ils sont

Je ne supporte pas les conseils donnés par des célébrités ou des artistes ou des gens qui ont bien réussi leur vie de manière générale parce que ce sont toujours des conseils banals et abstraits du type “aimez-vous et persévérez et donnez le meilleur de vous-même” comme si ça allait vraiment changer quelque chose et qu’on ne le savait pas déjà. J’imagine que ces gens ne se rendent pas compte qu’ils sont d’une inutilité totale quand ils font ça.

Je veux faire des trucs genre du dessin et de la guitare et de l’impro et du yoga mais je suis nulle en tout et flemmarde de ouf et rien ne me motive assez, même pour travailler ou faire des études, mon objectif c’est juste d’en faire le moins possible je crois, mais pas rien du tout non plus sinon je déprime, j’ai pas d’ambition et les gens aiment pas les gens sans ambition parce qu’ils sont tristes et ils ont bien raison je suis super triste comme meuf et c’est pour ça que j’ai pas d’amis et que je peux pas tenir une discussion et par exemple j’aime bien lire mais je lis pas non plus 100% du temps et j’ai pas l’impression que c’est un truc qui me définit je trouve ça ridicule c’est plus comme un truc un peu secret genre quand je lis un livre enfin je tiens pas en parler aux gens, et de toute façon les gens critiquent toujours tout ce que j’essaye de partager ou s’en foutent, et puis même quand je réussis à parler à quelqu’un je suis toujours un peu fière genre “bravo tu as mené un échange social à son terme avec brio” comme si j’étais dans un jeu vidéo et que j’avais réussi la mission mais sinon je sais pas j’aime pas trop les gens sauf les gens proches mais pour que les gens deviennent proches faut les laisser s’approcher mais c’est plus facile de rester dans mon coin un peu compliqué tout ça je me donne jamais vraiment les moyens de faire ce que j’ai envie en fait et après je pleurniche dans ma tête et j’admire les autres qui réussissent tout mieux que moi mais c’est idiot

anonymous asked:

t'en penses quoi des dernières unes de "Charlie Hebdo" sur les attentats de Barcelone et la PMA ? Je suis à 2000% Charlie mais j'ai vraiment eu l'impression d'avoir à faire à Valeurs Actuelles yikes :/

J’avais déjà vu celle sur Barcelone (et déjà réagi fort négativement sur ce blog), je découvre celle sur la PMA (et l’édito qui va avec).

Je n’ai jamais aimé Charlie Hebdo, je les ai toujours trouvé islamophobes/racistes, homophobes (parce que oui, trouver que le summun de l’humour c’est un mec qui encule un autre mec, c’est de l’homophobie, aucune envie de linker des images), sexistes, j’aime toujours pas, rien n’a changé pour moi, ils sont toujours affreux, yikes yikes yiiiiikes. 

mood

Les gens n’ont de charme que par leur folie. Voilà ce qui est difficile à comprendre. Le vrai charme des gens c’est le coté où  ils perdent un peu les pédales, c’est le coté où  ils ne savent plus très bien où  ils en sont. ça ne veut pas dire qu’ils s’écroulent au contraire, ce sont des gens qui ne s’écroulent pas. Mais, si tu ne saisis pas la petite racine ou le petit grain de folie chez quelqu'un, tu peux pas l’aimer. On est tous un peu déments, et j’ai peur, ou je suis bien content, que le point de démence de quelqu'un ce soit la source même de son charme.

Les hypersensibles sont comme les thermomètres qui peuvent éclater durant de trop fortes températures. Ils sont en colère contre la colère, ils ont peur de la peur et sont amoureux de l’amour.

Il y a pleins de gens qui sont morts à l’intérieur. Ça ne se voit pas, mais dès qu'ils ouvrent la bouche, on se rend compte qu'ils sont foutus. Ils ont été tués par la vie.
—  Merlvin Burgess

anonymous asked:

Bonjour, après avoir vu plusieurs posts circuler sur le sujet et comme ce blog a l'air d'être une ref' en matière de politique fr (continuez les edits, ils sont géniaux \o/), est-ce que vous sauriez me dire s'il y a un safe post avec des numéros prévention suicide, ou simplement d'aide qui circulent ? Comme ça c'était pas mal fait avec Trump... :/

J’en ai pas vu passer, mais c’est une bonne idée :

Prévention suicide :

SOS Amitié :  01 42 96 26 26

Suicide Ecoute :  01 45 39 40 00 

SOS Suicide Phénix :  0 825 12 03 64 (ligne nationale)  01 40 44 46 45  (ligne d’Ile de France)

Aide

Fil Santé jeunes :  32 24 ou 01 44 93 30 74 (depuis un portable)

Ligne AZUR (LGBT) :  0810 20 30 40

SOS Homophobie01.48.06.42.41

SOS Racisme :  01 40 35 36 55

Numéro d’urgence pour personnes sourdes et malentendantes : 114

Je dois en oublier beaucoup, mais c’est une base je pense ? N’hésitez pas à m’en donner d’autres, je les tag #urgence.

First Language [a Sebastian Smythe imagine]

a/n: ok we know seb lived in paris but never got specifics soooo i had an ideaaaaaa…maybe part 2? yes? no? anyone?


“You guys didn’t have to come with me.” you huff back at the gang following you, angrily stomping through the posh hallways of Dalton Academy. “He is my boyfriend… and you hate him… Why did you come actually?” you wonder, crinkling your eyebrows together, pulling both your backpack straps to the waistband of your ripped sky blue jeans.

Santana scoffs, crossing her tan arms over her cheerio’s uniform. “Uh, duh, I wanna see what happened to the mole faced chipmunk.” she states as if it’s the most obvious thing in the entire world. You roll your eyes, sighing deeply.

While holding Rachel’s hand, Finn tilts his head in confusion; Sam does the same, wondering the exact same question on everyone’s mind. “What exactly happened to him again?” the blonde asks, fixing his purple hoodie on his shoulder. “All I saw was you get a call and leave rehearsal…. Then everyone followed you and I got lost… I’m still lost.”

You bound around the corner, stopping when you get to the door that says ‘nurse’. Spinning on the heel of your sneaker, you fix your pink shoulderless shirt. “He was in lacrosse practice and hit his head and passed out, okay?” you rush out, inhaling deep. “And can I please see him alone before you all parade in?” you plead, hands returning to the straps of your backpack.

When most of the club nods, you let out a breath, facing the door. Turning the knob, you cautiously step in the office. “I’m Y/N, Sebastian’s…” you trail off as the nurse leads you to the cots. “How is he?” you chew on your lip nervously.

“Non! Non!” Sebastian’s voice lingers in the room, French accent a lot more noticeable. “Retire tes mains de moi (get your hands off me)! Ou est ma petite amie (where is my girlfriend)?!” he spits at Trent, who’s trying to coax the Warbler back into the cot, muttering ‘why are you not speaking English?’. “Je ne sais pas bon anglais (I don’t know good english)!” he bites in a frustrated tone, running a hand through his hair.

You furrow your eyebrows together, pushing the curtain. His knuckles curl around the edge of the cot, shoulders almost touching his ears. The moment Sebastian sees you, his green eyes light up, smile stretching on his lips. “Mon bébé, là tu es (my baby, there you are)!” he beams, standing up; navy lacrosse jersey hanging off his shoulder. You blink in confusion. “Ne me comprends-tu pas (do you not understand me)?” he whispers, eyes filling with water.

Frowning, you bend down in front of him, cupping his face. “Sebastian… Je t'aime (I love you)…” you hum, saying the only French you really know.

He grins, “Je t’aime, Y/N.” The knock on the door startles him and the glee club enters. “Pourquoi sont-ils ici (why are they here)?” he snarls, nose scrunching at the gang. “Quelle (what)?”

“Why is he speaking French?” Mercedes whispers to Kurt, who shrugs.

Sighing, you card your hand through his uncharastically messy hair, shaking your head. “French is his first language. He only learned English two years ago, before he came to Dalton.” you frown, eyes searching his face. “When we started dating, he was still learning.” you explain, “He must’ve hit his head really hard…” you cringe, pulling your beanie down.

“So, what’re we gonna do?” Artie pipes up, pushing his glasses to his nose.

Sebastian tugs on your hand, pouting. “Regarde, je ne comprends pas ce que tu dis mais (look, I don’t understand what you’re saying but)…” he pauses, licking his lips. “Je meurs de faim, pouvons-nous manger (I’m starving, can we eat)?”

You shrug your shoulders, squinting your eyes. “I think he’s hungry? Help me take him to Breadstix?”

Ils se sont interdit de montrer leurs sentiments, et l'expérience les a peu à peu confortés dans cette prise de décision. Déçu par une absence d'écoute, blessés par des réactions de désintérêt ou d'incompréhension de le part d'autrui, convaincus que “cela ne se fait pas de parler de soi” et que s'épancher, c'est immédiatement “se répandre”, ils ne laissent jamais aller à dire ce qu'il ressentent. Ils pensent que “de toutes les façons les autres n'ont pas de temps à perdre à écouter leurs histoires”, et il leur est plus naturel de faire partie de ceux qui écoutent que de ceux qu'on écoute.
—  Catherine bensaid
Mais tu vois moi jveux pas d'une vie comme tout le monde. Jveux pas d'une vie toute écrite, prisonnière du regard des autres, jveux pas d'une vie monotone, mariée, 2 ou 3 enfants, rentre le soir, fait la bouffe, le mari rentre, fatigué, pose son sac, embrasse sa femme, sans apprécié, puis s'assis sur le canapé. Jveux pas d'une vie déjà tracée, déjà décide a 15 piges. Jveux aimer. Jveux trouver la personne qui me fera vibrer, qui même a 60 ans me fera encore frissonner en rentrant dans la pièce où jme trouve. Jveux le grand amour, le vrai. Puis même si ça dur pas si longtemps, même si jme retrouve seule le jour de mes 20 ans. Jveux le connaître ce putain d'amour. Jveux qu'une personne trouve ce truc qu'il aime chez moi, mais qu'il ne sache même pas ce que c'est. C'est pas mes cheveux, ni mon sourire. C'est pas ma voix, ni mon regard de gamine. C'est abstrait, c'est l'étincelle. Jveux le lien de l'amour qui uni les cœurs, que tu sens quand tu vois ton âme-soeur. Tu sais, le truc qu'on parle dans les livres, la relation qui fait rêver. Jveux pas m'engager, jveux un truc simple, pas de prise de tête, une relation ambiguë au regard des autres, mais nous on se comprendra. Jveux que les gens disent “ attends ils sont encore ensemble? Mais ils se sont disputés hier!” Et qu'ils répondent “ ouai mais eux c'est comme ça, ils se hurlent qu'ils se détestent mais au fond ils veulent pas avouer qu'ils s'aiment” Parce que enfaite si on l'avoue, ya plus de jeu, plus de désir, plus d'attirance, la personne est acquise. Si on se dit qu'on se déteste avec des yeux pleins d'amour, tout est gagné. Jveux vivre ma jeunesse avec une ou plusieurs personnes. Jveux des soirées au coin du feu où on a besoin de rien, parce ba je sais pas, c'est l'instinct. Jveux regarder les étoiles en rigolant avec 2, 3 imbéciles. Jveux rencontrer des gens bien, drôles, un peu con, mais avec un coeur gros comme ma maison. Des gens qui jugent pas, à qui, quand jleur raconte une expérience honteuse rigole et me dise “ mais c'est genial! ” jveux des gens à qui jdise une idée folle et qu'au lieu de ne pas y croire, me dise les yeux remplis d'espoir “ t'attends quoi pour qu'on le fasse? Aller dépêche le temps est compté”. Jveux croiser la route de plusieurs rêveurs, parce que je sais que je les suivrais. Jveux rencontrer des rêveurs qui espèrent encore plus que moi et qui m'emporteront dans leur vieille voiture pourrie, mais qu'est la seule qui pic des 250 km/h sur l'A6. Des gens que qui jpeux compter, qui seront toujours la même quand je pète un plomb. Parce que moi jsuis un peu bancale tsais. Jveux partir sur un coup de tête, un sac à dos, et sortir par la fenêtre. Jveux dégager à 5h du mat alors que tout le monde dors, les fous rire alors qu'on doit pas faire de bruits. Les larmes au yeux et les crampes au ventre parce qu'on a trop rigolé. Jveux oser, faire des défis à la con, comme croiser un gars ronchon et lui baisser le pantalon. Jveux jouer au jeu de la bouteille et embrasser le premier imbecile qui vienne. Jveux fumer nimporte quoi sans penser au conséquences, on verra plus tard. Ouî voilà, ma vie, jveux que se soit un éternel “ on verra plus tard, pour l'instant je vis”
5

Il n’admettra jamais qu’il est jaloux :P

Alors j’ai commencé par cette double request de anon#9 & anon#10 parce que c’était d’actualité :P Je fais aussi les autres requests, c’est juste que ça me prends un peu de temps mais merci pour toutes les idées que vous m’avez envoyées :D