inconnues

J’ai appris que l’amour peut arriver par surprise ou mourir en une nuit. Que de grands amis peuvent devenir de parfait inconnus, et qu’au contraire, un inconnu peut devenir un ami pour la vie. Que le « jamais plus » n’arrive jamais et que « pour toujours  » a une fin . Que celui qui veut, peut et y arrive. Que celui qui prend des risques ne perd jamais rien, et que celui qui ne risque rien ne gagne jamais rien. Que si on veut voir quelqu’un, il faut aller le chercher, car après c’est trop tard . Qu’avoir mal est inévitable, mais que souffrir est en option, et surtout, j’ai appris que nier les choses les plus évidentes ne sert absolument à rien .
Je ne sais comment, à force de m'occuper de toi, si démesurément et incessamment, une idée chimérique c'était formée en moi ; il me semblait que cela allait de soi, toi aussi, tu pensais souvent à moi et tu m'attendais ; comment aurais-je pu respirer encore si j'avais eu la certitude que je n'étais rien pour toi, que jamais aucun souvenir de moi ne venait effleurer ton esprit ?
—  Stefan Zweig, Lettre d'une inconnue

Ecoute la musique qu’il te plait, pars courir quand tu vas mal, dessine quand tu as envie de te faire du mal, va te faire tatouer, souris aux inconnus, va dans des groupes de rencontre, sors la nuit, sors le jour, fais toi du café, mange un peu trop avec tes amis, dis à la personne que tu aimes ce que tu ressens, va voir les couchers de soleil sur les toits, attends le lever du soleil à ta fenêtre, va dans les bois, marche quand il fait trop froid, apprends à aimer la chaleur, regarde tes séries préférées, fais basculer les choses, prends des décisions, prends des responsabilités, ne te maquille pas du tout, maquille toi beaucoup trop, teins toi les cheveux, fais toi un piercing, apprends à accepter les compliments, change le monde, change ton monde, aime ton corps, aime toi, fais ce qui te fait te sentir mieux.