girlscry

Esta foto la tomé hace un par de meses y no me atreví a subirla hasta ahora. La verdad es que he pasado la mitad de mi vida luchando contra la depresión y lloro mucho. No estamos acostumbrados a mostrarnos cuando somos más vulnerables, quizás por temor al rechazo, pero creo que es importante abrazar y aceptar la oscuridad que hay en nosotros para poder amarnos. Con esta foto abro la iniciativa de @casquivanamagazine, en la cual publicarán selfies de mujeres y sus historias de amor propio. Únanse. #14díasdeselflove‬

  • Texto: Gautama Guerrero —> (@gauniverso)

“ C'est parce-que tu étais la que j'ai su gardé la tête haute. ”


→ Comme un doux rêve au parfum éphémère, c'était une amitié que j'avais souhaité crée a l'aide de mon propre regard, mon propre cœur. Un sentiment indestructible, celui ci étant impossible a souillé. Au prix d'être détesté, haïs, je n'ai pas hésité a déployé mes ailes pour protégé ton sourire qui semblait briller comme une lueur de vie. C'est parce-que nos cœurs sont faibles, que nos peurs sont constantes que beaucoup ce jouent de nous, de nos liens mais aussi de nos rêves. Ce croyant bon en s'excusant un million de fois sans réellement en penser une seule miette. Le monde, les gens, tout est éphémère et c'est pour cela que je profite de chaque instants passé a tes côtés, ensemble. Car demain, après demain, dans 40 ans, qu'est-ce-qu'il en restera? Qui sera encore présent? Lui? Elle? Toi? Moi? C'est parce-que je me suis rendu compte que la vie était courte que j'ai cessé de me dire que tu serais capable de partir. 


A kemi & M adoka

→ Ces derniers temps j'ai pris l'habitude de te regarder de loin, d'observer tes actions sans vraiment en dire mon avis, te laissant avec une certaine confiance aveugle. Laissant mes peurs et mes angoisses de côtés.. « Elle ne partiras pas, t'inquiète pas.. » C'est ce que je me répétais constamment afin de ne pas m'inquiéter, afin d'apaiser mon cœur et de ces douleurs constantes. Protéger une personne jusqu'à s'en libéré mais à quel prix? Si c'est pour avoir cette crainte de tous perdre, que tous ce termine et ce brise a jamais. L'amitié, l'amour, les liens, ces choses la, aussi stupide qu'elles soient, tu leurs en avais donné leurs sens, leurs butes.. Leurs envies. Le pourquoi je continuais encore a me battre pour des choses que mon cœur trouvait en fin de compte ridicule. Ton sourire laissait place a un chaos total, ne laissant aucun nuage sombre dans mon monde.. Armée de toutes ces belles couleurs tu as repeint ces murs aussi abîmés qu'ils puisaient être. « Tu es ma meilleure amie ! » C'est ce que tu affirmais tout en continuant de me sourire, tes pinceaux en main. Tu as pu observé de faibles sentiments coulés le long de mes joues, m'empêchant de dire quoi que ce soit, mais qu'importe mes paroles, même sans les dires tu les avais comprises. « Je sais.. Merci.. » Me prenant contre toi, j'ai laissé mon cœur entre tes mains histoire d'y croire.. Encore une fois.

« Nos mains, nos doigts entrelacées, nos espoirs et rêves réunis. C'est pour le meilleur comme pour le pire que nous sommes devenues les monstrueuses jumelles. »


Kami-pute & Kami-signaleuse.

→ Dans un monde ou nos sourires seraient reconnus et nos espoirs écoutés, jusqu'à ce que ce jour arrive je serais le cocon qui te protégeras, qui t'écouteras. J'ai longtemps marché dans l'ombre d'une personne que je n'étais pas, qui ne me ressemblais pas. Afin de me donné une image, un genre, un style.. Sans vraiment l'être complètement. « Je n’étais pas seule, je me sentais aimer.. Je voulais leurs bonheurs uniquement pour cette raison, n’étais-ce pas suffisant?  » Et pourtant depuis ce jour ou je me suis mise devant toi afin de te protéger, afin de gardé la brillance total de ce sourire qui avait éclairé ma vie jusqu'à maintenant, il ne ce passe plus un jour sans être moi même, sans savoir exactement ce que je souhaite sans le regretté par la suite, c'était comme si ta venu m'avais finalement ouvert les yeux, m'avait montré mes erreurs mais aussi mes bonnes actions. J'ai parfois pris l'habitude de regardé les étoiles depuis ce jour, me demandant parfois si toi aussi tu les observais, si toi aussi tu étais impatiente de ce jour tant attendu. J'enchaîne les colo, les textes mais le jour ou je vais enfin pouvoir sourire réellement a tes côtés dépassera toutes les images, tous les textes, toutes les conversations électroniques que nous enchaînons à ce jour.

« Une chèvre rousse et une écrevisse rouge, deux filles complétant une chevelure défaut, un cœur a une moitié rouge et l'autre orange. Unis a travers un océan de tendresse. »

Tu es devenue le sentiment le plus précieux a mon cœur, cette force qui ma permise de me levé, ce caractère de survivre et cet espoir de me libéré. Semblable au soleil tu n’as cessé d’emporté mon cœur dans toutes les émotions possible, c’est parce-que tu es a mes côtés que je peux me sentir en vie✿】

☆☆

« Depuis le début j'avais décidé de prendre une longueur d'avance, j'avais pris l'initiative de m'installé en face de toi sans réellement te demandé quoi que ce soit. Par le passé j'ai toujours été celle qu'on protégeait, celle qu'on pensait faible de parce-qu'elle restait en retrait sauvé par les autres, par leurs paroles, leurs lumières.. C'est parce-que j'en connais la douleur, la solitude, l'incompréhension de mes actes qui ont suivit cette surprotection que je ne ferais plus l'erreur, je ne faiblirais pas devant mon rôle. Qu'import ce qu'on pourra en dire.. J'ai finalement compris la voie que je souhaitais empruntée. »

→ Perdu dans le masque d'une personne c'est ainsi que j'ai avancé pendant plus de 2 ans, j'agissais comme une gamine aux rêves de paix, me cachant de la réalité. Je voulais croire en des choses au qu'elles mon cœur estimait et encore aujourd'hui, stupide, dégoûtant, immonde, irréalisable. Quand bien même je ne voulais pas affronté la réalité, je restais plombé dans mon monde remplis d'obscurité car les gens semblaient m'aimer ainsi, ils restaient avec moi par curiosité, par pitié. Au dépit de la solitude, j'enfermais mon malheur, mes larmes, ma douleur.. Rencontrant la jumelle de cette solitude.. Le même mot, la même signification mais le contexte en était tout autre.
Perdant espoir en une lumière révélatrice, j'avais songé a en finir avec tout cela me forgeant doucement un caractère, un visage impossible a déchiffré, mais la force me manquait toujours… Tu es apparu a cet instant précis. Toi, ta silhouette, ton sourire, ta lumière.. Ta simple personnalité.. Qui aurait cru que ta rencontre aurait eu autant d'impact sur ma misérable vie? Toi et tes paroles, ton soutient, tes rêves, tes larmes ce jour la.. Avec toute la volonté du monde je ne pouvais te tournée le dos et pourtant combien de fois ais-je essayé dans le but de ne pas te faire souffrir. « Tu sais.. Tu pense que je suis une bonne personne mais je ne pense pas en être une mauvaise non plus. Je suis égoïste et je ne m'en cache pas, je peux paraître gentille mais si je le souhaite je peux être une véritable connasse.. Quand bien même je m'en rend compte.. Que je souhaite te protégé, te préservé.. Je ne veux pas partir, je ne veux pas quitté ces jours, ce monde, cet univers.. Ne t'ais-je pas dit que j'étais égoïste dès le départ? » Ce combat que je semblais mené toute ma vie avait peut être fini par avoir une touche finale.. A tes côtés?

s u k i ☆