fill fin

Petite fille des antipodes

Née un jour de janvier

A l'acmé de l'été

Dans les frangipaniers

Et les bougainvillées

Petite fille au fin visage

Et dont les yeux déjà

Regardent ses parents

Dont les petites mains

S'agrippent à leurs doigts

Reconnaissant le monde

Celui où elle vivra

En exil toujours

Du temps où elle était

Dans les eaux maternelles.    Petite fille des antipodes.                               Photo: Gabrielle (Effet postérisation et coloration,)  (Photo ex-libris.over-blog.com, janvier 2013 

Eh, dites moi, vous pensez que ça va continuer longtemps? Mes pétages de câbles à répétition. Vous pensez que je vais encore en pleurer? Dites, vous pensez que je ne vais plus l'aimer? Eh monsieur, je devrais pas être aussi conne je sais, et pas aussi naïve non plus mais je ne suis pas ce genre de fille qui mettent fin à leur vie pour un garçon. Moi je ne la veux juste pas, la vie. Et sans lui, sans lui je ne veux même plus essayer de la battre a coups de poings dans le bide. Je m'en fou, littéralement, je m'en fou de me prendre une bagnole en pleine gueule maintenant ou de tomber de mon balcon demain.
Je ne sais pas, je crois que je ne me rend plus bien compte, putain c'est morbide ce que je raconte c'est ça? Allez, faites pas cette tête là, c'est pas une dépression, ça fait partie de moi.
—  ©letempsnaimerajamais
Tu as l'air d'être une fille bizarre, tu es au milieu de tout ce monde et au fond de tes yeux, on voit que tu as une seule envie c'est de te barrer, on dirait que t'essaye de fuir quelque chose, pourquoi t'essaye pas de t'amuser ? On dirait une fille paumée, lâchée au fin fond d'une forêt. Tu as l'air d'être brisée, c'est triste de te voir comme ça, on dirait que tu as vécu beaucoup de choses dans ta vie, le pire dans tout ça, c'est que tout ça te donne un putain de charme.
—  Parole d'une fille inconnue rencontré dans une boîte de nuit, elle m’a marqué. ©anorexiquedetesmots