jour-de-naissance

Quand à ma vie, elle était toujours aussi lamentable qu’au jour de ma naissance. Une seule chose avait changé : maintenant, et ce n’était jamais assez souvent, je pouvais boire de temps en temps. Boire était la seule chose qui permettait de ne pas se sentir à jamais perdu et inutile. Tout le reste n’était qu’ennuis qui ne cessaient de vous démolir petit à petit.
—  Charles Bukowski  - Souvenirs d’un pas grand-chose

J'voudrais parler des planètes qui étaient mal alignées le jour de ma naissance, du taux de CO2 trop élevé dans la salle d'accouchement, de la pollution trop importante cette année là, de tout, de n'importe quoi. Peut-être que si c'est à cause d'une étoile qui s'est éteinte trop tôt ça a plus de sens, peut-être que pendant 0,0001/2 seconde la terre à arrêté de bouger, ou le soleil a arrêté de brûler, quelque chose de tellement rapide que personne ne l'a vu, donc que personne ne peut expliquer. Tout. N'importe quoi. N'importe quoi qui explique je tourne pas rond, que j'arrive pas à coïncider avec moi même, que tout semble bancale, quelque chose qui explique que je sois bancale. N'importe quoi qui puisse me rassurer dans le fait que c'est pas moi l'anomalie, c'est pas moi qui cloche.