j hui

If you like my art, please consider liking and/or reblogging it. Thank you! ;D

Today, I used one of my left-handed sketches from last year for a quick exercise (don’t worry, I used my right hand to colour it! I’d have to change my entire settings to switch hands with my tablet).
Who likes the idea of mermaids as weird fish creatures without breasts? …apparently, I do.
~~~~~~~~
Aujourd’hui j’ai utilisé un de mes croquis de la main gauche de l’an dernier pour un exercice rapide (ne vous inquiétez pas, j’ai utilisé ma main droite pour la colo ! Je devrais tout reprogrammer si je changeais de main sur ma tablette).
Qui aime l’idée que les sirènes sont des créatures poissonneuses bizarres sans poitrine ? …apparemment, moi.

Je crois qu'aujourd'hui j'ai réalisé que je ne comptais pour personne, depuis des nombreuses années je m'accroche aux gens dans le but de ne pas me retrouver seule mais j'ai remarqué que mon existence dans leurs vies leur était complètement inutile.
Et si ça passait pas ? Et si ça finissait pas par aller mieux ? Et si je m'en sortais jamais ? Si rien ne s'arrangeait ? Hein. Personne y pense. Toi t'es là à me dire d'attendre, que ça va passer, à me répéter qu'il faut tenir bon et rester debout parce que j'suis forte, t'es là a me dire que ça ira, que t'es là quoi qu'il arrive, le temps que ça aille mieux, que j'ai juste à être patiente. Et si ça passait pas ? Et si j'allais jamais mieux ? Comment je fais si ça n'en fini jamais ? Je suis juste tellement triste, tellement à bout, tellement fatiguée de toutes ces merdes, je veux baisser les bras, j'en peux plus, j'arrive plus à rester debout et si tu veux tout savoir, avant t'arrivais à me faire tenir juste en me disant que ça finirait toujours par s'arranger, aujourd'hui j'ai l'impression que j'en arrive au point de non retour, la saturation ultime, j'ai la tête qui va exploser, je deviens tarée, j'arrive à rien contrôler. J'ai juste envie de lâcher prise, de tout foutre en l'air et de tout abandonner. Au moins je mériterai enfin la vie de merde que je me coltine depuis plus d'un an.
—  jemetais
A Lire attentivement

Des gens mal dans leurs peaux, j’en ai croisés pleins, des personnes qui rentre chez eux et qui pleurent, qui ne trouvent plus de sens à leurs vie. J’en ai vu des personnes construire une grosse carapace juste pour éviter la population d’aujourd’hui, pour être tranquille au moins une fois dans leur vie. Oui j’en ai vu des parents inquiets pour leurs enfants.
Aujourd’hui si j’écris ce texte, ce n’est pas pour vous expliquer ce que j’ai vu dans ma vie. Aujourd’hui si je vous écris c’est pour vous dire à quel point vous êtes fort, et courageux d’endurer tous ce que vous avez tous les jours sans broncher.  Vous avez les plus belles âmes que tous ces moutons que vous pouvez voir au lycée, ou au collège, ou même autre part. N’essayez pas de changer, que vous soyez, grand, petit, plus gros, plus mince, que vous ayez un problème de santé ou non, que vous ayez un passé difficile ou non, ne changer pas s’il vous plait, rester vous-même et ce sera votre plus belle récompense, et vous pourrez être fiers de vous.  
La vie n’est pas un long fleuve tranquille je vous l’accorde, mais forcément un jour la roue tournera, et vous serrez enfin tranquille, enfin vous-même, sans larme, avec un beau sourire sur vos visages, parce que oui, ce qui rend belle une personne, ce n’est pas que son âme, c’est aussi le sourire et le rire qu’elle affiche pleinement. Un jour vous ferrez la rencontre de cette personne qui changera votre vie, qui vous tendra la main et qui vous aidera comme si sa vie en dépendait. Et je suis sûre que cette personne-là vous fera vivre un rêve éveillé. Je vous le promets.

Soyez fort, souriez, et surtout soyez heureux et fiers d’être ce que vous êtes.

Aujourd'hui j'ai échangé deux mots avec une fille que je vois toute seule depuis plus d'un an et demi, elle m'a intrigué depuis la première fois que je l'ai vu.
Elle a l'air inatteignable avec son look particulier et l'aura qu'elle dégage. J'ai prit plaisir à écouter sa voix.
Je me suis promis d'aller lui parler la prochaine fois que je la croise.

Aujourd’hui, j’ai été applaudi par tout un amphi.

Ce soir, il y avait une conférence/débat autour de la société de nos jours. Un des deux intervenants, qui est un prof que j’ai eu au semestre dernier et qui est un spécialiste de Platon, à comparé notre société à la démocratie prônée par Platon. Sauf qu’il s’est servi de Platon pour avancer des thèses frontistes (du FN quoi) auxquelles il croyait dur comme fer. Il a même fait mention à un livre qu’il a écrit juste après les élections de fin 2015 au niveau régional qu’il a appelé Sur la route du Front.

Du coup, au moment des questions, je suis intervenu, et j’ai démonté ses arguments un par un. Par exemple, au début de son livre, il indique qu’il faut utiliser les sciences sociales mais lui-même ne les utilise pas dans son livre. Je lui ai fait remarquer ce premier paradoxe avant d’enchaîner qu’il se trompait et que la sociologie avait bien été utilisée pour, par exemple, montrer que le FN était populaire chez les ouvrier notamment. Sentant qu’il était pris au piège dans sa propre bêtise, il s’est alors empressé, tel un Donald Trump s’exclamant à tout vent “WRONG !” pendant les débats face à Hillary Clinton à chaque fois qu’il manquait d’arguments, de dire que, de toute façon, la sociologie n’était pas une science fiable, qu’il la rejetait en bloc, et qu’il préférait s’intéresser à d’autres données comme la géographie, ce à quoi je me suis permis de répondre que la géographie seule ne voulait rien dire, et qu’il fallait la coupler avec d’autres sciences humaines car, pour regrouper des données, il fallait bel et bien faire appel à des sciences humaines et sociales. N’ayant plus d’argument, le prof a préféré m’ignorer et mettre fin au débat, et a demandé une pause avant de reprendre le deuxième débat prévu.

Sauf que tout le monde m’a applaudi et des gens, dont une de mes profs qui était présente, sont venus me féliciter pour avoir su lui tenir tête et trouver des bons arguments. Je crois que j’ai jamais été aussi fier de toute ma vie.

Je suis forcée de l'admettre et de le dire. Je t'ai aimé. Beaucoup. Bien plus que ce que j'aurais dû, et bien trop longtemps. Tu as fait partie de mon coeur, et tu as été mon coeur. Mais j'aimerais tellement aujourd'hui, pouvoir dire que je ne t'ai jamais aimé. Ca me ferait du bien. Ca me conforterait. Après tout ce que je sais.
—  Inconnu
Tu sais ce qui me ferait mal là ? D'apprendre que tous mes efforts ont été réduis à néant. De comprendre que ce que j'ai appris aujourd'hui n'aura sûrement aucune utilité dans ma vie de demain, de comprendre que ce que j'ai acheté aujourd'hui n'aura sûrement plus aucune valeur à l'avenir. Tu vois, ça, ça me ferait vraiment mal. De me battre pour quelqu'un susceptible de partir d'une seconde à l'autre; de me livrer, corps et âme, et finir nue, complètement démunie. Parce que même si j'essayais de me rassurer en me disant que la roue tourne toujours, même si la chance finit toujours par venir, je crois que ça ne suffirait pas. Non, pas cette fois.
—  lespiquresaines

Ça me fait tellement rire qu'on refuse de me parler parce que je suis mineure.

Incapable d'aller voir plus loin qu'un simple chiffre, qui ne veut rien dire, qui ne définit absolument pas qui je suis.
Il y a un temps, j'aurais eu très honte qu'on me rejette pour ça et me serais détestée. Aujourd'hui, j'en rigole.
Tant pis pour vous.

Elle a toujours dit que ce film là était son préféré. Pourtant en 7 ans de relation en tous genres je n'avais jamais vu Kiki la petite sorcière, un classique des studios Ghibli. Alors ce soir je me suis dit pourquoi pas. Ce film est important pour elle, je sais qu'elle l'a déjà vu des milliers de fois contre les coups de blues ou sans raison. Aujourd'hui j'ai compris pourquoi. Kiki c'est elle. 
Kiki a soif d'indépendance.
Kiki est une gentille sorcière.
Kiki est un peu maladroite, un peu dans un monde qui nous échappe.
Kiki aime les chats noirs, les grandes villes et la mer.
Kiki est forte et se relève toujours
Kiki doute mais avance quand même. 

Pour son époque ce film est moderne. Hors de question de passer son temps à chercher un prince, un mari à tout prix. Non c'est l'histoire de l'apprentissage de la vie. L'histoire basique de l'intégration dans la vie d'adulte. 

Ce film n'est pas rempli de bons sentiments. Kiki perd ses pouvoirs, comme on perd l'inspiration, comme on perd l'envie de se lever, comme on perd espoir petit à petit. Et au lieu de réussir en un coup de baguette magique (que Kiki n'a pas) à surmonter ça, le film incite à prendre une pause, faire une promenade, se reposer, faire le point quand les efforts ne sont plus efficaces. C'est une vraie leçon de vie. 

Je sais que ce film lui donne de la force et je saisi pourquoi. Kiki est jeune, elle affronte les tempêtes à plusieurs reprises mais reste debout face au vent. Elle est libre et farouche.Elle est adorable mais ne se laisse pas faire. Elle prend le temps d'admirer le monde qui l'entoure. Et si jamais je tombe d'un dirigeable, je sais qu'elle sera là pour me rattraper.