gifs:barbershop

Mon coiffeur indien m’accueille toujours avec la même proposition : “comme d’habitude ?”. Je souscris silencieusement par un sourire, et, immanquablement, j’ai droit à une coupe différente de la précédente. Je refuse ensuite d’être aspergé de lotion parfumée et il me masse le crâne en finissant par faire craquer mes vertèbres cervicales (ça me fout un peu les jetons). © McTanné