jazzdor

instagram

Epic :O #jazzdor #strasbourg

instagram

I’m all about that bass (8) :) #jazzdor #bass #strasbourg

Jazz du troisième type

Musique des racines, alternative improvisée, contre-pouvoir créatif : le festival Jazzdor déroule une très riche 26ème affiche.

Azimutés des musiques improvisées, fêlés des structures musicales bouleversées mais aussi inconditionnels du patrimoine, adeptes des mariages réussis, l’enseigne du festival Jazzdor est décidément votre oasis.

Dédié à l’ouverture et à la prise de risque, ciblé sur un jazz moderne et novateur, le festival conduit par Philippe Ochem propose une formule gagnante qui fait ses preuves en Alsace, à Berlin depuis quatre ans – la cinquième édition se déroulera en juin 2012 – et qui s’exporte à Copenhague (les 10, 17 et 24/11) mais aussi à Minsk pour une soirée consacrée au Double trio de clarinettes (17/11).

En transcendant à nouveau les barrières stylistiques et les dogmes musicaux, Jazzdor a convié cette année des musiciens de onze nationalités, pour 31 concerts dans huit villes et 14 salles – autant de programmes qui défient les lois de l’entendement. À commencer par Christian Laviso et Plaistow, qui promènent leurs ardeurs vers des contrées balisées par David Murray et le gwoka pour le premier, Steve Reich et Rage against the machine pour les seconds. Jazzdor permet aussi à de jeunes musiciens d’ailleurs ou d’ici de s’exprimer avec, cette année, Ozma, Metal-o-phone, Sidony box…

Privilégiant les grands écarts, mariant avec déraison électricité et acoustique, le duo Benoît Delbecq/Andy Milne suivi de Steve Coleman donne ainsi le coup d’envoi à une série de concerts passionnants. Autres affinités de langages contemporains entre Michel Godard et Gunther Baby Sommer, Christophe Monniot/Station Mir ou plus loin Joëlle Léandre/Lauren Newton. On y ajoutera le trio de Christian Laviso et de Craig Taborn, le quartet de Samuel Rohrer et Daniel Erdmann, la Grande campagnie des musiques à ouïr. On notera aussi la magnifique pianiste Craig Taborn, le duo Archie Shepp/Joachim Kûhn, le quartet d’Aldo Romano, le trio de Carsten Daerr juste avant le projet 11.11.11 (avec, entre autres, Daniel Humair), ou la délicieuse voix de Laïka.

Tandis que Richard Galliano sonde les nuances du répertoire de Nino Rota, Django Bates & Joel Harrison string choir ou encore Colin Vallon creusent avec beaucoup de chien les pistes lyriques et célestes d’un jazz rêveur. Les nuits suivantes accueilleront l’exceptionnel trio Bowie/Tacuma/Bourelly, le band de Jef Lee Johnson et l’iconoclaste saxophoniste Francesco Bearzatti pour un hommage à Malcolm X.

En clôture, Michel Portal bien entouré – Bojan Z, Scott Colley, Nasheet Waits et Ambrose Akinmusire – se chargera de vous mettre définitivement la tête dans les étoiles.

Du 4 au 18 novembre à Strasbourg et sa région. 03 88 36 30 48 www.jazzdor.com

 

Joël Isselé 

dlvr.it
Philippe OCHEM [Jazzdor], nouveau président de AJC, premier réseau européen de diffusion et de production de jazz et musiques improvisées

#alsace communiqué AJC (Association Jazzé Croisé), issue de l’AFIJMA (Association des Festivals Innovants en Jazz et Musiques Actuelles fondée en 1993), regroupe à ce jour plus de 65 structures françaises et européennes. AJC est le premier réseau européen de diffusion et de production de jazz et musiques improvisées, touchant potentiellement chaque année plus d’1,5 million de […] #actualité #information

instagram

Nice drumming action :3 #jazz #jazzdor #strasbourg