inacceptance

There is something like a relationship breaker. Something that can’t be undone. Something that inevitable makes you see that you and someone else can’t trust each other. There’s something that shows you that you and another person don’t share the same values or mindset in a way that they are inacceptable to you. We all know these moments, where someone says or does something and it is like we see their true colours for the first time. 

It’s something that no apologies can change. No ”It, was just a joke”, when you know they meant it when they said it. No being nice or being perfect in every other way. It might be a little thing, but nothing will ever be the same, because you know that you can’t trust this person. They don’t even have to harm you or hurt you. It doesn’t have to do with you at all. It doesn’t have to be something bad either. It’s just a revelation about another person that makes you see them in a different light.

Well, for Marvel and me the Steve Rogers revelation is such a relationship breaker. I can’t look at the movies or comics, right now. It turns my stomach. No matter what they’ll say or do in the future. No matter how much I love what they’ve done, how much I love the characters. This love is simply broken. No, it wasn’t ever there, because it was a lie.

aspiringcolumnist asked:

Dear Val, hahahahahahahha!

Dear Val,

HAHAHAHAHA ano? Happy Birthday ulit! Wala akong masabi. HAHAHAHA nalang din. Chos! Naalala ko yung nagpm ako sa'yo non tas sabi mo umiiwas ka kasi naffall ka na. HAHAHAHA leche. Tapos nung inadd mo'ko sa FB way back in 2013 or 2014, mga 1 week ko pa bago inaccept kasi nakakatakot yung DP mo :( HAHAHAHAHA tsaka di pa kita kilala non. Malay ko ba kung sino ka. Dejk HAHAHAHA pero idelete mo na yung TA kong meet-up kasi wala namang mangyayaring meet-up. Hays. Tapos sana mahanap mo na yung forever mo kasi ang tanda mo na. HAHAHAHA ingat lagi! Mwaps

7

Manifestation en l’honneur des martyrs du mois de mai au Kurdistan: vaste élan de solidarité à Paris

2000 à 3000 manifestants se sont rassemblés à 15 heures, place de la Bastille, le samedi 21 mai. Parmi eux, une énorme majorité de soutiens au YPG et au PKK, en première ligne au Rojava, face à Daesh. Des Kurdes d’origine bien sûr, mais aussi de rares non Kurdes, au premier rang desquels des militants de la CNT, dont Ludovic, qui nous a fait parvenir ce diaporama. 

La manifestation - très familiale - s’est déroulée sans incident. Elle a permis de rendre hommage aux femmes et aux hommes tombés au combat dans la guerre contre les jihadistes au drapeau noir. Mais aussi aux Kurdes de Turquie, civils pour la plupart, qui meurent tous les jours sous les bombes de l’armée turque. Un bain de sang dans l’indifférence générale aux portes de l’Europe alors que les Kurdes demandent simplement à être reconnus pour ce qu’ils sont! Inacceptable pour les manifestants qui ont tenu à rappeler qu’un coup d’Etat pseudo constitutionnel fomenté par l’AKP était en plus en train de rejeter le HDP, pro-kurde, en dehors de la scène politique. Si Ankara voulait pousser l’ensemble des Kurdes dans les bras du PKK, il ne s’y prendrait pas autrement! Souffler sur les braises pour justifier la répression, voilà qui ressemble à un choix délibéré pour le chaos quand le processus de paix, entre 2013 et 2015, avait suscité tant d’espoirs dans le pays. 

Quand est-ce que le monde imposera enfin à Erdogan d’en finir avec la politique du pire? Une politique qui relèvera bientôt, si personne ne l’arrête, du crime contre l’humanité. 

revolutionpermanente.fr
En direct de Grandpuits. C'est fait! La raffinerie vote la grève et l'arrêt total des installations

“A l’instant les salariés de Grandpuits viennent de voter à 60% la greve et l’arrêt complet des installations de la raffinerie. C’est la preuve que les travailleurs de se pays veulent se battre et ne sont pas abattus ou sous prozac. Cette loi nous n’en voulons pas, et elle ne passera pas, le 49.3 est inacceptable et notre réaction est légitime”. Ainsi s’exprimait à l’instant Franck Bobard, délégué Force ouvrière du site de Grandpuits, a l’issu du dépouillement du vote qui s’est tenu en début d’après midi à bulletin secret. “L’intersyndicale CGT et FO fonctionne à merveille ici et c’est un élément clé de notre force et de notre message, pour que la grève dure et s’étende”, expliquait quant à lui Guillaume Lariviere, le responsable local de la CGT.

External image

Grabe putanginangsheep Ariana Grande noticed me!!!!! 😭

AS IN KASI OMG!!! May private account siya sa IG nung vinew ko 1.3k lang yung inaccept niya. Tapos 2 days na di pa din ako inaaccept. Tapos shyetness inaccept na ako kanina!!! After a week!!! HUHU I CANT CONTAIN MY HAPPINESS

u kno at the clinic we always said “the only thing we have to do in life is die” when someone tried to make us do smth we found inacceptable and i think thats beautiful

Se focaliser sur la dénonciation exclusive de l'élevage intensif, c'est occulter le fait que l'élevage est intrinsèquement une domination inacceptable d'un point de vue éthique. Faire naître volontairement des êtres sentients pour les exploiter, les utiliser puis les tuer est, en soi, une négation de leurs droits fondamentaux qui n'a aucune justification morale. Pensons-y quand nous parlons des droits des animaux. ♥

+ d’images sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/florencedellerieillustration/

Cantona n'aime pas Deschamps et ce n'est pas nouveau

Eric Cantona a une dent contre Didier Deschamps. Sa violente sortie contre le sélectionneur, jeudi, rappele l'inimitié profonde qui les anime depuis vingt ans. L'acteur a déclaré dans The Guardian qu'il soupçonnait Karim Benzema et Hatem Ben Arfa d'avoir été écarté par Deschamps en raison de leurs “origines nord-africaines”. 

Deschamps ne souhaite pas en rester là. “Nous allons déposer une plainte pour diffamation publique, a déclaré son avocat Me Carlo Alberto Brusa. Ce sont des propos inacceptables, indignes et Cantona fait honte à la France, aux Français et à l'équipe de France qui est l'exemple même de la mixité. Evoquer les origines nord-africaines, c'est nier que les deux joueurs sont français." 

Deschamps, capitaine des Bleus après Cantona

Pourquoi tant de haine de la part de Cantona? La carrière internationale de Didier Deschamps décolle lorsque celle d'Eric "The King” s'arrête net, début 1995. L'attaquant de Manchester United, pour un violent coup de pied sur un spectateur en plein match, écope de neuf mois de suspension. 

Le retour sur un terrain de Cantona en octobre 1995 est suivi par un doublé championnat et Coupe d'Angleterre à l'issue d'une saison de haut niveau de l'attaquant. Pour autant, il n'est plus appelé en équipe de France par Aimé Jacquet, notamment pour l'Euro 1996, alors qu'il en était depuis 1993 le capitaine. 

Pendant son absence, Didier Deschamps, qui ne cesse de prendre de l'importance aux yeux d'Aimé Jacquet, s'empare logiquement du capitanat. Cantona lui prête, plus qu'au sélectionneur, la décision de l'avoir écarté des Bleus. 

Deschamps? “Un porteur d'eau”, selon Cantona

“Deschamps? Ça va, parce qu'il donne 100% de lui-même, mais il sera toujours un porteur d'eau. Des joueurs comme ça, on en trouve à tous les coins de rue. Aujourd'hui, Didier, il fait le moine, il joue les moralisateurs, mais il finira par tomber dans tous les vices du monde”, lâche Cantona à la Gazzetta dello Sport avant un match de Ligue des Champions de Man U contre la Juvent…Lire la suite sur L'Express.fr

Kanye West et Kim Kardashian : le couple menace leur ancien bodyguard !

Par la rédaction de Puretrend.com

Si le couple Kardashian-West prend un malin plaisir à étaler sa vie intime au grand public, il semblerait que certains détails de la vie privée de Kim Kardashian et Kanye West soient classés confidentiels. Oui oui, tout n'est pas à dévoiler pour les amoureux et leur ancien garde du corps l'a visiblement oublié. 

Une chose est sûre, dans le clan Kardashian-West on ne s'ennuie jamais. Et si ce n'est pas la sulfureuse Kimi qui dévoile sa silhouette affriolante dans des tenues toujours plus hot, son époux Kanye se charge de licencier le personnel pour “rapprochement inacceptable”. Bimbo du Web et star de la musique, les deux tourtereaux ne rate pas une occasion de faire parler d'eux.

Kim Kardashian est fan de ses courbes et ça, ce n'est plus un secret pour personne. Un ventre plat et des formes XXL, autant d'atouts que la bombe d'origine arménienne n'hésite pas exhiber par tous les moyens. Robes transparentes, jupes en cuir ou encore décolletés plongeants, le dressing de la star ne cesse d'étonner. Et si la bimbo se révèle provocatrice, son époux Kanye semble de plus en plus jaloux.

Personne ne touche Kim ! C'est compris ?

Troublante lors de la grande soirée du Met Gala, il est vrai que Kim Kardashian a fait sensation dans sa robe métallique à l'allure futuriste. Acclamée par tous les paparazzis, la belle pouvait compter sur la surveillance infaillible de son chéri. Jaloux possessif, Kanye West ne supporte pas qu'on approche sa dulcinée et ce, quel que soit la personne. Furieux à l'idée de voir son garde du corps adresser la parole à sa Kimi, le best friend de Jay-Z a jugé ce comportement inacceptable et n'a pas hésité à le mettre à la porte.

Enfin libéré, l'ex-bodyguard Steve Stanulis n'a pas tenu longtemps avant de faire des révélations croustillantes sur le couple. Réputé pour son côté agressif et nerveux, Kanye a visiblement beaucoup (…) Lire la suite sur purepeople.com

Kim Kardashian : robe transparente et décolleté plongeant, elle choque à Malibu
Kim Kardashian : alerte bimbo à l'aéroport de LAX !
Kim Kardashian en a fini avec le contouring
Kim Kardashian, seins nus sous sa robe en dentelle pour le gala The Vogue 100

Roland-Garros : Maria «envisage un recours» contre Cornet
LE SCAN SPORT - Tatjana Maria envisage un recours contre Alizé Cornet après leur match de jeudi, remporté par la Française. Celle-ci avait, visiblement, été victime de crampes.

Alizé Cornet a affronté Tatjana Maria ce jeudi, au deuxième tour de Roland-Garros. Et la Française, qui s'est imposée deux sets à un (6-3, 6-7, 6-4), est au cœur d'une polémique. Pendant le match, la 50e mondiale a visiblement été victime de crampes. Et son adversaire lui a reproché d'avoir eu recours au kiné. «C'est un peu bizarre ce qui s'est passé. Tout le monde connaît Alizé, on n'a pas besoin de la décrire. On connaît son comportement. On a reçu 3000 messages de joueurs et joueuses, même français, en disant que c'était inacceptable, qu'ils avaient honte. C'est décevant pour Tatjana, qui est très fair-play, qui aime son sport. Et de voir, en face d'elle, un cinéma comme ça, c'est grave je dirais. Mais c'est plus aux instances arbitrales de prendre des sanctions et c'est sur ce point que notre team est furieux», a expliqué le mari de Tatjana Maria au micro de RMC.

«On va étudier la vidéo»

Par la suite, Charles-Edouard Maria a affirmé qu'ils envisageaient un recours contre Alizé Cornet. «Oui, on va étudier la vidéo. Je vais m'occuper de ça. Je crois qu'il faut modifier le règlement et être un peu plus sévère. Si on a des crampes, c'est qu'on n'est pas bien physiquement. Et bien tu rentres à la maison et tu vas t'entraîner. Là, elle a bénéficié de sept minutes de repos à chaque fois (NDLR: fin de 2e set et au changement de côté à 2-1 au 3e) alors que normalement c'est trois minutes. Rien n'a été respecté. Et on a perdu», a-t-il précisé.

Alizé Cornet a démenti

Jeudi, après le match, la Française a réfuté les accusations. Elle s'est défendue d'avoir voulu «la faire à l'envers» à Tatjana Maria. «Je comprends qu'elle soit déçue, c'était un match dur pour toutes les deux. Mais (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Mourinho ouvre son compte Instagram … avec une photo de son contrat
Richard Virenque : «Vous m'imaginez monter l'Alpe d'Huez devant un public silencieux ?»
Sur les cas Benzema et Ben Arfa, Cantona soupçonne Deschamps de racisme
Hatem Ben Arfa s'est «relevé grâce à Nietzsche et Socrate»
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro
VIDEO. Les meilleures contributions des Jeunes avec Sarkozy
JEUNES - Le mouvement « Les Jeunes avec Sarkozy » est lancé samedi… Samedi, les « Jeunes avec Nicolas Sarkozy » organisent leur soirée de lancement à Paris. L’occasion de revenir sur quelques-unes des contributions des jeunes. Que ça soit un libdup pendant la présidentielle de 2009, une campagne de communication à coup de goodies ou plus récemment des témoignages pour le retour de l’ancien président sur la scène politique, les jeunes sympathisants de la droite française n’hésitent pas à donner un coup de pouce à leur candidat.

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

Primaire à droite: Qui sont les mouvements de jeunes des candidats?
Loi Travail: Manuel Valls juge «inacceptable» de «bloquer un pays»
Primaire à droite: Les «petits candidats» galèrent pour obtenir les parrainages de parlementaires
VIDEO. Loi travail: Pourquoi l’article 2 cristallise-t-il les colères?
Téléchargez gratuitement l'application Android 20 Minutes
Loi Travail : huitième jour de mobilisation dans la rue

Encore un jeudi de manifestation après une semaine d'affrontements par médias interposés entre le Premier ministre,

Manuel Valls, et le leader de la CGT qui ne lâche rien. “Les débats sont dans le camp de la majorité présidentielle. Nous nous sommes avec l'ensemble des organisations syndicales fidèles à ce que nous disons depuis le début : il faut retirer le texte”, a déclaré Philippe Martinez ce jeudi 26 mai.

Un article 2 polémique

Point de blocage majeur : l'article 2 de la loi Travail. Il prévoit qu'un accord d'entreprise sur le temps de travail pourrait s'imposer face aux accords de branche. Un bouleversement juridique inacceptable pour le secrétaire général de Force ouvrière. “Cela fait plus de deux mois que nous sommes combatifs sur ce dossier. Nous ne plierons pas sur l'inversion de la hiérarchie des normes”, a indiqué Jean-Claude Mailly.

Retrouvez cet article sur Francetv info

13h15 le dimanche. Sous la pluie de feu, la bataille de Vauquois
Les 4 Vérités - Frédérick Gersal : La commémoration de Verdun promet des “images assez troublantes”
Roland Garros : trois Français en lice pour atteindre les huitièmes
Pénurie de carburants : le point au bout d'une semaine
Sommet du G7 : François Hollande reste informé de la situation en France

Loi Travail : le poison de la surenchère

LE FAIT DU JOUR. Les manifestations contre la loi Travail ont à nouveau été marquées jeudi par des violeces. Ajoutées aux blocages organisées par la CGT et à la fermeté de Valls, elles créent une situation explosive qui ne peut plus durer.


Après des semaines de bras de fer entre le pouvoir et les opposants à la loi El Khomri, le climat s'est électrisé ces derniers jours, sur fond de blocages, de confusion politique et de déclarations à l'emporte-pièce. Une escalade verbale qui n'est pas de nature à faciliter une sortie de crise.

Manuel Valls. Un petit pas en avant, deux pas en arrière. Jeudi matin, au micro de RMC, Manuel Valls a semblé détendre l'atmosphère en affirmant que l'on pouvait « améliorer » la loi El Khomri. Mais dans l'après-midi, au Sénat, le Premier ministre campait à nouveau dans une posture d'hyperfermeté, jugeant « inacceptable de bloquer le pays ». Lui qui s'était indigné mardi d'une « prise d'otages » des Français par la CGT n'aura pas été un élément modérateur dans cette crise. Pas plus que son secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, qui dénonçait sur RTL « l'inflammation gauchisante » de la CGT. Manuel Valls s'efforce désormais de renvoyer une image de chef de gouvernement « calme et ferme ». « Il n'était pas bouillonnant comme à certaines périodes », commente une des ministres qu'il a réunis hier. « Les provocations supplémentaires sont une erreur », souffle un conseiller du gouvernement.

Les frondeurs. « Il faut éviter les noms d'oiseaux et les formules définitives. Depuis plusieurs semaines, je fais attention », abonde Laurent Baumel, l'un des chefs de file de la fronde PS. Tenter de présenter une motion de censure contre le gouvernement n'était toutefois pas de nature à apaiser le débat… Une députée légitimiste accuse les frondeurs d'avoir joué la comédie pour faire monter la tension d'un cran. « Je ne me faisais (…)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Mobilisation contre la loi Travail : revivez la journée de jeudi
Loi Travail : et si on se mettait autour de la table ?
Procès : la chemise d'Air France devant la justice
Craignez-vous une flambée des prix des carburants ?
EN IMAGES. Loi Travail : quand les cortèges dégénèrent
Lille : Lille: Des incidents entre manifestants et forces de l'ordre
SOCIAL - La manifestation contre la loi travail a été émaillée d’affrontements avec les forces de l’ordre, jeudi… La violence s’intensifie entre manifestants et forces de l’ordre. Jeudi, une manifestation contre la loi travail, qui rassemblait 1.800 personnes selon la préfecture ou 7.000 selon la CGT, a viré à l’affrontement avec les CRS au centre-ville de Lille. Dans la soirée, le préfet de région, Michel Lalande, a condamné « très fermement les dégradations inacceptables commises par les casseurs et les violences dont avaient été victimes les forces de l’ordre ». Jets de peinture et de projectiles Selon la préfecture, « des dégradations sont à déplorer sur les façades de commerces et de banques sur le parcours de la manifestation ainsi que des agressions à l’encontre des forces de l’ordre, perpétrées par un groupe d’une quarantaine d’individus, avec des jets de peinture et de projectiles ». >> A lire aussi : Manifestations parfois émaillées de violences contre la loi travail et le 49-3 Des faits que minimise, dans un communiqué, l’union locale de Tourcoing de la CGT : « Il y aurait eu des casseurs dans la manifestation, bien entendu masqués, qui auraient justifié une intervention policière ; dans les faits, on ne sait pas ce qui a été cassé, mais manifestement, il ne s’est pas produit grand-chose ». Séparation du cortège en deux Quoi qu’il en soit, les CRS ont eu pour mission de séparer le cortège en deux au niveau de la rue Nationale. « Ils sont intervenus à coups de flash-ball, grenades lacrymogènes et coups de matraques » dénonce la CGT qui parle de « provocation grossière ». Cinq individus ont été interpellés et deux policiers ont été légèrement blessés, annonce la préfecture. En protestation contre ces interpellations, d’autres incidents ont également eu lieu, plus tard, devant l’hôtel de police à Lille Sud, donnant lieu, cette fois, à deux interpellations. « Des manifestants avaient installé des barrages, allumé des incendies de (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

Nord: Un couple trouvé mort dans sa maison
Procès : Le général Piquemal sera fixé sur son sort le 26 mai
Lille : Elle sort une fausse arme dans le métro et se fait arrêter
LOSC: Pourquoi Lille veut absolument aller en coupe d'Europe
Téléchargez gratuitement l'application Android 20 Minutes
Loi Travail : les syndicats montrent les muscles

Encore un jeudi de manifestations après une semaine d'affrontements par médias interposés entre le Premier Ministre Manuel Valls et Philippe Martinez, le leader de la CGT. “Les débats sont dans le camp de la majorité présidentielle, nous sommes avec l'ensemble des

organisations syndicales fidèles à ce qu'on dit depuis le début, à savoir qu'il faut retirer ce texte”, dit-il.

“On ne pliera pas”

Point de blocage majeur : l'article 2 de la loi Travail. Il prévoit qu'un accord d'entreprise sur le temps de travail pourrait s'imposer face aux accords de branches. Un bouleversement juridique inacceptable pour le secrétaire général de Force ouvrière. “Cela fait plus de deux mois que nus sommes combatifs et on ne pliera pas sur l'inversion de la hiérarchie des normes”, a indiqué Jean-Claude Mailly. Depuis une semaine, le mouvement semble reprendre de l'ampleur, l'intersyndicale appelle à une neuvième journée de mobilisation nationale le 14 juin prochain.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. “Des paroles et des actes” : les adieux émus de David Pujadas
VIDEO. Mélenchon face à Cosse : la passe d'armes à gauche sur le plateau de France 2
Revivez “Des paroles et des actes” avec Jean-Luc Mélenchon
Béziers est-il un laboratoire de l'extrême droite ou un tremplin pour Robert Ménard ?
Loi Travail : le discours de clarification de François Hollande

Le radar, c'est rentable

Installés au nom de la sécurité routière, les radars sont aussi une manne pour l'Etat. En 2015, les PV ont rapporté 789 M€.


En période de disette budgétaire, il y a un domaine dans lequel l'Etat peut se féliciter d'avoir investi : celui des radars automatiques. D'après une note que vient de publier la Cour des comptes, ils ont rapporté l'an dernier 789 M€, soit 7 % d'augmentation par rapport à 2014 et donc près de 50 MEUR supplémentaires dans les caisses de l'Etat.

D'année en année, cette manne financière augmente. Depuis 2009, les recettes des flashs ont augmenté de 38 %. « Les radars n'ont jamais autant rapporté à l'Etat mais cette course à la rentabilité est inacceptable pour les conducteurs qui se comportent de mieux en mieux, ainsi que le prouve le nombre de flashs comptabilisés en 2015 », souligne le délégué général de l'association 40 Millions d'automobilistes, Pierre Chasseray.

Une technologie plus efficace

Le fait est qu'avec un total de 20,24 millions de flashs (contre 20,37 millions en 2014), les cabines ont crépité légèrement moins que l'année précédente. Mais l'Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai) est de plus en plus performante dans l'analyse des photos de contrevenants. Du coup, plus de 13 millions de PV ont pu être envoyés l'an dernier. « Comme nos radars sont plus efficaces, nous avons moins de photos inexploitables et le taux de recouvrement des amendes est meilleur, souligne le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe. Par ailleurs, en 2015, des accords d'échanges de données étaient conclus avec huit Etats de l'Union européenne qui nous permettent désormais d'envoyer des PV à des automobilistes belges, luxembourgeois, hollandais, allemands, espagnols, suisses, roumains ou polonais. » Ils ont été rejoints depuis le début de l'année par les conducteurs italiens, — ils sont environ 420 000 à se faire (…)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Comment sont surveillés les détenus djihadistes
Détenus djihadistes : «Une pression de tous les instants»
Détenus djihadistes : les coulisses du cas Abdeslam
Détenus djihadistes : feu vert à la vidéo non-stop
Clients surprise chez McDo
Loi Travail: la CFDT dénonce "une hystérisation de la vie sociale"

“Plus de négociation, c'est plus de droit pour les salariés”, a défendu sur BFMTV Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT ce mercredi. Il a dénoncé une “hystérisation de la vie sociale”. Pour le syndicaliste qui défend une conception opposée de la loi Travail par rapport à la CGT et FO en veulent le retrait, la solution est dans la recherche d'un “bon compromis”. “Sans accord des syndicats, c'est le Code du travail qui s'applique”, prévient-il, faisant le pari que la loi El Khomri porte en elle des instruments de progrès du dialogue social.

Laurent Berger estimait mercredi dans un entretien au Parisien, que retirer le projet de loi serait “inacceptable”. Le même adjectif a été utilisé jeudi après-midi à l'Assemblée nationale par le Premier ministre, mais pour dénoncer le “blocage du pays”.

“Il n'y a pas d'inversion de la hiérarchie des normes”

Pour justifier la démarcation très claire de la CFDT par rapport aux autres syndicats, Laurent Berger met l'accent sur de nouveaux “droits” pour les salariés. Ainsi la garantie jeunes, le compte personnel d'activité ou encore la lutte contre les travailleurs détachés.

Quant au fameux article 2 qui disposerait que les accords d'entreprises l'emporteraient sur la convention collective ou la loi, le syndicaliste affirme “qu'il n'y a pas d'inversion de la hiérarchie des normes”.

“Ce qui est prévu dans ce texte, c'est un Code du travail qui reste ce qu'il…

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

Euro 2016 : Didier Deschamps va porter plainte contre Cantona
L'ancien numéro 7 a laissé entendre que Didier Deschamps avait écarté Karim Benzema et Hatem Ben Arfa en raison de leurs origines.

La polémique enfle ! Accusé de racisme par Éric Cantona dans un entretien au Guardian , le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, va porter plainte. « Nous allons déposer une plainte pour diffamation publique », a déclaré à l'Agence France-Presse Me Carlo Alberto Brusa. « Ce sont des propos inacceptables, indignes et Cantona fait honte à la France, aux Français et à l'équipe de France qui est l'exemple même de la mixité. Évoquer les origines nord-africaines, c'est nier que les deux joueurs sont français. »

« Benzema est un grand joueur, Ben Arfa est un grand joueur, mais Deschamps, il a un nom très français, a déclaré Cantona au Guardian . Peut-être qu'il est le seul en France à avoir un nom vraiment français. […] Je ne suis pas surpris qu'il ait utilisé la situation de Benzema pour ne pas le prendre. Surtout après que [Manuel] Valls ait dit qu'il ne devrait pas jouer pour la France. Ben Arfa est peut-être le meilleur joueur en France aujourd'hui, mais il a des origines. Je suis autorisé à m'interroger à propos de ça… »

LIRE aussi Football - Euro 2016 : sans surprise, Deschamps a fait du Deschamps

« Une chose est sûre, constate l'ex-joueur star de Manchester United, ce sont les deux meilleurs joueurs en France et ils ne joueront pas à l'Euro, déclare le désormais acteur, âgé de 50 ans, dans le quotidien britannique. Ce qui est certain également, c'est que leurs origines sont nord-africaines. Donc, oui, le débat est ouvert. » Un débat hautement inflammable, mais Éric the King assume : « J'ai le droit de penser à ça », conclut-il crânement.

« Porteur d'eau »

Amateur de polémiques en tous genres, (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

Praud - Quand Valls se prend pour Deschamps
Football - Euro 2016 : sans surprise, Deschamps a fait du Deschamps
Dugarry : “Je n'ai jamais été un titulaire incontestable en Bleu”
Euro 2016 - Deschamps : “Génésio aurait mieux fait de se la boucler”
Recevez la newsletter Le Point.fr