je te tiens sous ma peau

Je veux qu'on fasse l'amour comme si c'était la première fois, comme si c'était la dernière fois. Sentir ton odeur imprégner mon esprit et nos corps se mêler comme jamais. Je veux mourir de désir dans tes bras, dans tes draps; ressusciter sans prévenir d'un coup de rein surhumain. Je veux ta peau sur ma peau et tes seins dans mes mains, ton souffle dans mon cou et tes mots étouffés par le souffle qui te manque, une explosion de sentiments et de sensations dans ton cerveau, qui écrasent tout le reste pour ne laisser que ton amour pour moi au devant de la scène. Je veux goûter ton corps entier comme s'il allait partir en poussière sous mes yeux impuissants et incapables de satisfaire tes envies. Je veux être esclave de tes pulsions et maître de ton désir. Je veux que tu déchire mon corps, pendant que je recouds le tien, et que nos bouches aspirent l'âme de l'autre pour lui redonner vie à travers d'innombrables baisers. Je veux qu'on fasse l'amour, pour toujours, sans jamais s'arrêter. Je veux mourir de toi, je veux vivre par toi.

Pourquoi est-ce que tu reviens ?

J'aurais dû répondre que tu me manquais. Que je pense à toi sans cesse, que tout me manque chez toi. Que je ne supportais plus de ne plus savoir ce que tu fais et où tu en es. Que je me faisais des films m'imaginant que tu m'avais déjà remplacée et complètement oubliée. J'aurais dû te répondre que je souhaitais tout reprendre à zéro et que, promis, cette fois je ne t'en demanderai pas trop. Je me serais sûrement emballée à te dire que je n'aurais jamais pensé être si attachée. Que je n'aurais jamais pensé que tu sois ancré sous ma peau, comme tatoué à l'indélébile dans mon esprit. Tu sais il aurait fallu que je te dise tout ça. Que je n'ai plus réussi à sourire aux côtés d'un homme depuis toi. J'en ai rencontré pourtant, tiens le dernier là le chef d'entreprise… Il avait tout pour lui je t'assure ! Grand, sportif, cadre, indépendant, un sourire éclatant, un humour à en faire tomber plus d'une et des mains probablement expertes. Il a pourtant tenté de poser ses lèvres sur les miennes. Mais moi je te voyais toi. À chaque moment où je riais je me disais que ce sourire ne brillait pas aussi bien que celui que j'avais pour toi. Et mon cœur te cherchait. C'est ce que j'aurais dû te répondre.
Au lieu de ça, quand tu m'as demandé pourquoi je reprenais contact avec toi, je t'ai dit que je ne savais pas que je voulais simplement prendre des nouvelles. Alors que j'aurais pu t'en parler pendant des heures entières…