for si je

Tumblr j’ai un truc très sérieux à te demander.

J’aimerai vraiment pouvoir m’offrir un bon binder, un « vrai » le problème c’est que ça coûte cher et que je peux pas me le payer tout seul. Alors je te propose quelque chose:

Si je commence à faire des dessins que je met à prix libre, même des commissions (qui risque d’être un peu plus cher en fonction du temps que j’y passe) est ce que tu m’aiderai en les achetant ou en faisant de la pub ?

Ca fera un beau cadeau de noel et si ça marche on pourra même essayer d’en acheter d’autre pour les envoyer à ceux qui en ont besoin t’en pense quoi ?

(Pour ceux qui ne connaissent pas mon travail il est sur: @l-artichautquivoulaitdessiner et même j’ai envie d’essayer plein de chose pour les commissions donc hésitez pas à demander je pense tourner autour du 6/7€ par heure de travail)

Encore une fois je craque, je suis à bout, c'est bientôt la fin, je le sais, alors ça y est, je me décide enfin ce soir à en parler à mes parents, à leurs expliqué mon état catastrophique qui dure depuis bien trop longtemps. Je crois bien que c'est l'un des moments les plus stressant et effrayant de ma vie, par ce que j'ai absolument aucune idée de leurs réaction, et honnêtement je ne sais pas si je vais y arriver, mais bon, comme on dit, qui ne tente rien, n'a rien.

Un jour dans une semaine c'est pas si long, un jour dans un mois c'est pas grand chose. Et un jour dans une année c'est si peu, alors imagine un jour dans une vie, c'est rien. Alors si je te demande un jour pour me raconter un an, ne me dis pas que c'est trop pour toi. Parce que ce qui est trop pour moi, c'est le néant qui s'agrandit de jour en jour parce que je suis toujours là comme une conne à chercher mon destin sachant que je ne sais même pas ce que j'ai pu foiré à part 365 jours pour apprendre à aimer alors qu'au final si je pouvais me passer de toi, pt'être que je peux me passer d'aimer.
—  les larmes au cœur
Psychiatrie jour 7.

J’AI LES CLEFS DU SERVICE LES GARS, JE SUIS SAUVEE ! Je peux aller faire pipi tranquille et ne plus me retrouver enfermée avec les patients haha !

Originally posted by all-french-gifs

Je suis trop contente quand je vois des patients se stabiliser, et aller assez mieux pour qu’on puisse les faire sortir, et trouver des solutions qui LEUR sont adaptées ! Ca me fait chaud au coeur (oui je suis une guimauve et alors kestuvafer?).

Sinon, petite remarque du jour qui vient d’une de mes chefs, et que je trouve terriblement pertinente : “Il faut arrêter de tout psychiatriser.” Si je pouvais le mettre en gros, en gras, taille 36 et le souligner 2 fois je le ferais. Sérieusement. Stop.

2211

Koľkokrát sa dá zlomiť jedno srdce?

(zobúdzam sa na gauči, oblečená ešte zo včerajška a prvé čo si uvedomujem je nekonečné dunenie v hlave, nepríjemné horko po celom tele a spotené ľadové dlane. 

A potom si spomeniem na večer a uvedomujem si, že to nebol iba zlý sen. Tá neznesiteľná bolesť v hrudi nie je od cigariet. Vyžiera ma zvnútra. Jak čierna diera, prepadáva sa do seba a tam, kde som kedysi mala “srdce”, zostáva len vákuum.)

C'est pas parce que j'en parle pas et que je n'me plains pas que j'ai pas d'problèmes. J'ai juste une certaine pudeur et une réserve qui fait que j'étale pas toute ma vie ici. Alors les p'tits Tumblrs dépressifs qui m'balancent des “tu peux pas comprendre” quand j'essaie d'les aider, allez bien vous faire niquer. J'pense que des merdes j'en encaisse le double, même si ça s'compare pas forcément. Alors si, je peux comprendre, donc votre petit air condescendant vous allez vous le foutre où j'pense. Merci.

2017 French Election Gothic

- You don’t remember the president. You know he must be here, but you never see him. They say there is a shadow in the Elysée Palace. People are complaining ; at night, you can hear crying sounds.

- “En Marche, En Marche”, they never stop, they never stop walking, why and where ? But when they come back, they are different. It’s something in the eyes. And they say, again : “En Marche !” Some people never come back, and now you’re afraid of walking.

- When you try to do research about the right-wing candidate, you only find newspapers and articles. The legend is complex ; you don’t understand everything. Some articles are about his wife, others mention children, but it’s mostly about a curse, and a price to pay. All evoke a great tragedy : “This is the end of his campaign”, they say, “This is the end”.

- They say “If the right-wing candidate doesn’t win, he will come back”. You don’t ask ; you know.

- Sometimes, you see a poster about a man you don’t know. “François Asselineau”, okay. It doesn’t matter. The next morning, there are more posters of him. And more. And more, covering the other candidates. You try to take it off, but the next morning, there are more.

- You watch television : one man says he will support the socialist candidate. You change the channel : the same man says he will never support the socialist candidate. You turn off the TV.

- There are weird sounds coming from the HQ of one of the candidate. Mechanical sounds. One day, the candidate goes out ; he is smiling. He snaps his finger ; an other version of him appears. “It’s not me”, he says “but it’s just like me”. You don’t see the difference. Then, he snaps his finger again. And again. And again. He never stops.

- You know she’s here. You know she’s waiting. Everyone is scared. Legends say she will come with a blue rose in her hand. And then… what ? Legends never say. 

- Jean-François Copé is still on television.  

“Vous savez, quand on a l'impression que le monde est plus fort, que tout autour de nous avance à une autre vitesse, qu'on ne se sent plus à l'aise avec personne et qu'on a envie de ne penser à rien… vous voyez ce que je veux dire ?
Eh bien, moi, je me sentais comme ça, complètement paumé, plus rien ne m'importait.”

(Auteur : Albert Espinosa
Livre : “Si tu me dis viens, je laisse tout tomber… mais dis-moi viens”)

I’m making a quite huge illustration for my personnal project. Here is a wip! You’ll find the whole version soon. ;)

2

“You might be fast, Genji, but you ain’t faster than a bullet.”

“Why don’t we find out?”

They found out.

For the @blackwatchweek​, Day 1: MISSIONS / WEAPONS
(I’m very late sorry.)

mood