gestionnaires

Retour des bonis aux gestionnaires de l'État

Retour des bonis aux gestionnaires de l’État

Quelle merveilleuse nouvelle pour les gestionnaires de l’État québécois qui, grâce au ministre libéral Martin Coiteux et son projet de loi 28, adopté sous le baillon, vont recevoir des bonis à la performance.

Oui, ces fameux bonis qui avaient été éliminés en 2010, par Raymond Bachand, alors ministre des Finances du Québec, dans le gouvernement libéral de Jean Charest reviennent hanter les…

View On WordPress

Algérie: L'éducation bénéficie de 23 931 postes d'emploi

Algérie: L’éducation bénéficie de 23 931 postes d’emploi

Le secteur de l’éducation nationale
recrute 24 000 postes d’emploi

un communiqué du ministère de l’Education nationale a indiqué hier samedi 3 août, que le secteur de l’éducation bénéficie cette année de 23 931 postes d’emploi répartis sur les trois paliers en fonction des besoins exprimés par les wilayas.

Ils se répartissent comme suit : 14 694 pour le primaire, 6256 pour le moyen et 2981 pour…

View On WordPress

10

Du camping sous l’A11 au Logis de Chassagne, il y a autant de points communs qu’entre notre ZOE et la Tesla toute option de Christophe. Nous sommes arrivées chez lui par hasard, parce qu’en ce jour férié, les concessions Renault avec charge rapide étaient fermées. Un internaute de la communauté électrique nous a suggéré de faire étape pour se recharger dans cette chambre d’hôte « de charme » selon son expression. Euphémisme pour parler de la demeure d’Edith et Christophe. Elle est peintre, coach et spécialiste de la communication profonde (sorte de chamanisme 2.0), lui, anciennement dirigeant d’entreprise, est aujourd’hui gestionnaire du Logis et surtout passionné de technologie. S’il possède une borne de recharge rapide, c’est que Christophe a investi dans le véhicule électrique de luxe. Comme dans tous les domaines de la vie courante (de la cafetière à la l’eau du robinet plus pure qu’une eau minérale), cet hédoniste cherche le haut de gamme, jusque dans les plus petits détails de son quotidien.
Marié depuis trente ans à Edith, ils ont ensemble construit un nid de rêve. Avec piscine ouverte sur un verger, hamacs suspendus, Spa finlandais…
Lorsqu’ils nous proposent de rester passer la nuit chez eux, nous n’hésitons pas longtemps à reporter l’arrivée à Bordeaux (l’occasion ne se présente pas tous les jours). En guise de chambre d’amis, ils nous offrent une maison, rien qu’à nous. Pas vraiment le temps de s’y prélasser cependant puisque Christophe tient à nous emmener faire un tour dans sa voiture du futur. Accélération « inouïe » (on n’invente pas l’expression, c’est une option du tableau de bord), écran de contrôle XXL, 400 km d’autonomie électrique… (mais environ 120 000 € à l’achat), lui et nous ne jouons pas dans la même cour (ni avec le même cours d’ailleurs). Il nous parle technique avant de comprendre que pour nous, la voiture est un moyen (de rencontre) plus qu’une fin (de performance). Le sujet bascule sur l’écologie, qui lui tient à coeur - il a installé des panneaux photovoltaïques et thermiques pour produire une partie de son électricité. Christophe est fan d’automobile, de vitesse, mais veut rouler “propre”. Tous les moteurs de la maison sont d’ailleurs électriques - voiture, scooters et vélos (oui, parce que l’équipement est optimal - on a même entendu parler de bateau entre deux). Il va jusqu’à border sa Tesla sous une couverture le soir pour éviter les traces de coussinets des chats qui rodent.

Nous partons à quatre regarder le feu d’artifice de Royan, nous prenant encore quelques heures pour les princesses de Chassagne. Heureusement, dès demain, on repart (il ne faudrait pas trop s’habituer à tout ce confort…). Dans quelques heures, comme des Cendrillons nouvelle génération, on retrouve nos parking de supermarchés et nos bornes de recharge en zones industrielles. Filles du bitume, voilà notre pédigrée. Et quelque part, ça aussi, c’est un luxe.

Arche 0129 — Moustique Anophèles.

Mercredi 29 juillet 2015, Aimé Crovella.

_________________________________________

Né le 13 septembre 1995, Aimé Crovella habite à Annemasse. Lycéen la tête remplie d'idées, il partage son temps libre entre la frustration que lui inspire sa procrastination maladive et la réalisation de dessins et d'écrits qu'il garde – la plupart du temps – pour lui.

Grand artiste en devenir ou grande perte pour l'art, sa dernière production en date est l'illustration d'un court pamphlet littéraire (« L'espoir au bûcher », qui sera bientôt publié sur papier) et son espoir la co-fabrication d'un long métrage à venir. En juillet 2015, Aimé devient le co-gestionnaire du Projet Arche.

Gérer selon les principes observés dans Angry Birds

Gérer selon les principes observés dans Angry Birds

Le succès planétaire Angry Birds peut-il nous apprendre quoique ce soit, au chapitre de la gestion?

Il semblerait que oui. Certains peuvent demeurer sceptiques quant à la “sagesse de gestion” inhérente à ce jeu vidéo en apparence si simple qui, au fil des tableaux, devient ridiculement compliqué. On les comprends!

Mais…

C’est pour ajouter une corde humoristique à votre arc de gestionnaire que…

View On WordPress

Cette femme est en vacances depuis 3 ans et ne compte pas rentrer de sitôt

Gestionnaire de projet dans une société de logiciels aux Pays-Bas, Maartje Smit a décidé de prendre des vacances… et de ne jamais revenir. La jeune femme voyage à travers le monde depuis maintenant trois ans. Son mur Facebook se résume à une compilation de photos de paysages paradisiaques et ensoleillés, de plages de rêve et de groupes de randonneurs souriants.

“Les gens me demandent souvent comment je peux me permettre de voyager autant”, explique-t-elle à Vice. “J'ai beaucoup économisé, je suis également une voyageuse à petit budget et je prends parfois un job quand j'en ai besoin”, poursuit Maartje. Elle a, par exemple, travaillé durant cinq mois comme instructeur de plongée sur l'île hondurienne de Ùtila, ou encore à l'accueil d'une compagnie d'excursions en mer dans les îles Galapagos.

“Je ne comprends pas pourquoi plus de gens ne le font pas”

Des voyages, mais surtout des rencontres comme l'explique la jeune femme actuellement en Israël. “Je reste ici pour le moment avec un ami rencontré au Honduras”. Et le logement, souvent du couch-surfing, n'est pas un problème. “J'ai découvert que j'avais une trentaine d'amis israéliens sur Facebook, donc la recherche d'une auberge n'a pas vraiment été nécessaire” précise-t-elle.

Une vie simple que la Néerlandaise n'est pas prête d'arrêter. “Quand j'ai réservé mon aller-simple il y a trois ans, je ne pensais pas que ça durerait aussi longtemps. Mais c'est ma vie dorénavant. Si je veux travailler, je suis toujours en mesure de trouver un emploi et j'épargne un minimum en cas de pépin”. Et de conclure : “Je suis sûre que tout les gens qui sont au bureau regardent avec envie mes albums Facebook. Il pourrait exactement vivre la même vie. Je ne comprends pas pourquoi plus de gens ne le font pas”. A méditer…

Retrouvez cet article sur Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode
Pénurie de médecins : des cliniques privées réduisent leurs heures d'ouverture à Edmonton

Les cliniques privées Medicentres d'Edmonton doivent réduire leurs heures d'ouverture parce qu'elles n'arrivent pas à recruter des médecins pour combler les absences estivales. 

Le médecin en chef des cliniques Medicentres, Arif Bhimji, explique que les médecins établissent leurs propres heures et peuvent donc prendre des congés à leur guise. Les cliniques ont souvent de la difficulté à les remplacer.

De plus, des changements apportés aux règles de recrutement des médecins en mai dernier à la demande du Collège des médecins et chirurgiens de l'Alberta limitent la capacité de recrutement des gestionnaires des cliniques privées, qui ne peuvent plus recruter à l'extérieur de la province.

La directrice des communications du Collège des médecins et chirurgiens de la province, Kelly Eby, affirme pour sa part que le changement permet de s'assurer que les médecins recrutés possèdent les compétences nécessaires.

Livre : La santé mentale – Vers un bonheur sous contrôle

Interminable guerre de tranchées

Voici comment le livre est présenté, en quatrième de couverture, par son auteur et son éditeur :

Comment la santé mentale, idée progressiste de la psychiatrie d'après-guerre, s'est-elle transformée en outil de normalisation et de contrôle ?

Dans les années 1980, une neuropsychiatrie « scientifique » a ouvert la voie au discours gestionnaire : il s'agissait désormais de classer, de gérer, d'évaluer. Pour cela, la notion de santé mentale est devenue un opérateur essentiel, car, selon un rapport officiel, « la mauvaise santé mentale coûte à l'Union européenne de 3 à 4 % du produit intérieur brut, à la suite d'une perte de productivité ».

La pression de l'industrie pharmaceutique, le rôle dominant des neurosciences dans la recherche, la dévalorisation systématique de la psychanalyse, toute cette dérive fait de « la santé mentale pour tous » une nouvelle norme, un .outil dans la gestion néolibérale des populations.

Le « complet bien-être », le bonheur sous contrôle, telles sont les visées que sous-tend le terme faussement rassurant de santé mentale

Ces quelques phrases sont représentatives de notre singularité française dans le domaine de la santé mentale, qui étonne ou amuse voire consterne nombre de nos amis dans le monde : une guerre de tranchées, politique, idéologique, convictions contre convictions, croyances contre croyances, certitudes contre certitudes, anathèmes contre anathèmes, dénonciations contre dénonciations… Où est la démarche scientifique dans tout cela ?

Evidemment que dans le champ de la santé mentale, comme dans les autres, nombre de discours qui s’appuient sur des avancées scientifiques ne sont pas innocentes mais très intéressées.

Evidemment que le discours gestionnaire, qui privilégie la dimension économique en toutes choses, n’a pas manqué de s’emparer de certaines données de la neuropsychiatrie scientifique. Mais faut-il rejeter celle-ci pour cela ? A cette aune, alors rejetons la physique relativiste qui a permis la bombe atomique, et la biologie moderne qui débouche sur les OGM…

Evidemment que l’industrie pharmaceutique fait pression afin de privilégier, pour les pathologies mentales comme pour les autres d’ailleurs, ses solutions médicamenteuses, surtout lorsqu’elles sont au long cours ou à vie. Mais peut-on nier que les psychotropes modernes, à défaut de guérir, permettent une meilleure prise en charge que la camisole ou l’électrochoc ?

Peut-être que le rôle des neurosciences dans la recherche en santé mentale est un peu trop dominant. Mais qui empêche leurs contempteurs de promouvoir, faire aboutir et faire reconnaître et financer des recherches et résultats éclatants en psychothérapie psychanalytique ?

Bien entendu que de nombreux rapports économiques et technocratiques soulignent que la mauvaise santé, mentale ou somatique, coûte à l'Union européenne une fraction du PIB par perte de productivité. Mais est-ce choquant d’énoncer ce constat s’il est fondé sur des faits mesurés ? Ce qui est scandaleux et hélas cela survient trop souvent, c’est de privilégier la rentabilité économique sur les gains de santé publique, mais ce scandale on le rencontre à de pires dimensions quant à la pollution, l’alcoolisme, les produits chimiques, pour ne relever que quelques exemples.

La « dévalorisation de la psychanalyse » ? Mais sa branche freudienne-lacanienne a-t-elle besoin d’adversaires rationalistes pour se déconsidérer ? Combien de victoires thérapeutiques à son actif ? Combien de bavardages, de chapelles, de sectes, d’anathèmes ? Quant à la qualification péjorative « néolibérale », elle s’applique certainement au fonds de commerce freudien-lacanien (le plus fort taux de psychiatres-psychanalystes-analystes se constate dans les beaux quartiers à fort pouvoir d’achat, pas dans les banlieues…) et très peu aux psychiatres qui triment dans nos structures publiques et associatives…

Evidemment que la neuropsychiatrie use, et sans doute abuse de « termes », d’outil de normalisation, classification, catégorisation. Mais c’est le travers d’un grand nombre de disciplines, scientifiques, médicales, sociologies ou administratives… Et il est un pire abus de terminologie : la débauche, le délire, la logorrhée freudienne-lacanienne !

La preuve : affirmer que « le terme faussement rassurant de santé mentale » couvre des visées de « complet bien-être, de bonheur sous contrôle », bref totalitaires, c’est une plaisanterie complotiste du même ordre que proclamer, par exemple, que la prévalence du cancer est inventée pour vendre des équipements de radiothérapie et des mammographes. D’autant qu’en matière de « normalisation et de contrôle des populations », le système politique qui pour l’instant a le plus cyniquement utilisé la psychiatrie fut peut-être bien celui dont se réclamaient certains de nos psychothérapeutes « progressistes »…

Ne serait-il pas largement temps, messieurs les sectateurs, de prendre le meilleur de chaque approche et de s’enrichir de vos différences ?

La santé mentale
Vers un bonheur sous contrôle
Mathieu Bellahsen
novembre 2014 - 186 pages
Editions La fabrique
64, rue Rébeval
75019 Paris
www.lafabrique.fr

******

offre-emploi.monster.fr
Manager Opérationnel - Responsable d'Exploitation H/F

La Courneuve, Le Groupe ISERBA 900 Collaborateurs, 60 points de présence en France, CA de 70M d'€, est l’un des principaux leaders indépendant dans les prestations multi-techniques (plomberie, chauffage, électricité, menuiserie.) auprès des offices publics HLM. Notre métier est de maintenir les lots techniques de nos clients gestionnaires, de satisfaire leurs locataires dans le respect de nos normes qualités et

La Cnil a les sites de rencontres à l’œil

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a mis mardi en demeure treize sites de rencontre, dont Adopte un mec, Meetic et Attractive World, d’améliorer la protection des données de leurs utilisateurs. En plus des trois plus importants forums, les sites Easyflirt, Rencontre obèse, Destidyll, Forcegay, Mektoube, Jdream, Feujworld, Marmite Love, Gauche rencontre et Celibest sont également visés en raison de l’extrême sensibilité des informations fournies par les clients. La Cnil vise notamment une gestion trop opaque des données personnelles et pointe également la conservation des données des membres désinscrits ou inactifs, tout comme le manque d’information de l’internaute. Les huit sociétés gestionnaires ont trois mois pour se conformer à la mise en demeure. La Cnil rappelle en outre sur son site quelques règles de prudence aux internautes («Sites de rencontre en ligne : comment protéger votre intimité ?»).



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Vol MH370 : débris et des bribes
Migrants à Calais : «Mourir, ce n’est pas un problème»
Quelles sont les capitales des nouvelles régions ?
Florence, soumission impossible
En France, les combats de coq perdent leurs dernières plumes
La Scop SeaFrance placée en liquidation judiciaire

Pas de délai supplémentaire pour la Scop SeaFrance, qui exploite la compagnie MyFerryLink. Elle a été placée vendredi en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer, permettant de payer les salaires, alors que la trésorerie est à sec. Plusieurs centaines de marins de la coopérative avaient entrepris plus tôt vendredi de bloquer le port de Calais en coupant la rocade d'accès dans les deux sens par des tas de pneus, selon une source policière de l'agence Reuters. L'action a été décidée par les marins réunis en assemblée générale dans la matinée, pour réclamer des avancées sociales dans les négociations entre le ministère des Transports, Eurotunnel et la compagnie danoise DFDS gestionnaire depuis le 1e juillet de deux bateaux propriété d'Eurotunnel.

Colère des salariés

Eurotunnel avait annoncé en janvier dernier être à la recherche d'un repreneur pour MyFerryLink, devant se conformer à une décision de l'autorité de la concurrence britannique, interdisant aux ferries de la compagnie de relier Calais et Douvres. La Scop avait alors déposé une offre de reprise, mais Eurotunnel a finalement choisi celle de son concurrent DFDS, la seule crédible à ses yeux pour devenir propriétaire de deux des trois bateaux, provoquant la colère des salariés de la coopérative.

Encore de l'espoir ?

Le projet du  groupe danois prévoit de reprendre seulement 200 employés environ sur les 577 que compte la Scop. Le gouvernement propose de son côté la création d'une nouvelle Scop et la reprise au total de 380 salariés dans son protocole de sortie de crise du dossier MyFerrylink, et 107 licenciements. Dans un communiqué posté sur Twitter, le ministre des Transports Alain Vidalies rappelle qu'Eurotunnel “a réitéré son engagement d'une offre d'affrètement du navire Nord-Pas-de-Calais sous la réserve du résultat de la procédure en cours devant la Cour suprême britannique. Cette proposition sera formalisée dans les prochains jours”. Un feu vert de la Grande-Bretagne permettrait une reprise d'activité à une partie des salariés….

Actualités relatives :

Tutoriels du web N° 192

Découvrez 10 nouveaux tutoriels pour vous perfectionner dans l'utilisation de l'informatique :



- Tuto Gestionnaire de Smartphone sur le PC

- ToutBox : Le cloud gratuit et illimité

- Désactiver la veille de la carte wifi

- Utiliser Filezilla client FTP Open Source

- Synchronisez votre navigation avec Firefox

- Localiser/Verrouiller/Effacer un Appareil Android à distance [Tutoriel FR]

- Tuto n°5 : Utiliser le Web Clipper pour capturer sur le web

- Battery Doctor : booster l'autonomie de votre appareil

- Tuto Free Download Manager

- Comment publier automatiquement sur les réseaux sociaux ?

via VeilleTechno http://ift.tt/1IdQkWa
offre-emploi.monster.fr
Manager Opérationnel - Responsable d'Exploitation H/F

La Courneuve, Le Groupe ISERBA 900 Collaborateurs, 60 points de présence en France, CA de 70M d'€, est l’un des principaux leaders indépendant dans les prestations multi-techniques (plomberie, chauffage, électricité, menuiserie.) auprès des offices publics HLM. Notre métier est de maintenir les lots techniques de nos clients gestionnaires, de satisfaire leurs locataires dans le respect de nos normes qualités et

Profits en forte hausse pour ADM

MONTRÉAL - Aéroports de Montréal (ADM) a vu ses profits plus que doubler au cours du deuxième trimestre, au cours duquel ses dépenses sont demeurées stables grâce à l'augmentation de divers frais financiers.

L'administration portuaire a dévoilé vendredi un excédent de 9,9 millions $, en hausse de 147 pour cent par rapport à 4 millions $ lors du deuxième trimestre de l'exercice 2014.

De leur côté, les revenus de l'exploitant et gestionnaire des aéroports internationaux de Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel ont progressé de six pour cent pour s'établir à 119,5 millions $.

Cette progression est attribuable à l'augmentation du trafic des passagers ainsi qu'à l'accroissement des recettes tirées des activités commerciales, a expliqué ADM, par voie de communiqué.

Au deuxième trimestre, le trafic passagers total a progressé de 3,9 pour cent à Montréal-Trudeau pour se chiffrer à 3,8 millions. Les trois secteurs – national, transfrontalier et international — ont affiché des hausses.

Les charges totales d'ADM se sont chiffrées à 109,6 millions $, en progression de 0,8 pour cent comparativement au deuxième trimestre de l'exercice 2014.

Pour sa part, le bénéfice d'exploitation a bondi de 10,9 pour cent pour s'établir à 59,1 millions $.

La Scop SeaFrance placée en liquidation judiciaire

Pas de délai supplémentaire pour la Scop SeaFrance, qui exploite la compagnie MyFerryLink. Elle a été placée vendredi en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer, permettant de payer les salaires, alors que la trésorerie est à sec. Plusieurs centaines de marins de la coopérative avaient entrepris plus tôt vendredi de bloquer le port de Calais en coupant la rocade d'accès dans les deux sens par des tas de pneus, selon une source policière de l'agence Reuters. L'action a été décidée par les marins réunis en assemblée générale dans la matinée, pour réclamer des avancées sociales dans les négociations entre le ministère des Transports, Eurotunnel et la compagnie danoise DFDS gestionnaire depuis le 1e juillet de deux bateaux propriété d'Eurotunnel.

Colère des salariés

Eurotunnel avait annoncé en janvier dernier être à la recherche d'un repreneur pour MyFerryLink, devant se conformer à une décision de l'autorité de la concurrence britannique, interdisant aux ferries de la compagnie de relier Calais et Douvres. La Scop avait alors déposé une offre de reprise, mais Eurotunnel a finalement choisi celle de son concurrent DFDS, la seule crédible à ses yeux pour devenir propriétaire de deux des trois bateaux, provoquant la colère des salariés de la coopérative.

Encore de l'espoir ?

Le projet du  groupe danois prévoit de reprendre seulement 200 employés environ sur les 577 que compte la Scop. Le gouvernement propose de son côté la création d'une nouvelle Scop et la reprise au total de 380 salariés dans son protocole de sortie de crise du dossier MyFerrylink, et 107 licenciements. Dans un communiqué posté sur Twitter, le ministre des Transports Alain Vidalies rappelle qu'Eurotunnel “a réitéré son engagement d'une offre d'affrètement du navire Nord-Pas-de-Calais sous la réserve du résultat de la procédure en cours devant la Cour suprême britannique. Cette proposition sera formalisée dans les prochains jours”. Un feu vert de la Grande-Bretagne permettrait une reprise d'activité à une partie des salariés….

Actualités relatives :