le boulangerie

9

French covers from Murakami Haruki 村上 春樹 books

- Sekai no owari & Hard-boiled Wonderland 世界の終わりとハードボイルド・ワンダーランド (La fin des temps) - Japan - Points French edition - 1985

- Noruwei no mori ノルウェイの森 (La ballade de l'impossible) - Japan - 10/18 French edition - 1987

- The Strange Library (L'étrange bibliothèque) - Japan - 10/18 French edition - 2008

- Nemuri 眠り (Sommeil) - Japan - 10/18 French edition - 1989

- Pan'ya saishūgeki パン屋再襲撃 (Les attaques de la boulangerie) - Japan - 10/18 French edition - 1985

- Hitsuji o meguru bōken 羊をめぐる冒険 (La Course au mouton sauvage) - Japan - Points French edition - 1982

- Umibe no Kafuka 海辺のカフカ (Kafka sur le rivage) - Japan - 10/18 French edition - 2002

- Kokkyō no minami, taiyō no nishi 国境の南、太陽の西 (Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil) - Japan - 10/18 French edition - 1992

- Mekurayanagi to, nemuru onna めくらやなぎと、眠る女 (Saules aveugles, femme endormie) - Japan - 10/18 French edition - 1983

AMIS SANS SOUS ET ETUDIANTS LISEZ SVP

bon c’est pas souvent que je fais ça mais c’est l’instant pub les enfants. Pour ceux qui connaissent pas je vais vous parler d’une appli que j’ai découvert c’est Too Good To Go.

En gros c’est des commerçants qui vendent leurs invendus à mini prix afin de lutter contre le gaspillage. On passe commande sur l’appli (le matin de préférence car ça part vite) et on vient à l’heure indiquée chercher sa bouffe, il faut juste amener un sac et une boîte de préférence (pour éviter le gaspillage de sacs plastiques). Y en a dans beaucoup de villes et l’appli vous indique les commerces participants les plus proches de chez vous.

Regardez ce que j’ai eu aujourd’hui pour 3 euros :

En terme de prix classique, on serait sur un peu plus de sept euros normalement. Aujourd’hui j’ai pris du sucré mais on peut aussi avoir du salé, des boissons ou des mélanges ! Beaucoup de boulangeries le font, mais pas seulement. Des restaurants, des épiciers ou même de plus grosses enseignes comme Baggelstein ou U Express. Franchement ça vaut le coup surtout pour moi qui suis étudiante et souvent fauchée. Et il est aussi possible sinon pour deux euros de participation de collecter les invendus pour les sans-abris !

Behold French!Graves

Or, that one AU in which Grindelwald erased Graves’ memories and dumped him in Europe, leaving him alone to rebuild his life from scratch. Everyone believes him dead. Newt and Credence run into him in France by accident. 


They’d been staying in Paris for a couple of days, trying to find the wizard Newt was searching for. Another supposed expert when it came to magical beasts. Newt absolutely wanted to talk with him about the Beast of the Gévaudan, and other legendary creatures he’d heard originated from France.

There were staying at a Hotel in separate rooms, a cheap but nice place to be with everything they needed. America was far behind, now. It had been two years since the debacle with the Obscurus in New York, and a year and 9 months since Newt Scamander found Credence residing in his suitcase, occupying the freezing landscape in his Obscurus form.

He’d taken Credence with him, refusing to tell anyone about his discovery, and offered to teach Credence magic. With Newt at his side, Credence had grown. He’d learned to raise his head higher when he talked, had learned to be more confident when he expressed his opinions, had learned to say what he liked and disliked and most of all, he’d learned to control the dark force within him and now managed to do actual magic. Sure, there was still a lot to accomplish yet, but Credence was a far cry from what he’d been a few years ago. He’d let his hair grow as well, getting rid once and for all of the horrible haircut Mary Lou gave him. It was still short but it curled around a bit, giving his face a gentleness he thought didn’t resemble him.

Keep reading

Bakery selection in Les Halles Boulangerie-Patisserie located in Epcot’s France Pavilion.

C'est la première fois que j'écris mes pensées. Mais ce ne sont pas de simples pensées qui ont fusé dans mon esprit l'heure passée ; ça fait quatre mois que tout cela traverse mon esprit. Ça concerne ma vie, la vie que j'essaie de mener depuis maintenant 19 ans.

Je n'ai jamais su retranscrire mon histoire, alors je sais pas trop par où commencer ici. J'écris tout ça pour mettre mes pensées sur papier, quelles soient enfin au clair parce que c'est brouillon là-haut. C’est brouillon là-haut mais c’est brouillon ici aussi, et si vous avez pas envie de lire un pavé comme ça, je vous pardonne.

Depuis quelques semaines je me suis mise à regarder, à écouter des vidéos, à lire certaines personnes qui avaient des ondes positives. Des mots qui ouvrent les yeux, qui font réfléchir et qui foutent une claque dans la gueule. Et aujourd'hui, en ce 25 août je me suis dit qu'il était temps de vivre. J'ai envie de changer de vie. Alors oui vous allez me dire que j'ai seulement 19 ans, que je n'ai rien vécu. Honnêtement, j'ai l'impression d'avoir vécu sans vivre.

Pendant quelques années, je me suis effacée. Je voulais le plus possible disparaître. J'étais déjà timide et réservée, depuis toute petite, toutes les personnes que je croisais le disaient “Elle est réservée Anaëlle, on n’entend pas le son de sa voix”. C’est dans mon caractère, alors ça n’a pas été compliqué pour moi d’aller dans l’ombre.

“J’ai peur que vous vouliez vous effacer. Parce que moi quand je vous regarde, je n’ai que cette vision d’une jeune femme au visage éteint, qui ne dégage aucune lumière” - une psychologue, décembre 2015.

C’est vrai que je ne devais pas être belle à regarder. Durant cette période je pleurais constamment, mon visage était fermé, et je faisais encore du mal à mon corps. Les autres me rongeaient, mais le lycée allait bientôt se terminer, le bac était en juin de l’année suivante.

J’ai…comment dire, souffert de mon adolescence. Mon physique ne leur convenait pas, j’étais celle qui ne disait rien à personne ; la victime idéale. Je ne suis pas ici pour raconter ces quatre années de collège et mes trois années de lycée. Mais en résumé, je peux dire que j’ai passé pas mal de nuits blanche à pleurer et à me demander ce que j’avais fait aux autres pour que je subisse tout cela. Aujourd’hui je peux y répondre : je ne leur ai rien fait, ça n’a jamais été de ma faute.

Si vous avez lu certains de mes mots ailleurs, je pense que vous aurez pu remarquer que habituellement je sais mieux manier les mots, ici je me mélange et je perds mes moyens. Parfois il y a tellement de bordel autour de moi et dans ma tête, que j’étouffe.

Je ne suis pas guérie, et honnêtement je ne sais si je pourrais en guérir un jour. Mais ça fait 47 jours aujourd’hui que mon corps n’a plus saigné. Je ne fais plus de crise de boulimie. Par contre pour mon hypersensibilité on y repassera…je prends tout à cœur et je pleure beaucoup mais au fond c’est pas grave.


Vous devez maintenant vous dire qu’il n’y a pas de positif et qu’elle en avait parlé au début alors elle nous ment. Ça arrive. Mais d’abord je voulais m’excuser d’être maladroite. Et j’y pensais toute à l’heure, si on venait à me demander qui je suis, je ne saurais pas répondre. Je ne sais pas qui je suis, mais je pense que je vais me construire grâce aux moments que je vais oser vivre par la suite.

Revenons au point de départ. Il y a notamment les vidéos de @tendrebatard qui m’ont faite réfléchir. D’ailleurs si tu lis ça, ta vidéo Le Plateau, c’est la meilleure vidéo que j’ai pu voir, réellement. Mais il n’y a pas que lui, j’en ai parcourus pas mal d’images, de vidéos, de mots. Je vous mets une vidéo ici, à vous d’aller voir ou non mais il parle à ma place, il a tout dit.


Je ne peux pas dire que j’ai vécu une phobie sociale, parce qu’au fond je ne sais pas ce que c’est. De l’anxiété sociale ? Je n’en sais rien. En tout cas, j’avais peur des autres. Peur de n’importe qui. Du boulanger, du fleuriste, du jeune qui passe à côté de moi, des filles de l’autre côté de la rue. L’anticipation du mal-être que je pouvais renvoyer. Il y a deux ans j’étais incapable de mettre les pieds dans une boulangerie, de demander des conseils à un vendeur, d’aller dans un bar, de passer un appel. J’avais peur de, de l’appréciation que la personne allait se faire de moi. Et pourtant la personne qu’est-ce qu’elle s’en fout de moi. Je suis simplement quelqu’un qui va passer et elle en verra d’autres dans la journée, elle aura déjà oublié mon visage. Mais j’avais peur. Peur de recevoir encore des moqueries. Aujourd’hui j’y arrive. J’arrive à commander un verre au bar, j’arrive à parler à un vendeur dans un magasin. J’ai fait des putains d’efforts, j’ai pleuré, j’y ai réfléchi à deux fois mais je suis sur le bon chemin.

Pour ce qui est des relations avec les autres, je sais pas trop. Quand c’est virtuel ça va, je gère de mieux en mieux. Mais en vrai, j’arrive pas à aller vers les autres. Ça peut paraître absurde mais parfois quand je vois quelqu’un que je connais pas, je me dis que je pourrais aller le voir et lancer une conversation. Mais non, parce que je ne saurais pas quoi dire, et puis cette personne qu’est-ce qu’elle en aurait à faire de moi. Je manque cruellement de confiance en moi, c’est affolant. J’y travaille. Je crois que j’ai été bousillée par le passé, je me reconstruis.

Quand je suis dans mon appartement, toute seule, je me retrouve confrontée à moi-même, et j’aime pas ça. Parce que je pense à des milliards de choses, je me pose des milliards de questions ça en devient insupportable. Parfois j’ai juste envie qu’on me prenne dans les bras et qu’on me dise que ça va aller. J’ai pas ce sentiment d’appartenance, d’exister, d’être là et que quelqu’un soit heureux de ma présence.

Je suis perdue dans ce que je vous raconte, mais, à partir de demain je vais commencer ma nouvelle vie. Je pense que je vais me casser la gueule, mais je me relèverais, quelques temps après. Vous pourrez suivre mon évolution, moi et mon vague à l’âme. Moi et mes incertitudes. Moi et mes larmes. Moi et mes sourires. Moi et mes photos. Parce qu’Anaëlle sans photos, c’est pas Anaëlle. Moi et mes yeux pleins d’étoiles. Moi et mes yeux vides. Moi, et moi.

PS : merci.

My Jacket Is Made Of Ashes

I guess I want to burn like bus tickets in the pockets of the jacket I left out in the sun for too long
I guess I want to forget there’s any way out of this house on the days I’m in it alone
What if someone breaks in while I’m gone and steals all the pictures of us
I don’t care that in the first pictures we have together I’m made of razor blades and toothpicks and you’re wool wrapped around kindling, a worry doll.
I want to be cut up to the smallest pieces a butchers knife can offer then blended up with cake mix so I can finally taste as sweet as the day we danced to the melody that books make in heartbeats
Or maybe I’ll stain the buttercream and no one will care for le produit de la boulangerie

2

Macarons Collection from Boulangerie Patisserie les Halles located in Epcot’s France Pavilion.

- Je perds la tête avec toi..

 - Alors apprends à vivre sans moi.

- Mais j'ai essayé de vivre sans toi ! Plein de fois..

 - Quand ? 

- Ce matin par exemple. Je suis allé chercher le pain à la boulangerie d'en face. Tout seul. Je respirais l'air sans le partager avec toi, et son goût me semblait fade. Tu n'étais pas avec moi. Je vivais sans toi, sans ton odeur, sans entendre ton coeur qui bat. J'étais paumé. J'étais seul dans cette ville. Pendant vingt minutes, j'ai vécu sans toi.

 - Et qu'est-ce que ça t'as fait ? 

- J'ai oublié de ramener le pain.. 


 Serge Gainsbourg

anonymous asked:

What e/r fics would you recommend? New to the fandom and haven't found any good ones.

*Let Me Count the Ways | zimriya

Enjolras and Cosette are siblings and Cosette is only allowed to start dating once Enjolras starts dating. Enjolras then decides to pay Grantaire to date him. High School AU. 10 Things I Hate About You/Taming of the Shrew AU.

The Quiet Truth | anemonepetrie

Enjolras must pretend to be Grantaire’s boyfriend when Grantaire’s homophobic parents come to visit.

Lovesickness | idiopathicsmile

Ignortant to his feelings towards Grantaire, Enjolras believes himself to be ill. He goes to Joly for help with what he thinks is sickness.

Le Petit Boulangerie de Musain | penthos

Grantaire and Eponine work together in a small cafe where they are familar with all of the costumers. Enjolras comes in one day and Grantaire falls in love.

NSFW | defractum (nyargles)

I guess you could say this one is so bad it’s good. Enjolras is a porn star and Grantaire is a fan. And now they have a date.

*Casual Affair | orestes

Enjolras and Grantaire meet each other in a bar and decide to hook up. No emotional attachment whatsoever. Until they fall in love, that is.

If You’re Going Through Hell (Keep Going) | miss_begonia

Grantaire is in love with Enjolras who is capatain of both the soccer and debate team. High School AU with lots of fluff and amis having fun. Small amounts of angst, of course.

Your Lies Are Your Life | kjack89

Mike Warren is assigned to R. Reincarnassion AU. Personally I’m not really into that sort of thing, but really well done if you are. Thought I’d include it.

Transitory Withdrawal | zimriya

Grantaire begins to text Enjolras without Enjolras knowing who it is.

RSVP +1 | tellthemstories

Enjolras is invited to Marius and Cosette’s wedding. He doesn’t intend on bringing a plus one, though Grantaire ends up tagging along.

I’ve listed just a few of my favorites. I’m sorry if it isn’t what you’re looking for, but I can only recommend things that I enjoy myself. If you’re wanting something more specific to your preferences I can point you into the direction of this amazing blog which has a fantastic system and thousands of e/r fics. I have also put a star next to my all time favorites. I’ll probably be adding more to this later too. Enjoy! :)