward mais #no-regrets quand même, j'aurais eu plus de regrets de pas leur avoir demandé ^^ Et puis ils m'ont probablement oublié dès le lendemain alors…

Avec ma copine on squatte un sushi dans le coin, puis on rentre. Perso j'ai des étoiles plein des yeux, je ne demande qu'à y retourner. Mon amie est pareille et veut amener tous ses potes la prochaine fois !

Qui sait, Vincent et Hugo seront peut-être là !

Pour finir sur cette semaine très “Quotidien”, le samedi suivant avec mon copain, nous sommes allés voir Vincent Dedienne en spectacle au Théâtre de l'Atelier à Paris… Oooooo que je vous le conseille !! C'était formidable ! Il est tellement drôle et émouvant et drôle et must-be-protected-at-all-cost (oui ceci est un adjectif à part entière.) Bonus pour nous, il est de 1989, soit 1 an de plus que moi, et même seulement 9 jours de plus que mon copain. Tout ça pour dire qu'au niveau des références de la vie de tous les jours, ou de son enfance, on était sur la même longueur d'onde. Bon, au niveau références culturelles on fait pas le poids, mais le voir parler de théâtre avec passion, même si on pige que dalle, ça fait plaisir.

Je finis (enfin!) d'écrire ce texte le 4/07/17, ça fait un peu réchauffé… Mais ça me permet de prolonger un peu cette saison de Quotidien!

Je n'ai donc sérieusement regarder qu'à partir de janvier, et il y a eu des hauts et des bas. Trop d'invités “TF1” à mon goûts (Arthur, Denis Borgniart, les gens de the Voice ou de Koh Lanta…) J'ai bien conscience qu'ils n'ont peut-être pas eu le choix, mais ça ne m'intéresse pas. Après, ce genre d'émission n'est pas fait pour que tous les invités intéressent tout le monde tout le temps, mais quand même, là ça faisait “promo-promo”.

J'espère que l'année prochaine va confirmer tout ce que cette émission a de bon, et corriger ces défauts. J'espère que Martin va recommencer à barouder dans le monde ENTIER. J'espère que Willy Papa aura une chronique plus courte, qu'ils vont trouver quelqu'un de bien pour remplacer Camille (j'ai mis du temps à m'habituer à son style, mais maintenant je vais la regretter), que Paul continuera d'être Paul (vu son twitter, je ne m'inquiète pas, il vient de “ne pas” lancer un concours de légendes de photos de Macron dans la Marine), qu'Hugo continuera de rire à gorge déployée aux chroniques de Vincent, que Vincent continue d'être lui et de nous faire rire et réfléchir, que Pana continue d'être absurde, que Val continue ses combats, que Nora continue de répondre aux questions, qu'Azzedinne continue de tenter des blagues, qu'Etienne continue évidemment de sourire, que Martin continue de nous faire réfléchir, que Marc Beaugé continue de tester des vannes et de se foutre de la gueule de Yann, et que Yann continue de rassembler tout ce monde-là. J'espère que de nouveaux talents arriveront aussi…

Quotidien, merci pour cette année, maintenant je vais pouvoir (essayer de) rattraper 6 mois de séries en retard…

Les Amis de l'ABC and their imaginary friend
  • Their name is Tutti.
  • They’re officially part of the group. When Les Amis meet someone new, they introduce them to Tutti and ask them to say hello and not despise them just because they’re invisible.
  • Les Amis usually judge their new acquaintance based on their reaction to Tutti: did they smile and pretend to shake Tutti’s hand or give them a kiss like they’d do with a visible person? Or did they dismiss them as a childish invention?
  • They all get very excited when they watch horror or fantasy films and things start moving by themselves. Tutti is a star!
  • At the Musain, les Amis usually put an extra chair next to their table for Tutti to sit down.
  • Tutti is the one to blame for everything: “No, I’m not eating too fast, Tutti’s stealing most of my food.” “Damn it, Tutti! Will you stop hiding my keys?”
  • Whether they’re dating someone or not, all les Amis state they’re sleeping with Tutti. Most of the time they’re happy to share Tutti, but sometimes they argue about who’s more important for their imaginary lover: “So Tutti is coming to my home tonight *wink wink*” “What? They told me they were coming to my home!” “Well, yeah, you know, they just like me better.” “No way! I’m telling them to visit me before they go to you.” “Guys, I don’t think they’re visiting either of you because I was with them last night and they’re still tired out”.
  • The conversations about Tutti are very confusing for people who don’t know they’re invisible.
  • Nobody knows how, but Tutti has a Facebook account and it’s regularly updated with photos of mannequins, silhouettes, ghosts…
  • And of course, les Amis never fail to wish them a happy birthday.

anonymous asked:

"I think my crush likes me but I don't know but I think they do I'm confused" playlist please! Thank you!

I’ve been there, wishing you luck! 

“I think my crush likes me but I don’t know but I think they do I’m confused”

1. Mix Tape from Avenue Q
2. I Can Hear The Bells from Hairspray
3. What Does She Mean By Love? from Daddy Long Legs
4. Will He Like Me? from She Loves Me
5. Notice Me, Horton from Seussical
6. When He Sees Me from Waitress
7. In My Life from Les Miserables
8. When Words Fail from Shrek the Musical
9. If I Could Tell Her from Dear Evan Hansen
10. I’m Not That Girl from Wicked

youtube

¿Qué le decimos al tío que quería hacer la pirula? ¡NOT TODAY!

anonymous asked:

I love your hcs so much and I was wondering if you had any for Holster?

  • he is a demiboy and he is dmab so he struggles with being “trans enough” and he worries sometimes that he is just faking 
  • the Biggest Bisexual
  • he’s Jewish
  • he has two sisters, one older and one younger and they are both really tall 
    • like ok lardo met them and she had to go sit down for a bit bc tall girls
  • tried to learn French when he was 13 bc of Les Misérables 
    • he failed miserably
  • coincidentally came out to his parents as bi when he was 13 
    • im not saying he had a crush on Enjolras except for how i am
  • is very nearly blind 
    • once he forgot to bring his contacts with him on a roadie and they had to stop at a pharmacy
    • rans has probs hid his contacts more than once bc he likes how holster looks in his glasses