jetable

flickr

Everything’s okay (so far). by Florian Dré  

anonymous asked:

Tu as raison d'avoir peur. Rien n'est jamais acquis. Surtout pas une personne. Les gens partent souvent par lassitude, sans même essayer de se battre pour que leur couple tiennent. Société de consommation. Amour jetable. Quand je n'aime plus, je ne répare pas, je remplace. Plus simple et tout de suite fonctionnel. Ça ne veut pas dire que c'est forcément voué à l'échec si ? Si tu l'aimes, autant vivre ses moments plutôt que d'y imposer tes doutes. N'est ce pas comme ça que tout finira sinon ?

j'pense pas que tout a forcément une fin et bien des choses ne sont pas vouées à l'échec.
il est vrai que de nos jours, quand quelque chose est cassé, au lieu de le réparer on le jette. il est vrai aussi que les relations finissent souvent de la même manière ; on finit par aimer quelqu'un d'autre, par se lasser, par se mentir et se déchirer. si ça se finit -c'est triste hein- c'est que cela devait se finir.
mais j'pense surtout qu'un jour, on rencontre cette personne avec qui ça ne se finira jamais, tu sais, cette personne qui te fait réaliser que tu n'avais jamais réellement vécu avant.
pour finir, douter est quelque chose d'inévitable, si je ne doutais plus, j'pense que je n'aimerais plus. avec le temps, le doute s'atténue mais il reste toujours, quelque part au fond de toi.
peut-être que douter et aimer sont deux choses qui ont besoin l'une de l'autre pour une fin heureuse.

“I drew the exact same thing on my doctor’s butt paper.”

Dans les premières minutes de l'épisode, il dessine en effet sur le papier jetable qu'on trouve sur les tables d'examen.

[Silicon Valley S03E03, sous-titres officiels OCS]