le folle

Amo la gente un pò folle. Gli abbracci improvvisi. I gesti spontanei. I sorrisi gratuiti. Chi saluta per primo, chi ti regala attenzione, chi ti punta gli occhi negli occhi, mentre ti parla. Amo chi si butta nella mischia, chi apre le danze, chi si ubriaca di emozioni. E ti contagia di gioia.
—  Labellezzadellepiccolecose - (via labellezzadellepiccolecose.)

je voudrais
je voudrais quelqu’un
quelqu’un qui soit capable de me suivre 
dans mes idées les plus folles et les plus belles
quelqu’un à qui je pourrais murmurer un soir
emmène-moi voir la mer
qui ne me regarderait pas comme si j’étais folle
qui ne me dirait pas ce serait si joli
mais qui hocherait la tête
et prendrait ses clés de voiture,
sans même préparer ses affaires
et qui me tendrait la main
en me disant tu viens?

Voilà ici tout ce que vous devez savoir sur les hommes et les femmes: les femmes sont folles, les hommes sont stupides. Et la principale raison pour laquelle les femmes sont folles, c'est que les hommes sont stupides.

Here all you have to know about men and women: women are crazy, men are stupid. And the main reason women are crazy is that men are stupid.

—  George Carlin

(si vous savez, je crois que ça existe les gens comme ça, les déments de vivre, avec des rêves immenses, qui n’existent que dans la spontanéité. je me souviendrai toute ma vie, je crois, de cet inconnu à new york, une des soirées les plus folles et les plus belles de ma vie, à qui j’ai confié que j’aimais les coups de tête, que j’aurais aimé rouler toute la nuit, les fenêtres ouvertes. il a souri, il a regardé l’heure et il m’a dit si on part maintenant, on peut attraper le lever du soleil sur l’océan, dans la ville la plus à l’est du pays. il avait bien trop bu pour conduire, mais je regrette toujours un peu de ne pas l’avoir suivi. j’ai embrassé sa joue en partant et je me suis promis de ne pas l’oublier.)

…“Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse.!

Héritière d’une histoire corrompue où se mêlent les révolutions déchues, les techniques devenues folles, les dieux morts et les idéologies exténuées, où de médiocres pouvoirs peuvent aujourd’hui tout détruire mais ne savent plus convaincre, où l’intelligence s’est abaissée jusqu’à se faire la servante de la haine et de l’oppression, cette génération a dû, en elle-même et autour d’elle, restaurer, à partir de ses seules négations, un peu de ce qui fait la dignité de vivre et de mourir.

Devant un monde menacé de désintégration, elle sait qu’elle devrait, dans une sorte de course folle contre la montre, restaurer entre les nations une paix qui ne soit pas celle de la servitude, réconcilier à nouveau travail et culture, et refaire avec tous les hommes une arche d’alliance. Il n'est pas sûr qu'elle puisse jamais accomplir cette tâche immense mais il est sûr que partout dans le monde elle tient déjà son double pari de vérité et de liberté et à l'occasion sait mourir sans haine pour lui ; c'est elle qui mérite d'être salue et encouragée partout où elle se trouve et surtout là où elle se sacrifie, et c'est sur elle en tout cas que je voudrais reporter l'honneur que vous venez de me faire» …

—  Albert Camus
Discours de Suede
Ti amero’ fino a quando non avrai 70 anni e il mio cuore potra’ innamorarsi come a 23 anni, e sto pensando a come le persone si innamorano in modi misteriosi a volte anche solo sfiorando una mano, io mi ri-innamoro di te ogni singolo giorno e voglio dirtelo, percio’ ora prendimi tra le tue dolci braccia baciami sotto la luce di migliaia di stelle poni la tua testa sul mio cuore palpitante, sto pensando a voce alta magari abbiamo trovato l’amore proprio dove siamo. Quando la mia testa se ne va e le mie memorie svaniscono e le folle non ricordano piu’ il mio nome, quando le mie mani non suonano piu’ nello stesso modo so che mi amerai ancora nello stesso modo. Perche’ dolcezza la tua anima non puo’ invecchiare e il tuo sorriso sara’ sempre nei miei ricordi.
—  Ed Sheeran.