jeunesse

ジュネス
  • ジュネス
  • John
Play

Jeunesse by John! The second song in his new single! It means “Youth” in French!  .。;・+ヾ(♥◕ฺ∀◕ฺ)ノ゚:。・+

Another awesome song by John! This song feels like a young boy growing up living with passion, regrets, dreams and worries. I don’t know how to express this song properly, it’s just soooo goood!!! I have high hope for his next new cd!!

Stress relief💰💰💰
If you like this picture you will love my buddy’s @thelionsden.promotions follow him!✅
@thelionsden.promotions
@thelionsden.promotions
@thelionsden.promotions
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••#luxe #luxury #lifestyle #lavishlife #money #wealth #business #classy #success #entrepreneurship #lavishlifestyle #entrepreneurlife #motivation #leverage #assets #lifestyleblogger #grind #freedom #wealth #acn #jeunesse #vemma #herbalife #luxuryblogger #momentum #millionaire #billionaire #forex #investment #l4l

flickr

Another world par Philippe Gillotte
Via Flickr :
Bordeaux, enfant jouant dans le miroir d'eau

Douleur

Je ne veux souffrir la douleur exquise
De t’aimer encore et cela n’est plus
Frissonnant si fort que l’âme se brise,
Et toi qui l’attires envie l’Absolu.

L’élan du Génie, la Beauté assise
Sur tes genoux créent le ciel dissolu
Qui roule à ton front pour que s’éternisent
Illumination et Sort résolus.

Dans ton regard fou, ton âme était grise
Et la mienne aussi. Que j’aurais voulu
Voir et ressentir la pensée conquise,
Nommer tout ce qui ne m’a pas élue.

Pourquoi nous renier, nous si incomprises ?
Pour l’éternité, il aura fallu
Pleurer l’affection qui nous est acquise ;
C’est la pénitence et notre salut.

Gramère

Rendons hommage aux accents circonflexes et aux oignons, aux aulx, aux poireaux, au sûr, au sure, aux animaux avant qu'ils ne deviennent animals, au à et aux as, aux ananas, au s, aux essais et à l'apostrophe, à l'apothéose, aux haches, au h, aux énallages, aux stigmates, aux asyndètes, aux fraises, aux murs et aux mûres, à l'Oulipo et aux Parnassiens, aux péripatéticiens, aux filigranes, aux périphrases, aux jargons et aux jambons, aux crêpes, aux cèpes, aux cèdres, aux hymens, aux énergumènes, aux zygomatiques, aux ascètes, aux coloquintes, aux ornithorynques, aux analphabètes, aux esthètes, aux ingénus, aux angines, aux génies, aux geignards, aux langues, aux exsangues, aux hôpitaux, aux caniveaux, aux tombeaux, aux héros, aux métros, au passé composé et surtout au passé simple. Thibaut Chardin

A Household Herb That Relieves Pain Better Than Ibuprofen
People usually take conventional remedies to relieve pain, but some studies have shown that Turmeric can represent a better solution for that. #healthtips
READ http://ourdailyideas.com/a-household-herb-that-relieves-pain-better-than-ibuprofen/
***********************
www.StayYoungWithBlaneyTeal.com
wowspastudio@gmail.com
317-969-7727
#instantlyageless #youthrestored #jeunesse #jeunesseglobal #generationyoung #skincare #beflawless #jeunessewowspa #wowspastudio #stayyoungwithblaney #Maryland #jeunesseCanada #JeunessePhilippines

10

J'ai pris aujourd'hui à la médiathèque ce livre d'Anne Herbauts (dont parle si bien griffes.tumblr.com ), Theferless, pour Chaton mais en regardant les images je ne sais pas… Ce livre parle pourtant de la vie réelle, c'est à dire, d'une famille ordinaire, avec une grand-mère et la mort qui s'est invitée dans la maison, attendant de jouer son rôle. Quand l'hirondelle blessée arrive dans le foyer et y reprend des forces, la maison prend des couleurs, du bleu, celle du ciel. Le texte est juste, poétique, aussi intense que les touches du pinceau. Mais j'ai peur qu'il ait peur du visage de la mort. Ce n'est pourtant pas une inconnue pour lui qui a perdu sa grand-mère, précisément. Mais c'est encore un concept flou. Est-ce que le traiter avec honnêteté, convoquant banalité et peur mêlées, comme faisant partie de la vie (la maison), est un bon moyen d'aborder le sujet et de démystifier les angoisses, ou peut-être que l'image, celle qui s'imprime si bien dans les rétines malléables de l'enfant, restera synonyme longtemps pour lui de frayeur incompréhensible ? A presque cinq ans, est-on plus sensible à une histoire qu'à une image ?
Sans doute cela interroge-t-il le parent qui lira le livre, la voix qui accompagnera cette histoire, comme à peu près tout ce qui touche l'enfant. Et cette voix, la mienne sûrement, est aussi en question. Pas sûre d'être si bien en paix pour être moi-même vecteur d'apaisement.
Ça montre la force du livre d'Anne Herbauts, sa puissance. Poser la question de l'honnêteté de nos cœurs face à l'enfant.

Henri du Vergier, comte de la Rochejaquelein, sous-lieutenant de cavalerie, issu d'une famille de haute noblesse, dont la devise était : «Si je recule, tuez-moi ; si j'avance, suivez-moi ; si je meurs, vengez-moi». Généralissime de l’Armée royale et catholique à 21 ans. Il meurt au combat au même âge,  le 28 janvier 1794

https://www.facebook.com/lesbabtoussolides/photos/pb.907130959400563.-2207520000.1453929601./933388846774774/?type=3&theater

Le tapis

Où sera mon jardin et dans quelle maison
Poser ce lourd tapis ? Quel endroit à l’air vif
Pour accueillir nos joies et nos rêves lascifs
Au milieu des splendeurs et de leurs floraisons…

Il est le lien solide, enlaçant nos raisons,
Quand s’endort l’espérance et renaît l’excessif
Désir de réunions, qui caresse et puis griffe
Notre amitié. Il est le repos, la saison

Éternelle, où le confort et la platitude
Se mêlent dans les fils de couleurs, si défaits
En imagination, magie que nul n’élude,

Et rattachant encore à celui qui les tisse
Ceux qui le peupleront, Magiciens ou bien Fées,
Accueillis dans son cœur par ceux qui s’y tapissent.

Correspondances, 2013