le-chat-gris

“comme au pied du mur, impuissante et spectatrice de la vie dans laquelle tu t'es enfermée sans jamais vraiment l'avoir voulu. les années passent et les rêves disparaissent en illusions, frustrée de voir les autres avancer en étant prise au piège dans une impasse que personne ne peut voir ni comprendre. dans une société où l'obtention d'un diplôme fait d'une personne ’‘quelqu'un” il est difficile de nager contre courant. la nuit les rues sont vides, les chats sont gris et la vie s'endort. rien de mieux pour tracer des plans sur la comète avant de les effacer quand les autres se seront réveillés pour une fois de plus te mépriser"