imprimante-3d

10

Dans L’Atelier de la nouvelle bibliothèque Saul-Bellow, c’est la découverte de l’imprimante 3d par les citoyens. On a souvent entendu l’expression “C’est incroyable!” pendant la journée. Public conquis et prêt à s’approprier cette technologie qui peut servir pour réparer des objets, soutenir l’apprentissage scientifique ou la pratique artistique, apprivoiser un ordinateur, modéliser, ou tout simplement, et peut-être surtout, s’entraider!

L’auteure, Kim Thuy (photo 3) et Stephan Chevalier, l’un des deux architectes du projet (photo 4), font aussi partie de ceux-là.

L’imprimeur 3d, Raphaël de échoFab, n’a pas chômé, toute une performance!

Gaëlle Bergougnoux et moi l’avons accompagné dans sa démarche de médiation technologique.

fiscalonline.com
Imprimante 3D : les PME bénéficient d’un amortissement exceptionnel de 24 mois

L’article 30 de la Loi de Finances rectificative pour 2015 a instauré un dispositif d’amortissement exceptionnel sur vingt-quatre mois pour les imprimantes 3D, acquis es ou créées par les PME entre le 1er octobre 2015 et le 31 décembre 2017, sous les mêmes modalités et conditions que l’amortissement exceptionnel en faveur des robots.
…/…

Source : FiscalOnLine

youtube

Will 3D Printing Change the World?

Du jardin partagé à l'imprimante 3D : Le Festival francophone des communs

Du jardin partagé à l’imprimante 3D : Le Festival francophone des communs

External image

Les communs, c’est simple, c’est ce qu’on peut mettre en commun, et voici venu Le temps des communs : Un festival de 15 jours dédié aux (biens) communs qui se déroule à travers la francophonie.  Du 5 au 18 octobre 2015,  les initiatives se multiplieront “pour faire connaître, et grandir les communs. Pour imaginer ensemble un monde dans lequel le partage des ressources serait au cœur du projet…

View On WordPress

Lorsqu’une catastrophe naturelle secoue une région, l’une des premières priorités des organisations humanitaires est de trouver un abri aux personnes sinistrées. Des ingénieurs nantais viennent de leur apporter une solution : une maison imprimable en moins de 30 minutes ! L’institut de recherche en communication et cybernétique (IRCCyN - CNRS) a en effet conçu une imprimante 3D géante capable de construire un habitat de 3 mètres carrés au sol et de 3 mètres de haut en une vitesse record et selon un plan préétabli. “Il faut imaginer que, lors d’une catastrophe, le robot sera expédié par bateau en même temps que les containers de matières premières et les moyens humains de secours”, explique Benoît Furet. Une fois l’imprimante géante sur les lieux de la catastrophe, la construction pourra être répétée autant de fois que nécessaire, et les maisons ainsi bâties seront assez solides pour tenir quelques mois, jusqu’à ce que de nouvelles habitations pérennes sortent de terre. Faites vos dons à ingénieurs sans frontières. #WTFact