le nom de gens

anonymous asked:

Dans le film Le Nom des Gens, le personnage principal met un bulletin Sarkozy au lieu de Royal et hurle d'effroi lorsqu'elle s'en rend compte. Du coup, depuis que j'ai vu ce film, je vérifie que j'ai bien mis le bon bulletin. Aujourd'hui je l'ai fait au moins 3 fois car si je m'étais trompée, je n'aurais pas seulement hurlé mais j'aurais aussi fait une syncope. Suis-je la seule à le faire?

Omg, Le Nom des Gens, c'est pas le film avec une femme qui couche avec des mecs de droite pour les convertir à la gauche ?

Pardon mais tout le monde sait que les gens dont le nom de famille est aussi un prénom sont des psychopathes. Y'a qu'à voir comment Émile Louis et Guy Georges ont fini.

« Une fuite, la vie dans les bois ? La fuite est le nom que les gens ensablés dans les fondrières de l'habitude donnent à l'élan vital. Un jeu? Assurément. »

Sylvain Tesson, Dans les forêts de Sibérie.

  • Plateau télé, Balavoine répond aux questions d'anonymes par téléphone.
  • Inconnu : Monsieur Balavoine, je voudrais savoir ce que vous pensez du racisme en France, et des maghrébins, parce que j'habite un quartier chaud de Marseille et moi j'en ai marre des arabes.
  • Balavoine : Attendez, excusez-moi, est-ce que le caméraman peut faire un gros plan sur les personnes présentes derrière moi ? (Gros plan sur des personnes maghrébines) Est-ce que vous voulez que je demande à ces personnes de sortir ?
  • Inconnu : Non, pas à ce point..
  • Balavoine : Je vais vous dire quelque chose, il faut savoir que les maghrébins sont rentrés en France pour l'exploitation financière, ça veut dire qu'à l'époque où c'était l'euphorie économique dans les pays Européens - y compris en France - ça arrangeait bien les exploiteurs de main d'oeuvre de rentrer de la main d'oeuvre moins cher, et le chômage qui a lieu aujourd'hui et tous les problèmes qu'il y a aujourd'hui ne sont pas dû à la présence des maghrébins, des noirs ou des immigrés, de tout ce que vous voulez en France, mais du à des enfoirés qui portent le nom, c'est vrai, de patronat, des gens d'extrême-droite qui ont exploités des gens pour les payer moins cher et on voudrait s'en débarrasser alors que ces gens qui ont participé depuis des années, qui ont participé à la réussite de la France, doivent arrêter de travailler ou travaillent à des prix honteux et exploités par des gens ? Alors s'il y a des gens qui doivent rester en France ce sont bien les chômeurs maghrébins que les chômeurs français.
Qu'est-ce qu'on leur laisse ?

Quelque par dans le monde. 2057.

- Dis maman, pourquoi je peux pas avoir un petit frère ou une petite soeur?
- Je t'expliquerais quand tu seras grande ma chérie. Allez, au dodo, n'y pense plus.
*
- Et qu'est-ce que tu lui diras ?
- La vérité. Qu'on a merdé. Qu'on a tous grave merdé. Et puis je vais m'excuser. Ouais, je vais lui demander pardon pour ce qu'on lui a fait. Et elle devra me détester. Et toi aussi elle devra te détester. Elle devra nous détester parce que comme ca elle trouvera sa voix. Elle fera le contraire de ce qu'on a fait, juste pour nous cracher à la gueule et pour nous montrer combien c'était facile de ne pas se laisser faire. Elle, elle ne regardera pas son écran sans réagir. Elle se battra quand on essayera de lui prendre le peu qu'on lui a légué. Et peut être même qu'un jour, elle se battra pour récupérer sa dignité, son égalité, sa liberté. Et quand elle aura des enfants à son tour elle leur apprendra que tout est de nôtre faute. Et Elle leur apprendra à ne pas se laisser faire.
- Tu rêves en couleur ma pauvre!
- Ouais sans doute, mais c'est la seule putain de chose qu'il me reste aujourd'hui. Et ça ils ne me le prendront pas.
*
- Maman?
- Oui ma chérie?
- Pourquoi ?
Silence.
- Parce que je n'en ai pas eu le courage. Et puis je n'ai pas realisé tout de suite ce qu'il se passait autour de moi. Parce que je n'ai pas cru que j'avais le pouvoir de changer les choses. Parce que je n'ai pas pensé à toi.
- Tu veux me dire… Que tu n'as rien dit quand des gens dormaient dans la rue? Quand ils ont décidé d'enfermer arbitrairement au nom de la sécurité? Quand ils ont empoisonné les gens à coup de medicaments? Quand ils ont transformé l'école en usine? Quand ils ont laissé tomber les gens differents? Tu n'as rien dit quand ils ont blâmer les femmes victimes de viols? Quand ils ont décidé que voler de l'argent était plus grave que violer? Quand ils ont décidé d'enfermer “préventivement” les gens qui n'avaient rien fait? Quand ils ont forcé des femmes à se déshabiller? Tu n'as rien dit quand ils ont tué des enfants pour leur couleur de peau? Quand ils ont mit des gens dans des camps pour une ligne imaginaire? Quand ils ont aidé d'autres pays à tuer leurs civils? Tu n'as jamais. Rien. Dit?
- Je suis désolée.
Silence.
- Va te faire foutre.

[…]Je crois qu’au fond j’ai besoin de quelqu’un, je me sens me perdre et il faut que je parle de ce qui m’arrive, de ce qui s’est passé, de ce qui va arriver. Je sais qu’il faut que je le fasse, je sais, je sais… Mais je n’y arrive pas. J’y arrive pas et je pleure, je saccage tout, je cris dans mon oreiller, je cherche des moyens de me faire mal et puis j’abandonne pour pleurer de plus belle mais je. n’en. parle. pas. Je n’y arrive pas. Dis moi ce qui cloche chez moi, j’ai besoin de comprendre ce qui m’est arrivé. Parle moi de moi, de la personne que j’étais avant. Rappelle moi le nom des livres dont j’étais obsédée il y a juste 2 ans de cela. Décris la façon dont je m’habillais, et dis moi ce que je mangeais le midi aussi. Parle moi de mes passions, dis moi qu’est-ce que je faisais de mon temps libre? Rappelle moi le noms des gens avec qui je traînais, dis moi ce qui faisait qu’on était amis eux et moi. Et parle moi aussi de ma mère, j’ai besoin de me rappeler à quel point elle et moi on était proches. Et ma soeur? Dis moi, est-ce que je ne voyais mon père que 3 fois l’an déjà à cet époque? Et est-ce je passais déjà des week-end à me bourrer la gueule jusqu’à ce que je vois des étoiles dans mon appartement? Est-ce que je sortais déjà tard dans la rue rien que pour acheter de la weed dans les mains d'un gars connu pour avoir un casier judiciaire et ne s'être jamais pointé à son propre procès? Est-ce que je m'isolais déjà de mes propres amis au point qu'on ne me dise même plus bonjour et que plus personne ne s'assied à côté de moi dans le bus? Et les gens avec qui j'ai été amie, je m'amusais bien avec eux non?
Dis moi aussi comment tu fais pour dire que tu m'aimes alors qu'il y a un peu plus un an de cela tu ne passais pas 10 minutes sans m'envoyer de message, tu venais même me voir au milieu de la nuit parce que je voulais te voir et maintenant tu ne me voies même plus certaines fois quand on se croise dans le couloir, maintenant tu rentres chez toi le mercredi et vendredi après-midi au lieu de rentrer avec moi pour qu'on passe du temps ensemble, maintenant je passe des jours sans te voir et sans recevoir de messages. Est-ce que je m'accrochais à mes écouteurs comme si ma vie en dépendait de peur que quelqu'un débute une conversation avec moi parce que je ne sais absolument plus comment parler normalement à quelqu'un? Est-ce qu'à l'époque, je paniquais déjà en cours parce que j'ai oublié de prendre mes cachets contre le stress et l'angoisse qui me font croire que je vais parfaitement bien alors qu'ils n'agissent probablement pas du tout? 
J’ai besoin de réponses, j’ai besoin qu’on me ramène à moi. Je vis avec une étrangère, je sais pas qui elle est, je sais plus qui je suis, je sais pas comment j’en suis arrivée là et j’ai tellement peur. Je veux pas vivre avec elle, je veux pas devenir elle. S'il te plait dis moi qu'elle n'est pas vraiment celle que je suis maintenant. 
Je parle des autres, je parle de faits, de mes actes mais je ne parle pas vraiment de moi. De pourquoi j'ai peur. Je peux pas en parler. Pourquoi j'arrive pas à en parler? Je sais pas qui je suis, où je suis, ce que je fais, où je vais, je comprends plus, je sais plus, j'y arrive plus, je sais pas, je peux pas.
—  I believe I’ve become what they call a mess
Le nom des gens

J’écris le nom des gens à qui l’on ne peut pas faire confiance sur de petits bouts de papier à carreaux, et puis je les bourre au fond de mes poches.

Quand mes poches sont pleines (et seulement quand elles sont bien pleines), je les vide et je brûle les petits bouts jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune trace d’aucun carreau.

Alors je ne suis plus en colère.

Alors je peux faire le plein à nouveau.