haussmanniens

Le Pari(s) d’Haussmann

Le Paris pré-haussmannien Vue de Paris en ballon par Victor Navlet en 1855.

Au XIXe siècle, Paris est pensé comme une ville médiévale mais va progressivement se transformer avec l’âge industriel. La population de la ville passe de 547 000 habitants en 1801 à 4 million en 1900.


Pour que Paris remplissent ses fonctions de Capitale politique et carrefour d’échange, Napoléon décide de plusieurs mesures concernant l’aménagement et l’urbanisme de Paris, avec l’aide du Baron Haussmann. Des moyens de circulation sont pensés, mais aussi d’assainissement (électricité, égouts) et de sécurité. Afin de permettre cela de grandes trouées sont percées dans Paris donnant naissance aux boulevards et grandes avenues. Le but premier ces trouées est de faire passer l’eau, l’air et la lumière dans les logements dans les quartiers pauvres. C’est une réforme urbaine qui se veut “sociale, industrielle, commerciale, humanitaire” selon Napoléon.



Cette chirurgie urbaine donne lieu à plusieurs axes de communications nouveaux :

-Boulevard Sébastopol (Nord -Sud)

- Boulevard Saint-Michel (Est-Ouest)

Ces grandes percées permettent de relier les quartiers entre eux via une place (Place de la République, rue de Rome, place de l’Etoile, Trocadero )

Le 3ème axe sert principalement à relier la petite banlieue annexée avec le reste de Paris dès 1860.

Et la rue de Rivoli est doublée sur la rive gauche par le boulevard Saint-Germain.