le sais tu

  • - Si je gagne j'ai quoi?
  • - Tu veux quoi?
  • - Toi, mais tu le sais déjà.
  • - Et si tu perds?
  • - Qui te dis que je perds au final?
  • - Tu sais qu'à chaque fois que l'on se voit tu m'attires toujours.
  • - Je sais, je suis ta kryptonite.
Le chagrin d'amour moderne c'est “lu à 21h13” quand il est 21h40. C'est des photos non likés, être bloquée, débloquée… Le cœur brisé d'aujourd'hui c'est être malade quand on ne te regarde pas. C'est les posts de séparation qui défilent sur ton fil d'actualité instagram. C'est ne plus être follow par elle. C'est une mâchoire brisée, ce sont des textes screenés qui ne comptent que pour toi. C'est une histoire qui ne tient qu'à des photos, des screens. C'est ton portable jeté vers les murs de ta chambre quand tu disparais de son profil. C'est les stories Snapchat que tu fais pour la rendre jalouse, qu'elle te remarque, qu'elle te parle, qu'elle fasse attention à toi, parce que c'est comme si sans elle tu n'es rien. C'est cette story qui expire avant qu'elle ne la voit, parce qu'elle veut t'oublier et tu le sais. C'est effacer son contact mais l'avoir gravé dans ta mémoire, appris par cœur si jamais tu veux l'appeler. C'est pleurer quand tu perds vos photos et que tu réalise que rien ne reviendra jamais, que les souvenirs s'en vont, et que sans ça, sans elle tu n'as plus rien. C'est le bordel parce que tout le monde voit ta peine mais qu'elle ne s'en va pas.
joseph jérome

Stasera a cena parliamo del nostro squallido paesello e d’improvviso chiedo ai miei se siano felici loro qui, se abbiano mai pensato d’andarsene e vivere altrove. La risposta sembra facile, mio padre, radici consunte, risponde subito: “No”, mia madre, sognatrice perduta, lo spiazza senza esitazioni: “Sì”. Sarebbero potuti restare in Canada dopo il viaggio di nozze, mi dice, avevano l’appoggio dei parenti e poi erano gli anni ‘80 e lì lavoravano tutti, qualcosa avrebbero trovato. “Ma io lavoravo già” la rimette a casa mio padre. Mia madre, la vedo, continua a sognare. Adesso però non riesco a togliermi dalla mente che sarei potuto nascere in Canada, non sarei certo io ovviamente, sarebbe un altro Giuseppe, più basso magari, più fesso e più avvenente, senza r moscia, coi bigger money, un altro scemo, però avrei una casetta piccolina in Canadà e tanti poster di Trudeau appesi in camera. Non sarebbe magnifico?

Il futuro era bellissimo per noi
ti volevo bene e forse anche di più
fuoco che non brucia e non si spegne mai
ti manco e non lo so
mi manchi e non lo sai
Io ti voglio ancora bene e pure tu
cuore che si stringe e non tradisce mai
e non ricordo come mai non ci sei più
ti manco e non lo so
mi manchi e non lo sai
Odio le favole
e il gran finale perché
quello che conta è
qualcosa per cui una fine non c’è
non ci credere
se ti dicono che
passerà da se
mi manchi e non lo sai
Il futuro era bellissimo per noi
io ti voglio ancora bene e pure tu me ne vuoi
sii felice e non dimenticarmi mai
ti manco, non lo so
mi manchi e non lo sai
—  Ermal Meta; Odio le favole
3

Tag yourself je suis Valli qui fait semblant de ne pas écouter les insanités que murmure Microbe sur la troisième photo

Cioè, io passo tempo a costruire muri tra di noi, a non pensarti, a non guardarti, a cercare di evitarti.. e poi arrivi tu e in un nanosecondo butti giù tutto. E tutto ricomincia per la millesima volta. No cazzo, così mi ammazzi.
—  Sono le 4.18 e io ti ho ancora nella testa.
Top 10 delle cose sessiste che ho sentito in questo laboratorio da quando lavoro qui
  1. Avrà le mestruazioni
  2. Ma tu sai saldare??? Sei una ragazza!
  3. Le donne sono cattive
  4. No, per il commerciale ci serve una che sia più appariscente, così la mediazione con il fornitore è più facile
  5. “Una donna che non fa figli poi se ne pente” associato a “Le donne fanno figli e smettono di lavorare approfittandosi della maternità” in combo con “Le donne sono un rischio per un datore di lavoro perché devi pagare la maternità”
  6. (parlando di una professionista che ha fatto carriera) Eeeeh, si vede che ha delle DOTI… e sa come sfruttarle…
  7. Le donne non sanno lavorare
  8. -Perché ce l'hai con me oggi? -Ho litigato con mia moglie -Ma io non sono tua moglie -E’ uguale, fai parte della categoria, quindi me la prendo con te lo stesso
  9. Scrivi tu le etichette / riordina tu i documenti / fai tu (lavoro noioso a caso), che sei una ragazza
  10. No, quello lo fa lui, tu sei una fanciulla 
-Pourquoi Tu repousse tout le monde comme ça? De quoi t'as autant peur?
-Tu sais, c'est pas pour me plaindre, mais je t'avoue que ça va pas très fort. Bien sûr j'ai des moments de bonheur, des moments où j'arrive à relativiser et à avancer. Mais ça dure maximum une heure. Mes pensées noires ne mettent jamais longtemps à revenir. Elles me traquent, elles me détruisent à petit feu. Alors oui j'ai peur, tout le temps, j'ai peur parce que si quelqu'un me brise un peu plus jcrois qu'on pourra plus recoller les morceaux. Jsuis fragile malgré les apparences tu sais. J'encaisse mais un jour jvais m'écrouler. Et vous ne saurez même pas que vous êtes les seuls responsables, que vous m'avez achevez bande de minables.
Tes démons reviennent peut-être mais regarde-toi, t'as vu un peu comme t'es forte ? Allez, arrête de jouer la fragile toi comme moi on sait très bien que t'es au-dessus de tout ça. Toutes tes parts d'ombre ça fait bien longtemps que t'arrives à les repousser, et heureusement. T'es forte, t'en doutes encore un peu mais t'es forte, et belle comme un soleil. T'as peut-être l'impression d'être dans le noir parfois, mais t'es une lumière, une putain de lumière. Et tu le sais le pire ? C'est que t'as même pas besoin de te faire brûler pour éclairer les gens, nan, c'est ta force, ta liberté, ton je sais pas trop quoi qui nous montre la voie à suivre. T'as aucune idée du nombre de personnes qui donneraient n'importe quoi pour te voler ce truc là, pour te piquer ta liberté et que tu sois à eux. Et pour être honnête jfais partie de ces gens là, je ferais n'importe quoi pour que tu m'appartiennes, avec ou sans tes démons
—  justevivante
- Tu ressent quoi pour lui maintenant ? 
- Je sais pas vraiment, c'est un mélange entre.. du dégoût, de la haine, de la colère et un reste d'amour..
- Et si il revient alors ? 
- Il reviendra pas. 
- Tu sais pas, il est revenu tellement de fois, il peux revenir encore et tu le sais..
- Et bien si il revient.. je ne sais pas, mais je le repousserai c'est sûre. 
- T'as jamais réussis à le repousser, et tu vas me dire que si demain il revient tu vas le rejeter comme ça.. J'en suis pas si sûre que toi tu sais.
- Ecoutes ! C'est vrai, je l'ai jamais repousser parce que j'en avais pas envie avant, avant ce que je voulais c'est qu'il soit auprès de moi, connard ou pas connard je l'aimais et j'aurai tout fais pour qu'il reste avec moi alors non je le repoussais pas. Mais aujourd'hui c'est fini tout ça, je veux plus de lui tu comprends, j'en veux plus. Alors je t'assure que si un jour il revient je le repousserai, quoi qu'il en soit. Et même si au fond ça me ferai chier je le ferai, parce que j'ai compris que c'était pas quelqu'un pour moi et qu'il m'apportera rien de bien dans ma vie bien au contraire. Alors ouai, même si c'est pas facile, ce sera comme ça, je m'y suis fait tu sais, c'est terminé tout ça. Terminé.

Quand ton nouveau perso est semblable en tous points à celui qui tu as joué dans la précédente, et dans celle d’avant encore, quel que soit le jeu.