fruit de la mer

Ode à une Beauté Nue

Avec un coeur chaste
Avec des yeux purs je célèbre ta beauté
Tenant la bride du sang
De sorte qu'il puisse jaillir et tracer ton contour
Où tu es couchée dans mon Ode
Comme dans une terre de forêts ou dans la vague déferlante
Dans le terreau aromatique, ou dans la musique de la mer

Beauté nue
Également beaux tes pieds
Cambrés par le tapement originel du vent ou du son
Tes yeux, légers coquillages
De la splendide mer américaine
Tes seins de plénitude égale
Faite de lumière vivante
Tes paupières de blé qui battent
Qui révèlent ou recèlent
Les deux profonds pays de tes yeux

La ligne que tes épaules ont divisée en pales régions
Se perd et se marie dans les compactes moitiés d'une pomme
Continue pour trancher ta beauté en deux colonnes  
D'or brun, de pur albâtre
Pour se perdre en les deux grappes de tes pieds
Où connaît un regain ton arbre double et symétrique,
Et s'élève feu en fleur, lustre ouvert
Un fruit qui se gonfle
Au dessus du pacte de la mer et de la terre

De quelle matière
Agate, quartz, blé,
Ton corps est-il fait?
Enflant comme pain au four
Pour signaler argentées des collines
Le clivage d'un seul pétale
Suaves fruits d'un velours profond
Jusqu'à demeurée seule
Etonnée
La délicate et ferme forme féminine

Ce n'est pas seulement la lumière qui tombe sur le monde
et se répand à l'intérieur de ton corps
Et déjà s'étouffe
Sous tant de clarté
Prenant congé de toi
Comme si tu étais en feu à l'intérieur

La lune vit dans le dessin de ta peau

Pablo Neruda

8

Soirées à Nouvelle, dans la Baie des chaleurs.
Quand j'ai demandé à Dolores (adhérente Servas) si elle pouvait m'héberger 2 nuits, je ne me doutais pas que j'allais être accueillie aux p'tits oignons à ce point !
Après une bonne journée de route et de randonnée (notamment à l'assaut du mont St Joseph), je découvre une maison charmante, donnant directement sur la baie (je n'ai toujours pas bien compris comment fonctionnait la numérotation des maisons ici, ce qui fait que j'ai toujours un peu peur de m'embarquer dans la mauvaise -ça m'est déjà arrivé !).
Un grand verre d'eau et une douche plus tard, je me retrouve sur la terrasse pour l'apéro devant le soleil couchant, incroyablement parfait. Repas de fruits de mer et de poisson maison, la discussion bat son plein et je me trouve très chanceuse de faire de telles rencontres.
Je réalise que le Parc de Miguasha, qui était à mon programme, est à 10 minutes à pied et cerise sur le sunday (oui, c'est ça l'expression québécoise !), un des fils de Dolores y est naturaliste.
Après une nuit passée à dormir comme un bébé, je passe la matinée au parc, haut-lieu de conservation et d'étude des fossiles marins abondants à sur la falaise située en dessous : fascinant ! À regretter de ne pas avoir fait d'études de bio ! En me baladant sur la plage à la fin de la visite, je ne peux m'empêcher de regarder à mes pieds pour voir si je trouve un fossile qui permettrait de participer à l'avancée des études sur l'évolution des espèces (c'est comme ça qu'a été trouvé le fossile appelé “le roi de Miguasha” !).
Déjeuner divin sur la terrasse (avec une divine tarte aux pêches en dessert -j'en aurai d'ailleurs une part dans une petite boîte pour la suite de mon roadtrip !), puis programme concocté “au poil” : petite balade sur un sentier à pont suspendu, le long de la rivière (j'ai enfin pu manger des baies en chemin sans avoir peur de m'intoxiquer !) apéro sur la marina de Carleton-sur-Mer, pique-nique chic à la pointe et soirée conte simplement magique sur la plage au coin du feu, armées de bâtons de bois et de marshmallow à faire griller !
Comment imaginer partir d'ici, comment imaginer ne pas revenir !
Dolores passe par Paris en octobre ; la vue de mon balcon ne sera pas aussi fabuleuse mais j'espère que l'accueil sera tout aussi chaleureux et mes qualités de guide touristique à la hauteur !

Vendredi 18 août
Langoustines, huîtres, crevettes, bigorneaux, crabes … Ce soir, ce sera fruits de mer. Autour de la grande table, avec un bon verre de blanc, chacun y va de sa petite anecdote. Les vacances, quoi !

Il est imprudent
de ne pas être sincère
Quand l'arbre
le soir
le fruit et la mer
à longueur de vie
ne font que l'être
—  jacques dor
Shrimps Improv

The Shrimps (one of the UK’s leading student improvisational comedy troupes-of which I am a member!) are performing at the Hens and Chickens theatre in London tomorrow evening at 9.00pm. I am a member of tomorrow nights cast and am extremely excited to be performing at such a prestigious venue! We are also performing in this year’s Edinburgh Fringe Festival from the 3rd to the 19th August at 2.30pm in the Tonic. We’re listed in the guide under comedy, and as ‘World of Shrimpology: The Shrimps’. Come along and check us out, don’t be shy. We promise lots of lols, shits and gigs. 

External image