le son du grisli

5

POST-SCRIPTUM 46

MAZETTE ! QUE RACONTEZ-VOUS VRAIMENT ? À L'ARRIVÉE, UNE INCONTESTABLE INCRUSTATION !

Appendice de l'indispensable son du grisli, la maison d’édition Lenka Lente publie depuis 2013 des ouvrages non moins indispensables. Derniers en date, le Coltrane sur le vif de Luc Bouquet, et Sales Rectangles / Vieux Carré de Guillaume Belhomme et Daunik Lazro.

Du premier, l'on dira qu'il ne s'embarrasse pas d'anecdotes inutiles et qu'il va droit au but, donnant envie de s'immerger dans les enregistrements publics de Coltrane, qu'ils soient d'ailleurs officiels ou pas — et c'est là la force de ce livre complet.

Et quant au second, c’est une métafiction éclairant une interprétation en solo par le saxophoniste Daunik Lazro de Vieux Carré (en référence au quartier français de La Nouvelle-Orléans), composition dédiée à Steve Lacy et Sydney Bechet signée Joe McPhee, cette dernière étant offerte à écouter sur un mini-CD accompagnant l'ouvrage. Qu'ajouter à l’excellence de cette édition (ainsi qu'à son exemplarité dans le genre) que signale Byron Coley (qu'on imaginera toutefois un tantinet dépassé par son français) dans le dernier Wire ?

Un extrait : “Pour avoir voulu connaître à quoi ressemblait son premier souvenir de musique, j'obtins de Joe McPhee cette réponse : ”C'est une expérience assez traumatisante que j'ai vécue à l'âge de 3 ans. En Floride, pendant un orage, notre maison a été frappée par la foudre et réduite en cendres. Le lendemain, je suis retourné à son emplacement en compagnie de mon grand-père… Je me rappelle alors une chanson qui passait à la radio, dont les paroles étaient : “Daddy, I Want a Diamond Ring.“ Je me souviens aussi de la mélodie.”“

Lire ces deux-là enrichit la matière grise.