insulfate

Klonopin. Snorting vs. Oral

Serum concentrations of clonazepam after intranasal, buccal and intravenous administration were compared in a cross-over study in seven healthy male volunteers. Each subject received a 1.0 mg dose of clonazepam intranasally and buccally and 0.5 mg intravenously. A Cmax of 6.3 +/- 1.0 ng ml-1 (mean; +/- s.d.) was measured 17.5 min (median) (range 15-20 min) after intranasal administration. A second peak (4.6 +/- 1.3 ng ml-1) caused by oral absorption was seen after 1.7 h (range 0.7-3.0 h). After buccal administration a Cmax of 6.0 +/- 3.0 ng ml-1 was measured after 50 min (range 30-90 min) with a second peak of 6.5 +/- 2.5 ng ml-1 after 3.0 h (range 2.0-4.0 h). Two minutes after i.v. injection of 0.5 mg clonazepam the serum concentration was 27 +/- 18 ng ml-1. It is concluded that intranasal clonazepam is an alternative to buccal administration. However, the Cmax of clonazepam after intranasal administration is not high enough to recommend the intranasal route as an alternative to intravenous injection.

Réflexions sur le corps / Mots incorporés. 

J’aime les corps taillés, les muscles visibles. 

Ils allègent la silhouette, donnent de la forme et de l’énergie à la chair. Ils dynamisent le pas. Être musclée me lie à mon corps, j’ai confiance en lui et je le sens fort. 

Le monde est violent. L’amour, le travail, la peine, l’argent, les naissances, la chaleur et le froid, la mort, le bruit, partir, revenir, le quotidien, l’achat, intervenir, la dispute, la nourriture, les rires, aider, la course, le tumulte, la pollution, se presser, se bousculer, parler, s’occuper, embrasser, voyager … Autant de violences pour l’âme. Pour les confronter, pour les supporter j’ai besoin de ces muscles. Sans eux mon âme est seule, elle n’est pas enveloppée, elle est exposée. Les muscles sont les gardiens de mon âme et lui insulfent l’énergie dont elle a besoin. Mes boucliers. 

Et ces muscles n’existent que par et avec la respiration. Sans cesse là, inaudible, presque imperceptible. Interdépendance. Respirer par les muscles. 

Je respire et je prends conscience. 

Muscler ne suffit pas, il faut bouger ces muscles, les mouvoir dans l’espace, les mettre au contact de l’air qui les porte. Les danser. Danser les muscles les façonnent. La musique les sculptent. 

Les muscles ne sont pas art, ne sont pas objets esthétiques mais ils sont pour moi vie. 

Photo: Misty Copeland.