intervenue

vimeo

IO LIVE Intervenue Season I Recap - MSGR 2012-13 Winter:Spring Catalogue

youtube

Le 28 Janvier, le Cercle Jean-Baptiste Lynch a eu l'honneur de recevoir Monsieur Eric Letty qui est intervenu sur le thème de la résistance au Meilleur des Mondes.

En 1932, l'écrivain britannique Aldous Huxley publie un roman d'anticipation intitulé “Le Meilleur des Mondes”. Il y décrit un Etat mondial totalitaire administrant une société eugéniste idéale reconfigurée par la science et la technique, et dans laquelle la famille n'existe plus, la maternité est taboue, les enfants créés en laboratoires et la sexualité uniquement tournée vers le plaisir. Moins d'un siècle plus tard, l'avènement de la post-modernité semble marquer l'entrée de notre société dans ce “meilleur des mondes”, fruit d'un progressisme scientifique et sociétal à outrance, promu par les états et les grandes instances internationales, soutenu par l'idéologie de la déconstruction et le transhumanisme. Pouvons nous résister à l'avènement de ce monde, et si oui, comment ?

fr.sputniknews.com
En Allemagne, des migrants attaquent des retraités dans le métro
By Sputnik

A Munich, un groupe de migrants a attaqué deux retraités ayant pris la défense d'une femme victime d'une agression sexuelle.

Des extraits de la vidéo choquante de l'agression filmée sur un smartphone ont été publiés par le journal Daily Mail.  

Selon l'auteur de la vidéo, l'incident s'est produit lorsqu'un migrant s'est permis un attouchement et a mis sa main sur l'épaule de la femme. Cette dernière a repoussé l'homme qui a fortement frappé la fenêtre du wagon. Lorsque deux Allemands âgés ont essayé de défendre la femme, ils ont été attaqués par tout un groupe de migrants.  

Cela s'est passé dans le centre-ville au milieu de la journée”, raconte un témoin. D'autres voyageurs qui sont intervenus ont réussi à “prendre le contrôle de la situation”, selon lui.  

Lorsque le train est arrivé à la station, un voyageur a appelé la police, mais les agents arrivés sur place ont indiqué ne pouvoir rien faire “faute de motifs suffisants”.

Interrogée par Sputnik au sujet de l'incident, la police allemande a déclaré ne pas disposer de preuves confirmant que la femme défendue par les retraités ait été agressée par les migrants. L'affaire est désormais entre les mains d'une commission d'enquête. Pour l'instant, les enquêteurs n'ont pas réussi à identifier les agresseurs.

Il est impératif de prendre des mesures contre la violence et les comportements irrespectueux envers autrui. Plusieurs migrants manifestent du mépris à l'égard des femmes et se montrent grossiers et violents par rapport aux hommes, même s'ils sont âgés, sans parler de nos lois et de notre police”, s'exclame l'auteur de la vidéo.

Cet incident est la dernière d'une série d'attaques commises par des migrants contre les Allemands, surtout contre les femmes. (…) 

—————————

Note de K : Je ne sais pas ce qui m’attriste le plus, dans ce genre de brève… des faits en eux-mêmes… ou du fait que seuls deux retraités aient pris la défense de cette femme ! Honte à toi, jeunesse d’Europe ! 

LE CADET DE LEURS SOUCIS, par François Leclerc

Billet invité.

Les autorités européennes portent déjà la responsabilité des noyades en série dans la mer Égée, faute d’avoir ouvert un couloir humanitaire terrestre à la frontière turco-bulgare, qu’ils ont au contraire fermé au tout début. La semaine dernière, 57 noyades ont été dénombrées à l’occasion de deux naufrages, 45 noyades lors de trois naufrages étaient intervenues la semaine précédente.

Pour avoir laissé livré à lui-même l’exode des réfugiés, ces mêmes autorités portent également la responsabilité du sort incertain de 10.000 enfants migrants non accompagnés qui ont disparu en Europe, dont la moitié en Italie, après avoir été enregistrés ces derniers dix-huit mois, selon l’agence européenne de police Europol.

Sur le million de réfugiés entrés en Europe en 2015, 27% étaient des enfants (chiffre officiel). La trace de certains a été perdue dans le chaos ambiant, mais un grand nombre d’entre eux auraient été pris en main par des mafias organisées qui sévissent au long de la Route des Balkans pour être exploités, y compris sexuellement, ou réduits en esclavage. L’opportunité était trop grande et la fragilité de leur situation trop tentante.

Mais cela semble être le cadet des soucis de nos édiles, leurs conciliabules dédiés à la façon de repousser les réfugiés. Ils ne sont pas fréquentables.



from Blog de Paul Jorion http://ift.tt/23Gi7Mm
via IFTTT
Bretagne : des rafales de vent à 140 km/h, des vagues de dix mètres

Le vent continue de souffler fort à la pointe de la Bretagne avec des rafales allant jusqu'à 140 km/h. Et au large, c'est la forte houle qui gagne en intensité avec des vagues qui atteignent parfois les dix mètres de hauteur, commente le journaliste de France 2 Ambroise Ducher, en direct du Conquet, dans le Finistère, pour le journal de 8 heures.

42 interventions des pompiers

Les pompiers de Bretagne, contactés par l'envoyé spécial de France 2, ont indiqué qu'ils étaient intervenus à 42 reprises depuis le milieu de la nuit de dimanche à lundi 8 février, essentiellement pour des arbres couchés sur la chaussée ou des poteaux électriques arrachés. Cette alerte orange, qui concerne seize départements côtiers allant du Nord jusqu'aux Pyrénées-Atlantiques, court jusqu'à mardi soir 21 heures minimum.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Vent violent à Paris : un couple gravement blessé par la chute d'un panneau publicitaire
Lacanau tente de protéger ses dunes face à la tempête
Tempête : risque de submersion et d'inondation dans le Finistère
Alerte orange vagues-submersion : des dégâts matériels en Normandie
Tempête : un spectacle de la nature
Les maîtres chanteurs de Mathieu Valbuena devant le juge

Depuis de longs mois, lorsque l'on parle de Mathieu Valbuena dans les médias, c'est pour évoquer l'affaire de la sextape plutôt que ses exploits sportifs. A l'automne dernier, le footballeur faisait parler de lui à cause d'un sombre chantage… Des maîtres chanteurs auraient réclamé entre 50 000 et 100 000 euros à Mathieu Valbuena en échange de la non-divulgation d'une sextape tournée par le joueur et sa compagne. Plusieurs proches du joueur comme Djibril Cissé ou Karim Benzema ont même été entendus par la justice.

Ce jour, l'affaire va de nouveau se retrouver au centre de l'actualité puisque les trois maîtres chanteurs intervenus dans cette affaire de la sextape vont être entendus par Nathalie Boutard, juge d'instruction à Versailles, afin de déterminer précisément les rôles endossés par chacun. Vont être confrontés : Axel Angot, Mustapha Zouaoui et Younès Houass. La cohérence, ou non, des propos de ces hommes, sera très importante et pourrait faire avancer l'enquête… 

Quid de Karim Benzema ? D'après son avocat Sylvain Cormier, le joueur n'est pas concerné par cette convocation chez la juge d'instruction et ne sera donc pas présent. Pour rappel, Karim Benzema déclarait en décembre dernier sur TF1 qu'il espérait que cette affaire allait “bien se terminer”.

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

Tony Parker, bientôt papa pour la deuxième fois, participera (finalement) aux JO !
Quand Khloe Kardashian dévoile son téton… et se compare à Marilyn Monroe ! (Photo)
Rose Byrne maman de son premier enfant !
EnjoyPhoenix traitée de “porcelet” pour sa prise de poids : elle préfère en rire !
Catherine Ceylac sous le charme de Stéphane Plaza : “Il me fait fantasmer”
Karine Le Marchand se défend après avoir vanné Christine Bravo : “Se chambrer, c'est un crime ?”

Le chef étoilé franco-suisse Benoît Violier se serait suicidé
Il avait été sacré meilleur chef du monde en décembre dernier à Paris et devait assister ce lundi à la remise des étoiles du guide Michelin.

Le chef cuisinier franco-suisse Benoît Violier est décédé dimanche à son domicile, en Suisse. « En fin d'après-midi, la police de l'Ouest lausannois est intervenue à Crissier, où elle a découvert, à son domicile, le corps sans vie du célèbre cuisinier, âgé de 44 ans, a indiqué la police cantonale vaudoise dans un communiqué. L'intéressé aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu. » Une enquête a été ouverte afin d'établir les circonstances exactes du décès. « Par respect pour la famille », les autorités ne feront aucun autre commentaire. « La famille prie par ailleurs les médias de laisser les proches tranquilles pour l'instant afin qu'ils puissent se recueillir dans le calme et la paix », précise la police.

Titulaire des trois étoiles depuis 1998, Benoît Violier devait assister ce lundi à Paris à la remise des étoiles du guide Michelin. C'est également à Paris, en décembre dernier, qu'il avait été couronné par la première édition de La Liste, nouveau classement des meil­leurs restaurants du monde, distinguant les 1 000 meilleurs restaurants du monde en compilant les notes de 187 guides gastronomiques, pondérées par des avis d'utilisateurs de sites participatifs tels que TripAdvisor et des critiques de presse.

Les autres chefs choqués

Le célèbre chef français au chapeau noir Marc Veyrat s'est dit « anéanti » sur son compte Twitter. « La planète est orpheline de ce chef d'exception, Benoît Violier », a-t-il affirmé. « Nous sommes bouleversés par la disparition de Benoît Violier, chef à l'immense talent. Nos pensées vont à sa famille et à ses équipes », a pour sa part tweeté le guide Michelin, qui doit dévoiler lundi son guide 2016 des restaurants étoilés. Jean-François Piège, autre (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

Le moral des cadres en berne
Notre-Dame-des-Landes : Ségolène Royal ouvre la porte à des projets alternatifs
Expulser les migrants dont la demande d'asile a été rejetée ? “Oui”, pour 77 % des Français
Grâce de Jacqueline Sauvage : droite et gauche saluent la décision
Recevez la newsletter Le Point.fr
OM-PSG (1-2). Matuidi : «Il faut parfois se contenter de l'essentiel»
Blaise Matuidi a quitté le stade Vélodrome en boitillant, laissant ses partenaires faire difficilement le travail pour s'imposer face à l'OM (1-2). Visiblement, sa jambe droite le gênait. Une douleur à l'adducteur qui intervient au plus mauvais moment de la saison, à huit jours du rendez-vous contre Chelsea, et qui fait écho à l'indisponibilité d'un autre milieu de terrain, Marco Verratti, touché, lui, au pubis. «Blaise souffre d'une petite contracture. Par précaution, on a préféré le remplacer, a indiqué Blanc. Je pense que l'on est intervenu à temps». L'international français avait d'ailleurs le sourire au moment d'évoquer le succès parisien.

Quelle conclusion tirez-vous de cette nouvelle victoire au stade Vélodrome ?
BLAISE MATUIDI. Nous aurions aimé développer un jeu de meilleure qualité. Mais il faut parfois se contenter de l'essentiel, c'est-à-dire une victoire à Marseille qui fait toujours autant plaisir. Après notre ouverture du score très rapide, Marseille égalise très logiquement. A la mi-temps, nous nous sommes dit certaines choses et il a fallu encore dix à quinze minutes pour retrouver notre équilibre et remettre notre jeu en place.

Qu'est-ce qui vous a perturbé dans le jeu marseillais ?
L'OM a exercé un pressing très haut, d'où l'impossibilité de relancer comme on aime le faire. Ensuite, Cabella et Barrada ont souvent évolué dans l'axe et ont créé le surnombre. De notre côté, nous n'étions pas au top. Même en terme de possession de balle, cela a été assez partagé. Il faut essayer de rectifier cela en Ligue des champions. Il faut s'y préparer.

Vous êtes sorti du terrain quelques minutes avant la fin…
Oui, je ressentais une douleur à l'adducteur. On va voir comment les choses évoluent dans les prochains jours. J'espère que cela va aller.

Qu'avez-vous pensé de votre coéquipier en équipe de France Lassana Diarra ?
Lassana Diarra est un grand joueur. L'OM a de (…) Lire la suite sur LeParisien.fr

LES NOTES DES JOUEURS DU PSG. Du grand Thiago Silva
PSG : Blanc confirme que Lavezzi négocie son départ
VIDEOS. OM-PSG (1-2) : les dix stats à retenir
CHAT. PSG : «Ne pas tomber dans les mêmes travers face à Chelsea»
Ligue 1, OM-PSG (1-2) : Paris a une bonne étoile
Des incidents à Marseille avant OM-Paris SG
LE SCAN SPORT - Des supporteurs marseillais réunis non loin du stade Vélodrome ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre.

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a pris un arrêté cette semaine interdisant l'accès au stade Vélodrome aux supporters du Paris SG mais cela n'a pas empêché certains débordements dans la cité phocéenne ce dimanche, quelques heures avant le choc de Ligue 1. En fin d'après-midi, le rond-point du Prado situé aux abords de l'enceinte marseillaise, a été pris d'assaut par plusieurs dizaines de fans locaux. Ceux-ci se sont regroupés sur le gazon, au centre de la route avant de perturber la circulation.

Les forces de l'ordre sont intervenues pour tenter de ramener le calme mais la situation s'est envenimée. Selon La Provence, l'ambiance est devenue «extrêmement tendue». Le quotidien rapporte que des «fauteurs de trouble» ont lancé différents projectiles (fumigènes, pierres, chaises…) en direction des CRS. Les forces de l'ordre ont alors riposté pour pousser les supporteurs à se disperser. A 18h00, la circulation était complètement bloquée dans cette zone.

Cinq supporteurs ont été interpellés a fait savoir le préfet de police des Bouches-du-Rhône. «Ces supporteurs ont été interpellés lors d'échauffourées», a indiqué à l’AFP le préfet de police, Laurent Nuñez, précisant que les forces de l'ordre avaient dû utiliser 69 grenades fumigènes pour riposter à des jets de fumigènes et autres projectiles. Le calme est revenu vers 20H00 alors que les spectateurs se massaient dans le stade Vélodrome, a-t-il précisé. Les supporteurs ont d'abord tenté d'empêcher la progression du bus des joueurs du Paris SG avant de s'en prendre aux policiers et gendarmes.

En avril 2015, plusieurs fans marseillais avaient été placés en garde à vue (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Jean-Michel Aulas recadre les «bêtises» de Mickaël Landreau
Le bus du Paris SG caillassé en arrivant au stade Vélodrome
Une équipe cycliste indésirable au Qatar pour son «mauvais comportement»
L'hommage du public napolitain à un joueur sénégalais victime de racisme
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro
Le chef étoilé franco-suisse Benoît Violier retrouvé mort

Nouveau drame pour le monde de la gastronomie. L'un des plus grands chefs cuisiniers, le Franco-Suisse Benoît Violier, aurait mis fin à ses jours, a annoncé dimanche 31 janvier la police. Né à Saintes (Charente-Maritime), il dirigeait, à 44 ans, le restaurant étoilé de l'Hôtel de ville à Crissier, dans le canton de Vaud, en Suisse.

La police soupçonne un suicide par arme feu

D'après la police suisse, Benoît Violier se serait suicidé. “En fin d'après-midi, la police de l'ouest lausannois est intervenue à Crissier, où elle a découvert, à son domicile, le corps sans vie de M. Benoît Violier, âgé de 44 ans. L'intéressé aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu”, a indiqué la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Une instruction pénale a été ouverte afin d'établir les circonstances exactes du décès. “Par respect pour la famille”, les autorités expliquent qu'elles ne feront aucun autre commentaire. “La famille prie par ailleurs les médias de laisser les proches tranquilles pour l'instant afin qu'ils puissent se recueillir dans le calme et la paix”, a précisé la police.

Le monde de la gastronomie en deuil

Le célèbre chef français au chapeau noir Marc Veyrat s'est dit “anéanti”, sur son compte Twitter. “La planète est orpheline de ce chef d'exception, Benoît Violier”, a-t-il affirmé. “Benoît Violier, un immense Chef, une Immense tristesse, des pensées à sa famille et à ses équipes”, a réagi Jean-François Piège, autre grand cuisinier français.

“Mes pensées vont à la famille de Benoît Violier. Une bien triste nouvelle pour un chef extrêmement talentueux”, a écrit pour sa part Pierre Gagnaire, chef français triplement étoilé, sur son compte Twitter. La famille du chef a, de son côté, exprimé sa consternation. Un proche, qui avait parlé à Benoît Violier au téléphone il y a peu de temps, témoigne dans Le Temps que rien n'indiquait que le (…) Lire la suite sur Francetv info

CARTE. Guide Michelin 2016 : quels sont les nouveaux restaurants étoilés les plus proches de chez vous ?
Guide Michelin : les étoiles ont été décernées
On regarde quoi comme série en février ?
Corinne Touzet vit une nouvelle vie sur les planches
“Chocolat”, un film en forme d'hommage
Tir d'une fusée par la Corée du Nord: la France et Londres réagissent fermement

La France dénonce “une provocation insensée” après le lancement par la Corée du Nord d'une fusée. Elle appelle ainsi à “une réaction rapide et sévère de la communauté internationale au Conseil de sécurité” qui doit se réunir dimanche à New York. 

Le gouvernement britannique a également condamné “fermement” dimanche le lancement par Pyongyang d'une fusée et a appelé à une “réponse forte si la Corée du Nord persiste à violer” les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.  

“Une réaction rapide et sévère” envisagée

“La France dénonce avec la plus grande fermeté la nouvelle violation flagrante par la Corée du Nord des résolutions du Conseil de sécurité. Le lancement de la fusée intervenu cette nuit, un mois après un nouvel essai nucléaire, est une provocation insensée. La France appelle à une réaction rapide et sévère de la communauté internationale au conseil de sécurité dès aujourd'hui”, a déclaré l'Elysée dans un communiqué dimanche matin.  

“Nous travaillerons avec nos alliés et partenaires pour faire en sorte qu'il y ait une réponse forte si la Corée du Nord persiste à violer ces résolutions”, a assuré le gouvernement britannique de son côté. 

Retrouver cet article sur L'Express.fr

Corée du Nord: 4 questions après le tir d'une fusée

Tir d'une fusée par la Corée du Nord: Kim Jong-un n'est pas à une provocation près

Tir d'une fusée par la Corée du Nord: la France et Londres réagissent fermement

La Corée du Nord a tiré une fusée longue portée

Grande-Bretagne : Google et le fisc, un drame shakespearien
En réclamant au géant du Net un arriéré fiscal de 130 millions de livres, le chancelier de l'Échiquier croyait le drame résolu. La tempête s'est déclenchée.

L'accord intervenu la semaine dernière entre le fisc britannique et Google a provoqué une polémique de tous les diables. En imposant au géant américain de recherche en ligne un redressement fiscal de 130 millions de livres (170,8 millions d'euros), qui couvre des impôts non payés depuis 2005, le ministre des Finances, George Osborne, pensait avoir tiré un trait sur la lutte à couteaux tirés avec la multinationale concernant la méthode de calcul de l'impôt sur les sociétés. À ses yeux, cet arrangement devait servir de modèle aux autres contentieux fiscaux impliquant des multinationales installées au Royaume-Uni. Mal lui en prit.

Il faut dire que le noeud était gordien : il fallait répondre à la demande de « fair-play fiscal » de l'opinion publique et de son propre parti, tout en continuant à attirer les multinationales sur fond de concurrence avec l'Irlande, le Luxembourg et les Pays-Bas. En cette année de célébration du 400e anniversaire du décès de Shakespeare, le grand argentier était confronté à une véritable gageure digne du maître de Stratford-upon-Avon : ses pièces ne mettent-elles pas en scène des leaders qui, à l'instar de George Osborne, sont tiraillés entre exigence morale et utilitarisme. To be or not to be ?

Un rattrapage jugé dérisoire

Londres reprochait à Google d'avoir mis en place des mécanismes d'optimisation fiscale en déclarant une trop grande partie de ses ventes de publicités en ligne en Irlande, où l'impôt sur les sociétés est plus bas qu'au Royaume-Uni. Le dispositif passait également par deux paradis fiscaux, les Pays-Bas et les Bermudes. Rien d'illégal, mais des pratiques jugées immorales en ces temps de lutte contre l'évasion fiscale et de réduction des déficits budgétaires.

(…) Lire la suite sur LePoint.fr

Grève des taxis : les représentants de nouveau reçus à Matignon
Iran : Total va signer un contrat sur l'achat de pétrole brut
Consommation : baisse des tarifs du gaz en février
Corruption : l'Afrique se doit de mieux faire
Recevez la newsletter Le Point.fr
Dans les écoles marseillaises insalubres, les agents municipaux mettent le turbo

Plusieurs enseignants des écoles citées dans la presse rapportent que des petits travaux, réclamés depuis des mois, ont été faits cette semaine, alors qu'un conseil municipal se tient lundi.

Une agitation toute particulière règne depuis quelques jours dans plusieurs écoles marseillaises, alors que le gouvernement a saisi jeudi le préfet et le recteur pour faire une évaluation précise de l’état des bâtiments scolaires. Soudainement, après de multiples relances restées lettre morte et des mois d’attente, plusieurs travaux et livraisons en suspens ont été réalisés dans des établissements de la ville.

Hasard de calendrier, cette accélération est intervenue juste après la parution, mardi, du dossier de Libération consacré à l’état parfois calamiteux des écoles publiques marseillaises, du ressort de la municipalité et dénoncé depuis des années par les profs et les parents d’élèves. Autre hasard, c’est principalement dans les écoles prises pour exemple dans les articles, ainsi que dans d’autres pointées par nos confrères, que les employés municipaux sont intervenus.

A lire aussi. Marseille: école primaire, gestion secondaire

A l’école Ruffi (IIIe), à l’étroit dans des préfabriqués «temporaires» depuis 2002, la directrice raconte: «deux agents municipaux sont arrivés mardi matin, à ma disposition pour faire tous les petits travaux que je réclame depuis la rentrée, et c’est pas faute d’envoyer des mails de realnce tous les quinze jours…» Elle énumère, enjouée : ces néons changés dans quatre classes, une table attendue depuis un an enfin livrée, un banc à nouveau sur pied, deux étagères fixées et une chasse d’eau réparée. A la maternelle Saint-André Barnier (XVe), le chef des travaux, injoignable depuis les vacances de la Toussaint, a débarqué mercredi matin. Et un électricien était à pied d’oeuvre, le jeudi, pour installer un interphone attendu depuis septembre ainsi que quelques prises. Deux portails ont aussi été réparés à l’école maternelle Bouge (XIIIe). L’un était (…)

Lire la suite sur Liberation.fr

Le Conseil d'Etat ou le verrou du Palais royal
Non, Eric Woerth, le Smic français n'est pas «beaucoup trop chargé»
Calais : «Nord Littoral» porte plainte après des menaces de mort
Dans le Haut-Rhin, le versement du RSA conditionné à du bénévolat
Tollé après les propos de Sarkozy sur le paquet de cigarettes neutre
Une grue s'effondre à New York, au moins un mort

NEW YORK (Reuters) - Une grue de chantier s'est effondrée vendredi matin à New York, tuant une personne et faisant au moins trois blessés, dont deux sont dans un état grave.
La grue est tombée peu avant 08h30 (13h30 GMT) à l'intersection de Broadway et de Worth Street, dans le sud de Manhattan, a précisé la police de la ville. Dans sa chute, l'engin de chantier n'a pas touché les façades des immeubles mais s'est abattu sur une demi-douzaine de voitures garées le long de la chaussée.
Plusieurs centaines de pompiers et de secouristes sont intervenus sur les lieux de l'accident. Les deux blessés grièvement touchés ont été hospitalisés.
L'accident s'est produit alors qu'une tempête de neige balayait la ville de New York.
Le maire Bill de Blasio, qui s'est rendu sur place, a précisé que l'accident s'était produit pendant une manoeuvre visant à mettre la grue en sécurité en raison des rafales de vent.
Le secteur a été fermé à la circulation. Un temps redoutée, aucune fuite de gaz n'a été provoquée par l'accident.

(Gina Cherelus et Joseph Ax; Jean-Philippe Lefief, Julie Carriat et Henri-Pierre André pour le service français)

Intempéries : alerte aux vents violents dans le Rhône et la Loire

Ce samedi 6 février marque pour des milliers de Français, le

début des vacances d'hiver. Mais alors que les départs en vacances sont nombreux, les autorités appellent aussi à la vigilance. Dans le Rhône et la Loire, une alerte aux vents violents a été déclenchée. Le pic d'alerte est prévu pour cette nuit. “Météo France m'a confirmé que les vents les plus violents sont attendus entre 21 heures et une heure du matin. Le vent va souffler jusqu'à 120 km/h par endroit”, explique le journaliste Florian Litzler.

Interventions mineures

L'alerte orange est maintenue dans les deux départements jusqu'à six heures du matin dimanche 7 février. “Les pompiers sont intervenus une cinquantaine de fois dans les deux départements à cause du vent depuis midi. Mais à chaque fois, des interventions sans gravité”, explique aussi le journaliste de France 2.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Sur les côtes de la Manche, on se prépare aux vents violents
Sept départements de la côte ouest placés en vigilance orange au vent, aux vagues ou à la submersion
Taïwan : plus de 120 personnes ensevelies dans les décombres d'un même ensemble d'immeubles
Taïwan : un séisme fait au moins 14 morts
Météo : alerte aux vents violents dans plusieurs régions

Conférence des donateurs en Syrie : 10 milliards de dollars réunis (partie 2)

Les négociations de paix sur la Syrie sont suspendues jusqu'au 25 février. Elles avaient débuté il y a une semaine à Genève dans la plus grande confusion. Cette suspension est intervenue alors que le régime syrien, appuyé par la Russie, bombarde les rebelles à Alep, deuxième ville de Syrie. C’est dans ce contexte qu'une conférence des donateurs pour les civils syriens était organisée à Londres.
Vente de Rona : Québec et la Caisse disent oui, Péladeau dit non

Québec n'entend pas empêcher la vente du quincaillier québécois Rona à la firme américaine Lowe’s, qu'approuve la Caisse de dépôt et placement du Québec. Si le Parti québécois demande au gouvernement de bloquer la transaction, la Coalition avenir Québec le presse d'agir pour prévenir de telles transactions à l'avenir.

En entrevue à ICI RDI, la nouvelle ministre de l'Économie, Dominique Anglade, a soutenu que la transaction de 3,2 milliards de dollars est « souhaitée de part et d'autre ». Lorsque le gouvernement Charest est intervenu pour bloquer une précédente transaction, en 2012, Lowe’s avait plutôt soumis une offre d'achat non sollicitée pour Rona, a rappelé la ministre. « On n'est pas dans le contexte de 2012 », a-t-elle souligné.

Mme Anglade dit avoir eu une conversation à ce sujet mardi avec le président de Lowe’s Canada, Sylvain Prud'homme, et qu'elle a été « rassurée sur les engagements » pris par la firme américaine quant au maintien du siège social, des emplois, des bannières et de la chaîne d'approvisionnement.

La ministre entend tout de même « poursuivre les discussions » avec Lowe’s, pour s'assurer que la transaction « profite à l'ensemble des Québécois et à l'ensemble des fournisseurs » et que la chaîne d'approvisionnement de Rona soit « maintenue pour les prochaines années ». Le gouvernement va exprimer « de façon claire ce qu'il souhaite avoir », a assuré Mme Anglade.

Lors de cette entrevue, et dans un impromptu de presse donné subséquemment à l'Assemblée nationale, Dominique Anglade a systématiquement refusé de dire s'il aurait été préférable que Rona demeure aux mains d'intérêts québécois. Elle a réitéré que le maintien des emplois était ce qui importait.

La Caisse dit oui

La ministre a aussi souligné que la Caisse de dépôt et placement du Québec a accepté de vendre ses parts dans Rona, puisqu'elle voit l'intérêt de la transaction « pour leurs déposants, et par conséquent pour l'ensemble des Québécois ».

Dans un communiqué publié tout juste avant que Mme Anglade n'accorde une entrevue, la Caisse de dépôt dit être d'avis que « la transaction mènera au maintien ou à la croissance de l'activité économique générée par les bannières de Rona au Québec ».

La Caisse soutient avoir pris sa décision après avoir considéré « la recommandation unanime du conseil d'administration de Rona en faveur de cette offre, la prime de 105 % par rapport à la valeur moyenne de l'action à la Bourse de Toronto dans les 30 derniers jours [11,68 $], les responsabilités de la Caisse envers ses déposants et les engagements pris par Lowe’s quant à sa présence au Québec et au Canada ».

Québec doit agir pour bloquer la vente de Rona, tonne Péladeau

Le chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau s'oppose pour sa part à cette transaction et presse le premier ministre Philippe Couilllard d'utiliser les outils qu'il a à sa disposition pour la bloquer.

« Nous en avons trop perdu, des sièges sociaux. Tout le monde le dit, tous les commentateurs le disent », a poursuivi le chef du PQ. « Il faut s'assurer que nous allons avoir une politique pour les maintenir au Québec, parce que c'est avec des emplois rémunérateurs, des emplois de siège social, des emplois décisionnaires que nous créons de la valeur. »

Selon M. Péladeau, la transaction menace le « tissu des PME » au Québec. « Rona, c'est 55 % des fournisseurs qui sont des petites et moyennes entreprises du Québec. Lorsqu'on prend des décisions dans le sud des États-Unis, on ne prend pas en considération ces éléments-là. On va purement et simplement au moins cher. Ce n'est pas comme ça qu'une collectivité va s'enrichir. »

Le chef péquiste fait aussi valoir que la Caisse pourrait bloquer la transaction si elle le voulait, puisqu'elle possède plus de 10 % des actions, une proportion suffisante pour mettre un oeuvre une politique de « squeeze out » (une procédure de retrait obligatoire). « Investissement Québec doit s'engager dans la direction pour lancer le message que ce que nous souhaitons, c'est garder le siège social de Rona au Québec », a-t-il dit.

Informé par la suite que la Caisse de dépôt approuvait la transaction, M. Péladeau a dit ne pas être étonné. Il a cependant déploré que l'institution ne remplisse pas sa « deuxième fonction », soit de contribuer au développement économique du Québec.

La ministre Anglade a par ailleurs précisé ultérieurement qu'Investissement Québec ne détient plus d'actions dans Rona. 

Rona : La Caisse détient 17%, elle peut et doit bloquer transaction: + de Provigo, Alcan, Astral au Québec. Gardons nos entreprises.#polqc - Pierre Karl Péladeau (@PKP_Qc) February 3, 2016

Il faut agir pour sauver les autres entreprises, dit Legault

« Rona, c'est Rolland [Dansereau] et Napoléon [Piotte]. Rolland et Napoléon sont maintenant américains. Quelle triste journée! », a lancé le chef de la CAQ, François Legault, au cours d'un point de presse.

« Il est trop tard pour sauver Rona, malheureusement », a-t-il concédé d'emblée. Il s'est dit « stupéfait » d'entendre Mme Anglade - qui a déjà présidé sa formation - défendre une transaction qui constitue une « mauvaise nouvelle pour l'économie du Québec ».

S'il y a moins d'emplois de qualité au Québec, c'est parce qu'il a moins de sièges sociaux, a-t-il soutenu.

M. Legault s'est en outre montré sceptique devant la promesse de Lowe’s de conserver le siège social à Boucherville.

Plus de la moitié des fournisseurs de Rona sont des petites entreprises québécoises, a-t-il rappelé. Citant en exemple l'achat de Provigo par la chaîne d'alimentation ontarienne Loblaws, il a soutenu que les fournisseurs québécois devaient maintenant se rendre à Toronto pour convaincre les acheteurs.

« Pensez-vous que les nouveaux actionnaires, les nouveaux dirigeants, qui sont des Américains, vont utiliser des avocats, des comptables québécois? », a-t-il ajouté.

Rappelant la vente d'Alcan, du Cirque du Soleil, de Provigo et d'Astral à des intérêts étrangers, il a dit craindre pour les Bombardier, SNC-Lavalin, CGI et Métro. « Le gouvernement Couillard a la responsabilité d'agir » pour que les grandes entreprises d'ici restent entre des mains québécoises, a-t-il martelé.

Il propose lui-même de créer un fonds stratégique chez Investissement Québec « pour constituer avec l'accord d'un certain nombre d'actionnaires des blocs de contrôle ».

« M. Couillard doit des réponses aux Québécois », a affirmé François Legault. Le chef caquiste veut notamment savoir ce qu'il est advenu du bloc d'actions que détenait Investissement Québec dans Rona.

Québec solidaire inquiète

La porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, s'inquiète pour les emplois en jeu. « Moi, je voudrais qu'on soit assuré de garder la totalité des emplois », a-t-elle indiqué à ICI RDI.

Mme David s'interroge sur le rôle que doit jouer la Caisse de dépôt et placement dans ce dossier. Elle n'est cependant pas allée jusqu'à demander le blocage de la transaction.

« Si la Caisse de dépôt a été capable d'aider Pierre Karl Péladeau - sans la [Caisse de dépôt], il n'aurait pas pu acheter Vidéotron, comme tout le monde sait - comment ça se fait que la Caisse de dépôt, aujourd'hui, est étrangement silencieuse? », a-t-elle demandé.

« Est-ce que le gouvernement du Québec ne devrait pas s'en mêler un peu? », ajoute-t-elle. « Rona, c'est une belle entreprise québécoise qui existe depuis fort longtemps. Il faut absolument, en tout cas, préserver les emplois et s'assurer que les fournisseurs québécois vont continuer d'être dans le décor de façon importante. »

François Hollande est-il intervenu dans les dialogues de Julie Gayet dans "Dix pour Cent" ?

Dans la série Dix pour cent diffusée à la fin de l'année passée sur France 2, Julie Gayet incarnait son propre rôle et elle a pris un malin plaisir à jouer avec son image de compagne du président pour les besoins de la série qui flirte avec la réalité…

Si Julie Gayet a accepté d'apparaître dans le projet, c'est clairement parce qu'elle “voulait jouer avec son image”, comme l'assurait Cédric Klapisch. Au même moment, la co-réalisatrice de la série révélait que c'est la “fiancée du président” qui avait proposé l'ajout de la réplique désormais culte de JoeyStarr : “T'as quelqu'un en ce moment ?” Serait-ce vraiment une idée de Julie Gayet ?

Dans le nouveau numéro de Point de vieSoizic Quéméner et François Aubel à l'origine du livre Julie Gayet, une intermittente à l'Elysée, révèlent que ce serait sûrement François Hollande qui serait derrière cette petite phrase. La question de JoeyStarr, “T'as quelqu'un en ce moment ?”, je serai prêt à parier que c'est François Hollande qui a soufflé le dialogue,“ a confié Soizic Quéméner, avant de poursuivre, ”Quand on connait son humeur, c'est tout à fait plausible. Leur situation a été tellement difficile et violente au départ, qu'aujourd'hui ils ont pris le parti d'en rire.“

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

Karim Benzema, loin de la polémique Valbuena, joue au papa gâteau (photo)
Marine Le Pen ne dirait pas non à un styliste
Ils l'ont fait : Johnny Depp et Amber Heard fêtent leurs noces de coton !
Céline Dion rend un ultime hommage à René Angélil : tous les détails de la cérémonie
Béatrice Dalle dévoile ses blessures : "Je ne supporte pas de me voir en photo”
Nicolas Sarkozy aurait-il peur de “ce jeunot” d'Emmanuel Macron ?