inacceptance

UNPLUGGED QUESTIONS

Il y a quelques jours depuis le match spectaculaire contre Chelsea dans les huitièmes de finale en Ligue des Champions. Comment est l’esprit dans l’équipe après l’avancement?

Zlatan: L’ambiance est au top, exactement comme elle l’était avant le match.

Pendant le match contre Chelsea, tu as été sorti à la 31ème minute à cause d’un carton rouge très controversé. Quelles ont été les réactions de ton entraîneur et de tes coéquipiers?

Zlatan: Ils ont dit exactement ce que tout le monde a dit - que je n’aurais pas dû avoir un carton rouge et que c’est inacceptable.

Parlons maintenant du match de demain, un match à l’extérieur important face à Bordeaux, qui est actuellement en septième place de la Ligue 1. Quelles sont tes attentes concernant le match face aux Girondins?

Zlatan: C’est un match qui s’avère difficile, mais nous devons le gagner si nous voulons gagner la ligue.

Dans une interview précédente, tu nous confiais que tu étais persuadé que l’attaquant suédois Isaac Kiese Thelin de Bordeaux avait un bel avenir devant lui. En sept match de la Ligue 1, il a marqué un but. Est-ce difficile de franchir le pas entre l’Allsvenskan suédois et la Ligue 1 française?

Zlatan: On met du temps à y entrer.

It has been a few days since the dramatic match against Chelsea in the round of sixteen in the Champions League. How is the spirit in the squad after the advancement?

Zlatan: The spirit is on top, just as it was before the match.

In the match against Chelsea, you got a controversial red card already in the 31st minute. What reactions and comments have you got from coaches and teammates after the match?

Zlatan: They are saying exactly what the rest of the world is saying – that it wasn’t a red card and that it’s unacceptable.

If we instead focus on tomorrow, an important away match against 6th-placed Bordeaux. What kind of match do you anticipate against Les Girondins?

Zlatan: It’s a difficult match, but we need to win if we are to win the league.

Previously, you have said that Bordeaux Swedish striker Isaac Kiese Thelin has a bright future. After seven played matches in League 1 he has scored one goal. How hard is it to make the leap from the Swedish to the French league?

Zlatan: It takes time to get into it.

2 weeks and I can't go on 😔

I have a crush with this guy for so long. Pero never ko pinakita yun sakanya kase alam kong maraming nagkaka gusto din sakanya. Kumbaga, hanggang tingin lang ako. 😞 One day, finallow nya ko sa FB 😱 kaya ginawa ko inadd ko sya. After ilang minutes inaccept nya ko. 😁 Pero that doesn’t mean na magpapapansin na ko sakanya. Hinayaan ko lang. Out of nowhere may nilike ako na pic nya, after nun chinat nya ko ng ‘👍’ edi naloka ang lola nyo. 😄 we had a funny conversation na umabot pa na he’s calling me ‘baby’. Kinabukasan, dun ko nalaman na kakagaling nya lang sa break up and he has a crush on me noon pa. Everyday nagtetext sya, lahat ng ginagawa nya. Pagkauwi he will call me, mag skype pa kame. Madalas nya sinasabe ‘bakit ngayon lang kita nakilala?’ ‘Sana akin ka na lang’ ‘hintayin mo ko, hihintayin din kita’ I don’t what know he means pero natutuwa ako. Kinikilig ako! Nagtatampo sya pag may nakakausap akong ibang guy. Then he would say na sabay kame mag lunch, ihahatid nya ko sa bahay. Puntahan nya daw ako, gusto nya lang ako makita 5 mins. Everyday, i’m so happy. Pag nakikita ko sya sa office tapos ipagsisigawan nya na baby nya ko. 😊 Until one day, hindi ko maintindihan biglang nagbago ang lahat. Hindi na sya masyado nagtetext, at madalas na seseen zoned na ko 😔 Nalaman ko na may communication na ulit sila ng ex nya. Bigla akong nawala sa eksena. Nag stop sya na kausapin ako kase nalaman daw ng ex nya may bago na sya and she wants him back. 😞 wala akong magawa, hindi ko sya mapaglaban dahil sya mismo ang umiwas saken. Pag nakikita ko sya, hindi ko alam if I would say hi. At sya din alam kong tumitingin sya at gusto nya ko kausapin. Everything is awkward. I tried to break the awkwardness pero wala he’s really avoiding me. 😔 Hindi na ko umaasa, pero sana mag explain sya. Gusto ko manggaling sa kanya mismo na hindi nya na ako gusto. Kase kung ganito mas lalo akong nababaliw, kung may aasahan pa ba ako sakanya. Or do I need to move on. Ang hirap na nakikita mo sya na hindi na mabalik yung dati. 😔 totoo nga na mas mahirap mag move on na kahit hindi naging kayo pero nafeel mo ang tunay na happiness. 😭

Hindi ko masabi to sa ibang tao that’s why I wrote it here. Kahit papano naging ok na ako.

I hope one day, we can still be friends JP and I hope you will find true happiness to her. 😊

I have learned na dapat di ka nag iinvest na feelings kagad sa isang tao lalo na kung kagagaling lang nya sa break up. I also learned na hindi porket sweet sya sayo mahal ka na nya. And I know I will find someone who is willing to do everything for me. 😊

I will be ok.. Soon. 😊👊💪🙏

-MD

ATTACHED

“Hindi ko nga alam kung bakit parang attached na attached sakin yon eh o sadyang malandi lang akala niya papatol ako sa mga salita niya o trip niyang may kalandian kating kati magkagirlfriend. Which is, sorry. Wrong move.” Sabi ko kay Yashin (my friend). 


Meron kasi, yong Chef dun sa pinagOJTihan ko. Unang kita sakin nun bumanat na agad. “Una palang kitang makita, nabihag mo na ako.” Hahaha. Sympre, malay ko bang may ibang agenda dun. Tapos ako kasi yong tao pala ngiti sa lahat at aside from sa Cafeteria ako na nakikita ko lahat ng empleyado, pala ngiti talaga. Ms. Friendship.

Lagi kasi akong nag oovertime. 9pm ang labas ko Pero almost 930 na ko lumalabas kasi nagibibhis pa ko. Papunta na ko sa Laundry, nakasalubong ko si Chef Pick-up. Kinuha facebook ko, i-nadd ako. Inaad ako, inaccept ko. Hiningi number ko. Tada! JEJEMON siya. “Mxta” Ganya yan mag message sakin. 


Everytime na mag oonline ata yon, nag memessage yon. Mangangamusta. Iniiwasan ko nga yon sa Shang eh. Tapos mapupunta kami sa usapang este isisingit niya yong usapang… Fast forward. Which is FAST talaga. Pwede daw ba kaming lumabas. Sabi ko sige. Nagbago isip ko kasi parang may mali kaya binawi ko. Iba kasi nasa isip ko eh. At buti nalang at binawi ko kasi… pwede daw bang manligaw? pag umalis daw ako ng Shang mamimiss daw niya ko. Namimiss na daw niya ko. Bakit daw kasi ayaw kong makipagkita. Wala daw bang pag asa. Kaya nga daw kami lalabas kasi para magkakilala pa, to know each other. Amp.   At ito na ang huling tanong niya at suko na siya. Sympre, isa lang sagot ko sa tanong niya na, “Ayaw mo ba talaga magpaligaw?”  Hindi ko alam kung test lang yon o sadyang ano talaga. Hindi ko alam kung chinicheck lang nila kung anong klaseng babae ako pagdating sa ganyan. 

“Ayaw ko po eh. Sorry.” At na seenzone ako. Aba, siya pa may ganang mang seenzone. Kakapal ng mga muka nitong mga nangseseenzone na to. De, joke lang. Wala akong pake kung iseenzone mo ko. Dahil mas magagaan pakiramdam ko kapag di kana nag reply. Kesa dun sa taong.. Ooops… Reality check pat. You dont deserve someone like him. Plus, wala talaga. Kaya Wag kanang huhugot. Anyway, napunta na naman kay ano yong topic eh. Grr.


Tinanong ko si yash kung anong nagawa ko kung bakit parang attached na attached yon. Tapos bigla kong naisip.. ako nga rin pala ganon. Naattached din. May hinahanap din. May hinanap din. Nattached din. :(

Quel est pour toi le tarif acceptable dans le domaine de l’édition ?

Ahah… je me doutais que l’on arriverait sans doute à l’idée de ce qui est acceptable ou pas au niveau du tarif pour certaines réalisations pour des éditeurs. J’avoue qu’il y a toujours des choses inacceptables que l’on prend malgré soi car, oui, le client from hell n’est pas un mythe. Il est donc très difficile de savoir si on a demandé ASSEZ à un nouveau client. Du coup, je peux réfléchir mes tarifs de différentes manières.

Idéalement, pour manger, j’essaie d’avoir l’ensemble de mes frais pro et perso du mois (ce qu’il me faut au minimum pour vivre) et je fais X2 car l’Etat, les frais de freelance, quoique je fasse, tout ça me prendra entre 30 et 50 % de ce total brut. J’essaie de prendre ce montant et je le divise par 20 car il y a normalement 20 jours d’activité réelle (je ne compte pas les papiers à faire, les boulots persos, les books à envoyer, etc) par mois. 1500 x 2 : 20 = 150 euros donc par jour pour rentrer le minimum pour vivre comme la classe moyenne. Il FAUT donc arriver à avoir 20 jours d’activité pour ne pas tomber rapidement dans une éventuelle pauvreté. OUTCH !

Si j’ai mis idéalement, c’est qu’on est déjà en dehors de l’idéal. Une planche peut prendre entre 1 et 7 jours selon le style ou selon la charge prise sur la page. Il faut bien comprendre que dessiner, scénariser et mettre en couleurs sont trois métiers que l’on assume seul ou à plusieurs. Donc, comme je suis payé entre 280 et 350 euros la page environ - avance sur droits, on peut vite se dire que je n’arrive pas à être réellement au minimum requis par la classe moyenne.

Du coup, je compose avec différents boulots et notamment la communication. Là, les tarifs s’envolent et je pense que tout devient « possible » en fonction de qui demande mes services. Pour me donner des idées, je consulte dans l’ordre différentes sources:

1/ Mes contacts: Simplement parce que dans 99% des cas, on ne vient pas chez moi par hasard et que je sais plus ou moins toujours qui m’a renseigné auprès de la personne qui me demande. Du coup, je peux aussi savoir un peu plus sur la boite, le projet ou autre de manière indirecte.

2/ En ligne: On peut clairement trouver des documents qui donnent une idée du prix pour ne pas casser le marché.
Là > http://www.sofam.be/fr/30/Tarifs-Belgique
Là > http://www.ouinon.net/images/tarifs-graphisme-design.jpg
Là > http://www.lesdeuxfoeils.com/test/files/2012/12/comparatif-prix-2002-2012.jpg
Ou encore via des sites de conseil en devis.

Par contre, ce qu’il faut savoir, c’est que les devis que l’on vous demande, ne sont jamais des promesses d’une activité future. Souvent, 1 sur 10 sera réellement pris. Donc, de mon expérience, le conseil du groupe 1 et les infos du groupe 2 permettent d’être dans une bonne moyenne. Souvent le 1 dira moins que le 2 au niveau du tarif, c’est a différence entre la pratique et la théorie.

Il faut aussi toujours exiger un contrat et des exemplaires d’auteur. Le premier pour clarifier et mettre à plat les choses, parce que, oui, on peut discuter d’un contrat… et le deuxième parce que ça fait aussi partie de votre système de promotion de pouvoir donner des choses à vos collaborateurs ( visuel, test de jouabilité, etc) ou amis (preuve d’affection, échange poli, etc).

Donc, en soi, pour moi, il vaut mieux avoir plusieurs boulots. Certains qui paient très bien et d’autres qui sont plus créatifs. C’est comme ça qu’on arrive à se faire plaisir et aussi qu’on peut, à mon niveau, manger.

USA : une puissante association d’avocats sanctionne l’apartheid israélien

USA : une puissante association d’avocats sanctionne l’apartheid israélien
By electronicintifada.net

Le Barreau de Virginie, qui regroupe les 29.000 avocats exerçant dans cet Etat proche de la capitale Washington, vient d’annuler un voyage d’études qui devait avoir lieu à Jérusalem, en raison des discriminations israéliennes à l’encontre des citoyens américains ayant des origines palestiniennes et/ou musulmanes.
Dans un communiqué, le président du Barreau de Virginie, est on ne peut plus explicite sur les raisons de cette annulation.
« Des membres de l’association et d’autres personnes ont contesté notre projet de séminaire semestriel qui devait se tenir en novembre prochain à Jérusalem », écrit Kevin E. Martingayle.
« Ils ont mis en avant le fait que la police des frontières israélienne a des pratiques discriminatoires inacceptables à l’encontre de certains voyageurs », ajoute-t-il.
C’est pourquoi, après examen attentif, « nous avons estimé qu’il y a suffisamment de préoccupations légitimes pour annuler ce déplacement en Israël, et chercher une destination alternative pour le séminaire  ».
L’annonce du déplacement à Jérusalem avait provoqué une vive émotion dans les rangs de ce barreau régional. Des dizaines d’avocats avaient écrit au président, lui mettant sous les yeux les preuves innombrables des discriminations israéliennes, que ce soit à travers des rapports d’Amnesty International ou même du ministère américains des Affaires étrangères.
 
Source : http://ift.tt/1G7ONCM
CAPJPO-EuroPalestine

Alter Info l’Information Alternative

March 30, 2015 at 11:08AM
via alterinfonet.org Agence de presse associative http://ift.tt/1CC1Fjv

La violence domestique et les abus sexuels sont souvent appelés “problèmes de femmes”. Mais dans cette conférence courageuse et pleine de franc-parler, Jackson Katz montre que ce sont des sujets intrinsèquement masculin — et montre comment les comportements violents sont liés aux définitions de la masculinité. Un coup de clairon pour nous tous - femmes et hommes - à critiquer les comportements inacceptables et être les leaders du changement.

Domestic violence and sexual abuse are often called “women’s issues.” But in this bold, blunt talk, Jackson Katz points out that these are intrinsically men’s issues — and shows how these violent behaviors are tied to definitions of manhood. A clarion call for us all — women and men — to call out unacceptable behavior and be leaders of change.

PART 2. HAHAHAHAHA!

Eto na part 2.

ROWPOR! - breakfast club! Ang row na laging sabog, gutom at napapagalitan kasi nahuhuling kumakain. Hahahaha grabe nagkakasundo tayo dahil sa pagkain. Pero akalaim mo yun, nakakamiss :( hahahaha! Grabe. Wala ng magbibigay at magshashare ng foods lalo na si Izo. HAHAHAH basta ayon medyo naattach din ako sa inyo kahit papano kahit di halata kasi di ako masyadong nakikipagusap this year level (ahahaha eh kasi… basta unti unti akong nagiging silent at introvert basta yon) Hahaha keep in touch guys okay? HAHAHAH

Mga nakatabi ko sa 1st grading include na ang tropang juliet HAHAHAH (ate den, leinra, juliet, pamela, calaunan, caries).- sumasama ako sa inyo pag alone ako at thank you naman at inaccept nyo ako. Ate Den, oo na mahal ka na ni TOP. And yung ano, alam mo na yon HAHAHA basta mamimiss kita ate den. Salamat at napakabait mo T___T si pam na nakasama ko sa OWWA, mamimiss kita although we live in the same subdivision. Sana pumasa tayo Basta walang kalimutan. At ikaw Calaunan, di ko malilimutan yung pagprangka mo ng mga negatives ko and I thank you for that at narerealize ko yung mga mali ko at salamat din sa mga advice sorry kung minsan nakakairita yung hampas ko tas kay juliet ayon 3rd year ata yon yung nakapunta ako sa bahay nyo. Hahaha salamat! HAHAHAHA!

mga nakaclose ko sa CHORALE - HAHAHAHAHA kilala nyo na sarili nyo. HAHAHA ayon. Eto naman yung naging pamilya ko outside my academic activities sa school. Nung una medyo nahihiya hiya pa ako pero eventually naattach ako sa inyo, lalo na this year T__T and dun sa dalawang tao na crush ko ngayon, si snow white at si *———* secret yung isa. HAHAHAHA tas sa jsmss footspa, kela Genie, si pres at vice pres at si sec, yung mga soloists at lahat kayo XD mamimiss ko kayo. Dadalaw dalawin ko kayo sa mga rehearsal nyo kasi mahal ko kayo at sisilay ako. Gagraduate na nga lang lumandi pa!! hahhaahhhahah! Ayon so thanks! galingan pa sa mga matitirang kachoir members! At sorry, I admit to myself may mga times na nakakainis ako at kung natakot man kayo saken nung mga unang rehearsal dahil napakatahimik ko at mukhang galit sa mundo (di kasi ako palausap sa di ko kaclose at once lang pag inapproach ako nakikipagusap medyo anti-social) HAHAHA basta yun drama ko. Stay qts!!!


Otaku buds Ira and Faye - mga kasundo ko sa anime! Kahit di ako totally katropa nyo nakabonding ko kayo. Si faye na aming EIC at si Ira na naging kasama ko sa V.A nung 1st year (aw V.A namimiss ko din kayooo T____T sorry kung di ako nagstay hahaha pero naattach din kayo saken di lang halata. Narealize ko lang na di talaga para saken ang V.A hahaha di rin kasi ako magaling mag drawing at the first place) HAHAHHHAH Ira jane!!! WHooo salamat at nakaclose kita! Yung mga kalokohan naten. Mamimiss ko yon I swear!! :D

HORIZON FAM - sir abonado and writers! Eto talag passion ko eh ang pagsusulat. I admit medyo juan tamad ako nung mga past years pero binuhos ko lahat this 4tg year. DSPC was my first and last experience pero it was indeed precious kahit di nanalo. HAhahaha ayon basta more luck to this org! Sana maghakot pa tayo sa DSPC, RSPC, or even NSPC. And I feel proud na nakareceive tayo ng maraming recognitions this year! “2nd best school paper in Antipolo ahem” hahaha basta yon. Thanks for a wonderful experience at sa mga naturo ni sir. Madadala ko yan sa college esp baka ipursue ko na ang ab journ once na di ko magustuhan ang accountancy. Hahahaha

PORLAB - Ayon. May mga iba naman na nakausap ko pero may iba na di ko nakausap at di nakaclose pero thank you kahit alam kong panget ako, winelcome nyo ako at continously nyo pa din akong tinanggap. Alam kong naging nakakainis ako para sa iba and I apologize for that. Pero yon sana walang kalimutan ha? Salamat din sa lahat ng memories lalo na nung triangulars at congrats saten. 2 wins gawd I feel proud. Pero masaya talaga ako. PILOTSXZSZ - PILOTWOS - 3-PILOT - PILOVE ❤❤ Di ko kayo malilimutan. Mamimiss ko kayo kahit yung iba di ako mamimiss HAHAHAHA ge. Drama ko.

« La peine de mort est inacceptable et injustifiée » pour le  Pape François
  • « La peine de mort est inacceptable et injustifiée » pour le Pape François
  • Jean-Baptiste Cocagne
  • news.va
Play

« La peine de mort est inacceptable et injustifiée » pour le Pape François

(RV) « La peine de mort ne rend pas justice aux victimes, elle ne fait qu’encourager la vengeance » : le Pape François a eu des mots forts ce vendredi matin contre la peine capitale, dans une lettre remise à une délégation de la Commission internationale contre la peine de mort, qu’il a reçue en audience privée ce vendredi matin au Vatican.

Les précisions de Jean-Baptiste Cocagne :

Dans la conception de l’Evangile, « la vie humaine est sacrée, écrit François, de la conception jusqu’à la mort naturelle. (…) La vie, en particulier la vie humaine, appartient seulement à Dieu. Même celui qui tue ne perd pas sa dignité personnelle et Dieu lui-même s’en fait le garant ». Estimant qu’il n’existe pas de « forme humaine pour tuer une autre personne », François réaffirme avec force que la peine de mort est donc « inadmissible, quelque soit la gravité du délit du condamné. C’est une offense à l’inviolabilité de la vie et à la dignité de la personne humaine qui contredit le dessein de Dieu pour l’homme et la société, et sa justice miséricordieuse. Elle empêche également d’accomplir les peines avec une finalité juste ». Rappelant que la peine capitale est un recours utilisé fréquemment par « les régimes totalitaires et les groupes fanatiques » contre les opposants politiques et les minorités, François souligne également que certains chrétiens aujourd’hui en sont victimes et que l’Eglise en pâtit avec « ses nouveaux martyrs », comme il y a plusieurs siècles.

« Pour les Etats de droit, la peine de mort représente un échec, car elle les oblige à tuer au nom de la justice. On n’arrive jamais à rendre justice en donnant la mort à un être humain », condamne le Pape, qui n’hésite alors pas à citer Dostoïevski : « Tuer quelqu’un qui a tué est un châtiment incomparablement plus grand que le crime lui-même. L’assassinat dans le cadre d’une sentence est plus horrible que l’assassinat commis par un criminel » écrivait l’écrivain russe.

Le couloir de la mort et la prison à perpétuité également dénoncés

La condamnation du Pape ne s’arrête pas au seul moment de l’exécution : « c’est un traitement cruel, inhumain et dégradant, comme l’angoisse avant l’exécution et la terrible attente entre la lecture de la sentence et l’application de la peine », une « torture » qui dure souvent plusieurs années et conduit pas si rarement « à la folie ou la maladie dans l’antichambre de la mort ». Pour autant, les peines de prison à perpétuité « peuvent être considérées comme des peines de mort cachées » car elle annihile toute forme d’espoir pour le détenu.

Pour François, la peine de mort « perd toute légitimité en raison de la sélection faillible du système pénal et devant la possibilité d’une erreur judiciaire. La justice humaine est imparfaite et ne pas le reconnaître peut la transformer en source d’injustices, avertit le Saint-Père. Avec l’application de la peine capitale, on nie au condamné la possibilité de réparation ou de la correction du dommage causé ; la possibilité de la confession, par laquelle l’homme exprime sa conversion intérieure ; et de la contrition, seuil du repentir et de l’expiation, pour arriver à la rencontre avec l’amour miséricordieux de Dieu qui assainit ».  

Combattre la peine de mort, un devoir pour tout chrétien

« Les Etats peuvent tuer de façon active, quand ils appliquent la peine de mort, quand ils envoient leurs peuples à la guerre ou quand ils exécutent sommairement ou en dehors du système judiciaire. Ils peuvent aussi tuer par omission, quand ils ne garantissent pas à leurs peuples l’accès aux ressources essentielles pour la vie » liste le Pape. « Dans certaines occasions, il est nécessaire de repousser de manière proportionnée une agression en cours pour éviter que l’agresseur crée des dommages, et la nécessité de le neutraliser peut aboutir à son élimination : c’est le cas de la légitime défense » tient à préciser François. En revanche, « les conditions de la légitime défense personnelle ne sont pas applicables à la société, sans risque de tergiversation. Quand on applique la peine de mort, on tue des gens, non pas pour des agressions en cours, mais pour des méfaits causés par le passé » estime le Saint-Père. C’est d’autant plus inacceptable et injustifiée pour lui que la peine capitale concerne « des personnes dont la capacité de nuisance a déjà été neutralisée, et qui se retrouvent privée de liberté ».

Ainsi, formulant un encouragement à la Commission pour qu’elle continue son travail, le Pape François exhorte chacun à se battre contre la peine. Il estime que le chrétien a « le devoir de lutter contre la peine de mort, dans toutes ses formes », et pour « que les conditions carcérales soient meilleures, dans le respect de la dignité humaine des personnes privées de liberté ».  

(Tratto dall’archivio della Radio Vaticana)

"Ceci n'est pas une défaite". Naissance du surréalisme électoral.

Le premier tour des départementales s’affirme comme une étrange défaite. C’est une défaite inavouée qui, parce qu’elle est inavoués, reste donc suspendue dans l’air comme irréelle, inacceptable, non subie. Devant la carte des cantons, Manuel Magritte nous a dit “ceci n’est pas une défaite”. Les résultats différents et éclatés des médias, permis par une classification peu claire du Ministère de l’intérieure, étaient surréel. Entre être à 21 ou à 28, est soudainement devenu la même chose. Les analyses en bloc la règle. Bref, nous sommes à l’étage de 1992 +1 point mais ceci n’est pas une défaite ; c’est une formidable campagne. Pas sur que ceci ne génère pas une légère amplification au deuxième tour (que l’on se souvienne de la méthode Coué de Jean Marc Ayrault au soir des municipales). Comme souvent la gauche en défaite a un côté moralisateur “ce n’est pas si mal, vu que les électeurs ne comprennent pas tout ce que l’on fait pour eux”. Nous verrons ce qu’il en est dimanche prochain du surréalisme électoral.

Le grand vainqueur du scrutin ce sont les conseils départementaux. S’ils survivent 2020 en tant qu’institution représentative, les cantons actuels ont prouvé que l’on pouvait réactualiser une élection pour la rendre lisible et attractive. Tous ceux qui prédisaient que les électeurs ne trouveraient pas le chemin du préau républicain face au redécoupage, à la parité, au nouveau nom etc. en ont été pour leurs frais. Les cantons ont intéressé, et nous avons eu là une ambiance de vrais “midterms”. Le canton devient l’élection politique nationale à la plus petite échelle.

Le commentaire national attendra le deuxième tour car la campagne n’est pas finie. Notamment, il faudra bien, et nous le poserons ici, expliquer la désunion de la gauche. Ce n’est pas que fâcherie, ce ne sont pas qu’une histoire de microcosme parisien. La palme de l’élection revient à la gauche de la gauche qui nous a gratifié, avec l’aide bienvenue du Ministère de l’intérieur, d’une illisibilité comique dimanche soir (FDG, DVG, EELV, Extreme Gauche, UG) … Après les électeurs introuvables, l’étiquette invisible. On aurait préféré -modestement- trouver l’étiquette pour voir les électeurs…

L’enseignement tangible de ce premier tour, c’est le basculement à grande échelle au niveau des plus petits maillons de l’arc nord-est, hors agglomération. Il en est fini du bastion du Nord Pas de Calais pour le PS. La Lorraine confirme que la tradition ouvriériste de gauche s’éloigne avec la démographie des lieux. Franche Comté - Bourgogne, Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, Rhône-Alpes-Auvergne, Nord Pas de Calais-Picardie, Normandie : ces régions sont électoralement bien ancrés à droite. La gauche y perd son influence et ses relais hors rayonnement urbain. Cet arc n’est pas nouveau mais il s’affirme dans sa droitisation et il est en dynamique de gain : extension sur le bassin parisien/ Seine -Maritime, pénétration vers le centre.

Un grand arc-sud confirme son activisme, de quelques décennies maintenant, pour les questions identitaires et n’ayons pas peur des mots les thématiques raciales et racistes. Le Sud-Est est une terre confirmée de radicalisation de la droite dans laquelle la gauche ne peut qu’être impuissante quand elle est à son niveau bas nationalement.

L’ouest opère un rééquilibrage mais toujours autour d’un point central “social-démocrato-chrétien” qui bascule vers la droite classique. Mais d’une alternance traditionnelle. C’est donc à l’échelle de chaque canton qu’il faudra mesure finement cette évolution, qui n’est pas encore visible en agrégé.

L’enjeu du second tour pour la gauche est l’arc sud-ouest, ultime terre acquise aux nuances de rouge. La dynamique va y être intéressante pour observer si le Front National va être l’incarnation de l’opposition dans ce département. Et ceci donnera une indication intéressante en vue des régionales, où une triangulaire ferait quelques remous, et quelques inconnus. Midi Pyrénées - Languedoc est la région la plus jouable pour la gauche cet automne.

Mon pronostic est autour de 20 départements au soir de l’élection des Présidents de Conseil.

"Ceci n'est pas une défaite" Manuel Magritte

Le premier tour des départementales s’affirme comme une étrange défaite. C’est une défaite inavouée qui, parce qu’elle est inavoués, reste donc suspendue dans l’air comme irréelle, inacceptable, non subie. Devant la carte des cantons, Manuel Magritte nous a dit “ceci n’est pas une défaite”. Les résultats différents et éclatés des médias, permis par une classification peu claire du Ministère de l’intérieure, étaient surréel. Entre être à 21 ou à 28, est soudainement devenu la même chose. Les analyses en bloc la règle. Bref, nous sommes à l’étage de 1992 +1 point mais ceci n’est pas une défaite ; c’est une formidable campagne. Pas sur que ceci ne génère pas une légère amplification au deuxième tour (que l’on se souvienne de la méthode Coué de Jean Marc Ayrault au soir des municipales). Comme souvent la gauche en défaite a un côté moralisateur “c’est pas si mal, vu que les électeurs ne comprennent pas tout ce que l’on fait pour eux”.

Le grand vainqueur du scrutin ce sont les conseils départementaux. S’ils survivent 2020 en tant qu’institution représentative, les cantons actuels ont prouvé que l’on pouvait réactualiser une élection pour la rendre lisible et attractive. Tous ceux qui prédisaient que les électeurs ne trouveraient pas le chemin du préau républicain face au redécoupage, à la parité, au nouveau nom etc. en ont été pour leurs frais. Les cantons ont intéressé, et nous avons eu là une ambiance de vrais “midterms”. Le canton devient l’élection politique nationale à la plus petite échelle.

Le commentaire nationale attendra le deuxième tour. Notamment, il faudra bien, et nous le poserons ici, expliquer la désunion de la gauche. Ce n’est pas que fâcherie, ce ne sont pas qu’une histoire de microcosme parisien. C’est une absence de viscéral, un mépris de classe, une gauche qui l’est parce que “mes parents le sont” et que “même si ca coute, il faut faire attention à ce que disent ces gens” (notoirement insuffisant pour peser sur le cours des choses), qui a cimenté “la parole du mensonge” en “mensonge de l’être”. Bref, nous en reparlerons. La palme de l’élection revient à la gauche de la gauche qui nous a gratifié, avec l’aide bienvenue du Ministère de l’intérieur, d’une illisibilité comique dimanche soir (FDG, DVG, EELV, Extreme Gauche, UG) … Après les électeurs introuvables, l’étiquette invisible. On aurait préféré -modestement- trouver l’étiquette pour voir les électeurs…

L’enseignement tangible de ce premier tour, c’est le basculement à grande échelle au niveau des plus petits maillons de l’arc nord-est, hors agglomération. Il en est fini du bastion du Nord Pas de Calais pour le PS. La Lorraine confirme que la tradition ouvriériste de gauche s’éloigne avec la démographie des lieux. Franche Comté - Bourgogne, Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, Rhône-Alpes-Auvergne, Nord Pas de Calais-Picardie, Normandie : ces régions sont électoralement bien ancrés à droite. La gauche y perd son influence et ses relais hors rayonnement urbain. Cet arc n’est pas nouveau mais il s’affirme dans sa droitisation et il est en dynamique de gain : extension sur le bassin parisien/ Seine -Maritime, pénétration vers le centre.

Un grand arc-sud confirme son activisme, de quelques décennies maintenant, pour les questions identitaires et n’ayons pas peur des mots les thématiques raciales et racistes. Le Sud-Est est une terre confirmée de radicalisation de la droite dans laquelle la gauche ne peut qu’être impuissante quand elle est à son niveau bas nationalement.

L’ouest opère un rééquilibrage mais toujours autour d’un point central “social-démocrato-chrétien” qui bascule vers la droite classique. Mais d’une alternance traditionnelle. C’est donc à l’échelle de chaque canton qu’il faudra mesure finement cette évolution, qui n’est pas encore visible en agrégé.

L’enjeu du second tour pour la gauche est l’arc sud-ouest, ultime terre acquise aux nuances de rouge. La dynamique va y être intéressante pour observer si le Front National va être l’incarnation de l’opposition dans ce département. Et ceci donnera une indication intéressante en vue des régionales, où une triangulaire ferait quelques remous, et quelques inconnus. Midi Pyrénées - Languedoc est la région la plus jouable pour la gauche cet automne.

Mon pronostic est autour de 20 départements au soir de l’élection des Présidents de Conseil.

Bumusina ka naman, bestfriend.

So humingi ng pabor sakin ang kanyang bestfriend. Sabi nga nila masyado akong mabait. Feel ko totoo, bakit? kasi inaccept ko yung pabor nya. Wala akong hinging kapalit or what-so-ever gusto ko lang sya tulungan kahit medyo parang invasion of privacy yung pinagawa nya lol.



Di manlang sya bumusina, dire-diretso parang pasaway na driver. “Alam mo ba, walang jowa si *insert evil ex’s name here* pero may kalandian si Kupal”. Para akong nabunggo ng six wheeler truck sa nalaman ko. May rason nga kung bakit ang cold nya at walang pake kung nakita nya ko. Pero tangina kahit ulitin ko mga 342934728731 times na di na masakit, sobrang sakit parin.



Di ko hinahangad na magkabalikan kami. Gusto ko lang malaman kung ano yung ginawa kong mali. *insert Jm De Guzman’s voice here* “Bottomline: Di ka na nya mahal” 

Démocratie américaine : Revenir aux fondamentaux

Démocratie américaine : Revenir aux fondamentaux

L’argent a corrompu la démocratie. Partant de cette constatation, Larry Lessig, professeur de croit à Harvard, spécialiste du droit constitutionnel mais aussi de la propriété intellectuelle, s’est lancé dans ce combat, plutôt cette croisade, en espérant influer sur les prochaines élections de 2016.

96 % des Américains pensent que la situation du Congrès est inacceptable et 91 % considèrent que ne…

View On WordPress

Episode #86 The Clarey Podcast

Episode #86 The Clarey Podcast

By Captain Capitalism Cappy’s Black Hills Dream House
White men can’t jump, and black men can’t shoot AR 15’s
Young women’s unrealistic expectations of men
A woman gets stood up and cries
How men became calloused to inacceptable behavior
Women are more to blame than men
The universe forces comeuppance and balance
Starbucks hates blacks
Mom has $1.7 billion, still chooses career over children
Guilty…

View On WordPress

#2poids2mesures #PhilippeTesson : la justice couvre-t-elle les islamophobes ? #racisme


#2poids2mesures  #PhilippeTesson : la justice couvre-t-elle les islamophobes ? #racisme

Communiqué de CRI
(Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie)

Le CRI avait saisi la justice pour faire condamner dans l’urgence les propos insultants et inacceptables tenus par Philippe Tesson sur les ondes d’Europe 1 le 14 Janvier 2015, accusant entre autres l’ensemble des musulmans d’amener « la merde en France… » après les avoir opposés aux Français, comme si la confession musulmane était incompatible avec l’appartenance à la nation française.

Alors que l’animateur de l’émission l’avait repris et tenté d’atténuer ses propos, Monsieur Tesson a persisté à criminaliser les musulmans de France, en les assimilant aux terroristes, ce qui a profondément blessé nos compatriotes musulmans et choqué une grande majorité de la société civile.

Compte tenu de la violence des propos, du contexte exceptionnel dans lequel ils ont été tenus, du nombre impressionnant d’actes islamophobes enregistrés en quelques jours, le CRI avait entamé, sur les conseil de son avocat Me Ahcene Taleb, une procédure de référé devant le Président du Tribunal de Grande instance de Paris dans l’espoir d’obtenir la désapprobation judiciaire dans les meilleurs délais , car sa plainte au pénal ainsi que celles d’autres organisations risquent de ne connaitre une issue judiciaire que plusieurs années après la date des propos incriminés, l’éventuelle condamnation ayant alors perdu de son intérêt.

La procédure a été menée dans les règles de l’art et les propos, transcrits dans un constat d’huissier, sont incontestables, malgré les dénégations farfelues de Philippe Tesson.

Le Juge des référés vient de débouter le CRI de ses demandes au motif contestable que les propos, qui avaient pourtant provoqué un séisme politique, ne constitueraient pas une provocation à la haine à raison de l’appartenance religieuse.

Selon la compréhension du juge : « les propos de Monsieur Tesson ne peuvent être entendus comme une généralisation selon laquelle les personnes de confession musulmane seraient par nature et dans leur globalité responsables des maux et désordres de la société française », conclusions retenue en contradiction totale avec l’extrême violence des propos qui sont islamophobes par leur nature, leur sens communément admis et leur portée politique.

Face à la banalisation des propos racistes et islamophobes, à leur recrudescence depuis les 7 et 9 janvier 2015 , à la persistance de la hiérarchisation entre les différentes formes de racisme, le CRI est déterminé à poursuivre le combat politique et judiciaire pour mettre la justice française face à ses responsabilités devant l’Histoire et devant les Hommes.

C’est pourquoi, le CRI va interjeter Appel de cette décision qui s’apparente à un feu vert donné aux islamophobes de tous bords afin qu’ils continuent d’insulter les musulmans de France et d’ailleurs.

Nous sommes déterminés à aller devant toutes les juridictions afin d’endiguer cette vague islamophobe qui n’en finit pas , à cause de complicités et complaisances , de mettre en danger le vivre-ensemble et l’égalité de traitement par la Justice et les autres institutions de la République.

STOP AUX DEUX POIDS ET DEUX MESURES

Lyon, le 17 mars 2015

crifrance.com


See on cercledesvolontaires.fr

[2015-03-18] Dans une salle de réunion sans fenêtre.

Deux personnes de Kantree nous rendent visite pour nous parler de leur produit et envisager un partenariat. Nous sommes quatre entre 40 et 55 ans, ils sont deux entre 23 et 28 ans. Le contraste est saisissant. Je ne peux m’empêcher de les regarder avec affection. Ils croient à leur truc, ils emploient des mots , des concepts de leur âge sans se rendre compte comme ils sont décalés par rapport à la situation. Ils nous font des propositions totalement inacceptables en toute bonne foi. C’est vraiment sympathique.

Merci de ce bol de fraicheur.

i just thought of something to keep myself busy with this spring break:

Aside from the experiments that I’m going to do para sa ecology class ko, i plan to do a social experiment. Okay, di ko pa masyadong napagiisipan lahat ng gagawin ko pero i know for certain na I want to do this just for a whole week. Gusto ko lang malaman ang degree ng connections ko sa mga taong tinatawag kong kaibigan at how good i am in making friends. Okay, i know for certain na i’m not good at making friends and not good at maintaining them as well so, for the whole week, di ako makikipagusap sa kahit kaninong kaibigan until talked to otherwise at i will actually try making friends…online. (di ko pa ata kaya ang offline. Too much pressure, mann.) Im gonna make friends online. Seems easy enough. Kakausapin or itatry ko lang na kausapin yung mga taong friends ko sa facebook na di ko naman talaga kilala na inaccept ko lang out of kindness at inadd ko lang out of, well, you know. At the end of that week, i will evaluate the results ofcourse by the degree of, for the lack of a better word, enthusiasm on talking and knowing these people para malaman ko to what degree can you form better connections. For example, if i seem bore while talking to you, would that make you talk to me more? or less? If i seem too enthused about everything about you, would you talk to me more? or less? Di ko pa alam kung paano ko gagawin yung sa hindi pakikipagusap sa mga kaibigan ko but i do know that it would shed light to a particular project that i’m currently working on with this person that i know. One more thing, ang di ko pakikipagusap sa kanila could tell me kung gaano kaganda ang relasyon ko sa mga kaibigan ko na could answer questions like, should i talk to them more? hang out with them more? Pretend na interesting pa yung sinasabi nila kahit boring na just to get the conversation going and ofcourse, without them noticing?

So, yeah, let’s play with feelings! Shall we?!