intervenue

vimeo

IO LIVE Intervenue Season I Recap - MSGR 2012-13 Winter:Spring Catalogue

youtube

Le 28 Janvier, le Cercle Jean-Baptiste Lynch a eu l'honneur de recevoir Monsieur Eric Letty qui est intervenu sur le thème de la résistance au Meilleur des Mondes.

En 1932, l'écrivain britannique Aldous Huxley publie un roman d'anticipation intitulé “Le Meilleur des Mondes”. Il y décrit un Etat mondial totalitaire administrant une société eugéniste idéale reconfigurée par la science et la technique, et dans laquelle la famille n'existe plus, la maternité est taboue, les enfants créés en laboratoires et la sexualité uniquement tournée vers le plaisir. Moins d'un siècle plus tard, l'avènement de la post-modernité semble marquer l'entrée de notre société dans ce “meilleur des mondes”, fruit d'un progressisme scientifique et sociétal à outrance, promu par les états et les grandes instances internationales, soutenu par l'idéologie de la déconstruction et le transhumanisme. Pouvons nous résister à l'avènement de ce monde, et si oui, comment ?

fr.sputniknews.com
En Allemagne, des migrants attaquent des retraités dans le métro
By Sputnik

A Munich, un groupe de migrants a attaqué deux retraités ayant pris la défense d'une femme victime d'une agression sexuelle.

Des extraits de la vidéo choquante de l'agression filmée sur un smartphone ont été publiés par le journal Daily Mail.  

Selon l'auteur de la vidéo, l'incident s'est produit lorsqu'un migrant s'est permis un attouchement et a mis sa main sur l'épaule de la femme. Cette dernière a repoussé l'homme qui a fortement frappé la fenêtre du wagon. Lorsque deux Allemands âgés ont essayé de défendre la femme, ils ont été attaqués par tout un groupe de migrants.  

Cela s'est passé dans le centre-ville au milieu de la journée”, raconte un témoin. D'autres voyageurs qui sont intervenus ont réussi à “prendre le contrôle de la situation”, selon lui.  

Lorsque le train est arrivé à la station, un voyageur a appelé la police, mais les agents arrivés sur place ont indiqué ne pouvoir rien faire “faute de motifs suffisants”.

Interrogée par Sputnik au sujet de l'incident, la police allemande a déclaré ne pas disposer de preuves confirmant que la femme défendue par les retraités ait été agressée par les migrants. L'affaire est désormais entre les mains d'une commission d'enquête. Pour l'instant, les enquêteurs n'ont pas réussi à identifier les agresseurs.

Il est impératif de prendre des mesures contre la violence et les comportements irrespectueux envers autrui. Plusieurs migrants manifestent du mépris à l'égard des femmes et se montrent grossiers et violents par rapport aux hommes, même s'ils sont âgés, sans parler de nos lois et de notre police”, s'exclame l'auteur de la vidéo.

Cet incident est la dernière d'une série d'attaques commises par des migrants contre les Allemands, surtout contre les femmes. (…) 

—————————

Note de K : Je ne sais pas ce qui m’attriste le plus, dans ce genre de brève… des faits en eux-mêmes… ou du fait que seuls deux retraités aient pris la défense de cette femme ! Honte à toi, jeunesse d’Europe ! 

LE CADET DE LEURS SOUCIS, par François Leclerc

Billet invité.

Les autorités européennes portent déjà la responsabilité des noyades en série dans la mer Égée, faute d’avoir ouvert un couloir humanitaire terrestre à la frontière turco-bulgare, qu’ils ont au contraire fermé au tout début. La semaine dernière, 57 noyades ont été dénombrées à l’occasion de deux naufrages, 45 noyades lors de trois naufrages étaient intervenues la semaine précédente.

Pour avoir laissé livré à lui-même l’exode des réfugiés, ces mêmes autorités portent également la responsabilité du sort incertain de 10.000 enfants migrants non accompagnés qui ont disparu en Europe, dont la moitié en Italie, après avoir été enregistrés ces derniers dix-huit mois, selon l’agence européenne de police Europol.

Sur le million de réfugiés entrés en Europe en 2015, 27% étaient des enfants (chiffre officiel). La trace de certains a été perdue dans le chaos ambiant, mais un grand nombre d’entre eux auraient été pris en main par des mafias organisées qui sévissent au long de la Route des Balkans pour être exploités, y compris sexuellement, ou réduits en esclavage. L’opportunité était trop grande et la fragilité de leur situation trop tentante.

Mais cela semble être le cadet des soucis de nos édiles, leurs conciliabules dédiés à la façon de repousser les réfugiés. Ils ne sont pas fréquentables.



from Blog de Paul Jorion http://ift.tt/23Gi7Mm
via IFTTT
Le chef étoilé franco-suisse Benoît Violier retrouvé mort

Nouveau drame pour le monde de la gastronomie. L'un des plus grands chefs cuisiniers, le Franco-Suisse Benoît Violier, aurait mis fin à ses jours, a annoncé dimanche 31 janvier la police. Né à Saintes (Charente-Maritime), il dirigeait, à 44 ans, le restaurant étoilé de l'Hôtel de ville à Crissier, dans le canton de Vaud, en Suisse.

La police soupçonne un suicide par arme feu

D'après la police suisse, Benoît Violier se serait suicidé. “En fin d'après-midi, la police de l'ouest lausannois est intervenue à Crissier, où elle a découvert, à son domicile, le corps sans vie de M. Benoît Violier, âgé de 44 ans. L'intéressé aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu”, a indiqué la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Une instruction pénale a été ouverte afin d'établir les circonstances exactes du décès. “Par respect pour la famille”, les autorités expliquent qu'elles ne feront aucun autre commentaire. “La famille prie par ailleurs les médias de laisser les proches tranquilles pour l'instant afin qu'ils puissent se recueillir dans le calme et la paix”, a précisé la police.

Le monde de la gastronomie en deuil

Le célèbre chef français au chapeau noir Marc Veyrat s'est dit “anéanti”, sur son compte Twitter. “La planète est orpheline de ce chef d'exception, Benoît Violier”, a-t-il affirmé. “Benoît Violier, un immense Chef, une Immense tristesse, des pensées à sa famille et à ses équipes”, a réagi Jean-François Piège, autre grand cuisinier français.

“Mes pensées vont à la famille de Benoît Violier. Une bien triste nouvelle pour un chef extrêmement talentueux”, a écrit pour sa part Pierre Gagnaire, chef français triplement étoilé, sur son compte Twitter. La famille du chef a, de son côté, exprimé sa consternation. Un proche, qui avait parlé à Benoît Violier au téléphone il y a peu de temps, témoigne dans Le Temps que rien n'indiquait que le (…) Lire la suite sur Francetv info

CARTE. Guide Michelin 2016 : quels sont les nouveaux restaurants étoilés les plus proches de chez vous ?
Guide Michelin : les étoiles ont été décernées
On regarde quoi comme série en février ?
Corinne Touzet vit une nouvelle vie sur les planches
“Chocolat”, un film en forme d'hommage
Le chef étoilé franco-suisse Benoît Violier se serait suicidé
Il avait été sacré meilleur chef du monde en décembre dernier à Paris et devait assister ce lundi à la remise des étoiles du guide Michelin.

Le chef cuisinier franco-suisse Benoît Violier est décédé dimanche à son domicile, en Suisse. « En fin d'après-midi, la police de l'Ouest lausannois est intervenue à Crissier, où elle a découvert, à son domicile, le corps sans vie du célèbre cuisinier, âgé de 44 ans, a indiqué la police cantonale vaudoise dans un communiqué. L'intéressé aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu. » Une enquête a été ouverte afin d'établir les circonstances exactes du décès. « Par respect pour la famille », les autorités ne feront aucun autre commentaire. « La famille prie par ailleurs les médias de laisser les proches tranquilles pour l'instant afin qu'ils puissent se recueillir dans le calme et la paix », précise la police.

Titulaire des trois étoiles depuis 1998, Benoît Violier devait assister ce lundi à Paris à la remise des étoiles du guide Michelin. C'est également à Paris, en décembre dernier, qu'il avait été couronné par la première édition de La Liste, nouveau classement des meil­leurs restaurants du monde, distinguant les 1 000 meilleurs restaurants du monde en compilant les notes de 187 guides gastronomiques, pondérées par des avis d'utilisateurs de sites participatifs tels que TripAdvisor et des critiques de presse.

Les autres chefs choqués

Le célèbre chef français au chapeau noir Marc Veyrat s'est dit « anéanti » sur son compte Twitter. « La planète est orpheline de ce chef d'exception, Benoît Violier », a-t-il affirmé. « Nous sommes bouleversés par la disparition de Benoît Violier, chef à l'immense talent. Nos pensées vont à sa famille et à ses équipes », a pour sa part tweeté le guide Michelin, qui doit dévoiler lundi son guide 2016 des restaurants étoilés. Jean-François Piège, autre (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

Le moral des cadres en berne
Notre-Dame-des-Landes : Ségolène Royal ouvre la porte à des projets alternatifs
Expulser les migrants dont la demande d'asile a été rejetée ? “Oui”, pour 77 % des Français
Grâce de Jacqueline Sauvage : droite et gauche saluent la décision
Recevez la newsletter Le Point.fr
Une grue s'effondre à New York, au moins un mort

NEW YORK (Reuters) - Une grue de chantier s'est effondrée vendredi matin à New York, tuant une personne et faisant au moins trois blessés, dont deux sont dans un état grave.
La grue est tombée peu avant 08h30 (13h30 GMT) à l'intersection de Broadway et de Worth Street, dans le sud de Manhattan, a précisé la police de la ville. Dans sa chute, l'engin de chantier n'a pas touché les façades des immeubles mais s'est abattu sur une demi-douzaine de voitures garées le long de la chaussée.
Plusieurs centaines de pompiers et de secouristes sont intervenus sur les lieux de l'accident. Les deux blessés grièvement touchés ont été hospitalisés.
L'accident s'est produit alors qu'une tempête de neige balayait la ville de New York.
Le maire Bill de Blasio, qui s'est rendu sur place, a précisé que l'accident s'était produit pendant une manoeuvre visant à mettre la grue en sécurité en raison des rafales de vent.
Le secteur a été fermé à la circulation. Un temps redoutée, aucune fuite de gaz n'a été provoquée par l'accident.

(Gina Cherelus et Joseph Ax; Jean-Philippe Lefief, Julie Carriat et Henri-Pierre André pour le service français)

Conférence des donateurs en Syrie : 10 milliards de dollars réunis (partie 2)

Les négociations de paix sur la Syrie sont suspendues jusqu'au 25 février. Elles avaient débuté il y a une semaine à Genève dans la plus grande confusion. Cette suspension est intervenue alors que le régime syrien, appuyé par la Russie, bombarde les rebelles à Alep, deuxième ville de Syrie. C’est dans ce contexte qu'une conférence des donateurs pour les civils syriens était organisée à Londres.
Vente de Rona : Québec et la Caisse disent oui, Péladeau dit non

Québec n'entend pas empêcher la vente du quincaillier québécois Rona à la firme américaine Lowe’s, qu'approuve la Caisse de dépôt et placement du Québec. Si le Parti québécois demande au gouvernement de bloquer la transaction, la Coalition avenir Québec le presse d'agir pour prévenir de telles transactions à l'avenir.

En entrevue à ICI RDI, la nouvelle ministre de l'Économie, Dominique Anglade, a soutenu que la transaction de 3,2 milliards de dollars est « souhaitée de part et d'autre ». Lorsque le gouvernement Charest est intervenu pour bloquer une précédente transaction, en 2012, Lowe’s avait plutôt soumis une offre d'achat non sollicitée pour Rona, a rappelé la ministre. « On n'est pas dans le contexte de 2012 », a-t-elle souligné.

Mme Anglade dit avoir eu une conversation à ce sujet mardi avec le président de Lowe’s Canada, Sylvain Prud'homme, et qu'elle a été « rassurée sur les engagements » pris par la firme américaine quant au maintien du siège social, des emplois, des bannières et de la chaîne d'approvisionnement.

La ministre entend tout de même « poursuivre les discussions » avec Lowe’s, pour s'assurer que la transaction « profite à l'ensemble des Québécois et à l'ensemble des fournisseurs » et que la chaîne d'approvisionnement de Rona soit « maintenue pour les prochaines années ». Le gouvernement va exprimer « de façon claire ce qu'il souhaite avoir », a assuré Mme Anglade.

Lors de cette entrevue, et dans un impromptu de presse donné subséquemment à l'Assemblée nationale, Dominique Anglade a systématiquement refusé de dire s'il aurait été préférable que Rona demeure aux mains d'intérêts québécois. Elle a réitéré que le maintien des emplois était ce qui importait.

La Caisse dit oui

La ministre a aussi souligné que la Caisse de dépôt et placement du Québec a accepté de vendre ses parts dans Rona, puisqu'elle voit l'intérêt de la transaction « pour leurs déposants, et par conséquent pour l'ensemble des Québécois ».

Dans un communiqué publié tout juste avant que Mme Anglade n'accorde une entrevue, la Caisse de dépôt dit être d'avis que « la transaction mènera au maintien ou à la croissance de l'activité économique générée par les bannières de Rona au Québec ».

La Caisse soutient avoir pris sa décision après avoir considéré « la recommandation unanime du conseil d'administration de Rona en faveur de cette offre, la prime de 105 % par rapport à la valeur moyenne de l'action à la Bourse de Toronto dans les 30 derniers jours [11,68 $], les responsabilités de la Caisse envers ses déposants et les engagements pris par Lowe’s quant à sa présence au Québec et au Canada ».

Québec doit agir pour bloquer la vente de Rona, tonne Péladeau

Le chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau s'oppose pour sa part à cette transaction et presse le premier ministre Philippe Couilllard d'utiliser les outils qu'il a à sa disposition pour la bloquer.

« Nous en avons trop perdu, des sièges sociaux. Tout le monde le dit, tous les commentateurs le disent », a poursuivi le chef du PQ. « Il faut s'assurer que nous allons avoir une politique pour les maintenir au Québec, parce que c'est avec des emplois rémunérateurs, des emplois de siège social, des emplois décisionnaires que nous créons de la valeur. »

Selon M. Péladeau, la transaction menace le « tissu des PME » au Québec. « Rona, c'est 55 % des fournisseurs qui sont des petites et moyennes entreprises du Québec. Lorsqu'on prend des décisions dans le sud des États-Unis, on ne prend pas en considération ces éléments-là. On va purement et simplement au moins cher. Ce n'est pas comme ça qu'une collectivité va s'enrichir. »

Le chef péquiste fait aussi valoir que la Caisse pourrait bloquer la transaction si elle le voulait, puisqu'elle possède plus de 10 % des actions, une proportion suffisante pour mettre un oeuvre une politique de « squeeze out » (une procédure de retrait obligatoire). « Investissement Québec doit s'engager dans la direction pour lancer le message que ce que nous souhaitons, c'est garder le siège social de Rona au Québec », a-t-il dit.

Informé par la suite que la Caisse de dépôt approuvait la transaction, M. Péladeau a dit ne pas être étonné. Il a cependant déploré que l'institution ne remplisse pas sa « deuxième fonction », soit de contribuer au développement économique du Québec.

La ministre Anglade a par ailleurs précisé ultérieurement qu'Investissement Québec ne détient plus d'actions dans Rona. 

Rona : La Caisse détient 17%, elle peut et doit bloquer transaction: + de Provigo, Alcan, Astral au Québec. Gardons nos entreprises.#polqc - Pierre Karl Péladeau (@PKP_Qc) February 3, 2016

Il faut agir pour sauver les autres entreprises, dit Legault

« Rona, c'est Rolland [Dansereau] et Napoléon [Piotte]. Rolland et Napoléon sont maintenant américains. Quelle triste journée! », a lancé le chef de la CAQ, François Legault, au cours d'un point de presse.

« Il est trop tard pour sauver Rona, malheureusement », a-t-il concédé d'emblée. Il s'est dit « stupéfait » d'entendre Mme Anglade - qui a déjà présidé sa formation - défendre une transaction qui constitue une « mauvaise nouvelle pour l'économie du Québec ».

S'il y a moins d'emplois de qualité au Québec, c'est parce qu'il a moins de sièges sociaux, a-t-il soutenu.

M. Legault s'est en outre montré sceptique devant la promesse de Lowe’s de conserver le siège social à Boucherville.

Plus de la moitié des fournisseurs de Rona sont des petites entreprises québécoises, a-t-il rappelé. Citant en exemple l'achat de Provigo par la chaîne d'alimentation ontarienne Loblaws, il a soutenu que les fournisseurs québécois devaient maintenant se rendre à Toronto pour convaincre les acheteurs.

« Pensez-vous que les nouveaux actionnaires, les nouveaux dirigeants, qui sont des Américains, vont utiliser des avocats, des comptables québécois? », a-t-il ajouté.

Rappelant la vente d'Alcan, du Cirque du Soleil, de Provigo et d'Astral à des intérêts étrangers, il a dit craindre pour les Bombardier, SNC-Lavalin, CGI et Métro. « Le gouvernement Couillard a la responsabilité d'agir » pour que les grandes entreprises d'ici restent entre des mains québécoises, a-t-il martelé.

Il propose lui-même de créer un fonds stratégique chez Investissement Québec « pour constituer avec l'accord d'un certain nombre d'actionnaires des blocs de contrôle ».

« M. Couillard doit des réponses aux Québécois », a affirmé François Legault. Le chef caquiste veut notamment savoir ce qu'il est advenu du bloc d'actions que détenait Investissement Québec dans Rona.

Québec solidaire inquiète

La porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, s'inquiète pour les emplois en jeu. « Moi, je voudrais qu'on soit assuré de garder la totalité des emplois », a-t-elle indiqué à ICI RDI.

Mme David s'interroge sur le rôle que doit jouer la Caisse de dépôt et placement dans ce dossier. Elle n'est cependant pas allée jusqu'à demander le blocage de la transaction.

« Si la Caisse de dépôt a été capable d'aider Pierre Karl Péladeau - sans la [Caisse de dépôt], il n'aurait pas pu acheter Vidéotron, comme tout le monde sait - comment ça se fait que la Caisse de dépôt, aujourd'hui, est étrangement silencieuse? », a-t-elle demandé.

« Est-ce que le gouvernement du Québec ne devrait pas s'en mêler un peu? », ajoute-t-elle. « Rona, c'est une belle entreprise québécoise qui existe depuis fort longtemps. Il faut absolument, en tout cas, préserver les emplois et s'assurer que les fournisseurs québécois vont continuer d'être dans le décor de façon importante. »

Un puissant séisme de magnitude 6,4 secoue le sud de Taïwan

Un fort

séisme de magnitude 6,4 a touché le sud de Taïwan, tôt samedi 6 février vendredi vers 21 heures à Paris), indique l'institut géologique américain USGS. La secousse est survenue à une profondeur de 10 km et à 39 km au nord-est du port de Kaohsiung, la deuxième ville du pays. La magnitude initialement annoncée de 6,7 a été abaissée à 6,4.

Si le Centre d'alerte du Pacifique a indiqué ne pas attendre de tsunami, des dégâts ont en tout cas été déplorés à Taïwan. Selon l'agence Reuters, qui cite des médias locaux, plusieurs bâtiments se sont effondrés à Tainan, une ville du sud du pays.

Earthquake we just had in Taiwan is no joke. Hope all are safe in Tainan: https://t.co/TFE89Udjpe pic.twitter.com/dez5XZNhL4

— Holly (@taispy)

February 5, 2016

Comme le montre cette vidéo, les secours sont vite intervenus.

L'île de Taïwan, proche de la jonction entre deux plaques tectoniques, est régulièrement touchée par des tremblements de terre.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Taiwan : au moins sept morts après un important séisme dans le sud de Taïwan
Vigilance orange aux vents violents pour la Loire et le Rhône
Mi-Jésus, mi-Godzilla : qui est vraiment El Niño, le courant marin qui dirige le monde ?
Bulletin météo du vendredi 5 février 2016 à 19h55
Bulletin météo du vendredi 5 février 2016 à 12h55

Grande-Bretagne : Google et le fisc, un drame shakespearien
En réclamant au géant du Net un arriéré fiscal de 130 millions de livres, le chancelier de l'Échiquier croyait le drame résolu. La tempête s'est déclenchée.

L'accord intervenu la semaine dernière entre le fisc britannique et Google a provoqué une polémique de tous les diables. En imposant au géant américain de recherche en ligne un redressement fiscal de 130 millions de livres (170,8 millions d'euros), qui couvre des impôts non payés depuis 2005, le ministre des Finances, George Osborne, pensait avoir tiré un trait sur la lutte à couteaux tirés avec la multinationale concernant la méthode de calcul de l'impôt sur les sociétés. À ses yeux, cet arrangement devait servir de modèle aux autres contentieux fiscaux impliquant des multinationales installées au Royaume-Uni. Mal lui en prit.

Il faut dire que le noeud était gordien : il fallait répondre à la demande de « fair-play fiscal » de l'opinion publique et de son propre parti, tout en continuant à attirer les multinationales sur fond de concurrence avec l'Irlande, le Luxembourg et les Pays-Bas. En cette année de célébration du 400e anniversaire du décès de Shakespeare, le grand argentier était confronté à une véritable gageure digne du maître de Stratford-upon-Avon : ses pièces ne mettent-elles pas en scène des leaders qui, à l'instar de George Osborne, sont tiraillés entre exigence morale et utilitarisme. To be or not to be ?

Un rattrapage jugé dérisoire

Londres reprochait à Google d'avoir mis en place des mécanismes d'optimisation fiscale en déclarant une trop grande partie de ses ventes de publicités en ligne en Irlande, où l'impôt sur les sociétés est plus bas qu'au Royaume-Uni. Le dispositif passait également par deux paradis fiscaux, les Pays-Bas et les Bermudes. Rien d'illégal, mais des pratiques jugées immorales en ces temps de lutte contre l'évasion fiscale et de réduction des déficits budgétaires.

(…) Lire la suite sur LePoint.fr

Grève des taxis : les représentants de nouveau reçus à Matignon
Iran : Total va signer un contrat sur l'achat de pétrole brut
Consommation : baisse des tarifs du gaz en février
Corruption : l'Afrique se doit de mieux faire
Recevez la newsletter Le Point.fr
François Hollande est-il intervenu dans les dialogues de Julie Gayet dans "Dix pour Cent" ?

Dans la série Dix pour cent diffusée à la fin de l'année passée sur France 2, Julie Gayet incarnait son propre rôle et elle a pris un malin plaisir à jouer avec son image de compagne du président pour les besoins de la série qui flirte avec la réalité…

Si Julie Gayet a accepté d'apparaître dans le projet, c'est clairement parce qu'elle “voulait jouer avec son image”, comme l'assurait Cédric Klapisch. Au même moment, la co-réalisatrice de la série révélait que c'est la “fiancée du président” qui avait proposé l'ajout de la réplique désormais culte de JoeyStarr : “T'as quelqu'un en ce moment ?” Serait-ce vraiment une idée de Julie Gayet ?

Dans le nouveau numéro de Point de vieSoizic Quéméner et François Aubel à l'origine du livre Julie Gayet, une intermittente à l'Elysée, révèlent que ce serait sûrement François Hollande qui serait derrière cette petite phrase. La question de JoeyStarr, “T'as quelqu'un en ce moment ?”, je serai prêt à parier que c'est François Hollande qui a soufflé le dialogue,“ a confié Soizic Quéméner, avant de poursuivre, ”Quand on connait son humeur, c'est tout à fait plausible. Leur situation a été tellement difficile et violente au départ, qu'aujourd'hui ils ont pris le parti d'en rire.“

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

Karim Benzema, loin de la polémique Valbuena, joue au papa gâteau (photo)
Marine Le Pen ne dirait pas non à un styliste
Ils l'ont fait : Johnny Depp et Amber Heard fêtent leurs noces de coton !
Céline Dion rend un ultime hommage à René Angélil : tous les détails de la cérémonie
Béatrice Dalle dévoile ses blessures : "Je ne supporte pas de me voir en photo”
Nicolas Sarkozy aurait-il peur de “ce jeunot” d'Emmanuel Macron ?

Deux jeunes Arabes israéliennes arrêtées après une agression

RAMLE, Israël (Reuters) - Deux adolescentes arabes israéliennes ont été arrêtées jeudi après avoir blessé à l'arme blanche un agent de sécurité dans une gare routière d'une localité proche de Tel Aviv, rapporte la police israélienne.
Les deux jeunes filles arrêtées à Ramle sont âgées de 13 ans. Leur victime, qui a tenté de les stopper alors qu'elles avaient déclenché la sonnerie d'un portique de sécurité, n'a été que légèrement touchée, précise la police.
Mercredi, trois jeunes Palestiniens venus de Cisjordanie ont été tués après avoir mortellement touché une policière lors d'une attaque commise à l'une des portes de la vieille ville de Jérusalem.
Les forces israéliennes sont intervenues jeudi à Qabatya, la ville cisjordanienne où ils vivaient. Cinq suspects ont été arrêtés et la ville, théâtre d'une confrontation tendue entre manifestants et forces israéliennes, a été bouclée.
Depuis le mois d'octobre, 27 Israéliens et un étudiant américain ont été tués dans des tirs et des attaques à l'arme blanche ou à la voiture bélier en Israël et dans des implantations juives de Cisjordanie.
Les forces israéliennes ont tué dans le même temps au moins 155 Palestiniens, dont 101 auteurs présumés d'agressions de ce type. La plupart des autres ont perdu la vie lors de manifestations qui ont dégénéré en affrontements avec les forces de sécurité.

(Rami Amichay, Henri-Pierre André pour le service français)

Conférence des donateurs en Syrie : 10 milliards de dollars réunis (partie 1)

Les négociations de paix sur la Syrie sont suspendues jusqu'au 25 février. Elles avaient débuté il y a une semaine à Genève dans la plus grande confusion. Cette suspension est intervenue alors que le régime syrien, appuyé par la Russie, bombarde les rebelles à Alep, deuxième ville de Syrie. C’est dans ce contexte qu'une conférence des donateurs pour les civils syriens était organisée à Londres.
Rififi chez les sucriers: la filière française bientôt sous pavillon allemand

Bruxelles s'en inquiète et Paris va s'emparer du dossier: selon deux grandes banques françaises, un accord serait en effet intervenu entre le groupe allemand Nordzucker et le groupe français Cristal Union - qui a fait parvenir à L'Express un démenti formel. 

Ce rapprochement donnerait naissance à un géant produisant 3 millions de tonnes de sucre de betteraves et détenant une part de marché en Europe de près de 30%. 

Un accord tout près d'être signé

Mais compte-tenu du rapport de force entre les deux groupes - de deux à un en faveur du groupe allemand, que ce soit en termes de production, d'effectifs ou de résultats - on peut deviner qui gouvernera le nouvel ensemble: un schéma qui risque de mettre le feu à toute une filière, au moment où le monde agricole s'embrase. 

L'autre groupe allemand, Südzucker, le numéro un européen - qui a déjà pris le contrôle du français Saint Louis il y a quelques années - détient également un quart du marché européen: la naissance d'un mastodonte aux conséquences inquiétantes pour l'ensemble de la filière française.  

Car à eux deux, Nordzucker et Südzucker détiendraient la moitié du marché européen et plus de la moitié du marché français. Cela sonnerait la fin d'une filière française - pourtant d'excellence depuis des années - qui passerait sous emprise allemande après celle du lait et du porc. 

L'accord définitif est tellement proche que les représentants de Nordzucker ont contacté plusieurs banques françaises parmi les plus notoires pour s'assurer de leurs soutiens avant le lancement de l'opération. 

Retrouver cet article sur L'Express.fr

VTC : le bras de fer continue avec les taxis

Les

VTC entament ce vendredi 5 février leur troisième jour de mobilisation. Ils craignent pour leur emploi après la mise en place de contrôles renforcés. Ils ont bloqué dans la matinée l'accès à l'aéroport de Roissy.

Ils se sont également rassemblés sur la place de la Nation à Paris. Ils représentent la minorité des VTC, ceux concernés par la capacité de transport LOTI. L'autorisation permet entre autres de recruter des chauffeurs sans qualification. Le gouvernement souhaite mettre fin à cette possibilité.

10 000 emplois menacés

La profession assure que 10 000 emplois seraient menacés. Les représentants des VTC ont été reçus mercredi par le Premier ministre, sans rien obtenir en retour. Après trois jours de mobilisation, le mouvement s'enlise. Dans la nuit de jeudi à vendredi, chauffeurs privés et taxis se sont affrontés. Les forces de l'ordre sont intervenues.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Infirmiers de nuit, un métier d'engagement
Défense des animaux : Brigitte Bardot s'indigne contre le sort réservé aux lévriers en Espagne
13h15 le dimanche. Feuilleton Elysée-Matignon, saison 5, épisode 4
Chauffeur privé : une solution pour sortir du chômage
Disparition d'Alexia sur l’Île d'Oléron : l'adolescente de 15 ans introuvable depuis lundi

Le campement de Roms du nord de Paris a été évacué
VIDÉO - Tôt mercredi matin, la police est intervenue pour déloger, dans le calme, plusieurs dizaines de Roms, installés depuis juin sur des rails, dans le 18ème arrondissement de Paris. Leur campement était jugé dangereux par les autorités municipales.

Le camp était presque invisible. Situé en contrebas du boulevard Ney, dans le 18e arrondissement de la capitale, il s'était installé sur les voix de chemin de fer de la petite ceinture. Les 135 baraques faites de bric et de broc accueillaient jusqu'à ce mercredi matin plusieurs centaines de personnes. Entre 6h et 7h, les cars de la police se sont positionnés à proximité. L'opération d'évacuation a commencé vers 7h15 et a duré un peu moins de deux heures. Des bénévoles d'associations étaient également mobilisés pour aider les familles qui vont être relogées. Selon nos informations, 80 personnes dont 13 nourrissons sont montés dans au moins trois bus qui devaient les conduire dans des centres d'hébergement. Cela correspond à un peu plus d'un tiers de la population de ce camp, où 274 personnes avaient été recensées le 29 janvier.

«On ne comprend pas ce qu'ils font, on se fait jeter», lâche un résident d'une quarantaine d'années en rejoignant le bus, chargé d'un cabas. Certains semblent déboussolés. Le chef de cabinet du préfet de police, Yann Brouet, indique que l'opération avait été préparée depuis plusieurs semaines, en partenariat avec la préfecture de police de Paris, la préfecture de police d'Île-de-France et l'Agence régionale de santé. «Tout s'est déroulé dans la sérénité», a-t-il assuré. «Nous avons fait un diagnostic social et sanitaire pour proposer des solutions d'hébergement qui correspondent à leur profil, en prenant en compte la scolarisation des enfants, les éventuels problèmes de santé.» Environ 200 places dans des hôtels en Île-de-France ont été réservées. Le chef de cabinet du préfet d'Île-de-France, Patrick Vieillescazes, précise (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Les Roms, «une population qui a des compétences» 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro
Situation "maîtrisée" à Fessenheim après des fumées suspectes

MULHOUSE, Haut-Rhin (Reuters) - D’importants moyens de secours sont intervenus jeudi matin sur le site de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), après le déclenchement d’une alarme provoqué par des fumées, a-t-on appris auprès des pompiers et de la préfecture.
Selon les informations fournies par EDF, l’exploitant de la centrale des bords du Rhin, l’incident serait dû aux gaz de combustion d’une turbine qui auraient été aspirés par le système de ventilation, provoquant le déclenchement d’une sirène.
“La situation est maîtrisée. Il n’y a aucun risque”, a dit à Reuters le directeur de cabinet du préfet, Gabor Arany.
La centrale de Fessenheim, la plus vieille du parc électronucléaire français, devait théoriquement fermer d’ici la fin du quinquennat en vertu d’une promesse de campagne de François Hollande. Elle ne devrait finalement être mise à l’arrêt qu’à partir de 2018.

(Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)